Défilé Christopher Kane - Automne/hiver 2012-2013

Passé maître dans l'art de transcender le mauvais goût, l'écossais Christopher Kane fait une nouvelle fois appel pour l'automne/hiver 2012/2013 à des influences insolites, où subversion et imprimés douteux cohabitent dangereusement...
Défilé Christopher Kane 2013

Délaissant l'atmosphère faussement candide de son vestiaire estival, Christopher Kane s'enfonce cette saison au coeur des bas-fonds new-yorkais dépeints par le film "Cruising". Tiré du roman de Gerald Walker, ce long métrage sorti en 1980 retrace la traque d'un serial killer gay au coeur du quartier chaud de Meatpacking district.

De cette ambiance trash, où imagerie SM et lieux glauques se télescopent sur fond de meurtres atroces, le créateur écossais extrait le vestiaire fantasmé d'une jeune femme évoluant dans la torpeur malsaine de cet environnement nocturne.

Défilé Christopher Kane 2013

À coups d'imprimés léopard laqués, de textures moirées (faisant référence à celles recouvrant l'intérieur des cercueils), de violets entêtants, de rouges hémoglobine et de cuirs SM, Kane livre ainsi des compositions transgressives, flirtant ouvertement avec le mauvais goût.

Oui mais voilà, si au fil du défilé les rayures Wall Street des premiers passages conservent leur ADN Beetlejuice peu attirant, tandis que le léopard violine affiche toujours une allure contestable, le DA de Versus n'en parvient pas moins à nous faire entrevoir le potentiel insoupçonné de ce que l'on croyait à jamais rédhibitoire.

Entre les étoffes iridescentes zinzolin bordées de biais en cuir rembourré qui parviennent à gagner en légitimité esthétique via des volumes intello-sexy et les fleurs banalement outrancières se voyant tempérées par de sages cols d'écolières, le premier degré s'évapore ainsi peu à peu, cédant la place à d'audacieux - à défaut d'être toujours réussis - partis pris stylistiques.

Défilé Christopher Kane 2013

Ce n'est cependant que lorsqu'il se met à transformer ses collages floraux été 2012 en broderies mixant canevas et fils plastiques que Kane parvient véritablement à fédérer. Aussi riches qu'intenses, les pièces bénéficiant de ce traitement diffusent en effet un fashion appeal incontestable, et ce d'autant plus lorsqu'elles se voient associées à quelques jeans larges délavés, blousons en velours japonisant, pochettes brodées, boots à scratch en cuir et autres sweats larges en maille scoubidou.

Autant d'éléments attractifs qui devraient permettre à Christopher Kane de continuer - en dépit de ses échappées goth-triviales de saison - à figurer en bonne place sur les wish list des fashionistas...


Voir toute la collection : http://www.style.com/F2012RTW-CKANE
Partager l'article
Par Lise Huret, le 21 février 2012 dans Défilés
Vous aimerez également
Pochette fluo Christopher Kane
Il y a 5 ans - 6
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
7 commentaires
Tous les commentaires
ZoéIl y a 4 ans
Comme d'habitude je vais mettre du temps à apprécier cette collection. Mais je suis certaine que dans quelques temps je vais avoir envie de léopard violet ! Enfin au moins...de pull "scoubidous" :)
RÉPONDRE
LaurieIl y a 4 ans
Les pochettes brodées : trop belles. Le reste ? Je passe !
RÉPONDRE
Claire and the FrogIl y a 4 ans
Je suis à 100% d'accord avec cette analyse, le début était assez "raté" à mon goût, puis ça s'est amélioré avec des matières étonnantes, et enfin ça se termine sur un "rappel" de son dernier défilé, réinterprété à la perfection. J'ai vraiment beaucoup aimé le final et les matières étonnantes.
RÉPONDRE
JaneIl y a 4 ans
Christopher Kane reste pour moi un mystère... Ses collections m'apparaissent toujours complètement tirées par les cheveux. Puis quand je vois ses créations portées je les trouve super. Je pense qu'il faut oublier les silhouettes du défilé et voir chaque pièce à part et là je suis sûre qu'il doit y avoir de très belles choses.
RÉPONDRE
StratosphèreIl y a 4 ans
Je trouve ça vraiment bluffant, les détails sont à la fois futuristes et fins (les broderies/scoubidous sont vraiment taré(e)s) et même si au début ça me laissait perplexe j'ai commencé à dissocier les différentes pièces et c'est là qu'on en apprécie toute la force. En plus le trio bleu-rouge-mauve me séduit particulièrement en cette belle matinée ensoleillée. :)
RÉPONDRE
LaurenceIl y a 4 ans
Il me faut un peu de temps mais je parie que dans quelques semaines, j'adorerais ce défilé Christopher Kane.
RÉPONDRE
gladysIl y a 4 ans
C'est très moyen... j'ai toujours autant de mal avec Christopher Kane décidément. Deux ou 3 looks sont potables, mais le reste je déteste franchement.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode