Tendances de Mode

Tendances automne/hiver 2013-2014

Mêlant retour du style grunge, désir évident de protection, références années 40, sensualité exacerbée, emprunts à la garde-robe masculine, ode à la grammaire Balenciaga et esthétique japonisante, la saison automne/hiver 2013-2014 célèbre une femme à la fois toute puissante, fragile et un brin rebelle, qui n'hésite pas à glisser une diaphane combinaison de soie sous un pardessus XXL de néo-working girl...

I. Silhouettes

No future
Mode automne/hiver 2013-2014
S'appropriant les codes grunge chers aux nineties (boots à chaînettes chez Chanel, carreaux écossais chez Givenchy, superpositions désinvoltes chez Saint Laurent), la rebellista de 2013 se sert de l'imagerie "Kurt Cobain" pour exprimer ses états d'âme face aux multiples crises - économiques, sociales, etc - auxquelles elle se retrouve actuellement confrontée. Un état d'esprit "No future" pile dans l'air du temps, si l'on en croit le choix du thème de la prochaine exposition du MET ("Punk : du chaos à la couture"), sans parler de la décision de la maison Saint Laurent Paris de faire appel à des égéries telles que Marilyn Manson et Courtney Love.

Dans la pratique :
Si la grammaire punk/grunge se voit traitée de manière très littérale au sein de la collection imaginée par Hedi Slimane pour Saint Laurent Paris, cela ne signifie pas pour autant qu'il faille tomber dans le premier degré. À la panoplie de la parfaite punkette, on préfèrera en effet un look plus subtil, saupoudré de références aux mouvements contestataires ayant agité les décennies précédentes. On pensera ainsi à nouer une chemise à carreaux sur une jupe midi, à mixer boots néo-grunge et jupe ligne A et à réchauffer nos robes de soirée au contact d'une surchemise de bûcheron.



La femme au masculin
Mode automne/hiver 2013-2014
Bien décidés à accorder une place de choix à l'androgynie au sein de leurs collections, les designers n'hésitent pas cette saison à parer leurs belles de tenues n'ayant rien à envier à la sévérité de la garde-robe d'un banquier de la City. Avec plus ou moins d'humour, de second degré, de créativité et de talent, Yohji Yamamoto, Stella McCartney et Vanessa Bruno imaginent ainsi quelle pourrait être la tenue idéale de demoiselles souhaitant mettre entre parenthèse leur féminité afin de prendre plus facilement le pouvoir.

Dans la pratique :
Si le costume trois-pièces entrevu chez Yohji Yamamoto ne manque pas d'allure, difficile néanmoins d'imaginer le voir descendre tel quel dans la rue : on lui préfèrera donc un modèle un brin plus sobre et dépourvu de cravate. De leur côté, celles désirant bénéficier de l'aura "powerful" de ce genre de dress code sans pour autant apparaître trop rigides pourront jeter leur dévolu sur une pièce forte égayée des fameuses rayures tennis chères aux businessmen, à l'instar d'un large pantalon à pinces (additionné d'un pull court et mousseux) ou d'un pardessus légèrement oversize (twisté par le port d'une casquette en cuir).



Balenciaga power
Mode automne/hiver 2013-2014
Après s'être inspiré plus que de raison du travail de Nicolas Ghesquière, les designers n'hésitent pas cette saison à aller puiser directement au coeur des archives de Cristobal Balenciaga. C'est ainsi que l'on vit apparaître sur de nombreux podiums les fameuses épaules arrondies et autres volumes géométriques chers au couturier espagnol. Des créations aux coupes fortes et rigoureuses servant à merveille l'élégance radicale à laquelle aspirent les working girls d'aujourd'hui.

Dans la pratique :
N'ayant rien perdu - 60 ans après - de leur pertinence, les lignes Balenciaga n'éprouveront aucune difficulté à s'inviter au sein du vestiaire des modeuses, que ce soit via une petite veste immaculée aux effluves fifties (Proenza Schouler), un manteau à la carrure cocon (Alexander Wang) ou encore un simple tricot aux épaules thermoformées parfaitement arrondies (Victoria Beckham). Sublimant les femmes sans jamais les caricaturer, ces pièces figureront à coup sûr parmi les points forts de la saison.



Insomniaques
Mode automne/hiver 2013-2014
Visiblement fascinés par les atours nocturnes des élégantes du début du siècle dernier, certains designers ont décidé d'extraire ceux-ci des chambres à coucher afin de leur injecter une dimension prêt-à-porter (Giles, Marc Jacobs et Rochas). Appelées à marcher sur les pas de Marc Jacobs (qui fit du pyjama en soie son nouvel uniforme), les modeuses de 2013 sont ainsi encouragées à s'offrir un pyjama Equipement, qu'elles porteront en journée accompagné d'une paire de talons hauts perchés...

Dans la pratique :
Si on laissera sans regret aux muses de Tommy Ton le total look "Bonne nuit les petits" version luxe, on n'hésitera cependant pas à troquer nos chemises en jean pour une veste de pyjama en soie, qui n'aura pas son pareil - une fois glissée dans un slim 7/8 et réchauffée d'un manteau oversize - pour conférer à la silhouette une touche néo-chic subtilement nonchalante. De son côté, le pantalon de pyjama à reflets moirés viendra sophistiquer nos étroits petits pulls col rond, blousons en denim, vestes army et autres pièces ultra casual.



Fantasme asiatique
Mode automne/hiver 2013-2014
Attirés par l'eldorado financier que représente l'Asie, les créateurs n'ont de cesse depuis plusieurs saisons de ponctuer leurs collections de références à l'esthétique sino-nippone. Des designers qui n'hésitent cependant pas à prendre des libertés avec la réalité en donnant naissance à des silhouettes semblant davantage issues du songe d'un Occidental que d'un livre d'histoire du costume. C'est ainsi que l'on fusionne chez Kenzo imprimés chinois et volume Balenciaga, que l'on télescope chez Mary Katrantzou coupe origami, minimalisme  et impressions manga ou encore que l'on revisite chez Missoni la veste de kimono en mode peignoir d'extérieur.

Dans la pratique :
On n'hésite pas à délaisser les atours trop premier degré au profit de pièces ne faisant qu'évoquer subtilement une filiation avec l'Empire du Soleil Levant (blazers boyish en brocart, trenchs-kimonos ou encore jupes monochromes aux pliages savants), l'idée étant de s'approprier les codes de l'élégance asiatique, puis de les fusionner à notre grammaire stylistique.

II. Points forts

Jupe midi vs jupe fendue
Mode automne/hiver 2013-2014
Si cette saison les jupes rallongent (de manière à venir flouter genoux et mollets), deux styles ne s'en distinguent pas moins, avec d'un côté la jupe midi 100% fifties, chaste, un brin sévère et osant descendre bas sur la jambe, et de l'autre des jupes arborant une fente impudique remontant très haut sur la cuisse.

D'ergonomie ultra classique, la jupe midi tente actuellement de twister son allure sage au contact de pièces issues de champs lexicaux différents du sien. On pense notamment à la jupe longue gris perle vue chez Rochas, qui se voit associée à un petit pull sportswear et à une paire de longs gants bi-matières plus rock que rétro, mais aussi à la jupe un brin plus courte aperçue chez Jil Sander, qui parvient à gagner en modernité au contact d'un épais pull-over à carreaux et d'une paire d'escarpins métallisés conceptuels. On note au passage que l'on évitera de s'inspirer du dress code Louis Vuitton mêlant jupe satinée ourlée de dentelle, micro pull décolleté, sandales sensuelles et sac en fourrure, bien trop premier degré pour se voir adopter au quotidien.
Ultra fendus et bien plus sexy qu'une mini-jupe, les modèles midi célébrant la pose "Angelina Jolie" quittent le registre de la femme fatale pour s'inviter au sein du vestiaire des filles cools. Bien décidées à apaiser ce gimmick sexy via une bonne dose de fraîcheur et de naturel, ces dernières leur associent alors sweat épais (Christopher Kane) et chemise à carreaux ; des mix and match novateurs qui donnent parfois naissance à des silhouettes glam-grunge au charme insolent (No 21).

Dans la pratique :
Si les plus grandes pourront se permettre d'opter pour un modèle midi droit ou ample (qu'elles mixeront à un pull-over texturé XXL et à une paire de talons ultra contemporains), les autres ne devront quant à elles pas hésiter à se glisser dans une de ces fameuses jupes fendues (à condition que celle-ci arbore une hauteur de fente maitrisée), qu'elles assagiront au contact d'une chemise en jean et d'un pull cropped, d'un sweat universitaire et d'une chemise boutonnée haut ou encore d'un gilet de grand-père et d'une chemise plaid.  



Manteau en fourrure vintage vs manteau oversize
Mode automne/hiver 2013-2014
Pensés comme autant de réponses à la crise économique, les manteaux de saison oscillent entre esthétique seconde main, fourrure au confort régressif et pièces aux volumes surdimensionnés susceptibles de protéger efficacement la femme d'aujourd'hui contre les agressions extérieures.

Entre esprit fausse fourrure chez Dries Van Noten, Woodstock chez Saint Laurent Paris et rétro chez Prada, les fourrures de saison revendiquent une dégaine tour à tour désuète ou vaguement roots. Et si les premières seront parfaites pour réchauffer les looks fifties de Miuccia ou Marc, ce sont néanmoins les peaux lainées - qui nous permettront de porter nos petites robes d'été en plein mois de décembre - qui remportent le plus de suffrages.
Si la carrure oversize, l'ampleur protectrice et la longueur couvrante des manteaux XXL du moment pourraient facilement les rendre indigestes, la fantaisie dont ils font preuve parvient néanmoins à les tenir à distance de l'exagération stérile. Et si on laissera à Phoebe Philo ses carreaux Barbès un peu trop premier degré, le pardessus bubble gum dopé aux hormones de croissance imaginé par Guillaume Henry et la fourrure Tom Ford osant le mauvais goût avec brio n'auront pas leur pareil pour insuffler une bonne dose de caractère aux silhouettes de saison.

Dans la pratique :
On n'hésite pas à ressortir les fourrures à l'allure ultra datée s'ennuyant dans les malles de nos aïeules, afin de les confronter à la tendance grunge et au look forties. De leur côté, les allergiques à la fourrure pourront s'orienter vers des manteaux franchement oversize et pimentés d'une savante touche d'humour (des manteaux à porter haut perchés, sous peine de tasser considérablement la silhouette).



Sweat shirt haut de gamme
Mode automne/hiver 2013-2014
Présent sur les podiums depuis maintenant quelques saisons, le sweat-shirt n'en finit plus d'inspirer les créateurs. C'est ainsi que pour l'hiver prochain, celui-ci quitte molleton gris et textures sportswear afin de se muer en pièce forte à l'ADN plus luxe que street. Chez Givenchy, Riccardo Tisci s'amuse ainsi à télescoper les genres en aposant des imprimés Disney sur ses sweats oversize en dentelle, tandis qu'Alexander Wang fait rimer mohair et facettes iridescentes et que N°21 choisit de faire la part belle aux sequins dorés.

Dans la pratique :
Ces sweats nouvelle génération sont appelés à accompagner nos pièces les plus classiques, de manière à pimenter leur dégaine sage. On note par ailleurs que les modèles XXL pourront se ceinturer taille haute, tandis que les pièces un peu plus courtes seront parfaites une fois associées à une chemise en denim boutonnée haut.



Robes déshabillées
Mode automne/hiver 2013-2014
Aussi sensuelles que suggestives, les belles vues chez Louis Vuitton, Moschino Cheap and Chic et Narciso Rodriguez n'hésitent pas à pousser la tendance lingerie à son paroxysme en faisant de leurs déshabillés d'intérieur leurs nouvelles robes de prédilection. Tour à tour en velours moiré ourlé de dentelle, parées de très fines bretelles ou arborant imprimé léopard et guipure fatale, ces nuisettes de jours sont néanmoins à manier avec extrême précaution.

Dans la pratique :
Trois options s'offrent à nous pour réussir à se familiariser en toute sécurité avec ce genre de pièces : opter pour une robe certes d'esprit lingerie, mais coupée dans une matière épaisse telle que le cuir, jeter son dévolu sur un modèle façon Saint Laurent Paris (que l'on réchauffera au contact d'un maxi gilet ou d'une chemise à carreaux) ou bien les réserver exclusivement à nos soirées chic...

III. Couleurs

Bleu ciel/rose
Mode automne/hiver 2013-2014
Entre bleu layette et rose oscillant entre pigmentation berlingot et éclat girly, les deux teintes phares de la saison automne/hiver 2013-2014 conjuguent douceur et insolence en imprégnant des pièces fortes dépourvues de toute mièvrerie.

Ce n'est certainement pas un hasard si la couleur symbolisant le rêve et le calme règne actuellement en maitre sur les podiums. Rien de plus réconfortant en effet lorsque le climat devient anxiogène que de se lover dans un bleu ciel apaisant. Une teinte sereine qui gagne ici en dimension fashion en servant des propos stylistiques forts : entre le glamour rétro Prada, l'oversize dadame Carven et les mix and match d'imprimés à tendance ethnique Kenzo, le bleu ciel se révèle être le partenaire idéal des audaces créatives du moment.
De son côté, le rose n'hésite pas à se frotter à des pièces flattant sa nature coquette, au risque d'apparaître un brin too much, à l'instar de l'ensemble rose vif imaginé par Karl Lagerfeld mêlant micro longueur et jupette écolière. Cela étant dit, les camaïeux rosés adoucissant les tailleurs "néo working girl" de Carven ou le vieux rose 1920 de Dries Van Noten se révèlent quant à eux tout à fait à propos.

Dans la pratique :
On délaissera les pièces bleu ciel ou rose pâle de facture classique - bien trop connotées "Cyrillus" ou "Tartine et Chocolat" - au profit de modèles au style affirmé. On pensera également à associer bleu ciel et accessoires dorés, à composer des cadavres exquis de motifs bleu layette, à réveiller un monochrome bleu light au contact d'un sac à imprimé animalier ou encore à choisir nos accessoires pointus dans un rose tendre.

IV. Imprimés

Oeil vs fleurs
Mode automne/hiver 2013-2014
Entre romantisme assumé, effet nature morte rock et allure tapisserie, les fleurs de saison se conjuguent sur tous les tons, afin de faire succomber à leur parfum insolent le plus grand nombre de modeuses possible. Des modeuses qui pourraient néanmoins choisir de bouder ces brassées de roses au profit du tout nouvel imprimé en vogue : le motif "oeil"...

Délaissant le traditionnel liberty, les fleurs du moment n'hésitent pas à s'unir à des pièces fortes, susceptibles de leur conférer une aura plus pointue que mièvre. C'est ainsi que chez Givenchy roses et coquelicots se déclinent sur un fond sombre (de manière à coller à la dégaine dark du perfecto qu'elles sophistiquent), que feuilles et fleurs se patinent chez Dries Van Noten (afin de servir au mieux la dégaine boyish d'un pardessus oversize) et que les bouquets de myosotis perdent de leur naïveté chez Rochas (au contact d'une jupe aux audacieux godets rétro).
Vu en guest star chez Kenzo, l'imprimé troisième oeil a pour sa part toutes les chances de connaître le même destin que les rayures tigrées chères à la griffe, à savoir une propulsion instantanée au rang de "it" imprimé (on préfèrera néanmoins à la trop entêtante version Kenzo celle de Givenchy qui, en choisissant de traiter ledit oeil en broderie sur un voile translucide, lui permet de se faire moins intrusif). Telle une myriade de pupilles uniques, ce motif porte-bonheur chez les Égyptiens pourrait bien devenir le nouveau talisman des modeuses...

Dans la pratique :
Entre ces deux mouvements graphiques, inutile de choisir ; c'est en tout cas ce que nous suggère Riccardo Tisci en les faisant cohabiter sur une même tenue. On pensera ainsi à conjurer le mauvais oeil fashion en juxtaposant oeil de cyclope et brassée de fleurs, à la manière de Natalia Vodianova.  



Léopard vs imprimé noir&blanc
Mode automne/hiver 2013-2014
Cette saison, deux classiques s'opposent : l'imprimé léopard, passé en quelques années du statut d'imprimé pour Vamp à celui d'intemporel casual chic, et les motifs noir et blanc, dont l'aura plus convenue hante depuis plusieurs décennies le vestiaire des adeptes du bon chic bon genre...

Si le léopard a bel et bien été adoubé par la gent fashion, attention néanmoins à ne pas tenter le diable en le faisant renouer avec ses vieux démons glamour/bling-bling. Pour continuer à recevoir l'aval des élégantes, ce dernier se doit en effet de maîtriser ses pulsions pop/manga. Hors de question donc de se lover dans une maxi doudoune bordée de fourrure arborant ce fameux imprimé fauve (Tom Ford) : le tacheté léopard sera bien mieux servi par la coupe sobre d'un pardessus (Burberry Prorsum) ou par de subtils jeux de matières ne faisant que l'évoquer (Proenza Schouler).
Sur les podiums, l'imprimé noir et blanc se livre crescendo. Néo chic chez Dior, il esthétise ainsi sagement un bustier graphique ; décliné sous de multiples aspects, il compose chez Haider Ackermann des camaïeux d'imprimés liquides à la nonchalance noble ; enfin, chez Proenza Schouler, il embrasse une dimension ultra moderne en dessinant de micro traits abstraits sur quelques cuirs contemporains...

Dans la pratique :
Le léopard se consommera soit en mode classique (pardessus fauve + slim 7/8 + brogues), soit sur une tonalité "high-tech" (Proenza Schouler), soit dans un esprit néo-grunge (pull fauve + jupe plaid). On note par ailleurs que si les imprimés pied-de-poule et Prince de Galles sont appelés à revenir en force, on leur préfèrera des motifs noir et blanc moins sages, imprégnant des pièces à la saveur contemporaine.



Carreaux plaid vs rayures tennis
Mode automne/hiver 2013-2014
Portés par la vague grunge du moment, les carreaux - oscillant entre look plaid et dégaine Barbès - envahissent cette saison les podiums, tandis que dans le même temps les rayures tennis chères aux hommes d'affaires tentent de leur voler la vedette...

Cet automne, les modeuses voulant inscrire leur allure dans l'air du temps auront tout intérêt à se tenir à carreaux. Des carreaux qui pourront soit tenter une aventure conceptuelle en adoptant la charte graphique des cabas Barbès (Céline), soit fusionner esprit Kurt Cobain et allure girly en se déclinant en mode écossais sur une poignée de micro robes (Saint Laurent Paris).
Afin d'atténuer le sérieux de leur mise, les rayures tennis abandonnent cette saison leurs atours classiques au profit d'un style moins sévère. Si Stella McCartney conserve le look tailleur, ce n'est ainsi que pour mieux le détourner via de subtiles asymétries et une paire de bottes goth', tandis que chez Dries Van Noten souffle ethnique et broderies folk réinventent totalement le concept du costume trois-pièces.

Dans la pratique :
On laisse à Céline ses carreaux cabas et à Stella McCartney ses quadrillages torchons et on n'hésite pas à surconsommer du motif plaid (chemise de bûcheron, jupette kilt, accessoires écossais, etc...), que l'on mixera à du cuir, du jean destroy ou de la grosse laine. Attention cependant à ne pas sous-estimer la propension de cet imprimé à cannibaliser un look : celui-ci gagnera ainsi à se voir traité en touches plutôt qu'en all-over. Plus complexe à traiter, les rayures tennis seront à réserver aux jeunes femmes se sentant capables de les dévergonder en les portant de manière un brin décalée.

IV. Matières

Satin vs plumes d'autruche
Mode automne/hiver 2013-2014
Appartenant tous deux au champ lexical du glamour 1920, satin et plumes d'autruche dessinent cette saison la silhouette d'une belle aimant pimenter son allure de citations rétro, jouant tour à tour sur le contraste des genres et sur l'acceptation pleine et entière de sa sensualité.

Chez Marc Jacobs et Gucci, le satin voit sa nature cocktail assumée et sublimée : façon nuisette à New York ou grand soir à Milan, les robes en satin de l'hiver 2013/2014 se veulent aussi sensuelles que finement érotiques. De leur côté, Alexander Wang et Rochas tentent d'atténuer la sexyness de cette matière en lui réservant un traitement plus androgyne.
Oubliés les froufrous de Joséphine Baker et les boas vaporeux des anciennes vedettes hollywoodiennes : cette saison, si l'on consomme de la plume d'autruche, ce n'est que pour mieux gommer son background "cabaret" au profit d'une allure plus diurne. On pense notamment au ramage des filles Dries Van Noten (qui se voit accompagné du trio brogues/pull-over douillet/chemise) ou encore aux jupes froufroutantes Proenza Schouler, (qui n'hésitent pas à se marier à un épais sweat).

Dans la pratique :
Celles qui voudront oser le satin ou la pièce à plumes devront veiller à leur conférer un zeste d'humilité en les mariant à des classiques de la grammaire casual tels que la veste en jean, le gilet de grand-père, la chemise de bûcheron ou le blazer boyish.



Cuir structuré vs tweed
Mode automne/hiver 2013-2014
Traité comme un tissu à part entière, le cuir de saison se veut aussi fin et malléable que n'importe quelle matière. Quittant l'univers rock afin d'incarner la notion de nouveau chic, celui-ci se plisse et se structure dans l'espoir de séduire les élégantes d'aujourd'hui. De son côte, le tweed s'offre une nouvelle jeunesse en servant des coupes à l'énergie plus urbaine que classique.

Débarrassé de toute connotation rock ou SM, le cuir devient l'allié des belles désirant mixer sensualité du cuir et sobriété contemporaine. Entre longueur midi, poches pantalon et détail origami, la jupe carbone vue chez Alexander Wang rend ainsi totalement obsolète la mini jupe en cuir over sexy, tandis que chez Jil Sander la petite robe noire gagne en caractère au contact d'un cuir ultra souple et que chez Lanvin la chemise en cuir se révèle diablement efficace pour twister les jupes à l'ampleur New Look.
Longtemps assimilé aux tailleurs Chanel, le tweed sort de sa réserve cette saison en s'invitant sur les podiums de la fine fleur des designers américains. Tissé de fils métallisés, celui-ci rend ainsi redoutablement efficaces les jupes ligne A taille basse vues chez Proenza Schouler, avant d'insuffler une savoureuse sophistication aux bermudas d'Alexander Wang en se pensant en mode dévoré.

Dans la pratique :
On boude les pièces en cuir ultra moulantes au profit de modèles amples et structurés, que l'on prend soin de patiner en les associant à une paire de boots plates et à des lainages mousseux. On n'hésite également pas à délaisser les petites vestes façon Chanel au profit de pièces edgy (le tweed de saison ne supportant plus son ancien ADN bourgeois), que l'on mêle à un dress code 100% urbain.



Fourrures peluche vs mohair
Mode automne/hiver 2013-2014
Plus que jamais à la recherche d'un dress code aussi douillet que protecteur, la modeuse part cette saison en quête de textures moelleuses. Une douceur qu'elle trouve aussi bien au sein de fourrures plus teddy bear que vamp qu'au contact de lainages en mohair mousseux.  

Désireuses de mêler confort ultime et espièglerie tout en évitant de s'attirer les foudres de PETA, les accros à la fourrure misent sur des manteaux synthétiques aux volumes insolents (Max Mara), lorsqu'elles ne se réchauffent pas au contact de renards semblant tout droit issus du rayon peluche de Toys'R'Us (Marc Jacobs).
Délaissant sa dimension "Anne Sinclair" au profit d'une allure plus moderne, le mohair est aujourd'hui le meilleur allié des celles désirant injecter un peu de douceur ouatée à leur look. Décliné sous la forme de longues moufles de yeti chez Alexander Wang, de pull-over à carreaux chez Jil Sander ou de cardigan loose chez Saint Laurent Paris, le mohair apparaît ainsi comme l'un des moyens les plus efficaces de rester au chaud tout en conservant une allure pointue.

Dans la pratique :
On n'hésite pas à se lover dans un manteau doudou affichant un volume XXL "raisonnable" (sous peine de le voir cannibaliser notre allure). De leur côté, les pièces en mohair sont à consommer sans modération (on pense notamment au duo gilet angora/chemise en jean, au mix pull-over mousseux/jupe droite ou encore à l'ensemble cardigan en mohair/petite robe en cuir), à l'exception cependant des moufles Alexander Wang, qui seront à réserver aux shows streetstyle d'Anna Dello Russo...



En guise de conclusion, on note quelques autres points forts de la saison automne/hiver 2013-2014 :
Les rayures se mixent tous azimuts (Dries Van Noten, Prada)
La cape reste une valeur sûre (Chloé, Derek Lam, Blumarine)
Les couleurs se pensent en look monochrome (Paul Smith, Max Mara, N°21)
On pense à s'emmailloter dans nos robes, pulls et autres manteaux (Céline, Carven, Alexander Wang)
On superpose les couches de vêtements, que ce soit en associant blazer et manteau ou en glissant un fin petit pull boutonné sur le haut sous une robe sans manches (Carven, Prada)
Pour faire vivre à nos pantalons un véritable conte de fées, on n'hésite pas à leur greffer une traîne (DKNY, ACNE, Mary Katrantzou)
On apprend à nouer nos écharpes en mode Dries Van Noten
Les textures glitter s'emparent de la garde-robe des amoureuses des reflets métalliques (Balmain, N°21)
Le gris (Haider Ackermann) et l'aubergine aiment à se porter en total look. Cela dit, si les camaïeux souris pourront sans mal gagner en impact en mixant les textures (Alexander Wang), les monochromes oscillant entre pourpre et violet seront à réserver aux belles n'ayant pas froid aux yeux (Gucci, Balmain, Roberto Cavalli)...
Le perfecto esprit veste de moto fait partie des valeurs sûres de cette saison. On le consomme soit en cuir moucheté, soit recouvert de boutons de roses (Proenza Schouler, Givenchy)
Les tailleurs se pensent en mode années 40 (Louis Vuitton, Rochas, Marc by Marc Jacobs)
Les carrures s'arrondissent (Alexander Wang, Kenzo, Mugler)
Entre jupes en plumes d'autruche et franges Joséphine Baker, les années 1920 saupoudrent les garde-robes de détails rétro (Proenza Schouler, Dries Van Noten)
L'esprit Courrèges flotte sur certains looks tendance futuristes (Lacoste, Mickael Kors, DKNY)
Les imprimés se pensent en relief (Alexander Wang, Burberry Prorsum)
Les épaules se laissent entrevoir par le biais de crevés bien placés (Alexander Wang, Peter Pilotto)
Les manteaux d'esprit militaire se sophistiquent (Dries Van Noten, Chanel)
La pochette s'enfile (Céline)
Les couleurs se pensent en savants dégradés (Proenza Schouler, Louis Vuitton)
Les cuissardes riment avec effet seconde peau (Chanel, Céline, Pucci)
Les imprimés animaliers tendent vers l'abstraction (Proenza Schouler, Burberry Prorsum)
Suivez Tendances de mode sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Par Lise Huret, le 03 mai 2013 dans Analyse des Tendances

Conseils sur le même sujet

Brèves sur le même sujet

35 commentaires

Carole03 mai 2013 à 13:22 / Répondre
Impressionnant et ultra complet. Merci Coco !
xantia23 mai 2013 à 20:20 / Répondre
C'est clair ! Pour tout savoir sur les tendances de la mode de 2014, c'est ici lol
Miss Lola03 mai 2013 à 13:39 / Répondre
Miam, je me mets ça de côté pour ce week-end!
Jul'03 mai 2013 à 14:55 / Répondre
Je craque pour la tendance "fantasme japonais ". La collection Mary Katranzou est sublime.
Et j'aime bcp les "en pratique" qui permettent de directement voir comment s'approprier les tendances expliquées.
floriane03 mai 2013 à 15:43 / Répondre
MERCI Coco, j'attends vraiment cet article avec impatience, et c'est toujours aussi parfait !
JJ03 mai 2013 à 15:50 / Répondre
Merci Coco!
greeny03 mai 2013 à 17:04 / Répondre
Bravo pour votre style très élégant, c'est rare de pouvoir lire des articles aussi bien écrits sur la toile.
maryline03 mai 2013 à 17:45 / Répondre
Ce que je préfère ?
No future - Fantasme asiatique - Sweat shirt haut de gamme !
Edelweiss03 mai 2013 à 18:58 / Répondre
Eh bien la mode de 2014 s'annonce bien je trouve !

Pour une fois on évite les horreurs, beaucoup de choses donnent envie et ca reste pas mal prêt à porter, c'est chouette !
milky03 mai 2013 à 20:36 / Répondre
Impressionnant ! Coco tu es vraiment la meilleure !
nori03 mai 2013 à 21:12 / Répondre
Très intéressant et assez unique ! Je n'ai pas encore tout lu mais j'ai mis cette page dans mes favoris, je vais y revenir souvent et surtout début septembre pour trouver mes looks de rentrée !
Ronie03 mai 2013 à 21:24 / Répondre
Juste un mot: MERCI!!! Ton article devient à compter de cette minute ma bible shopping!
Véronique03 mai 2013 à 22:26 / Répondre
Excellente analyse !
melanie04 mai 2013 à 07:46 / Répondre
Super boulot, merci coco.
matchingpoints04 mai 2013 à 10:11 / Répondre
Merci pour ce tour d'horizon de la mode !
Comme pour chaque nouvelle saison encore lointaine - on sort tout juste de l'hiver - votre article bien documenté nous permet de nous familiariser avec les nouvelles tendances. Ce sera une bonne lecture pour les quelques semaines à venir...
Il est toutefois difficile pour le moment de trouver une ligne de "conduite", il va falloir finir le puzzle pour savoir ce qui sera le must have ou ce que nous pouvons garder comme notre manteau de vison dont nous avons déjà parlé...
Nous allons surement délaisser le pyjama pour l'hiver !
Vivi04 mai 2013 à 10:43 / Répondre
La tendance No Future me parle vachement. Le défilé Saint Laurent voilà exactement comment je voudrais m'habiller!
Enna04 mai 2013 à 19:53 / Répondre
J'ai hâte de voir ce que l'imprimé œil va donner ! ;)
xeny12 juin 2013 à 19:06 / Répondre
Pareil, j'adore tout ce qui est bizarre haha !
Flewelling04 mai 2013 à 20:27 / Répondre
C'est quand je vois le défilé Saint Laurent aux côtés des grands noms que je me dis à quel point il est pauvre en créativité... Ça me fait même regretter tout ce que j'ai pu dire de mauvais sur Wang.


Au sujet de ce merveilleux article et à vue des conseils lumineux de Coco, je peux dire que j'aime bien la tendance grunge qui suit les pas initiés par Dries Van Noten. J'attends de voir si l'imprimé yeux de Kenzo va prendre le pas. Mais pour moi les rayures tennis c'est mon must have en pantalon + escarpins blancs !
handMODE05 mai 2013 à 18:50 / Répondre
D'abord BRAVO pour le travail de digestion Coco!

Je retiens d'ores et déjà le manteau oversize avec une pièce très féminine pour équilibrer/contraster.
J'ajoute un certain minimalisme (toujours des années 90) accessoirisé d'un beau bijou type collier, ou manchette ou bagues qui tranchent.
....05 mai 2013 à 21:20 / Répondre
Les années 90 sont définitivement de retour!
C'est bizarre mais le défilé Saint Laurent m'a donné des envies de Dolce & Gabbana hiver 2008. On garde le gimmick de la chemise à carreaux mais on twiste avec ce côté décalé et anglais et franchement plus chic:http://www.style.com/slideshows/fashionshows/F2008...

Je retiens le mémo de la femme au masculin version Stella: Pardessus-casquette-boots.
La fourrure Dries Van Noten est juste à tomber et le sweat disco de N°21 est parfait.

Le bleu Prada me donne envie de tailleur.

Même si certaines tendances vont se détacher du lot, on doit rajouter à cela les pièces qui nous obsèdent et nous obséderons pendant quelques mois encore. Dans mon cas, il s'agit -des boots, cuissardes et jupes Céline
-ce bomber Tom Ford: http://www.style.com/fashion-shows/fall-2013-ready...

C'est toujours bizarre de réfléchir à l'hiver prochain. Il fait beau dans le sud, on va profiter du soleil :)

Merci pour cet article comme toujours très réussi.
Luciz 05 mai 2013 à 23:12 / Répondre
@TDM

Bonjour! Je n'envoie pas ce message en mp parce que ça peut en intéresser d'autres

Cela fait plusieurs années que je lis TDM et je me demandais quelle était la différence -de votre point de vue- entre:

-la Tendance
-et la Mode

(vous avez quatre heures!!)
Julien - Tendances de mode06 mai 2013 à 08:25 / Répondre
"Une tendance de mode est modifiée en permanence et a une composante stable qui est la mode. La mode se réfère à un changement esthétique permanent, mais englobe les tendances passées, présentes et futures. Les tendances peuvent venir et partir au grès des environnements politiques, technologiques et artistiques et se répètent souvent. Les lubies sont fugitives et repartent aussi vite qu'elles sont venue. Les tendances sont ce qui font la mode. Les lubies ne durent qu'un temps."

Source : http://fr.answers.com/Q/Quelle_est_la_diff%C3%A9re...
Spunky06 mai 2013 à 15:36 / Répondre
Sacré boulot, merci pour la densité de ton commentaire et la brillante synthèse.
Si la tendance grunge ne m'emballe pas, il reste fort heureusement, d'autres champs à explorer.
Les tendances passent et le style reste.
Le trench en léopard Burberry, la jupe fendue, le manteau oversize, les cuissardes, le sweat, cuir, mohair, plumes et fourrures sont d'agréables remontants à l'aube des premiers frimas :-)
Chapeau bas, ta générosité fait plaisir, on apprend moins de choses dans la presse féminine.
nougatine08 mai 2013 à 19:14 / Répondre
Franchement chapeau, je trouve souvent que les tendances ne sont pas assez décryptées dans les magazines (en général on se contente de mettre des photos), et là je suis servie !
maude12 mai 2013 à 00:22 / Répondre
1_ déjà les tendances d'hiver ? oulala
2_ c'est quand que la mode change enfin ? :/ toujouurs les mêmes choses...
Zeal03 juin 2013 à 21:01 / Répondre
Je suis pas d'accord, je trouve qu'il y a pas mal de nouveautés !
Maddie 17 mai 2013 à 20:01 / Répondre
Il n'y a rien de nouveau sous le vent de la mode pour l'hiver printemps.cest vu,revu et rerevu..les imprimés animaliers déja portés,les carreaux aussi,le noir aussi,la fausse fourrure aussi,le gris anthracite aussi.sauf..peut etre l'imprimé oeil assez novateur,j'attends de voir..Le reste na aucune originalité.;cest affligeant de banalité et répétition..et puis on est pas encore en été,et le beau temps chaud nest pas encore arrivé alors on a le temps..quant aux couleurs phare,bleu ciel et rose layette ou "girly"très peu pour moi..cest laid et fade..sauf si on est mate ou quon a entre 15 et 25 ans..passé cet age ca fait ridicule...jaime pas ces couleurs de toute facon.Je n'aime que les couleurs vives comme le rouge,le vert franc,le kaki le jaune...Je sens que je ferais des belles économies l'hiver prochain.pas besoin de nouvelles fringues sauf peut etre des bottes de couleur..
Constance U.24 mai 2013 à 17:10 / Répondre
C'est mignon la tendance insomniaque, mais je me vois mal sortir comme ca dans la rue, ou alors juste avec une chemise et en été :-)
zeal03 juin 2013 à 21:00 / Répondre
J'espère que la tendance masculine sera reprise chez Zara et compagnie, j'adore les looks boyish et je trouverais ca top que ca soit un peu plus à la mode !
Sheylanne22 juin 2013 à 12:22 / Répondre
Bien vu pour l'imprimé oeil héhé
Elisha24 juin 2013 à 17:30 / Répondre
Je m'étais mis cet article de côté quand il était sorti (c'était un peu tôt pour que je m'intéresse aux tendances de cet hiver), mais là je le découvre et WOW !

Ce que j'adore surtout ce sont les conseils que tu donnes en fin de paragraphe, c'est génial !
Coco - Tendances de mode24 juin 2013 à 17:49 / Répondre
Heureuse que cela te plaise !
charlène24 juillet 2013 à 15:57 / Répondre
http://attraversiamode.e-monsite.com/pages/mode-ve...

faites-y un tour :) pour compléter ce brillant article très complet
tity07 août 2013 à 18:43 / Répondre
ton site est vraiment bien . tu aurais une adresse skype pour qu'on puisse discuter ?

Ajouter un commentaire

Nom
Email (ne sera pas publié)
Site Web (facultatif)
Code anti-spam : recopiez le code numérique indiqué ci-dessus
Envoyer