Interdit aux moins de 18 ans

Interviewé à l'occasion de la sortie de "Pretty Much Everything" - ouvrage retraçant en 666 images leurs 26 années de carrière - le duo de photographes Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin déclara récemment s'interdire de travailler avec des mannequins de moins de 18 ans...
Inez van Lamsweerde & Vinoodh Matadin
Étrangement glamour, finement surréalistes et intensément néo-romantiques, les clichés pris par le couple hollandais Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin ont fait de leur auteur une caution artistique recherchée aussi bien par les créateurs que par les rédactrices en chef. Vingt-six ans après leurs débuts, on ne compte en effet plus les campagnes, éditos et autres couvertures de magazines ayant bénéficié de leur concours.
Particulièrement discrets, ces derniers ne s'expriment que rarement dans la presse, préférant délivrer leur vision de la mode au travers de leur art. Autant dire que lorsque le duo prend la parole, tout le monde retient son souffle ; a fortiori quand leurs propos vont à l'encontre de l'actuel modus operandi fashion...
Au fil de l'interview accordée à Style.com, on découvre ainsi qu'indignés par le comportement de certains protagonistes du monde du mannequinat (qui n'hésitent pas à encenser la morphologie unisexe des jeunes modèles, avant de rejeter leur corps une fois celles-ci devenues adultes), Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin ont choisi de ne photographier que des jeunes femmes ayant achevé leur croissance, et ce afin de préserver la santé psychique de ces dernières.
Inez van Lamsweerde & Vinoodh Matadin
À l'heure où l'industrie de la mode ne cesse de promouvoir l'androgynie adolescente, voir des artistes de renom afficher ainsi leur refus de shooter des modèles n'ayant pas encore atteint la majorité s'avère aussi étonnant que réjouissant.
Un parti pris certes contraignant, mais qui ne les empêche cependant pas de se voir constamment sollicité. De quoi donner à réfléchir à toutes celles et ceux qui n'osent que trop rarement s'affranchir de l'air du temps...
Lire l'interview : http://www.style.com/the-image-makers-inez-and-vinoodh/

Partager l'article
Par Lise Huret, le 15 décembre 2011 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
11 commentaires
Tous les commentaires
SerdaneIl y a 4 ans
Ce sont de grands photographe qui ont rendu un grand service à la mode. Ils sont talentueux et mystérieux à la fois et c'est ça qui les rend tellement exceptionnels !!
RÉPONDRE
monaIl y a 4 ans
Ah si tout le monde pouvait faire pareil, ca résoudrait une grande partie du problème. Les femmes ne se rendent pas compte que ceux qu'elles prennent pour modèles ont généralement 15 ou 16 ans....
RÉPONDRE
yulilopIl y a 4 ans
je pense que tout les photographes devraient suivre leur exemple. Perso, les pubs avec des manequins adolescentes me rebutent car je trouve qu'il est difficile de s'identifier a une ado quand on a 10 ans de plus. Alors pour les femmes qui ont 20 voir 40 de plus....
Quand je vois la dernière campagne de miu-miu avec hailee steinfeld je trouve ça plutôt déplorable.
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 4 ans
On ne peut qu'approuver ! On en a assez de ces photos limite malsaines des jeunes filles pubertaires.
RÉPONDRE
dazzleIl y a 4 ans
Enfin un peu de bon sens !
Karl Lagerfeld, Olivier Zham et surtout Franca Sozzani devraient s'en inspirer !
RÉPONDRE
catarinaIl y a 4 ans
Je suis une fan absolue du travail de Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin et d'autant plus maintenant que je connais leur position sur ce sujet !
RÉPONDRE
LittleJIl y a 4 ans
J'adore le travail et leurs tire mon chapeau ! BRAVO
RÉPONDRE
luDivineIl y a 4 ans
De toute façon j'ai toujours trouvé ca dingue de faire poser des ados pour des marques de luxe... c'est très malsain.
RÉPONDRE
Modeuz''Il y a 4 ans
Je ne suis pas vraiment d'accord. Je ne serai pas contre qu' Une fille de 15 ans , d'une beauté peu commune et dont la famille a besoin d'argent, pose pour une marque de luxe, sans bien sûr donner un style trop adulte à cette ado.
Vous voyez ce que je veux dire ?
RÉPONDRE
StratosphèreIl y a 4 ans
@Modeuz: Ah oui mais là tu parles d'une exception! Parce que dans la réalité ça se passe jamais comme ça. La jeune fille aux parents pauvres sera encore plus endettée parce que c'est pas un édito qui remboursera tous les frais avancés par l'agence, et de plus tout le monde s'en foutra qu'elle tape des poses dégradantes puisque bon, elle vend l'image de son corps et en plus elle en a BESOIN!
Encore une chose, à 15 ans, ou même 16 ou 17 hein (!), on a pas la carrure ni la confiance en soi pour défendre ses intérêts devant des adultes (surtout s'ils bossent dans la mode quoi....)!

Totalement d'accord avec cette décision!
RÉPONDRE
Modeuz"Il y a 4 ans
Stratosphere : Ok d'accord, j'ai rien dit !!lol
Non, serieusement, tu as raison , tu m'as clouée le bec !!!!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode