Défilé Alexander Wang - Automne/hiver 2013-2014

En décidant d'ouvrir son défilé sur "Eye of the Tiger" (chanson issue de la B.O. de "Rocky 3"), Alexander Wang donna immédiatement le ton : cette saison, c'est à l'univers de la boxe que les Aymeline Valade et autres Hanne Gaby Odiele empruntent de quoi parfaire leur nonchalance étudiée...
Défilé Alexander Wang 2014
Toujours aussi friand de références sportwear, Alexander Wang n'hésite pas à émailler sa collection automne/hiver 2013-2014 de clins d'oeil au monde de la boxe. Un champ lexical qu'il s'empresse néanmoins de détourner en le conjuguant sur une note plus fantaisie que 100% sporty. C'est ainsi que bon nombre de pull-overs se parent de capuches rappelant les sweats d'entraînement de Mister Balboa et que les traditionnels gants de boxe mutent en de longues moufles en fourrure.
Défilé Alexander Wang 2014
On note par ailleurs que rarement Alexander Wang n'aura autant joué avec les textures. Apparemment bien décidé à prendre le contrepied de la rigueur anguleuse de sa dernière collection, le jeune homme de 29 ans travaille chacune de ses créations dans des matières velues adoucissant le contour de ces dernières. Entre alpaga brodé de cuir, astrakan surpiqué et mohair brossé, les silhouettes parviennent ainsi à flouter subtilement leur allure sporty urbaine.

Ajoutez à cela des tops douillets au dos nu affolant, des pièces d'extérieur s'adonnant avec brio à la tendance oversize (les manteaux aux carrures larges gagnent en portabilité en se rétrécissant au niveau de la taille), des silhouettes sporty-cosy directement transposables à la rue (sweats recouverts de facettes iridescentes/jupe en cuir ou en lainage longueur genou) et des blouses en satin princesse renouvelant joliment le concept du smoking et vous obtiendrez une collection empreinte d'une nouvelle maturité.
Défilé Alexander Wang 2014
Et si via ce vestiaire automnal, on sent le nouveau DA de Balenciaga prêt à en découdre avec la fashion week parisienne (bon nombre de ses vestes et manteaux s'inspirant de la grammaire de Cristobal Balenciaga), on ne peut cependant s'empêcher de penser qu'aussi commercialement irréprochable soit-elle, la collection automne/hiver 2013/2014 du jeune prodige new-yorkais pêche par excès de citations. Entre torsions/volumes à la Céline et drapés/moufles/effets matières à la Ghesquière, Wang se révèle en effet un peu trop pétri de l'univers de ses contemporains...

Voir toute la collection : http://www.style.com/F2013RTW-AWANG
Partager l'article
Par Lise Huret, le 11 février 2013 dans Défilés
Vous aimerez également
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
18 commentaires
Tous les commentaires
....Il y a 3 ans
Alexander Wang, comme Joseph Altuzarra ne peuvent faire de collections sans s'inspirer (pour ne pas dire copier) Helmut Lang, Tom Ford, Ghesquiere...etc.
Ça devient sérieusement énervant. Il y a pleins de créateurs New-Yorkais qui emmènent quelque chose de nouveau et de frais mais on en parle pas. Je ne parle même pas de la nouvelle garde italienne qui fait du bon travail.

Wang n'a tout simplement aucune identité stylistique. Quand on voit ce que Victoria Beckham a produit en si peu de temps, on hallucine. Elle a déjà une esthétique et un vocabulaire.
Je ne sens aucune honnêteté dans cette mode Wang. C'est très prétentieux.
En boutique, on est déçu et finalement, on comprend pourquoi on le nomme le roi du tee-shirt.

Je me demande si les femmes qui achetaient Wang en 2009 se retrouvent dans cette mode compliquée.

Bref, les escarpins et quelques pièces font leur effet. Sinon, pas de quoi tomber à la renverse.
RÉPONDRE
handMODEIl y a 3 ans
Tu penses à quels italiens an particulier?

Tu ne peux nier qu'il a quelques pièces comme le pull du 3ème look qui est pertinent, non?

Oui les références y sont flagrantes. Mais Tom Ford chez YSL à l'époque ne m'avait pas du tout convaincue dans son ensemble. En revanche pour Gucci, il a sauvé et démultiplié la marque.
RÉPONDRE
KarenIl y a 3 ans
Chaque fois que je te lis ... je trouve tes remarques pertinentes même si je ne partage pas toujours ton avis. Je trouve la dernière collection de Victoria Beckham intéressante mais ce n'est ni plus ni moins qu'un ersatz de Celine ... toi qui critique les copier/coller, je suis étonnée que cela te plaise ;).
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Il y a quelques pièces qui font leur effet mais la collection dans son ensemble ne me touche pas et par l’esthétique d'Alexander Wang, fait forcée. Il y a toujours quelque chose à aimer mais cela ne rend pas forcement une collection bonne.

Pour l'Italie, je pense à Francesco Scognamiglio, Gabriele Colangelo, Aquilano.Rimondi, Marco de Vincenzo et le génial Alessandro Del Aqua qui même s'il n'est pas nouveau remporte un franc succès avec sa nouvelle marque N°21(sa collection d'été est à tomber) et son travail pour Les Copains. Il ne faut pas oublier les deux nouveaux deisgners de Gianfranco Ferre ainsi que Fausto Puglisi qui va présenter sa première collection pour Ungaro dans quelques semaines.

Pour Tom/YSL, j'ai beaucoup aimé personnellement. Ses 6 premières collections étaient juste parfaites. Les collections Betty Catroux et Gitanes de 2001 ainsi que celle inspirée par le travail du maitre chez Dior (2002) et le remix de la collection année 40 (2003)sont pour moi des hits incontournables. Il avait de (trop?) grandes ambitions pour YSL.

Pour Wang, attendons de voir ce qu'il a prévu pour Balenciaga.
RÉPONDRE
handMODEIl y a 3 ans
Ok c'est noté.
" Il y a toujours quelque chose à aimer mais cela ne rend pas forcement une collection bonne." je suis complètement d'accord!
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
@Karen: Oui la collection de VB a des réminiscences de Celine. En voyant les premières images, j’étais d'ailleurs un peu surprise. Mais en dehors des manteaux, elle essaye de prendre ses distances avec ces références. Elle se construit en tant que designer et je ne ressens aucune prétention en regardant sa collection. Ce que j'admire beaucoup chez elle, c'est qu'elle a réussie a se construire une esthétique forte en peu de temps.
RÉPONDRE
LilIl y a 3 ans
Eh bien moi je trouve ça simple et efficace.
RÉPONDRE
LaurieIl y a 3 ans
J'aime bien ton analyse Coco.
De mon côté j'ai assez peur de ce qu'il va faire de Balenciaga. Succéder à Nicolas Ghesquière est vraiment une lourde tâche. Et je trouve qu'il n'est pas bien armé pour l'assumer.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
J'avais des doutes également, mais il a tellement de talent pour "copier" ou s'inspirer fortement des autres, que je serai la première à lui faire une standing ovation s'il se jette à bras le corps, à en perdre la raison, dans les archives de M. Cristobal Balenciaga.
"Son manque d'identité stylistique" comme le précise ... pourrait devenir son meilleur atout, comme une éponge il absorberait l'ADN maison !
RÉPONDRE
handMODEIl y a 3 ans
+1 pour Spunky, c'est fort possible que "l'éponge" soit la clef ;-)!
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 3 ans
Les références sont évidentes mais on sent bien avec cette collection qu'Alexander Wang passe un cap. Moi j'aime ce jeune homme bien ancré dans son époque et qui propose un vestiaire réaliste, loin des tapis rouges et autres soirées de galas...
RÉPONDRE
sarah du révérencieuxIl y a 3 ans
Je n'ai jamais été une fan de Wang et pour avoir à mon actif deux tish et un gilet, c'est une grosse déception. dans la réalité. Mais il faut pourtant reconnaitre que cette collection peut-être commerciale est efficace et désirable. Il a des inspirations et des références, mias comme dit Virginie il passe un cap. en tout cas celui de me séduire sincèrement. Pour la première fois.
RÉPONDRE
milkyIl y a 3 ans
Super la sixième tenue, à part peut-être les chaussures !

J'aime un peu moins les 3 premières, je ne trouve pas ca super esthétique. Mais bon, je pense qu'on est sûr de voir une fille avec ca l'année prochaine sur les photos de street style...
RÉPONDRE
lablondeIl y a 3 ans
C'est quand même pas super enthousiasmant, je suis de plus en plus sceptique pour son défilé balenciaga...
RÉPONDRE
SheighIl y a 3 ans
Pour moi, ce n'est pas un travail suffisant méritant éloges! J'ai la lourde impression qu'il s'agit même du minimum capable de faire tout styliste!
Chagrineux!
RÉPONDRE
LillyIl y a 3 ans
J'ai toujours du mal avec Alexander Wang, décidément, je ne suis jamais touchée par ces collections.
C'est pareil d'ailleurs pour Altuzarra, je ne comprends pas non plus l'engouement autour de ses collections. Je me dis que peut-être je ne comprendrais jamais rien au monde de la mode !
RÉPONDRE
HaraIl y a 3 ans
J'adhère pas vraiment, je trouve ça importable et il y a des associations que je trouve vraiment inimaginable (la 3éme tenue par exemple).
RÉPONDRE
STLIl y a 3 ans
@Coco: J'étais emballé au début de l'article car on sent que Wang a passé un cap. Mais ensuite quelle déception de voir du "copier/coller" (encore une fois)...
Oui, il risque de faire du "spongebob" des archives de Balenciaga...

On a beau dire mais VB bosse mine de rien pour se faire sa place. Elle savait qu'on l'attendait au tournant en même temps.

Par contre, je suis étonnée de voir dans le calendrier PFW de ce mois-ci que Balenciaga défile. Je croyais qu'il ne serait pas prêt avant octobre.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode