Défilé Alexander Wang - Printemps/été 2013

En droite ligne de sa dernière collection automne/hiver, Alexander Wang imagine cette saison la garde-robe d'une amazone urbaine n'aimant rien mieux que de se lover dans des carapaces de cuir et de popeline lui offrant style et protection...
Défilé Alexander Wang 2013
Cela fait désormais plusieurs saisons que le Petit Prince de la mode new-yorkaise a compris que s'il voulait continuer à étonner et séduire la fille de la rue, il lui fallait mixer volumes faciles à vivre et jeux de matières innovants.

Pour l'été 2013, il conçoit ainsi un vestiaire où les pièces fortes se parent de sutures aérées, insufflant une légèreté inattendue aux blousons en cuir et autres tee-shirts en peau. Et si sur les premiers modèles les espaces entre les pièces de cuir se font discrets, ce n'est que pour mieux s'épanouir quelques passages plus tard sur d'insolentes et impudiques robes en cuir suspendu (dont les découpes rappellent le travail de Christopher Kane).
Défilé Alexander Wang 2013
À ces pièces flottant autour du corps s'ajoutèrent ensuite bon nombre d'éléments sporty (désormais indissociables de la grammaire stylistique d'Alexander Wang) : entre sweat coupe-vent immaculé, tee-shirt aux transparences tigrées, parka chirurgicale et top de base-ball oversize aux découpes futuristes, la fille Wang affiche un style sportswear radical qui lui sied à merveille.  

Tour à tour argentées ou virginales, des parcelles de croco se posèrent par la suite sur la peau des Erin Wasson et consorts, composant d'affolants puzzles surréalistes aux contours totalement invisibles. Des créations aussi audacieuses que contemporaines qui brillèrent d'un éclat fluorescent lorsque s'éteignirent les lumières du show.
Défilé Alexander Wang 2013
Et si point de vue accessoires, les néo-bottes escarpins aux larges bandelettes gladiateurs qui ouvrirent le défilé manquèrent quelque peu de finesse, les sandales aux étroites lanières osant s'aventurer haut sur le mollet se révélèrent quant à elles subtilement sensuelles. Sans parler des filets à provisions revus et corrigés en mode monochrome, dont l'aura espiègle pourrait bien séduire plus d'une trend-setteuse...

Infiniment moderne, techno sexy, diablement bien inspirée, parfaitement maitrisée et saupoudrée de sacs particulièrement désirables, cette collection Alexander Wang réussit le tour de force de conjuguer luxe des matières, ergonomie réaliste et connexion avec la jeune génération...
Voir toute la collection : http://www.style.com/S2013RTW-AWANG
Partager l'article
Par Lise Huret, le 09 septembre 2012 dans Défilés
Vous aimerez également
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
11 commentaires
Tous les commentaires
KhiaIl y a 4 ans
Je confirme c'est résolument moderne!
Xo
RÉPONDRE
MeltIl y a 4 ans
c génial ^^ !
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 4 ans
On dirait Courrèges revisité !
RÉPONDRE
EmmanorIl y a 4 ans
Je trouve ça quand même difficilement portable pour "la fille de la rue" et pas forcémént avantageux (les manches "base ball" notamment). le côté trop graphique me rebute un peu.
RÉPONDRE
SheighIl y a 4 ans
Très moderne et diablement inspiré. Je craque pour les néo-bottes escarpins aux bandes gladiateurs!
RÉPONDRE
caro'Il y a 4 ans
Les rayures c'est apparemment vraiment le truc du moment et je ne suis pas sure d'aimer ca !
RÉPONDRE
SophiaIl y a 4 ans
Trop de rayures et pas tres original. L'idee et aussi la monochromatique faisaient partie d'une bonne mesure des trends 1998-2002; pendant que c'est cool de s'inspirer de la mode d'avant laissez au moins 20 annees pour que l'idee soit vintage et pas kitsch. Meme les petites lignes dans la coiffure et le maquillage etaient deja tres cool et "myllenium" en 2000. Et le look des mannequins a l'epoque etait plus feminin et plus jolie. Un peu de laideur c'est cool a l'exception que la laideur fait la regle.
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
Alexander Wang ne m'épate pas. La NYFW ne m'epate pas.
Certes, l'allure est très moderne et le show dégage une street-energy assez appreciable (musique, démarche des mannequins, dynamisme.. cohésion entre musique et vêtements) mais finalement, on se perd (un peu comme chez Altuzarra).
C'est très minimaliste, très organique et presque alienesque. Je vois du Givenchy par Riccardo par moment, des réminiscences de Lang et beaucoup de silhouettes de jeunes designers inconnus et moins célébrés...
QUI EST LA FEMME WANG? Les fans d'Alexander Wang en 2010 sont-elles les mêmes qu'en 2013? J'en doute!
RÉPONDRE
c.falhIl y a 4 ans
Coco, je trouve cela choquant, j'aimerais bien avoir ton avis sur ceci : Alexander Wang Spring 2013 copies Tufi Duek Spring 2011. http://pepperandherbells.wordpress.com/2012/09/12/...

La colllection DUEK 2011 : http://www.ifashionnetwork.com/igallery/detail/496...
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 4 ans
Bien vu :)
Il est certain qu'Alexander Wang s'est clairement inspiré (le mot est faible : détail de la raie au milieu des cheveux, chaussures, robes avec lignes translucides...) de Tufi Duek et c'est en effet inadmissible...
RÉPONDRE
CéliaIl y a 4 ans
Aucun mérite, tout est vraiment copié.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode