Alexander Wang chez Balenciaga

La rumeur courait depuis quelques semaines, elle vient d'être confirmée par le PDG de Balenciaga : c'est bel et bien Alexander Wang qui prendra la succession du brillantissime - mais parfois trop intransigeant - Nicolas Ghesquière à la direction artistique de la maison parisienne...
Alexander Wang
À 29 ans seulement, celui qui fit ses armes chez Marc Jacobs met aujourd'hui ses pas dans ceux de son ex-mentor en s'apprêtant à mener de front la direction artistique d'une mythique maison française et celle de sa propre griffe. Une ascension fulgurante pour ce petit génie qui sut en à peine cinq ans mettre à ses pieds le marché de la mode américaine.

Soutenu par Anna Wintour et adulé par la gent fashion new-yorkaise, celui qui fut nommé designer de l'année aux CFDA 2008 symbolise aujourd'hui l'avenir du groupe PPR. Il faut dire qu'entre avant-gardisme maitrisé, collections mêlant concept et portabilité, ligne bis florissante, accessoires must have, faculté à dénicher les nouveaux visages de demain, pénétration rapide du marché asiatique et capacité à fédérer autour de lui le fashion cosmos via des événements aussi cool qu'incontournables, le CV d'Alexander Wang a de quoi faire pâlir d'envie n'importe quel groupe de luxe.
Alexander Wang & Anna Wintour
Oui mais voilà, si le succès de ce chantre du cool apparaît aujourd'hui incontestable, on peut légitimement s'interroger sur ses chances de réussir à sublimer l'héritage de Cristobal Balenciaga.

Habitué à puiser son inspiration dans le sportswear américain, Alexander Wang saura-t-il ainsi traiter avec égard la grande dame aux racines couture qu'est Balenciaga ? Parviendra-t-il à développer un univers différent de celui de sa propre griffe ? Réussira-t-il à réinventer la femme Balenciaga, sans pour autant en renier l'élégance parisienne ? Réponse en mars prochain...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 04 décembre 2012 dans Actu mode
Vous aimerez également
La bonne surprise Balenciaga
Il y a 8 mois - 26
EN SAVOIR PLUS
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
25 commentaires
Tous les commentaires
Claire and the FrogIl y a 4 ans
Je ne suis pas très convaincue par ce choix pour toutes les raisons que tu indiques et je pense qu'ils auraient pu faire un choix plus "risqué" !
Enfin j'attends quand même de juger sur pièce.
RÉPONDRE
KarlIl y a 4 ans
Gareth Pugh ! Risqué, certes, mais je pense que son univers personnel aurait été tout à fait transposable au style Balenciaga...
Mais peut être pas assez "connu et reconnu" pour titiller la curiosité...
En tout cas j'en aurais rêvé !
RÉPONDRE
Flo'Il y a 4 ans
Pas convaincue non plus, Wang c'est sympa, il fait de beaux accessoires, mais le reste c'est souvent décevant...
RÉPONDRE
MeltIl y a 4 ans
je suis tout excité ...Mars c'est loinnnnn. Perso , quand on est doué , on peut généralement réussir ce genre de chose , donner une image à une maison de luxe telle que balenciaga sans lui injecter trop d'ADN personel...Wang est doué mais bon , fashion is fashion so let's waiting for march 2013 !!!
RÉPONDRE
SebIl y a 4 ans
Moi j'ai hâte de voir ca, Ghesquière était là depuis trop longtemps.
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
Je parlais de ça avec une amie styliste avant hier.
Personnellement, je ne suis pas convaincue du tout!
Alexander Wang n'a pas vraiment de style définit. Sa dernière collection était une copie d'un designer inconnu et pour le moment, ses collections ressemblent à un best-of de Yamamoto/Nicolas Ghesquiere/Tom Ford et Helmut Lang.

Anna Wintour a bien executée à sa tache. On a l'impression d'être au milieu des années 90 quand après le miracle Gucci, elle s'est empressée de placer tout les designers New-Yorkais inimaginables à la direction artistique de nombreuses maisons: Michael Kors chez Celine, Rodriguez chez Loewe...etc.

Aucun designer americain travaillant en France dans une maison de couture n'a eu de succès. Espérons qu'il ne déçoive pas et qu'il trouve son style.

Maintenant, on attend la création de la maison N. Ghesquiere :)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 4 ans
Et Marc Jacobs chez Vuitton ? Je trouve que ce dernier a bien lancé le prêt-à-porter de cette maison et que dire des accessoires et les collaborations artistiques fructueuses ?
Non vraiment, il ne faut pas oublier Marc Jacobs !
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
J'ai bien fait de préciser "maison de couture" :)
Marc Jacobs a inventé le PAP chez Vuitton donc, on ne peut comparer. Si tu regardes les designers américains à Paris ayant travaillé dans une maison de couture, seul Tom Ford s'en sort avec un succès commercial et critique. De Rick Owens à Kors, ils n'ont pas prit.

Marc a vraiment réussit, je pense, car il s'est détaché de ce sempiternel "American Sportwear" :)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 4 ans
J'avais compris la précision ! Mais comme tu rappelais Kors/Céline, Rodriguez/Loewe...maisons de pap de luxe. Je réserve le terme couture à la haute couture, d'où mon commentaire.

Car lorsque Cristobal Balenciaga a fermé en 1967/68 c'était aussi en raison du succès du PAP. J'admire vraiment les créations de Cristobal Balenciaga, c'était un vrai maître !

Jacobs a effectivement lancé et crée de toutes pièces le PAP Vuitton avec brio, une exception. Et, il a réussi à se détacher du sempiternel "american sportwear".

Pour les autres, c'est vrai qu'il n' y a pas eu l'alchimie escomptée. Dans ces maisons, ces institutions de la mode parisienne, le talent ne fait peut être pas tout.

D'ailleurs, les avis sont plutôt mitigés sur la période YSL par Tom Ford. Il est possible que le mythe de la Parisienne, cette femme française, son style de vie, ou même les conditions de travail ( encore parfois empesées) dans certaines maisons y sont pour beaucoup dans leur retenue.

Bref, tes avis sont très pertinents.
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
Je vais aimer discuter avec toi :)
Je pense que le succès "mitigé" de Tom Ford est dû uniquement aux propos de Pierre Bergé dans la presse. Commercialement et médiatiquement, c'était plutôt bien.
Il ne faut pas oublier que cela faisait 15 ans que la maison était dans le rouge et Alber n'avait pas le star quality qu'il a aujourd'hui.
Je pense qu'on se réfère trop au mythe de la parisienne. Je trouve la femme milanaise beaucoup plus intéressante.

Pour ton commentaire du dessous, je pense qu'Anna Wintour a eu sa petite influence pour Philo. Elle a sa petite influence pour le choix d'un designer de toutes les façons. :)

C'est un vrai pari pour PPR de toutes les façons. La prochaine FX n'est plus très loin :)
RÉPONDRE
STLIl y a 4 ans
@.../@Spunky: Vos commentaires sont très pertinents. Euh on sait depuis des lustres qu’Anna a une influence majeure auprès des groupes de luxe. Elle est incontournable...Elle ne peut pas déceler tous les talents non plus. C'est dommage qu'il n'y ait qu'elle qui le fasse réellement...quand on sait que VP ne prend pas de risques pour trouver de nouveaux talents (ils ne prennent pas trop de risques)...

Attendez Sophie Théallet (française) fait aussi partie de ses chouchoux. Bon elle vit à NY donc ça revient au même.

J'aime Marc Jacobs mais ce n'est pas le même calibre que Balenciaga.

YSL par Tom Ford: Même Saint-Laurent lui a "craché dessus" (pierre Bergé également en effet) et a détesté les créations de Tom Ford (il l'a révélé récemment).

@...: "Rick Owens n'a pas pris?" T'es un peu dur. Ce n'est pas parce qu'on ne le voit pas dans toutes les pubs (genre KL) qu'il ne compte pas. Qui est le nom du designer inconnu que Wang a copié ?

Le talent d'un créateur ne rime pas forcément avec réussite (malheureusement) => contrainte budgétaire, ambiance, politique...


Je suis sûre qu’il existe des créateurs français qui pourraient reprendre ses maisons de luxe. Mais on ne fait pas assez internationaux…Dommage que NG soit parti…Enfin, on verra ce que donne sa nouvelle maison.
RÉPONDRE
....Il y a 4 ans
@ STL: Quand je parlais de Rick Owens, je parlais de son travail pour Revillon. Ça n'a tellement pas prit que je pense que le grand public n'est même pas au courant qu'il y a travaillé. Pourtant, les collections étaient réussies.

Pour la collection copiée, il s'agit d'une Tufi Duek, pour l'été 2011. Une lectrice de TDM l'a postée sur le sujet traitant de la collection d'été de Wang.

Malheureusement, on arrive pas à déceler les talents en France. On a Guillaume Henry et une nouvelle génération qui arrive mais, ils font le choix de faire une mode plus cérébrale, moins grand public que celle des américains (c'est une bonne chose pour moi).

J'ai adorée Tom chez YSL. Il a vraiment réveillé la maison. Sa mode était aussi scandaleuse qu'était celle de Saint Laurent dans les années 70. Et pour moi, le fait que Saint Laurent n'ai pas aimé est le signe que c'était bien. De toutes les facons, il était ravi et a soutenu Tom pour qu'il prenne la direction artistique de la maison.

Ne jetons pas la pierre au VP. Carine a emmenée Riccardo chez Givenchy et Emmanuelle a contribuée au succès de Balmain.

Il est où Maxime Simoens au passage?
RÉPONDRE
STLIl y a 4 ans

@…: Rick Owens chez Revillon => tu m'apprends un truc. La presse a très peu relayé sur son passage. Comme quoi le marketing et le commercial sont vraiment importants pour la viabilité d'une maison.

Je suis contente que Guillaume Henry soit plus mode cérébrale. Ce n'empêche pas Carven de marcher aux US.

Simoëns a arrête sa collab' en tant que DA chez Léonard. Un autre créateur qui compte dans la haute-couture. En fait, il y a en a toute une série (Bouchra Jarrar, Alexandre Vauthier, Alexis Mabille…) Mais ils ne sont pas appelés dans les autres maisons. Dommage. Après, c'est peut-être à cause de la dimension de ces "grandes" maisons (grosse pression à gérer pour un DA) et l'impact international. D'où le choix de Wang plutôt que Jarrar (elle a bossé là-bas avec NG en plus).

YSL, c'est le syndrome du fondateur (jamais content de ses successeurs, classique). Mais Tom Ford est scandaleux…Et c'est ce que j'ai adoré chez Gucci et YSL!

Je ne savais pas que Tisci a été recommandé par CR. (mea culpa) J'ai adoré certaines collections de Balmain donc je ne vais pas devenir une détractrice de VP.

En fait, je suis 100% d'acc', LOL!

En tout cas, c'est agréable de lire les articles et les commentaires. Des vrais débats (d'accord ou pas) avec des argumentaires construits. On apprend des choses, on partage des infos.

=> Coco & ses chroniqueurs! (non, c'est cool sérieux!)
RÉPONDRE
RoxyIl y a 4 ans
Quel choc ! Le pire est à craindre...
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 4 ans
Le parcours de Wang est superbe, l'article qui lui est consacré dans LeFigaro est très intéressant. Il a le bon profil c'est vrai, un talent indéniable. Il sait faire du Wang, il puise son inspiration dans les 90s, avec des références Ghesquière et aussi Margiela. Maintenant, peut-il, lui, le chantre du cool, de la mode "mollassone" (tee-shirt, jogging, sportswear américain) se couler dans une maison qui porte autant l'ADN du chic parisien ? N'est-il pas trop Californien ou New Yorkais dans sa vision de la mode ? Balenciaga, c'est l'architecture pas vraiment la coolitude. lol
Anna Wintour n'a pas à faire constamment une démonstration de son pouvoir. Elle n'a pas été capable de déceler le talent de Phoebe Philo et d'autres créatrices anglaises qui oeuvrent formidablement au sein de maisons parisiennes. Le but du jeu n'est pas placer un Américain pour placer un Américain.
J'espère que cela sera une belle expérience pour Wang, la concrétisation d'un rêve et un renouveau pour Balenciaga et des surprises fashion en attente pour nous. Un nouveau Marc Jacobs. La relève est un réel défi ! Pour l'instant ces créations vues sur cintres ne m'ont pas du tout convaincue. Ce qui passe en défilé sur des filles sublimes dans une belle mise en scène ne passe pas l'épreuve du cintre.
RÉPONDRE
LilouIl y a 4 ans
J'ai hate de voir ca !
RÉPONDRE
STLIl y a 4 ans
J'attendais cet article avec impatience!

@coco: Pourquoi NG trop intransigeant?

J'ai hâte de voir si Wang va relever le défi étant donné qu'il "s'inspirait fortement" de Balenciaga. C'est vrai que son style est très casual comme beaucoup d’américains. Ca passe ou ça casse…
Hâte d’être en mars 2012 => ça va être encore la folie… !
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 4 ans
Je veux parler de son parti pris stylistique consistant à ne faire aucune concession au "commercialement correct" :)
RÉPONDRE
STLIl y a 4 ans
C'est vrai et en même temps, je me dis heureusement qu'il n'a pas cédé. Ca maintient un certain standing de créativité pour une maison de son calibre. Il veut vendre de la création de luxe et non du zara de luxe (rien contre Zara). Et je trouve cela bien au prix que ça coûte.

Wang sera moins intransigeant là-dessus...Enfin, je ne m'avance pas, on verra en mars.
RÉPONDRE
LillyIl y a 4 ans
Personnellement, je n'ai jamais accroché avec Alexander Wang. Donc bien évidemment, je n'attends pas avec impatience sa première collection pour Balenciaga. Cependant, je lui souhaite bien du courage, car prendre la tête de la direction artistique d'une telle maison quand on propose dans sa grammaire l'opposé même, chapeau !
RÉPONDRE
velouriaIl y a 4 ans
il voulait un artiste, ils ont eu un peintre en bâtiment (cf: fashionindustryconfessions)
RÉPONDRE
handMODEIl y a 4 ans
Je dirai "à voir" pour Wang, sachant qu'il devra être subtil...
Quant au pouvoir de Mrs Wintour, cela n'étonne plus personne mais est-elle aussi omnipotente que ça???
Et que va faire NG? Sa propre maison?

@STL: tout a fait d'accord quand tu dis "Le talent d'un créateur ne rime pas forcément avec réussite (malheureusement)..."

Wait and see
RÉPONDRE
emmanorIl y a 4 ans
J'aimais bien A Wang au début mais il m'a vite lassée, et je le trouve bien loin de Balenciaga.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 4 ans
@STL, merci !

@... En tout cas, je me souviens encore de l'échec cuisant du parfum Nu par Ford à l'ère YSL, le lancement n'était pas spécialement du meilleur goût.

Maxime Simoëns doit encore digérer son expérience au sein de la maison Léonard. J'aimais bien le travail de Véronique Leroy.

Owens a fait du beau travail chez Révillon, mais il faut travailler énormément l'aspect commercial & marketing. La fourrure n'est pas un produit facile et à ce niveau là, la clientèle est peut être un peu coincée en matière de goût.

Bouchra Jarrar qui connaît bien la maison Balenciaga aurait pu être une bonne candidate, elle est discrète mais elle a de l'expérience.

La Milanaise a du style, mais elle n'est pas aussi clairement identifiable et beaucoup moins cosmopolite que la New-Yorkaise et la Parisienne. Le thème "Belle de jour" est encore présent dans de nombreuses collections. La Parisienne incarne, nourrit et profite de l'aura de Paris, le côté germanopratin et tant d'autres choses. Milan est une place forte de la mode seulement depuis les années 70. La ville en elle même est moins séduisante que d'autres capitales de la mode.

Des rumeurs annoncent Anna Wintour, prochaine ambassadrice des USA en France ou en GB. Je ne suis pas contre son influence, mais imposer à tout prix un américain c'est ridicule. La mode américaine n'a rien à prouver. Je me rappelle que la maison Paco Rabanne a fermé son PAP après le passage d'un protégé de Wintour.

Bref, bonne chance et bon courage à Wang !!!

Merci à Coco, pour l'espace de discussion :-)
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 4 ans
C'est une très bonne chose pour la maison qui après le départ volontaire de Nicolas Ghesquière, a besoin également de s'ouvrir au monde, et il me tarde de voir l'interprétation de Wang en octobre prochain, car en mars Balenciaga ne défilera pas.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode