Mode et discrimination

Le paysage médiatique a beau ne pas manquer de sublimes et inspirantes femmes de couleur (Michelle Obama, Halle Berry, Solange Knowles, Kerry Washington...), le monde de la mode n'en continue pas moins d'éprouver de sérieuses difficultés à s'ouvrir au multiculturalisme...
Jourdan Dunn
Alors que la première couverture du Vogue anglais consacrée à une mannequin noire - Donyale Luna - date de 1966, rares sont encore aujourd'hui les magazines de mode qui choisissent de faire poser une femme de couleur en première page. En 2007, Naomi Campbell n'hésitait ainsi pas à taxer de racisme l'industrie de la mode, et en particulier Vogue.

Une réaction peu étonnante au vu du discours de certaines directrices de casting, pour qui les "fesses des Noires ne seraient pas adaptées aux coupes des vêtements", lorsqu'elles ne déclarent pas que "le nez négroïde, ce n'est pas toujours joli en photo"...

Dernière polémique en date : le témoignage de Jourdan Dunn au sein du magazine The Edit (Net-a-Porter), où l'on apprend que la jeune mannequin britannique fut très vite confrontée à de nombreuses formes de discrimination, de la maquilleuse refusant de la s'occuper d'elle (parce qu'elle était noire et qu'elle-même était blanche) au directeur de casting la renvoyant chez elle sous prétexte que "le client avait déjà trop de filles noires".
African Queen - Numero
Et si à la présence de Liya Kedebe parmi les égéries l'Oréal Paris et l'apparition de Jourdan Dunn au sein d'une récente campagne Yves Saint Laurent sont autant de signes porteurs d'espoir, la frilosité du monde de la mode envers les mannequins de couleur n'en demeure pas moins particulièrement dérangeante au quotidien.

On pense notamment à la série mode "African Queen" du Numero de mars (qui préféra peindre une mannequin blanche en marron plutôt que de caster une fille noire), à l'éclaircissement quasi systématique de la peau des modèles noirs via Photoshop, à la quasi-absence de mannequins noires sur les podiums (6% contre 82% de mannequins blanches lors de la dernière fashion week de New York) ou encore à Steven Meisel, qui voit régulièrement son casting "éclairci" par ses clients, sous prétexte que "les filles noires ne font pas vendre". Sans parler de la maison Chanel, qui omet de distribuer en France les nuances pour carnation noires et métissées de son fond de teint "Perfection Lumière"...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 26 mars 2013 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
60 commentaires
Tous les commentaires
AudreyIl y a 3 ans
C'est tout à fait vrai. Les mannequins blanches sont omniprésentes. Certes, il y a de plus en plus de mannequins asiatiques (j'ai cru voir une Fei Fei Sun assez présente cette année) mais concernant les mannequins noires .. c'est dommage car elles apporteraienrt une réelle fraicheur aux défilés ! (je pense surtout à Jourdan Dunn, Chanel Iman, Yasmin Warsame, Israela Avtau ..)
RÉPONDRE
La Friperie du CoinIl y a 3 ans
Tout à fait d'accord avec toi ;) il faudrait un peu de changement...
RÉPONDRE
LaViiieEnRougeIl y a 3 ans
C'est un article très intéressant et qui retrace complètement ce qui se passe aujourd'hui dans le monde de la Mode.
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Un bon coup de gueule comme il faut!
Et même s'il y a des discriminations dans tout les milieux et surtout ceux attachés au divertissement, en tant que femme et en tant que noire, cette face de la mode me révolte énormément. On ne peut même pas parler d'évolution puisqu'on assiste à une réelle régression. J'en parlais lors de l'article sur la dernière collection Céline car depuis que Philo est en place, pas une seule noire n'a fait une apparition sur son podium. Etant une cliente de la maison, je suis un peu surprise par cette attitude. A croire que le minimalisme n'est pas fait pour toutes.

Si encore à Londres et NYC il y a quand même une certaine représentation, à Paris et à Milan, on frôle la catastrophe. Le seul show milanais qui comptait plus d'une mannequin noire à Milan fut celui de Fendi, seule marque à avoir mit en scène comme SEULE égérie de sa maison une noire: Joan Smalls dans la campagne d'hiver. Et quand on parle de J. Dunn, premier mannequin noire à défiler pour Prada en 10 ans on note ça comme un exploit alors qu'il s'agit d'une honte. Ce n'est pas comme si entre 1998 et 2008 (l'année ou elle a défilé) n'ont pas été découvertes des mannequins noires emblématiques: Liya Kebede, Yasmin Warsame, Alek Wek et Kiara Kabukuru.

Je me doute qu'il faudra attendre un fort développement en Afrique pour voir cela arriver comme ce qui se passe en Asie...or, L'Afrique se développe déjà.
Que dire du fait que l'utilisation des mannequins asiatiques semble plus être une stratégie marketing qu’un réel désir de représentation de toutes les beautés.

On est à une époque dans laquelle on ne devrait même pas remarquer ce genre de choses. On devrait se consacrer sur les vêtements. Heureusement, les mannequins noirs ont les collections d'été pour apparaître et pour ensuite disparaître au moment des présentations d'hiver!

On ne parlera pas de la stupidité de certaines rédactions. Comment peut-on présenter des éditos pareils sans penser aux répercussions qu'ils pourraient engendrer. Une grosse déception de la part de Numero et un manque de tact de l'équipe éditoriale qui est pourtant engagée dans des projets humanitaires en Afrique.

Et malgré ce qu'on peut dire, les designers ont leur part de responsabilité dans l'affaire. Regardez les podiums Tom Ford, Givenchy, Fendi, Dior par Galliano ou Gaultier. Années après années, ce sont des modèles de diversité et de beauté.
RÉPONDRE
jeanneIl y a 3 ans
Excellent article, j'ai souvent l'impression que tout le monde s'en moque un peu de se sujet, et ca me fait un peu flipper... on est en 2013 quoi !
RÉPONDRE
OliviaIl y a 3 ans
Numéro a peint un mannequin blanc en noire??? Je pensais c'était une pratique qui s'était arrêtée aux premiers films de Hollywood? Une anecdote du passé...
Et je suis d'accord, la visibilité soudaine des mannequins asiatiques correspond plutôt à l'intérêt pour le pouvoir d'achat de Shangai ou Tokyo et leur goût pour les produits de luxe.
RÉPONDRE
WildWildeWoufIl y a 3 ans
Oui! Numéro fait vraiment preuve de mauvais goût ( de non-sens, de gratuité, de stupidité...) en peignant une blanche en noire. Les visuels sont à la limite de la caricature.

Ah-ha d'après ce que tu dis, l'argent aurait son mot à dire sur les critères de beauté dans la mode?
RÉPONDRE
MGFIl y a 3 ans
article réfléchi, top
merci!
RÉPONDRE
MGFIl y a 3 ans
PS : ASOS est même plus avancé sur ce point que la plupart des sites de mode
RÉPONDRE
AntinéaIl y a 3 ans
Peindre un mannequin blanche en noire...C'est consternant!
Quand à dire que les mannequins noires ne font pas vendre,je ne sais pas si c'est vrai mais ce serai un constat effrayant!
RÉPONDRE
WildWildeWoufIl y a 3 ans
Pour être honnête je ne suis pas du type caucasien mais je m'identifie en effet plus facilement à une femme blanche du fait qu'elle soit assez "neutre".
RÉPONDRE
VictoireIl y a 3 ans
Yves saint Laurent a toujours dit la femme noire elle a un port de tête , une silhouette , une élégance naturelle, c'était en 1960 !
RÉPONDRE
MeltIl y a 3 ans
Le truc , c'est que Coco n'est pas la seule a soulever cette discrimination ...mais rien ne bouge. Mélodie Monrose à défilé pour 48 créateur en 2011 ...puis rien. Cora Emmanuelle était la seule noire chez Prada cet hiver ...je suis navré , mais c'est suant de voir un tel racisme.
RÉPONDRE
CohibaIl y a 3 ans
Il s'agit bien davantage de stratégie marketing que de racisme. La mode est une industrie, et comme toutes les industries, elle ne s'embarrasse pas d'idéologie ou de sentiments (aussi négatifs soient-ils que le racisme). Il se trouve que le marché asiatique est extrêmement porteur pour les marques de luxe, or les Asiatiques préfèrent s'identifier à des femmes de type occidental. Si demain l'idéal de beauté est noir dans les pays où de grosses parts de marché sont à conquérir, les campagnes publicitaires montreront des mannequins noirs.
C'est aussi cruel et rationnel que cela.
Les annonceurs se fichent complètement de la couleur des mannequins. Leur seul objectif est de vendre, vendre, vendre...
RÉPONDRE
CheymaIl y a 3 ans
Cohiba, si c'était vraiment une stratégie marketing, il mettrait plus de femmes noires ou typées arabes pour attirer cette clientèle particulièrement riche et pour capter leur sous. Donc non, je te confirme bien que c'est du racisme PUR. As-tu déjà vu une noire ou une arabe dans un défilé Chloé? Non. Pourtant les clientes arabes sont dans le top 5 des plus gros portefeuille d'achats de cette marque.
RÉPONDRE
ceresaIl y a 3 ans
Je suis totalement d'accord avec Cohiba : tout est question de part de marché et de rationalité dans un contexte économique extrêmement difficile. Et il se trouve que malheureusement ce n'est pas demain que les maliens où les centrafricains achèteront du Chanel ou du Prada !
Les marchés porteurs sont des pays comme la Chine (ou effectivement l'idéal est la femme blanche - tu n'as qu'à voir le nombre de jeune femmes qui se font débrider les yeux !) ou le Brésil.
Quand au marché arabe Cheyma tu as raison, il est très porteur, surtout quand on voit la richesse du Qatar ou des grandes familles d'Arabie Saoudite mais comment veut tu que des femmes arabes musulmane défilent ? Surtout quand on voit que la plupart du temps les mannequin sont très dénudées ...
RÉPONDRE
CheymaIl y a 3 ans
Tu as raison à propos du fait de faire défiler des femmes arabes (bien que Zahia se promène à poil sans cesse, je ne pense pas que les arabes veulent d'elle pour modèle). Mais des filles "typées", des sud-américaines, seraient tout aussi jolies que les filles fades au teint blafard qu'on voit souvent.
Et certes la Malienne lambda ne s'achète pas du Fendi, mais la Française lambda non plus. Dans tous les pays se sont les personnes les plus fortunées qui consomment du luxe. Tous les occidentaux ne sont pas riches, et tous les Africains ne sont pas pauvres.
RÉPONDRE
CohibaIl y a 3 ans
Cheyma, c'est vrai ce que tu dis au sujet des parts de marché des entreprises de luxe au Moyen Orient. Mais toute la question est de savoir quel est l'idéal esthétique des femmes du Golfe. Veulent-elles s'identifier à des femmes de type occidental ou à des femmes noires, arabes ou asiatiques ? Très honnêtement, j'ai beaucoup de mal à imaginer les femmes des émirs vouloir ressembler à des femmes noires, sachant la perception négative dont sont victimes les noirs dans le monde arabe en général. Ce n'est pas un scoop que de le dire : il y a énormément de racisme à l'encontre des Noirs dans les pays arabes (la Libye en est un très bon exemple).
Quant à présenter des mannequins de type méditerranéen et , plus précisément, arabe, je ne sais pas non plus si cela plaît aux femmes (et aux hommes) du Golfe. Il n'est pas flatteur et honorable dans un pays du Moyen Orient d'être mannequin. Et cela contribuerait certainement à renvoyer une image dégradante de la femme arabe aux yeux des habitants du Golfe.

Je crois qu'avant de parler de racisme il faut aussi comprendre les représentations culturelles de chaque peuple.
Et à ce moment-là, on peut se demander aussi qui est vraiment raciste. Je ne tiens pas du tout à défendre le business de la mode (qui joue à fond le jeu de l'ultra capitalisme le plus sauvage), mais qui inspire qui ? Les clientes ou les annonceurs ?
Le jour où la beauté noire sera une référence en Asie et au Moyen Orient, il est certain que l'on verra beaucoup plus de mannequins noirs. C'est la clientèle qui fait des clivages et qui discrimine.
RÉPONDRE
SachaIl y a 3 ans
Cohiba, je vous conseille à ce sujet l'excellent "Beauté Fatale" de Mona Chollet, sur l'uniformisation des critères de beauté et la pression qui en découle pour les femmes. Ceresa, je vous signale que le fait de refuser de défiler "dénudée" n'est pas le propre des "arabes musulmanes" : la jolie Hanaa Ben Abdesslem, de nationalité tunisienne, s'est déjà affichée et tenue légère, il me semble, tandis que Coco Rocha, canadienne, ne fait une concession sur la nudité. Cette logique essentialiste est très dérangeante, et explique peut-être pourquoi vous ne voyez pas le racisme.
RÉPONDRE
CohibaIl y a 3 ans
@ Sacha : merci pour cette référence !
A vrai dire, vous avez raison : probablement ai-je du mal à voir le racisme. Parce que j'ai du mal à comprendre que l'on puisse être raciste. Alors, je recherche des causes rationnelles.
Je peux aisément imaginer qu'un individu isolé soit raciste parce qu'il est déséquilibré, maladivement frustré, cinglé, etc. Mais qu'un système industriel et économique, obéissant à la raison la plus froide et la plus dépourvue d'états d'âme, reproduise le racisme échappe complètement à mon entendement. Il me paraît plus logique de voir dans la sous-représentation de femmes noires dans la mode des raisons liées au marketing. Mais je veux bien admettre que je me trompe ou que je ne perçois qu'une partie du problème.
RÉPONDRE
StéphanieIl y a 3 ans
Je suis assez d'accord avec Cohiba, les occidentales sont un modèle pour les asiatiques, les occidentales s'identifient plus facilement aux occidentales, mais les noires, ne sont pas un gros marché et ne font rêver personne, d'où leur absence sur les podiums et dans les magazines. Je reviens d'un voyage en Ethiopie, j'ai été frappée par le beauté des filles de ce pays, et je me suis posé plein de questions: elles correspondent aux critères actuels de beauté (grandes, minces, traits fins ou visages super spéciaux avec grand front à la Hane Gaby, beaux cheveux...) et pourtant on ne les voit pas sur les podiums. Manque de structure? trop loin des capitales de la mode? Plus de fierté que les slaves? Autre chose à faire que de se préoccuper de la mode? Je n'en sais trop rien.
Je suis métissée, je ne me reconnais ni dans les standards de beauté de la mode européenne, ni dans ceux du continent africain, j'aimerais bien en fait qu'un jour on ne parle plus de standard / canon de beauté, mais je sais bien qu'on n'est pas rendus...
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
"ne font rêver personne" en tout cas quel manque de tact de ta part d'écrire ça.
Beyoncé fait rêver, Rihanna fait rêver, Michelle Obama fait rêver, Oprah Winfrey fait rêver.
Les deux dernières en particulier démontrent que l'intelligence est une donnée bien plus essentielle que la beauté.

Les Noirs ne sont pas un gros marché, là aussi je ricane. Le jour où ce marché récuperera l'argent qu'on lui vole régulièrement. C'est le continent le plus riche, la Belgique, la France et la GB ne seraient pas des économies si avancées sans les pillages africains.
RÉPONDRE
StéphanieIl y a 3 ans
Oh mais tu prêches une convertie!! Beyoncé, Michelle Obama me font bien plus rêver que Cara Delevingne par exemple, et elles font aussi vendre: regarde les ventes de la fameuse robe asos de Michelle Obama! Mais ne pense tu pas qu'elles font plus rêver par leur charisme, leur force ou leur intelligence, entre plus d'être magnifiques? Et malheureusement, le fait est qu'on ne recherche pas ça en priorité dans les magazines ou sur les podiums et je le deplore .
Quand a la taille du marche africain, pillage européen ou pas, c'est un fait, aujourd'hui en tout cas, ce n'est pas la priorité pour la mode parce qu'il n'y a pas encore assez d'argent à y prendre.
Je crois que le débat était surtout sur le racisme a l'égard des noires, parce qu'elle n'auraient pas le physique bankable. J'ai moi même choisi un métier qui me donne la chance de faire entendre la voix de ce continent, et j'en viens moi aussi après tout.
RÉPONDRE
STLIl y a 3 ans
Merci Spunky :)
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 3 ans
C'est juste scandaleux et malheureusement une bien triste réalité ! Mais le milieu de la mode ne s'encombre pas de moralité et d'éthique, seul le profit compte... Marketing, marketing, marketing, tel est leur mantras !
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
Pour paraphraser "..." en tant que femme noire, évoluant dans le milieu de la mode, cette situation me révolte mais pas davantage que les ridicules 6% de non-blancs au sein des rédactions américaines. En France, nous ne pouvons pas avoir les chiffres qui sont probablement plus faibles.
La mode est une industrie avant tout, l'éthique n'est pas sa priorité sinon elle serait moins polluante depuis longtemps.
Ensuite, même si j'aime bien le travail de Numéro, Babette Djian, il faut avoir que dans les rédactions, les 3/4 n'ont aucune notions de blackface, minstrel show... C'est du charabia pour eux et une question de génération.
J'ai été plus énervée à la suite de l'article de l'hebdomadadaire ELLE par Nathalie DOLIVO que par ces photos.
Je ne vais pas m'attarder sur les commentaires, l'histoire étant déjà douloureuse.
Je dois ma place dans cette industrie à mon opiniatreté, mais si je n'avais pas ce physique éthiopien, je n'aurais même pas eue ma chance. Pour les Noires, la beauté c'est l'équivalent de l'affirmative action.
C'était plus diversifié dans les 70s. Il y a des femmes noires qui vont chez FENDI contrairement à ce que je lis ici. D'ailleurs, les dépenses en habillement de la population afro-américaine est supérieure à celle des Blancs. Vous croyez que Jay Z balance des rimes sur les marques comme ça. Les marques de luxe font même des sorties shopping pour les clips et les magazines. Ici, c'est niet.
Il y a eu une conférence à Rome organisée par le FIT sur le luxe en Afrique l'automne dernier, Menkes, JPG, Bono et d'autres étaient présents. L'essor du continent profitera aux mannequins, mais il serait bon de voir les autres discriminations. Où sont les rédactrices de mode issues de l'immigration, les journalistes et même les blogueuses?
Et ben, Coco, la grossesse ça enrage ou quoi ?!!!! lol
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Ca fatigue surtout :)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
Courage, ça passe très vite ! Lors de la prochaine FW RTW, ton état ne sera plus qu'un souvenir !!!!
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Tu as finalement tout dit concernant les rédactrices, journalistes et autres. Certes aux USA on retrouve des rédactrices noires uniquement dans les magazines dédiées aux noires (EBONY, ESSENCE...etc) mais dans les grandes rédactions, rien!
C'est très étonnant qu'un homme aussi talentueux qu'Edward Enninful ne soit pas encore à la tête d'un magazine.

Le gros problème finalement est qu'on englobe femme noire et femme africaine. On n'a pas besoin de vouloir sensibiliser une population africaine (qui connait d'ailleurs un fort essor économique comme au Nigeria, Ghana et autres) pour mettre des noires en cover des magazines ou en stars de campagnes.

Si on veut vraiment parler de l'Afrique, les pays en développement commencent vraiment à promouvoir leur création et leur idée du luxe. Donc, à trop vouloir les "snober", les grands groupes risquent de perdre du terrain à ce rythme.

Bref, un débat sans fin...
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
@...Il y en a quelques-unes dans la presse écrite de qualité aux USA, mais elles sont rares, Léon André Talley est chez Vogue. Lagerfeld a boycotté l'une d'entre elles, celle qui a reçu un grand prix de journalisme.Son nom m'échappe.
La situation française est déplorable. A un moment faut s'expatrier à Londres ou à NYC, travailler avec la presse étrangère pour être considérée ou bosser directement avec des célébrités.
Ensuite, faut être honnête, il y a un problème de formation, les écoles de mode ou de journalisme sont coûteuses.
Pour les mannequins noirs, j'ai vu sur un casting à NYC des filles pas très bien coiffées ou avec des tissages longs mal cousus, qui vont demander plus de boulot à l'équipe. Un mannequin est une toile vierge et c'est sur elle que la création va se matérialiser. Si la fille arrive déjà avec son univers, coupe afro démesurée, cheveux blonds et autres, parfois, c'est aux antipodes de la femme envisagée par le créateur. Et beaucoup de filles ne prennent pas du tout ça en compte. Elles manquent parfois de neutralité et d'éducation, je veux dire que Iman, Naomi et d'autres ne sont pas des filles urbaines mais classy.
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Quand je parle des grandes rédactions, je veux dire grands magazines de mode. Il y a certes des beaucoup de noirs dans les rédactions des grands magazines mais aucune figure emblématique avec un poste du niveau de REC.
Andre Leon Talley est un contributeur et même si je l'adore et le trouve drôle (pour l'avoir rencontré à plusieurs reprises), il doit quand même sa position à sa personnalité, sa fidélité à Wintour et sa grande amitié avec les designers (dont évidemment son grand ami Lagerfeld). Il n'est pas reconnu pour la qualité de ses éditos.

La journaliste en question est surement Robin Givhan qui avait écrit un article déclarant que Karl était surestimé. Je ne sais pas si on peut parler de boycott puisqu'elle a continué à être inviter par Karl mais a dû sacrifier sa place en first ou second row. L'article en question est plutôt contestable...

Je suis tout a fait d'accord pour les écoles. J'ai travaillé dans la mode mais en étant presque autodidacte. Ces écoles pratiquent des tarifs excessifs. Ce qui est relativement drôle car beaucoup de ceux qui émergent le font sans l'aide de ces écoles.

Rien a rajouter sur les mannequins mais en attendant, j’espère que je verrais une fille noire sur le podium Céline à la prochaine FW.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
Zut, j'ai noté ma réponse à la mauvaise place, cf le prochain post...
@STL, de rien :-)
RÉPONDRE
LolaIl y a 3 ans
*Joan Smalls est placée numéro 1 sur Models.com
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
Robin Givhan ! Merci !!!! Je parlais d'elle !
La grande leçon pour les "discriminé(e)s" c'est de créer son job, son media, imposer ses règles. j'ai bien aimé TRACE magazine pour ça.
ps: Ah je savais bien que tu bossais dans la mode !!! lol
@COCO, je crois que ton article a été repris par un site internet !
RÉPONDRE
ZaraIl y a 3 ans
"6% contre 82% de mannequins blanches Lors de la derniere fashion week de NY "
Combien à Paris ???
RÉPONDRE
OlympeIl y a 3 ans
Le pire dans tout cela c'est que les rares mannequins "noires" présentes sur les podiums sont plus souvent des métisses , des filles des iles, des des afro-américaines ou quarteronnes (histoire de dire que il y en a une dans le lot).
Elles sont trés jolies, Jourdann Dunn, Chanel Iman, Rose Cordero, Liya Kebede et consort : jolie bouche pulpeuse(on est pas toutes ça !), des fesses rondes mais pas trop, des cheveux (....) bien "arrangés", un nez....qui ne ressemble pas souvent à un nez de black (comme il existe des milliers pourtant!).
Moi quand je vois ces femmes je suis censée m'identifier à elles alors que elles représentes souvent plus un fantasme occidental que une réalité ethnique.

Mais bon passons la dessus.Deja les filles dont le "profil" est "acceptable" ;c'est à dire une version plus ou moins exotique de la caucasienne ; ont du mal à passer alors comment réver à voir un jour une fille qui nous ressemble sur les podiums ?
Moi je désespère...... et je boycotte chanel, prada and co !!!

C'est lassant et la cause semble perdue d'avance mais bon une partie de moi refuse tout simplement d'accepter que ma différence sois une inégalité.
Toute les femmes sont différentes,je ne vois donc pas pourquoi notre peau doit encore aujourd'hui être un obsacle ?
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
+1000, les mannequins noirs sont rarement représentatives. Les video vixen aussi :-)
C'est en Afrique que l'on trouve la plus grande diversité génétique au monde, donc des nez, des physiques il y en a autant que les ethnotypes.
Je n'achète pas Chanel pour cette raison. Il y a des marques que je boycotte ouvertement.
RÉPONDRE
J.Il y a 3 ans
Désolé mais les femmes des iles ne ressemblent pas forcément plus à des caucasiennes.
RÉPONDRE
BobIl y a 3 ans
Chanel Iman a un "nez de black", mais encore une fois ce qui compte c'est l'harmonie des traits et elle est magnifique.
RÉPONDRE
OlympeIl y a 3 ans
au fait Coco Félicitations à toi et au papa ! Tes articles sur la grossesse sont trés intéréssants même pour les femmes qui n'ont personne d'autre à porter dans leur ventre :)
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Merci à toi :)
RÉPONDRE
VanessaIl y a 3 ans
Et les femmes asiatiques dans tout ça ?
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 3 ans
Etonnant et revoltant, merci d'avoir donné ces précisions. Et pourtant, on avait l'impression, à travers quelques mannequins vedettes, que l'égalité black/white était acquise...
RÉPONDRE
handMODEIl y a 3 ans
A lire l'article et tous les commentaires, je me dis qu'il y a de l'espoir dans la prise de conscience des réalités.
Le problème est que rien ne bouge malgré tout...

Une pensée de plus à YSL pour sa conception universelle de LA femme dans sa diversité!
RÉPONDRE
A.Il y a 3 ans
Je trouve quelques réactions un peu excessives.

Je peux comprendre que certaines désirent voir défiler des femmes leur ressemblant : étant moi même une femme de couleur, j'apprécie lorsque je vois des femmes "appartenant à mon ethnie" défiler. (j'ajouterai même que certaines voudraient que les mannequins aient une taille proche de la norme voire soient conformes à cette norme : mais ça, c'est un autre débat)

Mais le but d'un défilé n'est-il pas de mettre les vêtements en valeur ?
Le créateur cherche à rester dans l'esprit de la collection qu'il a confectionnée. A nous le faire ressentir. N'est-il pas alors naturel qu'un défilé Galliano regorgent de mannequins de couleur tandis qu'un défilé Chloé abondent de femmes blanches ? Dans un soucis de bien retranposer sa création et non par "racisme". Qu'en pensez vous ?

Cependant, je reconnais une discrimination (je parle de discrimination et non pas de racisme) pour les femmes de couleur : leur moment de gloire se fait lors des défilés typés "culturellement variés".

Plusieurs lecteurs/lectrices ne postent pas de commentaire mais plutôt un véritable plaidoyer : c'est à celui qui clamera le plus fort que la femme de couleur est meilleure en tous points.

Voyez vous, ça c'est une forme de racisme.

Je suis consciente que mes propos ne vont pas plaire mais face à certains commentaires : je ne peux me taire.
RÉPONDRE
OlympeIl y a 3 ans
Chère A. je e pense pas que nos réactions soient des "plaidoyer"
Et il ne me semble pas que l'une d'entre nous ait écrit que la femme en dehors du type caucasien (Noires, arabes, asiaiques) soient mieux qu'une autre ce qu'il resort plutôt c'est ras le bol général face aux inégalités de la mode
Bien sur nous savons que ce n'est pas demain que des mannequins 38 ou d'1,65 défileront (mais c'est un autre sujet il me semble).
Si tu peux accepter plus ou moins cette discrimination en la justifiant par un sens "artistique" "nécessaire" cela ne peux pas être les cas de tout le monde.

Ce sujet est polémique et je pense que Coco le savait pertinement en le publiant, il appelle donc au débat et à une expression d'opinions.
Aussi si tu lis les réponses de certaines d'entre nous comme des "plaidoyer" j'en suis en fait plutôt heureuse pour moi ce qu'il se passe sur les podiums est un scandale alors en tant qu'amoureuse de la mode j'exprime mon énervement.
Je suis trés heureuse de voir que comme moi il y a encore beaucoup de femmes pour s'indigner et même de voir que cela agace certaines...
C'est la preuve que nous ne sommes pas toutes conditionnées par le monoculturalisme pluriel qui sévit dans la mode acuellement et que les choses changeront un jour.
RÉPONDRE
A.Il y a 3 ans
Comme tu le dis, je peux comprendre que tout le monde ne puisse pas "accepter" cette "discrimination".

Mais je tiens à clarifier : je n'ai pas "accepté" cette discrimination. J'ai juste pris un point de vue différent, j'ai essayé de prendre un peu de recul. Voir avec un nouveau regard mais surtout : essayer de comprendre. A te lire, j'ai juste l'impression que tu ne cherches pas à comprendre : tu restes campée sur ton opinion et tu ne chercheras pas à douter de toi même.

C'est un sujet polémique, c'est sûr. Ce n'est probablement pas le but recherché de tous mais personnellement, quand je prends part à un débat ce n'est pas pour exposer mes arguments en faveur de mon opinion : c'est pour comprendre POURQUOI l'autre pense différement de moi. Me remettre en question, douter de moi même pour au final évoluer. Grandir. Mais pour ça, il faut s'ouvrir.

Je ne vois pas en quoi ma théorie du sens "artistique/nécessaire" ne peut pas être possible ? A te lire, on a l'impression que je tente de trouver une excuse à cet acte. Sache qu'au début, à la première lecture de cet article, je pensais que tout cela était du racisme. Mais ensuite j'ai cherché à comprendre .. et comme tu l'as lu, j'en pense tout autre chose maintenant ;)

J'espère que tu pourras t'affranchir -ne serait-ce qu'un moment- de ton opinion, essayer d'en comprendre d'autres et je dirais même : en avoir une nouvelle.
RÉPONDRE
KoskoIl y a 3 ans
Des femmes "de couleur"? Quelle couleur? Bleue? Verte?

On peut dire et écrire "femme noire", ce n'est pas un gros mot ;)
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 3 ans
L'objectif est simplement d'éviter de répéter "femme noire" ou "mannequin noire" à chaque phrase :)
RÉPONDRE
A.Il y a 3 ans
Je parlais des Noires, Asiatiques, Arabes.
Mais c'était un peu trop long à dire ;)

("quelle couleur ? bleue ? verte?" : vu et revu. Un peu de créativité, pitié !)
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 3 ans
A vrai dire je ne sais pas si Kosko fait référence à l'article ou à ton dernier commentaire, le débat est ouvert :p
RÉPONDRE
MeltIl y a 3 ans
tient donc ...après la polémique de Ondria Hardin peinte en noire dans Numero (141) voilà que le mannequin métissé Anais Mali apparait dans leur pages...
RÉPONDRE
SteldaIl y a 3 ans
Je pense que la présence de mannequins asiatiques est stratégique. Les maisons de luxe lorgnent vers la Chine. Le jour où elle lorgneront vers le Sénégal ou les afro-américains, ce jour-là, ils penseront à mettre des mannequins noires. Ne parlons pas des mannequins "arabes", elles se font encore plus rares, j'ai l'impression. C'est trop triste.
RÉPONDRE
RonIl y a 3 ans
Les femmes arabes sont caucasiennes :)
RÉPONDRE
RonIl y a 3 ans
Personne ne parle du mannequin Nyasha Matonhodze que l'on voit beaucoup sur les poduims, elle est 100% africaine.
RÉPONDRE
RonIl y a 3 ans
ET Léomie Anderson
RÉPONDRE
AnneIl y a 3 ans
Elle est magnifique c'est cela qui est troublant ! Les femmes noires tels que Nyasha Matonhodze et plein d'autres sont tres jolie c'est juste que en realite il y a une inversion psychologique tres grande ! En effet nous avons ( pas moi en particulier) un complexe de superiorite qui nous pousse a croire qu'on est plus jolie que ses belles plantes ! Mais ce complexe doit cesses car en effet c'est nous qui cherchons a bronzer, a se refaire les levres en plus pulpeuses qu'on ce n'est pas le cul cf Kim kardashian comme ce qui est naturel chez les noires ! Beaucoup de femmes et autant de femmes blanches que de noires sont belles c'est juste que partout en particulier dans l'industre de la mode nous avons un complexe de superiorite qui est injustifie
Dommage ...!
RÉPONDRE
KimKimIl y a 3 ans
MERCI Coco pour cet article !

Je suis noire , j'adore la mode et beaucoup la beauté ici .
UNE realité ; nous ne sommes pas assez représenté , je parle de nous , afro mais il y a aussi les asiats , les maghrébines , sans parler des indiennes !!

Dans les magazines de mode , impossible de s'identifier réellement car aucuns article ne nous le permet ( a part une ou deux fois dans l'année , a l'occasion d'un spécial beauté du monde ) , je déplore vraiment que des mags tels que BE ou GLAMOUR ne nous consacrent pas de pages , notre peau , nos cheveux , notre silhouette et différente du type caucasien mais on ne le voit jamais .

Et ensuite , ces magazines se disent " pour toutes les femmes quelque soit leurs horizons " ?

J'espère que dans un futur proche , les choses bougeront et qu'ils se rendront compte que l'on a un potentiel énorme !

Merci encore
RÉPONDRE
The moderIl y a 3 ans
C'est un sujet très intéressant, mais le problème est que tant qu'il y aura des méga star comme Naomi Campbell ou Liya Kebede, la mode se contentera de les pointer du doigt en disant "Hé! Vous voyez elles elles ont réussis et ne sont pas blonde aux yeux bleus".
RÉPONDRE
BloomIl y a 3 ans
@Stelda: Les mannequins chinoises, un choix stratégique... Probablement mais personne ne peut nier qu'elles sont aussi pro, et belles et tout le tralala. Pourquoi asiatique = stratégique forcément? Toujours vu et revu, j'en ai marre! Elles méritent autant leur place que les autres mannequins, par exemple Liu Wen, Fei Sun Sun, Lina Wang et d'autres encore!

C'est comme comparer les mannequins à de la marchandise! Et aussi, dans un des commentaire posté ici, j'ai compris grossièrement ça : quand l'afrique s'interessera à la mode, on exposera des mannequins africaines... Eh oh il faut se calmer! La femme-objet, je dis non.
(excusez-moi si je n'ai pas bien compris).

Perso, je suis d'accord sur le fait qu'il n'y a pas autant de mannequins noires que blanches, sur les difficultés du métier pour les femmes de couleur, mais on ne peut pas tout contrôler, et qu'est-ce qu'on dira s'il y a 15 mannequins blanches et 14 mannequins noires à un défilé? Qu'il n'y a toujours pas d'égalité? Déjà, il faudrait respecter leur métier, et connaître les difficultés qu'elles rencontrent, noires, blanches, asiatiques, ou même extra-terrestres... Toutes ont chacune des barrières à franchir, et réussir à les surpasser en font des mannequins admirables. Bref, je suis peut etre égoïste, mais je m'intéresse plus aux looks et aux tenues qu'aux mannequins...
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode