Foulards en cachemire Mary Katrantzou

Plébiscitées aussi bien par Anna Dello Russo que par la crème des fashionistas, les créations de la Grecque Mary Katrantzou n'ont eu récemment de cesse d'accroître leur renommée. Il est vrai qu'entre imprimés digitaux et raffinement d'un autre âge, celles-ci ont de quoi fasciner les élégantes en quête de modernité sophistiquée...
Foulards en cachemire Mary Katrantzou

Issue de la prestigieuse Saint Martins School de Londres, Mary Katrantzou conçoit depuis 2008 de fascinants collages surréalistes empreints d'une insolente et surprenante beauté.

En fonction du thème choisi (celui-ci pouvant aller des oeufs Fabergé aux flacons de parfums en passant par l'intérieur cossu de quelques boudoirs), Mary Katrantzou élabore ainsi de savants puzzles d'images, dont l'origine souvent kitsch n'empêche en rien le résultat d'apparaitre ultra contemporain. Il faut dire qu'aussi baroques puissent être les inspirations de cette ancienne collaboratrice de Sophia Kokosalaki, leur traitement digital et leur application à des vêtements aux lignes épurées les transforment rapidement en petits bijoux ultra contemporains.

Séduits par le travail hyperréaliste de cette workalcoholic - ses nuits sont souvent consacrées à la création - lauréate en 2009 du NEWGEN, les acheteurs de Barneys, Neiman Marcus, Opening Ceremony ou encore Colette n'ont pas tardé à remplir son carnet de commandes. Sans parler de la spectaculaire DA du Vogue Japon qui, en portant régulièrement ses créations, offre à la jeune femme une fabuleuse visibilité.

Foulards en cachemire Mary Katrantzou

Oui mais voilà, les télescopages numériques de Mary Katrantzou ont beau s'avérer particulièrement hypnotisants, les fans de la marque n'en demeurent pas moins généralement dans l'incapacité de s'offrir une pièce de leur designer favori (on pense notamment à cette robe proposée à presque 10000 euros).

Affichant un prix proche de celui d'une paire de boots Maje et bénéficiant de la même qualité graphique que les robes et autres vestes de la griffe, les foulards en cachemire de Mary Katrantzou pourraient bien dès lors combler toutes celles qui, contrairement à Anna Dello Russo (voir ici, ici et ), n'ont pas les moyens de dévaliser chaque saison les portants de la très prometteuse créatrice grecque...


Foulards en cachemire Mary Katrantzou, 330 € chez Colette :
http://www.colette.fr/mary-katranzou-foulard/93/
Partager l'article
Par Lise Huret, le 19 septembre 2011 dans Wanted
Vous aimerez également
Foulards, le dress code 2015/2016
Il y a 1 an - 26
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
5 commentaires
Tous les commentaires
tiffanyIl y a 5 ans
Cette femme est incroyable, je suis encore ébahie de son dernier défilé. Ces foulards sont comme le reste : magnifiques !
RÉPONDRE
CaroleIl y a 5 ans
Sublime, je ne peux dire que ca et c'est vrai que le foulard est une bonne alternative à l'achat d'une robe ( impossible ). C'est un investissement mais un bon investissement un foulard dans ce style peut donner du style à beaucoup de looks.
RÉPONDRE
LolaIl y a 5 ans
Le premier est très jolie. J'ai découvert Mary Katrantzou grace à Anna Dello Russo. Après j'ai regardé de plus près ses défilés et c'est vrai que son travail est extra. J'espère que contrairement à Sophia Kokosalaki, elle ne "disparaîtra pas " après quelques saisons de gloire.
RÉPONDRE
artoIl y a 5 ans
Hermès aurait-il du soucis à se faire ?
RÉPONDRE
GaranceIl y a 5 ans
Ces foulards sont merveilleux, le mot pris vraiment au sens premier, ils transportent dans un univers féérique onirique. Ah, si j'étais riche...
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode