Taylor Tomasi, la polémique

Entre chevelure incandescente et looks inspirés, Taylor Tomasi - ex-responsable de la section mode et accessoires du Marie Claire US - est aujourd'hui une figure récurrente des blogs de streetstyle. De quoi séduire le géant du luxe hongkongais Lane Crawford, qui n'a pas hésité à lui confier les rênes d'une mini-collection...
Taylor Tomasi x Lane Crawford
Rien de tel pour une marque en quête de visibilité et de branchitude que de frayer avec l'une des stars du web 2.0. De Petit Bateau à Burberry en passant par H&M, nombreuses sont ainsi les griffes à lorgner du côté des diverses success-stories d'internet.
Dernier en date à avoir voulu associer son image à celle de ces Rockefeller de la toile, le grand magasin hongkongais Lane Crawford a récemment offert à la très photographiée Taylor Tomasi l'opportunité de créer une collection capsule. Une collection qui, au vu de la capacité de la directrice artistique du e-shop Moda Operandi à se composer des looks aussi forts qu'innovants, avait toutes les chances de s'avérer incontournable...
Oui mais voilà, à force de se laisser aveugler par l'allure, le succès et l'omniprésence de ces nouvelles célébrités bankable, les marques auraient parfois tendance à oublier que popularité ne rime pas forcément avec talent et savoir-faire.
Robe Taylor Tomasi
Taylor Tomasi a ainsi beau être une modeuse particulièrement habile, elle est visiblement loin - au vu du contenu de la collection "Taylor Tomasi Hill for Lane Crawford" - d'être une créatrice de mode à part entière.
Sous la pression, la belle s'est en effet laissée aller à la facilité en reproduisant trait pour trait une création Marc By Marc Jacobs de 2008, mais également un modèle Comme des Garçons. Et si officiellement cette collection est sensée "s'inspirer du dressing de Taylor", rien ne peut raisonnablement justifier un tel copier/coller.
Reste à savoir quel sera l'impact de cette incontestable bévue sur l'aura de cette icône de la sphère 2.0...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 13 janvier 2012 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
9 commentaires
Tous les commentaires
Claire and the FrogIl y a 4 ans
J'aime beaucoup Taylor Tomasi mais là elle est à côté de la plaque.
Comment peut-on aimer la mode et en même temps se laisser aller à la copie lorsqu'il s'agit de créer ? Je ne comprends pas.
Enfin, espérons que si elle réitère une expérience de création, cette fois elle saura tirer les leçons de ses erreurs passées.
RÉPONDRE
lablondeIl y a 4 ans
J'ai mis du temps à "comprendre" la seconde photo : oui, il s'agit bien de 2 photos différentes ! Et en plus elle ose porter "ses" créations en public....
RÉPONDRE
BenjaminIl y a 4 ans
Quelle tristesse...Ou quelle stupidité!

Croyait-elle réellement qu'un Copier/Coller passerai inaperçu?

Même si j'aime le style de Taylor Tomasi, nous voyons bien là que tout le monde ne peut pas se proclamer designer!!

Lindsay Lohan en avait fait elle aussi, l?expérience avec sa collection pour Ungaro...

Tout cela pour dire que comme dans la peinture,il y a :
Les amoureux de l'art,
Les peintres du Dimanche
et les artistes ...
RÉPONDRE
little flowerIl y a 4 ans
Total incompréhension : je ne comprend pas comment Taylor Tomasi a put faire une erreur aussi grosse. En faisant cela elle manque totalement de respect aux créateurs. Et autant je "comprendrais" qu'une actrice ou une Kardashian n'ayant pas la fibre artistique se retrouve "obligée" de copier pour faire un truc bien, mais Taylor??????
Elle aurait dut rester à sa place : une jolie filel qui s'habille super bien et qui fait du bon boulot en tant que styliste dans les magazines. point barre.
Ca devrait donner une bonne leçon à tout ceux qui croit que parce que les blogueurs et les stars du street style font bcp parler d'eux ils ont un talent fou : ce n'est pas le cas et il est temps de s'en rendre compte !
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 4 ans
Aïe ! Quel dommage ! On peut-être une excellente styliste-photo, rédactrice de mode, fashionista et ne pas exceller dans la création pure. Si il y a des poursuites pour contrefaçon, elle son équipe seront dans l'embarras. C'est incroyable, elle a pourtant plus de style que la Cheung & co. Etre styliste ne s'improvise donc pas. Effectivement, elle aurait dû rester à sa place sur c e coup là.
RÉPONDRE
artoIl y a 4 ans
Ca me dépasse, comment peut on se lever un matin en se disant : tiens, j'ai pas d'idée aujourd'hui, je vais copier à 100% cette robe que j'aime bien, bon elle a été commercialisée en 2008 mais avec un peu de chance tout le monde l'a oublié et ca passera inaperçu...

Bizarre bizarre !
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
Le plus choquant n'est pas que ça soit des copies de Jacobs ou CDG mais le fait que ces copies soient faites par une rédactrice.
Il s'agit de contrefaçon, tout simplement et sans honte de sa part en plus. Elle n'a pas la notion de l'éthique?
Et je crois sincèrement qu'on arrive à saturation avec ces collaborations. Ça fait trop de vêtements, trop d'informations. Si au moins ces grands magasins s'en servaient pour promouvoir les jeunes talents plutôt que de flatter l'ego d'une rédactrice en quête de cachet "Créateur"...
RÉPONDRE
SoleneIl y a 4 ans
Tout à fait d'accord avec le dernier commentaire, c'est quand même une rédactrice de mode qui a fait ca. Ce sont elles qui devraient dénoncer ce genre de pratiques, pas l'inverse !!
RÉPONDRE
ElsaIl y a 4 ans
Voilà pourquoi on ne peut pas tout mélanger. Ce n'est pas parce qu'elle a un look impeccable qu'elle peut créer des vêtements de folie. Etre créateur, cela demande une vraie dose de patience, d'humilité et bien évidemment de créativité. Marc Jacobs n'est pas arrivé du jour au lendemain, c'est une dose de travail acharné qui l'a amené où il est et je peux continuer ainsi avec les Lagerfeld & co. Ces délires de collections faits par des stars du Net et autres stars d'Hollywood, c'est quelque chose que je n'ai jamais compris. Il n'y a aucune recherche derrière, on associe juste un nom à un vêtement et ce à des sommes indécentes. Il suffit de voir le dernier scandale en date avec les Kardashian.
Pourtant, j'aime beaucoup le style de Taylor Tomasi Hill, mais là je suis vraiment déçue. Il n'est bien évidemment pas interdit de toucher à d'autres domaines mais avec le respect qu'il se doit. Comme "...." l'a dit, il aurait été meilleur de promouvoir de jeunes talents qui doivent trimer pour vendre leurs créations.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode