Valentino - Campagne printemps/été 2012

Octobre 2011. Sur le "mood board" du défilé Valentino, les muses évanescentes et alanguies de la photographe Deborah Turbeville ont la part belle. Quelques semaines plus tard, sur le shooting de la campagne, c'est sans surprise l'oeil délicat et mélancolique de cette septuagénaire qui révolutionna en son temps les pages de Vogue que l'on retrouve derrière l'objectif...
Campagne Valentino 2012

Dès les premiers passages du défilé Valentino printemps/été 2012, on sut que les toilettes conçues par Pier Paolo Piccioli et Maria Grazia Chiuri feraient partie de celles que l'on admire uniquement sur les tapis rouges. Une impression confirmée par les créateurs quelques minutes après le show : "La mode est un rêve et en ce moment nous avons besoin de rêver".

Dès lors, inutile de chercher au sein de la collection une tendance forte ou un gimmick fashion aisément transposable à la rue : c'est bel et bien à une féminité aussi intemporelle qu'insaisissable qu'est dédié le dernier opus Valentino. Un opus que seules les habituées de la cérémonie des Oscars, du bal du MET ou de la montée des marches cannoises auront le privilège d'approcher...

Campagne Valentino 2012

S'inscrivant en droite ligne de la collection, la campagne de saison ancre la femme Valentino au sein d'une rêverie évanescente, très éloignée du quotidien de la femme de 2012.

Un parti pris qui commence par le choix du photographe. Ici, point de Steven Meisel ni de Mert & Marcus, mais une femme n'ayant eu de cesse depuis les années 70 d'apposer une touche à la fois mélancolique, fragile et délicatement violente à la photographie de mode. Semblant issues d'un roman de Virginia Woolf, les modèles de Deborah Turbeville apparaissent en effet souvent perdues, apeurées et désœuvrées, infiniment seules...

Cela dit, lorsque Turbeville s'attaque à une campagne de publicité, les aspérités inhérentes à son travail d'artiste ont souvent tendance à se lisser légèrement, donnant alors naissance à des images certes moins dures et dérangeantes, mais tout aussi émouvantes.

Campagne Valentino 2012

Comment en effet ne pas tomber sous le charme de ces clichés immortalisant Bette Franke, Zuzanna Bijoch, Fei Fei Sun et Maud Welzen au sein de quelques ruines mexicaines ? Romantiques sans être mièvres, les belles Valentino y diffusent une aura aussi poétique que mystérieuse.

Si elle ne révolutionne pas le genre, la campagne Valentino n'en diffuse pas moins une beauté universelle qui ne peut laisser indifférent...


Voir tous les visuels : http://www.tendances-de-mode.com/valentino-printemps-ete-2012
Partager l'article
Par Lise Huret, le 04 janvier 2012 dans Collections & Campagnes
Vous aimerez également
Les robes de mariée Valentino
Il y a 3 ans - 12
EN SAVOIR PLUS
Les robes Valentino
Il y a 4 ans - 16
EN SAVOIR PLUS
Valentino, le musée virtuel
Il y a 5 ans - 5
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
12 commentaires
Tous les commentaires
serdaneIl y a 4 ans
très poétique en effet. On voit que le sens du détail reste depuis ces derniers temps l'objectif de la maison.
RÉPONDRE
AuraCreationsIl y a 4 ans
Ces robes sont ravissante, j'aime beaucoup
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
J'ai toujours du mal à me dire que c'est Valentino mais c'est une très très très belle campagne. Ça, Chanel, Prada et Givenchy sont pour moi les meilleurs campagnes pour le moment. Après l'attaque visuelle de Balenciaga et le côté pseudo intellectuel/arty de YSL, ça fait du bien de voir des choses simples et efficaces.
Et qui n'a pas envie de ne porter que des longues robes vaporeuses et des sandales lors des longues après-midi d'été...
(J'espere quand même que la fille Valentino a prévue de devenir une femme)
RÉPONDRE
helenaIl y a 4 ans
Je valide complétement !!!(robes, modéles, coiffure, lieu..)
RÉPONDRE
claraIl y a 4 ans
Super campagne et ca m'a donné d'aller un peu me renseigner sur la photographe Deborah Turbeville . Merci Coco tu améliores vraiment ma culture mode :)
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 4 ans
Comment ne pas aimer ces photos romantiques ? La femme est représentée fragile, pas du tout sûre d'elle comme chez d'autres créateurs. Ce n'est certainement pas un hasard que le pantalon est pratiquement inexistant.
Pourquoi ne pas jouer le double jeux de la femme moderne en mettant l'accent sur une féminité tout en étant active et indépendante ?
Les robes sont magnifiques !
RÉPONDRE
yulilopIl y a 4 ans
Campagene magnifiquement dangereuse pour la CB !!! On a envie d'acheter toutes ces robes sans exception!
RÉPONDRE
PoteenIl y a 4 ans
Fei Fei Sun est vraiment sublime dans cette campagne. Elle dégage quelque chose de fragile et délicat, on dirait une poupée...
RÉPONDRE
ClémenceIl y a 4 ans
J'ai envie de faire un crédit pour avoir la robe tout à droite sur la deuxième photo...
RÉPONDRE
PalomaIl y a 4 ans
J'adore !! C'est magnifique !!!!!
RÉPONDRE
TitouIl y a 4 ans
ça fait du bien un peu de romantisme, d'évanescence en cette période bien sombre.

Très bonne année par ailleurs.
RÉPONDRE
Quina LópezIl y a 4 ans
J'aime Valentino, surtout les robes en rouge!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode