Défilé Dior - Haute Couture Printemps/été 2012

Le temps passe et Bill Gaytten - que l'on présenta lors de sa prise de fonction à la tête du studio Dior comme l'homme de l'ombre censé assurer la transition entre John Galliano et son successeur - en est déjà à sa deuxième collection haute couture. Présentée dans l'intimité des salons de l'avenue Montaigne, celle-ci se révéla bien plus convaincante que la précédente...
Défilé Dior Haute Couture

On sent l'homme plus assuré, moins fragile ; comme si Bill Gaytten commençait à assumer pleinement la lourde tâche qui lui incombe : faire perdurer l'héritage Dior. Balayé le souvenir d'une collection couture automne/hiver 2011-2012 se perdant entre désir d'en faire trop et thèmes hétéroclites : oscillant entre codes maison et réminiscences années 50, les quarante passages du show affichent une cohérence aussi rassurante que fédératrice.

Offrant une sensualité maitrisée aux volumes rétro puisés au sein des archives Dior via l'usage quasi systématique d'étoffes translucides (mousseline, organza, tulle), Bill Gaytten nous offre un vestiaire tout en retenue et en suggestivité.

Défilé Dior Haute Couture

Entre imprimés pied-de-coq surdimensionnés, taille ultra marquée, longs gants de cuir so fifties, veste bar en croco carbone revue et corrigée en mode 2012, jupes new look, plissés discrets et broderies raffinées, la femme Dior se voit offrir une garde-robe aussi délicate que luxueuse, qui ne manquera pas de séduire la clientèle de l'avenue Montaigne.

Opulentes, mais non moins délicates, les robes de bal clôturant la présentation n'auront quant à elles aucun mal à sublimer celles qui les arboreront lors de la prochaine cérémonie des Oscars...

Défilé Dior Haute Couture

En décidant de prendre le contrepied de son prédécesseur, Bill Gaytten parvient à conférer un équilibre flatteur à sa collection, entre fraîcheur et distinction. Sur le podium, la rigueur de l'artisan prend ainsi le pas sur la folie de l'artiste ; un parti pris rationnel insufflant à la maison parisienne une sérénité salvatrice...

Après avoir quelque peu perdu en élégance au contact d'un génial, mais excessif mentor, la femme Dior retrouve sous la houlette de Gaytten une allure aussi chic que délicate. Il serait dès lors dans l'ordre des choses que celui qui oeuvre depuis plus de seize ans au sein de ce fleuron de la couture française se voit officiellement confié les rênes de la direction artistique de Dior...


Voir toute la collection : http://www.style.com/S2012CTR-CDIOR
Partager l'article
Par Lise Huret, le 24 janvier 2012 dans Défilés
Vous aimerez également
Alber Elbaz, bientôt chez Dior ?
Il y a 1 an - 40
EN SAVOIR PLUS
Rihanna, le nouvel atout Dior
Il y a 1 an - 24
EN SAVOIR PLUS
Les cuissardes selon Dior
Il y a 1 an - 26
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
17 commentaires
Tous les commentaires
DoraIl y a 4 ans
La dernière robe est juste... a couper le souffle !
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
Effectivement, c'est une collection rassurante à la fois pour LVMH et pour le public/clientes.
C'est assez dans la même veine que le PAP mais le make-up et l'extravagance "lavée" des robes finales donne un supplément d'âme à cette collection. Je trouve quand même que l'on retrouve beaucoup d'éléments "Galliano" et beaucoup de looks font écho à ses collections.
Gayten n'a pas, pour moi, l'étoffe d'un directeur artistique. Dior a besoin de sortir de ce look "50's" pour pouvoir susciter l?intérêt et ça fait trop longtemps qu'on y est. Dior a besoin de sang nouveau car, le tailleur Bar et New Look bref, on sature!
RÉPONDRE
JulieIl y a 4 ans
Je trouve que ce "retour au calme" fait du bien. Je retrouve le Dior de l'excellence qui habille les femmes de l'élégance. Ce que je cherche chez Dior c'est ce classicisme un peu "twisté", je ne veux pas du conceptuel ou du bling bling ou du grand spectacle. Bill Gaytten me convient donc très bien !
RÉPONDRE
StratosphèreIl y a 4 ans
Oui rassurant c'est le mot ! C'est mignon c'est douillet... Mais certains trucs sont vraiment laids (genre 7-8), bien que si les visées sont les bourgeoises cinquantenaires ça peut coller. :p Par contre l'imprimé pied de poule me pique les yeux, trop c'est trop et comme l'a aussi dit .... le style Dior des premières heures ça commence à bien faire on a compris qu'il avait révolutionné la mode ok Ok OK!! mais là ça essouffle...
Et les robes finales franchement bof. Il faut un peu plus que jupe super large pour faire une robe qui en jette. Ce que je préférais chez Galliano c'était ses robes féériques alors quand je vois ça je n'y vois qu'une pâle copie.
Snif snif www.style.com/fashionshow...
www.style.com/fashionshow...
Mais bon vous parlez à une convertie...
RÉPONDRE
EvaBassIl y a 4 ans
Je trouve cette collection vraiment jolie, même si elle n'est pas vraiment innovante.
Néanmoins, la robe rouge me fait trop penser à une de chez Oscar de la Renta 2010, et du coup, même si ce n'est pas exactement la même, je suis mitigée.
RÉPONDRE
AdèleIl y a 4 ans
Oui à Bill Gaytten!!! Là il m'a vraiment convaincue, moi qui était une fervente fan de Galliano :)
Bill et pas un autre, il le mérite
RÉPONDRE
DimitriIl y a 4 ans
Bon, alors. Afin d'assurer mon commentaire, j'ai bien gentiment regardé le défilé. On saluera au passage l'évolution du site Christian Dior qui nous permet enfin d'apprécier pleinement la qualité du Show.

DONC !

Je suis très agréablement surpris par ce défilé. Donc, évidemment c'est une dérive maitrisée du défilé Christian Dior Couture Automne/Hiver 2009-2010. Oui, les références à Galliano sont bien là, dans la superposition des matières (Organza/Tulle et j'en passe...), dans la transparence des jupons, dans l'opulence de certaines robes, du magnifique déjà-vu. Mais du déjà-vu !

www.style.com/fashionshows/complete/slideshow/F2009CTR-CDIOR?event=show1962&designer=design_house27&trend=&iphoto=18#slide=18

NÉANMOINS !

Bravo à lui tout de même. Car je renoue enfin avec la Couture Christian Dior, le précédent défilé était totalement irréparable, pour preuve, l'une des rares à l'avoir bravé fût Katy Perry ! Pour continuer, c'est totalement cohérent, c'est beau, c'est propre. Une retenue pour le choix du pied-de-poule, mais bon, pourquoi pas après tout ?

Mais si il a était l'homme de l'ombre pendant tant d'années, il n'en demeure pas moins un homme de l'ombre du... prêt-à-porter. Car une fois de plus, à continuer ainsi, Bill Gayten risque de devenir le malencontreux responsable de la fermeture des Maisons de Broderie parisiennes. On cherche le soucis du détail, malgré quelques uns par-ci par-là, on en reste pas moins sur notre faim. A noter qu'il brille irrévocablement par la maîtrise de la tulle, comme son prédécesseur d'ailleurs.

www.style.com/fashionshows/complete/slideshow/S2012CTR-CDIOR?event=show2402&designer=design_house27&trend=&iphoto=36#slide=36

Pour faire court, Bill Gayten honore enfin la mémoire de Christian Dior. Par la consécration de l'élégance et de la féminité, marquée enfin par la réapparition de l'opulence si propre à l'esprit de la Maison Parisienne.

Et je m'adresse enfin à vous, car moi je vous le dis, j'en redemande du New-Look, j'en redemande du Tailleur Bar. Mais enfin, réfléchissez-un peu ? Pourquoi faudrait t-il s'en affranchir ? Car après tout, c'est ça, Dior.

Vous oseriez envoyer un recommandé 31, Rue Cambon, et leur demander de cesser enfin l'utilisation trop "répétitive" du tweed... De fermer "enfin" l'atelier tailleur, ne garder que le flou et envoyer ainsi Madame Jacqueline pointer au Pôle Emploi ?

Voila, ce que moi je pense. Bill Gayten a compris l'essentiel. Qu'il persévère désormais.


Pour terminer sur ces bonnes paroles, je vous invite TOUS à visiter le site Dior et ainsi visionner dans son intégralité la vidéo du défilé Couture...

- pour d'une part, compatir avec Cameron Diaz, qui au premier rang nous impose sa chirurgie esthétique ratée. Et qui visiblement gêne la pauvre Amanda Sthers qui au deuxième, se demande si elle aura un jour l?honneur de revêtir une robe couture malgré son manque de glamour évident.

- deuxièmement, s'épouvanter devant Natalia Vodiavona qui ne cesse de rire et discuter durant le défilé, nous prouvant à tous que ceux qui assistent à ce genre d'évènement ne se rendront jamais compte de la chance unique qu'ils ont, quand certains seraient prêt à tuer pour prendre leur place... (Et je précise que je suis de ceux là... !)

- et pour terminer, espérer que Peter Marino avec sa tenue de cuir digne d'un YMCA se retire ENFIN du monde de l'architecture, de la mode aussi au passage. Et qu'on puisse ainsi retrouver un jour, des boutiques qui ne soient ni froides ni aseptisées.


J'ai terminé.
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 4 ans
@Dimitri : Merci pour ce commentaire très argumenté !
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
@Dimitri: Je ne pense pas que l'on peut comparer le New Look de Dior et le Tailleur Chanel. On pourrait à la limite comparer le tailleur à la veste Bar.
Dior, ce n'est pas que le New Look! Ok, c'est ce qui l'a fait connaitre et il a continué à proposer ces silhouettes mais il ne faut pas réduire les 10 ans de Mr Dior (dans sa maison) à la seule ligne corolle de 1947.
Galliano a fait évoluer le look Dior en ajoutant ses robes en biais, son extravagance et sa théâtralité mais aujourd'hui, pour faire avancer, il faut passer à autre chose tout en s'inspirant du passé. Si aujourd'hui Galliano est indissociable de Dior, c'est parce qu'il a sût s'affranchir de ce que faisait Gianfranco Ferre qui lui-même s'était affranchit du style Bohan!
Je veux avoir envie de porter une veste Bar ou de belles robes sans avoir l'air de sortir d'un magazine des années 50!
RÉPONDRE
estherIl y a 4 ans
Juste... Ce n'est pas amanda sthers au deuxième rang mais maud fontenoy....
RÉPONDRE
Claire and the FrogIl y a 4 ans
Quelle histoire franchement cette succession chez Dior...
Concrètement le travail est beau, mais pas renversant de nouveauté. Bien sûr j'adorerais porter certaines de ces toilettes, mais ça manque quand même d'une prise de risque.
En tout cas je suis d'accord avec toi, Dior retrouve un équilibre, un certain luxe, après certains excès de Galliano. Par contre il devrait officialiser la situation de Bill Gaytten, ça devient ridicule.
RÉPONDRE
DimitriIl y a 4 ans
@Esther : MON DIEU, mais c'est vrai. Le pire c'est qu'il me semblait que quelque chose clochait dans cette histoire. Mais après vérification sur Google, en effet, elles sont réputées toutes deux comme étant de véritables s?urs cachées. Alors toutes mes excuses chers lecteurs de mon commentaire, tout aussi insolent qu'à l'habitude.
Néanmoins, je ne referai plus JAMAIS l'erreur !

@.... : Je ne veux pas être offensant, ni passer pour un ignorant. Mais dans mon inconscient, la Veste Bar s'associe irrévocablement au New-Look. Expliquant donc par là, l'analogie que je me suis permis de faire avec le tailleur CHANEL, même si évidemment, les deux Maisons sont basées toutes les deux sur une philosophie de la femme TOTALEMENT opposée.
Et pardon d'insister, mais pour moi ce défilé ne m'envoie par en pleine figure une image de la femme des années 50, je suis d'accord que l'inspiration est parfois très clair, tantôt dans la coupe, tantôt dans les tissus et les imprimés. Bien sûr, si vraiment les jupons tombaient bien en dessous du genou, je pourrais comprendre...

Quant à Galliano, Dieu sait à quel point je l'estime, mais tout de même il a véritablement procédé à une remise en question dans son parcours chez Christian Dior, car j'ai en tête des défilés Haute-Couture, clairement importables et improbables surtout, avec la transition opérée après l'Automne/Hiver 2003. Ensuite par contre, il a été le véritable auteur d'un conte, car la cohésion de ses créations fût absolument imparable, et je fais bien sûr allusion à ce défilé présentant de véritables guerrières armées de bras métalliques et de heaumes fantastiques.

www.style.com/fashionshow...

Alors, le mieux pour Bill Gayten, reste à prendre appui sur les bases, et de reconstruire à SA manière et ainsi entrevoir de nouvelles perspectives d'évolution... perhaps ? Même si, a jour d'aujourd'hui, on l'imagine mal démontrer autant d'imagination que John Galliano.
RÉPONDRE
PerryIl y a 4 ans
Faut dire que Amanda Sthers et Maud Fontenoy se ressemblent quand même fortement lol
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 4 ans
J'adore, j'adore, c'est juste magnifique... Quelle leçon de mode !
RÉPONDRE
the modeuse n°1Il y a 4 ans
Beaucoup mieu que le défilé précédant. La robe rouge de la fin est subliiiime !
RÉPONDRE
SheighIl y a 4 ans
Et moi, ça ne me charme pas, je trouve cela même à la portée de tout personne qui sait coudre! Je vais faire crier tout le monde, mais vraiment sans intérêt!
RÉPONDRE
Style-GirlsIl y a 4 ans
La robe rouge ( 3em photo ) et du déja vue ! Mais d'habitude un défiler de mode a pour theme une couleur !
Ou un ensemble ! c'était tout mélanger ! Rouge par si , Vert par la ! J'ai était extremement décu !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode