"Fillettes de" : les nouvelles mannequins ?

À l'instar des titres de noblesse, il semblerait que les bonnes grâces des photographes et l'intérêt de la fashion sphère se transmettent également de génération en génération. Bündchen, Vodianova, Crawford, tels sont en effet les patronymes des nouvelles mini tops...
Duda Bündchen
Si l'on put croire dans un premier temps que les top models auraient à coeur de protéger leur progéniture de l'attention un brin nocive de l'industrie de la mode, celles-ci n'ont visiblement pas pu résister bien longtemps au plaisir narcissique de voir célébrer dans les magazines la beauté de leurs filles.
Après avoir posé (à quelques mois seulement) en couverture du Vogue Paris dans les bras de son illustre maman, Neva Vodianova Portman - aujourd'hui âgée de 6 ans - prend ainsi la pose pour la marque de vêtements pour enfant "Caramel Baby&Child", tandis que Kaia - la fille de Cindy Crawford - se déhanche pour Versace du haut de ses 10 ans. De son côté, la nièce de Gisèle Bündchen, Duda (5 ans), minaude au sein de la campagne printemps/été 2012 de la marque brésilienne Brandili Mundi...
Et si les parties concernées clament haut et fort que les fillettes sont bien trop jeunes pour envisager sérieusement une carrière de mannequins (ces shootings auraient d'ailleurs un caractère exceptionnel), le fait de les placer ainsi sous les feux des projecteurs n'est à l'évidence pas la meilleure chose qui pouvait leur arriver.
Kaia Crawford - Neva Vodianova Portman
Il est vrai qu'à 5 ans comme à 10, mieux vaut focaliser son attention sur le traçage d'une marelle, l'habillement d'une poupée, la construction d'une cabane ou l'organisation d'une soirée pyjama que sur son meilleur profil. Rien ne sert en effet de propulser trop tôt ces enfants au coeur d'un monde d'adultes fasciné par la beauté et la célébrité et dont le fonctionnement risquerait de perturber le développement de leur personnalité.
Espérons dès lors que les mères de ces trois petites beautés en resteront là et préfèreront faire rimer enfance avec chamallows, corde à sauter et Harry Potter plutôt qu'avec shooting, moue glamour et papier glacé...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 07 mai 2012 dans Analyses
Vous aimerez également
Les dessous du mannequinat masculin
Il y a 5 mois - 33
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
17 commentaires
Tous les commentaires
ZoéIl y a 4 ans
Super article ! Je me demande comment une gamine à qui l'on fait comprendre qu'elle est trop mignonne et qui voit tout le monde l'aduler ( j'ai lu un article sur Duda où la fillette en question est considérée comme une petite mannequin à part entière) peut grandir sans devenir obsédée par son physique.
RÉPONDRE
MeltIl y a 4 ans
Très bon article !!!!! Les Talli Lenox , Dree Hemingway and co OK , les enfants à peine conscients de leur beauté : PAS OK !! trop jeunes enfins ...un reportage sur Duda Bundchen m'a vraiment marqué , la gamine explique ce qu'elle préfère comme " imprimés" --'
RÉPONDRE
greendayIl y a 4 ans
Flippante la vidéo...
RÉPONDRE
MargeIl y a 4 ans
On pourrait se dire "mais ce n'est qu'une photo ou deux, rien de grave en soi", sauf qu'ici ca va clairement plus loin.

Comme le dis greenday la video de Duda fait froid dans le dos, c'est vraiment malsain.

Et je parle même pas de Kaia, même si une mannequin de 10 ans ne doit plus choquer grand monde vu qu'on est habitué à en voir de 14 ans...
RÉPONDRE
LeaIl y a 4 ans
Flippant, c'est le mot... Ou va le monde.
Très bon article au passage :)
RÉPONDRE
MarieIl y a 4 ans
Personnellement, je ne suis pas d'accord. Pour avoir moi aussi joué les mannequins à cet âge pour une amie de ma mère, je peux vous affirmer que je n'en suis pas perturbé pour autant. Il faut remettre les choses en perspective, on ne parle pas ici de mère essayant de faire de leur filles un phénomène de foire ou un gagne pain. Elles sont dans le milieu alors forcément elles ont des offres et je ne pense pas avoir vu aucune situation abusive dans cet article (quoi que le cas de duda reste à surveiller )
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 4 ans
C'est tellement choquant d'exposer ainsi les enfants !
Mais nous aimons bien le commentaire de Marie qui souligne bien l'importance de l'entourage pour repositionner l'enfant. Il faut un environnement bien équilibré...
RÉPONDRE
LnnaIl y a 4 ans
Ce qui est assez choquant, c'est le ton paternalisme de l'article. En commençant par faire la morale et en jugeant purement sur des impressions ou ce qu'on appelle communément de la psychologie de comptoir de cuisine, l'auteure se positionne dans une opinion aux relents de préjugés et de réflexions peu poussées.

Des tops qui n'ont pu résister au « plaisir narcissique » de livrer leur progéniture aux folles caméras et au fou public, dans un milieu qui va s'empresser de les miner et éventuellement « perturber leur développement » ? Bien sûr ! Pcq il aurait fallu les protéger de cette « atmosphère novice », les placer sous les feux des projecteurs « n'est pas la meilleure chose à faire pour eux ». Et j'en passe. Des propos basées sur rien d?autre que des suppositions, des si, des peut être. C?est d?une naïveté qui m?étonne de la part de l?auteure que d?ignorer que ces mêmes parents narcissiques n?ignorent pas eux-mêmes ces aléas du milieu de la mode et que l?expérience parentale pourrait à même pallier à ces lacunes. Et de grâce, ne me sortez pas les excès proprement américains des enfants stars pour affirmer le contraire. Ce phénomène est ce qu?il est : un excès et n?est certainement pas généralisé.

Marie, deux commentaires plus haut, le dit bien : remettre les choses en perspective. L?article ne dit pas si ces enfants font autre chose, l?auteure ayant préféré présenter le tout comme si ces enfants deviendront nécessairement victimes de ce milieu. L?article ne nuance pas : ces enfants jouent-ils déjà à « tracer des marelles » ou à « habiller une poupée » ? Je questionne sérieusement le jugement sévère que porte l?auteure sur le cheminement de ces enfants à travers des campagnes de pubs et sur la simplicité de ce même jugement. Même en se fondant sur la prémisse qu?en publicisant leur progéniture, les parents s?exposent à un jugement, il est limite, voire démagogique, de lancer de tels propos dans la mare tout en ne soulevant qu?un aspect du sujet en esquivant volontairement ou non, la notion de célébrité et du respect du choix parental.
RÉPONDRE
HeowinIl y a 4 ans
C'est fou, ces mannequins savent pourtant très bien à quel point ce milieu peut être malsain. Moi ce qui me choque le plus ce n'est pas les petites filles de 5 ans, mais Kaia Crawford qu'on essaie de faire passer pour une mannequin normale..... mais après tout c'est dans la même veine que le fameux shooting du vogue paris de carine roitfeld avec les gamines de 6 ans déguisées en femmes fatales....
RÉPONDRE
liliIl y a 4 ans
Je suis d'accord avec le commentaire de Marie, il ne faut pas voir le mal partout. Ce n'est pas nouveau de voir des enfants poser pour des catalogues ou des publicités. Moi même j'ai fait 2/3 pubs dans mon enfance et j'en garde un souvenir très agréable, plutôt un jeu, les gens ont clairement conscience qu'ils travaillent avec des enfants.
Tant que le parent protège l'enfant et ne le pousse pas abusivement à jouer le mannequin, je pense qu'il n'y a pas lieu de polémiquer.
RÉPONDRE
100drineIl y a 4 ans
@Marie, Lili & Lnna : Et quel intérêt ? A 10 ans ? A 5 ans ? De tout ça ! Franchement ? A part celui de faire vendre, de produire de l'image, et donc du vide. A mon sens, quelque soit la profession que l'on exerce, on a tout de même mieux à transmettre aux enfants qu'une image sur papier glacé. Ils ont mieux à faire de leurs mercredis ou de leurs samedis que d'aller à des castings. On confine au grotesque et on flirte avec le vulgaire sans vergogne. J'en sais quelque chose puisque je travaille dans ce milieu. La vidéo est pathétique. Pauvre gosse !! Cultivons-les ces enfants avec autre chose que de la consommation !!!!!!
RÉPONDRE
TitouIl y a 4 ans
+1 pour 100drine. Les enfants ne se rendent pas compte de se qu'on le demande face à un objectif, qui plus est, à but purement commercial. Une considération en dessous de zéro. Rappel: hypersexualisation des fillettes...
RÉPONDRE
LaurenIl y a 4 ans
A tous ceux qui sont contre les enfants mannequins, critiquent et jugent ce milieu, réfléchissez avant de parler et réalisez que c'est grâce à ce milieu dit "malsain" que vous pouvez rêver à travers les vêtements que vous portez ou ferez porter à vos enfants. Que vous achetiez vos vêtement dans les grands magasins ou en fripe, il n'en serait rien sans ces gens qui travaillent très dur.
Ca me fait rire ces gens qui jugent le milieu de la mode, quand on sait que ce même milieu est à l'origine de la plupart des choses qui mettent des couleurs et de la nouveauté dans vos vies. Vous penserez à cette vidéo la prochaine fois que vous verrez une jolie robe pour enfant dans une vitrine, mais vous ne l'achèterez peut-être pas, parce que vous ne voudrez pas encourager ce "milieu", pour "protéger" ces enfants ! Mais ceux qui font le plus de mal à ces enfants, ce sont ceux qui insinuent sans cesse que le narcissisme, c'est MAAAL !! Booouuhh ! Le narcissisme, c'est aussi un peu d'estime de soi, et si ces enfants peuvent au moins avoir ça pour eux, grand bien leur fasse ! Pour le reste, évidemment, les parents doivent assurer (si on ne les briment pas trop, évidemment).
Ce milieu n'est pas plus malsain que ceux dans lesquels vous évoluez. Pourquoi une mère mannequin irait élever son enfant en dehors de ce milieu ? Je pense juste que l'on vit dans un pays où les gens préfèrent se torturer l'esprit à voir le mal partout plutôt que de chercher à comprendre l'autre. Il faut arrêter de croire que l'herbe est toujours plus verte ailleurs, il s'agit de savoir vivre ensemble et d'arrêter de se juger. Ou alors jugez-vous d'abord et on en rediscute.
RÉPONDRE
milkyIl y a 4 ans
D'accord aussi avec 100drine, les enfants doivent être tenues à l'écart de tout ca, il y a un temps pour tout, et celui de l'enfance est sacré.
RÉPONDRE
100drineIl y a 4 ans
Chère Lauren, je me juge et c'est la raison pour laquelle je préfère rêver devant la Sainte-Anne de Vinci au Louvre , ou flâner au Grand Palais pour l'expo Beauté Animale", ou rire au ciné devant les aventures du Marsupilami, accompagnée de mes enfants plutôt que d'aller à un casting pour un magazine, de pub ou de catalogue. Tout ça n'est pas qu'une question de goût et de couleurs. C'est une question essentielle que la transmission du parent à l'enfant. L'estime de soi c'est important ! Et c'est très bien que les enfants la cultive. Ils en ont besoin pour grandir et évoluer tout au long de leur vie. Mais la mode ne me semble pas le moyen le plus appropriée voilà tout. les jolies robes c'est important, mais pas vital ! ce ne nourrit pas l'esprit et le corps, j'ai le regret de vous le dire. Il faut critiquer cette société de consommation qui nous envahit sans arrêt et créé sans cesse du désir vain et des frustrations inutiles. La vie est ailleurs que dans le lèche vitrine, le shopping...à outrance. Usez des enfants, de l'enfance pour faire vendre, pardon mais cela ne me fait pas rêver. je ne m'évade pas en feuillant un catalogue ni même un de ses magazines de mode infantiles. Ni me^me en habillant mes enfants selon les dernières tendances qui singent honteusement celles des adultes. Les enfants doivent se moquer de ce qu'ils ont sur le dos, des griffes des marques !! C'est une affaire de grands. Après en tant qu'adulte, je prends soin de moi en m'habillant comme j'aime. Vous avez raison c'est agréable !! Par contre la mode, le marketing ne sont pas à l'origine de ce qui met "des couleurs et de la nouveauté dans vos vies" pour vous citer, les artistes oui !!!! Et stop à l'hypersexualisation des fillettes comme l'a si bien dit Titou, aux mini-Lolitas !!! vive la culture !!! Et les enfants !!
RÉPONDRE
LaurenIl y a 4 ans
Vive la culture !!!! Mais la mode, c'est quoi d'après vous ?! Il n'y a pas UNE culture, que vous dénommez De Vinci & Co. Il faut vivre avec son temps, parce que c'est à travers notamment la mode que ces De Vinci et autres artistes continuent d'exister et se transmettent à nos enfants. La vie est ailleurs que dans le lèche-vitrine, mais le lèche-vitrine, c'est aussi la vie. Le marketing fait aussi vivre des gens, et si la mode ne vous fait pas plus rêver que ça, elle est, pour ma part et pour tant d'autres, une de mes principales raisons d'être. La mode, ce n'est rien d'autre que des couleurs, des matières, et une recherche de style, de proportions, d'harmonie, en référence à une époque. C'est artistique, social, psychologique, poétique, artisanal., si vous trouvez cela juste superficiel, c'est peut-être parce que vous vous laissez influencer par des gens qui le pensent.
Ce que vous voulez protéger, c'est juste votre vision de l'enfance, mais ce n'est pas la seule valable.
RÉPONDRE
MarieIl y a 4 ans
Bonjour, je cherche des témoignages d'adultes qui auraient été mannequins ou acteurs ( petits rôles) alors qu'ils étaient enfants pendants les années 80.
Merci de me donner un coup de main pour la rédactions de mon mémoire.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode