Défilé Balenciaga - Automne/hiver 2013-2014

Entre rigueur et discrétion, c'est une copie tout à fait honorable qu'à rendu Alexander Wang à l'occasion son premier défilé chez Balenciaga. Alors que l'on s'attendait à une débauche de technocouture un brin prétentieuse, le roi du streetwear new-yorkais a en effet préféré assurer ses arrières en livrant un vestiaire en prise directe avec les archives maison...
Défilé Balenciaga 2014
"Revenir aux racines en identifiant les codes de la griffe et en les traduisant en un vestiaire fonctionnel", telle fut l'ambition d'Alexander Wang pour sa première collection chez Balenciaga (une ambition étonnamment humble de la part de celui qui, à seulement 29 ans, est déjà à la tête d'un véritable empire).

C'est ainsi les lignes chères à Cristobal Balenciaga que l'on retrouva ce jeudi 28 février sur le catwalk installé au coeur des salons de l'avenue George V. Entre péplums moulés, dos dénudés, volumes basculés vers l'arrière, vestes cocon et jupes pétales, force est ainsi de constater que le petit prince du streetwear américain s'est fortement imprégné de la grammaire maison. Au risque d'en perdre en caractère...
Défilé Balenciaga 2014
Il est vrai qu'aussi séduisants soient les empiècements triangulaires, les fourrures partiellement rasées ou encore les différentes matières issues de la fusion entre artisanat d'exception et technologies de pointe (textiles marbrés, effets craquelés, dentelle nouvelle génération), aucun d'entre eux ne parvient à injecter à l'ensemble ce petit grain de folie qui fit des années Ghesquière un véritable régal esthétique.

On note également que si les sacs à double soufflets et autres bracelets barbelés réussissent à tirer leur épingle du jeu, difficile de pardonner la maladresse des escarpins/tong chaussant les mannequins à celui qui est depuis longtemps passé maître dans l'art d'imaginer des accessoires bankable...
Défilé Balenciaga 2014
Reste désormais à espérer qu'à ce défilé sage et studieux - qu'Alexander Wang définit lui-même comme un prologue - succèdera une collection optant pour davantage de prise de risque et moins de conformisme, afin que Balenciaga puisse continuer à rimer avec innovation, singularité, force et radicalité maitrisée...

Voir toute la collection : http://www.style.com/F2013RTW-BALENCIA
Partager l'article
Par Lise Huret, le 28 février 2013 dans Défilés
Vous aimerez également
La bonne surprise Balenciaga
Il y a 8 mois - 26
EN SAVOIR PLUS
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Défilé Balenciaga - Printemps/été 2014
Il y a 3 ans - 14
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
14 commentaires
Tous les commentaires
ShayanIl y a 3 ans
L'article que j'ai attendu toute la journée. Inspirant,comme toujours . Merci coco.
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Merci à toi !
RÉPONDRE
LisaTIl y a 3 ans
Je suis toujours sous le choc du départ de N Ghesquière qui a tellement redéfini Balenciaga. Cette collection n'est pas à jeter bien sûr mais pour l'instant, selon moi, Balenciaga ne peut pas être sans NG. Je vais m'y faire. Il le faudra bien.
RÉPONDRE
OliviaIl y a 3 ans
Je suis admirative devant son humilité et trouve la collection très réussie même si elle n'est pas révolutionnaire
RÉPONDRE
MeltIl y a 3 ans
je m'attendais à un désastre , je suis rassuré!
RÉPONDRE
CaroIl y a 3 ans
très bonne analyse. Comme toi j'espère en voir un peu plus la fois prochaine !
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 3 ans
Effectivement pas de folie, mais une collection bien maitrisée, aux coupes épurées, empreinte de modernité, plus commerciale aussi. Alexander Wang a passé son baptême du feu haut la main.
RÉPONDRE
CarroIl y a 3 ans
trouve les mannequins franchement pas chouettes...
RÉPONDRE
AmélieIl y a 3 ans
Très bon article :)

Pour la collection, je m'attendais à mieux quand même :)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
J'ai beaucoup aimé les robes 7 et 13. Il est difficile de donner un avis définitif sur une première collection. Le rendu est humble pour certains pour moi la collection manque de caractère et les fondations de la maison Balenciaga reposent sur une identité bien affirmée. Il y a tellement d'innovations fashion que l'on doit à M. Balenciaga. Cela dit cette collection ni bonne ni mauvaise est vraiment dans l'air du temps. C'est contemporain, le sens de l'épure est maîtrisé et aisément portable pour les femmes d'aujourd'hui vu le manque d'audace de cette collection. Du chic global pour clientèle upper global chic qui veut être élégant sans faire de vagues (pas de fautes de gouts). Les acheteurs venus d'Asie apprécieront cette collection aseptisée, simple à lire, et si facile à porter. Si tel est l'objectif de la maison Balenciaga par Alexander Wang, il devrait y parvenir. Je resterai sur ma faim, le nez dans les archives et je compte bien me régaler en voyant la magnifique robe haute couture Balenciaga exposée à l'Hotel de ville de Paris. La mode perd en générosité à chaque fois qu'elle "sacrifie " des artistes.
RÉPONDRE
KarenIl y a 3 ans
Et bien moi j'ai adoré cette collection, je l'ai peut être aimé parce que je ne connais encore que trop peu le style balenciaga de NG (mais je vais y remédier).
J'ai été sensible au minimaliste et à la perfection des coupes, le pantalon en velours noir à dentelle incrustée est une petite merveille.
C'est pour moi hautement désirable comme dirait Coco!
RÉPONDRE
SheighIl y a 3 ans
Je ne suis pas conquise mais comme cela a été dit, difficile de faire une vrai idée en un premier coup d'essai.
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Je dois avouer que bien plus que les critiques de Horyn ou Menkes, j'attendais celle de Coco. Et je ne suis pas déçue :)
Je suis très impressionnée par cette collection qui meilleure que les débuts mitigés de Raf Simons chez Dior ou médiocres comme chez Saint Laurent Paris.
On retrouve des éléments des collections de NG (l'allure très couture me rappelle surtout la première collection de NG ou les hivers 2005 et 2008) mixés à quelques éléments classiques de couture. Une collection rassurante donc pour les acheteurs et les fans de la marque.
Le seul élément critique est le fait que cette collection soit un peu "anonyme": Rien ne m'indique qu'il s'agit d'une collection d'Alexander Wang et non une collection créée par le studio. J’espère qu'en etant chez Balenciaga, il pourra enfin développer une personnalité stylistique sans forcement copier...

Les bottes sont à tomber. J'ai vraiment hate de voir ce qu'il va faire de la maison.
Aucune nouvelle de NG?
RÉPONDRE
ElishaIl y a 3 ans
C'est loin du désastre annoncé, je trouve qu'il s'en sort très bien.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode