Tendances de Mode

Défilé Dior - Automne/hiver 2013-2014

Entre clin d'oeil aux archives maison, hommage à Andy Warhol et twist contemporain, Raf Simons nous livre cette saison une collection fusionnant passé et avenir. Sous ses doigts, la femme Dior semble en effet prendre de plus en plus de plaisir à flirter avec la modernité...
Défilé Dior 2014
Souvent présenté - à raison - comme un designer cérébral, Raf Simons tenta pour l'automne/hiver 2013-2014 d'identifier ses principaux points communs avec Christian Dior. De ses recherches se dégagèrent alors rapidement deux points forts (un vrai amour de l'art ainsi qu'un certain enclin à s'inspirer du passé - la Belle Époque pour Dior, les années 50 pour Simons), point de départ du processus créatif de Raf Simons consistant à imprégner l'esthétique Dior de sa grammaire personnelle.

En reprenant le volume d'une toilette de 1949 (dont il substitue l'étoffe chatoyante par un tulle carbone brodé de cuir), en offrant un opulent col lavallière à un pardessus rétro, en épurant à l'extrême une poignée de manteaux New Look, en réinterprétant l'iconique imprimé pied-de-poule et en imaginant une fourrure "So Dior" semblant tout droit issue d'une collection Jil Sander, Simons parvient en effet à offrir une nouvelle portée à l'héritage maison.
Défilé Dior 2014
Cher aux coeurs des deux créateurs, l'art - le pop art pour Simons et le surréalisme pour Christian Dior, évoqué par les nuages imprimés sur le catwalk et se reflétant dans d'immenses sphères d'aluminium - fait également partie intégrante de cette collection hivernale. C'est ainsi que de délicates robes années 20 se virent twistées au contact de l'une des oeuvres méconnues d'Andy Warhol - "Unidentified Female" - et que les sacs de saison se firent la cimaise d'un croquis d'escarpin signé de l'artiste dans les années 50.

On note par ailleurs que la dimension graphique - que l'on retrouve aussi bien chez Christian Dior qu'au coeur du travail de Simons - trouve ici un intéressant écho au sein d'une série de robes en jersey mêlant souplesse de la maille et noir et blanc universel.
Défilé Dior 2014
Oui mais voilà, aussi dense et élégante soit cette collection automnale, difficile d'y retrouver l'émotion et la perfection fédératrice ayant émané du dernier défilé Jil Sander de Raf Simons. Peut-être serait-il temps que le créateur belge se décide enfin à "tuer le père", afin de faire pleinement bénéficier Dior de son indéniable talent...

Voir toute la collection : http://www.style.com/F2013RTW-CDIOR
Suivez Tendances de mode sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Par Lise Huret, le 02 mars 2013 dans Les Défilés

Conseils sur le même sujet

Brèves sur le même sujet

17 commentaires

handMODE02 mars 2013 à 20:50 / Répondre
D'accord pour le constat Coco.
Par ailleurs, l'imprimé du soulier me semble peu pertinent, laissons ce surréalisme parfait à Madame Schiaparelli.
Jazzy02 mars 2013 à 23:03 / Répondre
Je n'ai pas aimé du tout.
Quel ennui! Sans compter que tout cela donne une très grande impression de déjà-vu...
Et je n'aime pas le type de féminité proposée par Simons. Cela ne correspond absolument pas à l'image que j'ai de Dior...
Bref je suis très déçue du boulot de Simmons depuis son arrivée chez Dior. Pour l'instant je ne sauverais que quelques looks de l'été 2013...
STL03 mars 2013 à 02:34 / Répondre
@Coco: "Oui mais voilà" est définitivement ta marque de fabrique. J'adore!

Sinon, bonne analyse. C'est d'un ennui mortel même si quelques looks sont à sauver. Mais j'ai déjà l'impression qu'il est redondant avec son premier défilé Haute-Couture.

En résumé, il ne prend aucun risque alors qu'il a les clés en main...
EvaGGB03 mars 2013 à 09:26 / Répondre
Ah là je ne suis pas spécialement d'accord, même s'il y a quelques pièces que je ne trouve pas particulièrement désirables (genre celles imprimées Andy Warhol) c'est de loin la collection que je préfère, dans ce qu'il a fait depuis qu'il est chez Dior.
Marie 03 mars 2013 à 11:30 / Répondre
N'aurait-il pas tout simplement tenté d'insuffler à cette incroyable classe diorienne des petites touches de surréalisme belge?
modhiver04 mars 2013 à 23:37 / Répondre
Oui ! Et peut-etre suffirait-il d'une touche un brin plus appuyee pour arriver a une formule Dior/Simmons pleinement satisfaisante ? Les coupes, l'architecture sont superbes, parfois sublimes et beaucoup de pieces presentees ici dans un style "jolie madame" pourraient aussi integrer et sublimer un style plus masculin/feminin ou arty chic. Ceux qui exigent plus de"prise de risque" ignorent que RS est un innovateur "humaniste" toujours conscient qu'il habille le corps ... humain. Les "createurs" tres "in your face" , soit hyper techno ou kitsch revival, produisent le plus souvent des trucs importables--meme par leurs mannequins. Par ailleurs, il me semble que l'esthetique du defile --pas horrible, mais quand meme tres mal pensee-- est pour beaucoup dans l' impression de froideur. Dans un autre decor on aurait pu avoir des sylphides modernes echappees d'un tableau poetico-moderne, ici on a des "belles de jour' glacees...
LisaT03 mars 2013 à 13:01 / Répondre
Je trouve cette collection très élégante. S'agissant de cette touche surréaliste, je suis tout à fait d'accord avec Marie.
lablonde03 mars 2013 à 17:45 / Répondre
Je comprends où il veut en venir, mais franchement c'est plus déprimant qu'autre chose, qui a envie de porter ca aujourd'hui ?
ema03 mars 2013 à 18:57 / Répondre
Les coupes sont belles, c'est très chic. Je trouve que cela fait très haute couture. Peut être un peu trop?
....03 mars 2013 à 23:41 / Répondre
Encore une fois déçue par Raf Simons chez Dior. Je trouve que la collection ne fait pas "moderne" pour tout dire. Certes, chez Jil Sander, il a réussit à moderniser le style 50's et emmené la maison hors de sa zone habituelle. Dior, depuis 2007 fait une mode "revival" de la mode des années 50.
Je trouve ça aussi ennuyeux, si ce n'est plus, que les dernières collections de J.G.
Il faut emmener Dior en 2013 et arrêter de faire des tailleurs "jolie madame". La dernière collection "moderne" de Dior est celle de l'été 2009 pour moi. Elle était fraîche, portable et montrait une image plus jeune de Dior.

Raf Simons est très talentueux mais sa mode manque vraiment de fantaisie et de légèreté chez Dior. Je suis totalement d'accord avec toi Coco. Il faut "tuer le père". N'est-ce pas d'ailleurs cela qui a permit à Dior de doubler son chiffre d'affaire au début des années 2000?
Sheigh04 mars 2013 à 12:41 / Répondre
Dior est mort! Je n'y crois plus! C'est de pire en pire!
virginie/mode904 mars 2013 à 14:37 / Répondre
Je suis tout à fait d'accord. Je trouve que ce qu'il faisait chez Jil Sander était d'une modernité incroyable. Sa première collection Dior dans laquelle il faisait honneur à l'héritage maison était un peu trop sage à mon goût, mais soit ! Pour celle-ci , il est, à mon sens dans la répétition hormis l'injection du pop art... Perso j'ai envie que ces designers qui dirigent les grandes maisons parisiennes qui font notre renommée proposent une vision plus visionnaire que passéiste (comme au su le faire Nicolas Ghesquière chez Balenciaga).
Spunky04 mars 2013 à 21:32 / Répondre
Et si la meilleure collection Dior par Simons était la fabuleuse et dernière collection de Jill Sander par Raf Simons ?
Galliano avait réussi a déployer tout son talent et sa créativité, Simons est peut être moins à l'aise.
D'autres stylistes présentent des collections qui s'inspirent de l'élégance façon Dior, et la plupart parviennent à injecter plus de chien. C'est vraiment dommage, car Simons a énormément de talent.
marie04 mars 2013 à 23:39 / Répondre
C'est de pire en pire chez Dior ...
titiparisien05 mars 2013 à 10:17 / Répondre
Cette collection ne ressemble en rien à la femme contemporaine . Elle représente un mix années 50 60 qui se veut crétif mais qui en fait, ne l'est pas assez. Cela manque de panache , d'audace, de couleurs et reste trop classique et convenu. Nous sommes dans le déjà-vu.
Guermante05 mars 2013 à 22:49 / Répondre
Certes, il y a peu d'émotion, mais cela ne manque pas d'élégance et à défaut de créativité exubérante , on sent une maitrise assez raffinée des formes.
EvaGGB06 mars 2013 à 09:11 / Répondre
Bon, après avoir fait un tour sur le défilé YSL, je me dis que finalement, RS a bien fait de ne pas "tuer le père"....

Ajouter un commentaire

Nom
Email (ne sera pas publié)
Site Web (facultatif)
Code anti-spam : recopiez le code numérique indiqué ci-dessus
Envoyer