Kering vs Nicolas Ghesquière

Oublié le temps de l'entente cordiale : quelques mois après sa séparation, l'ex-couple Nicolas Ghesquière/Kering s'entredéchire par voie de presse interposée. Le créateur reprochant à son ancienne direction de ne pas l'avoir soutenu lors de ses dernières années d'exercice et le groupe de luxe accusant son ex-designer phare de ne pas avoir respecté les termes de son contrat...
Kering vs Nicolas Ghesquière
À en croire le communiqué de presse du 5 novembre 2012, tout semblait s'être fini pour le mieux entre la maison parisienne et son directeur artistique : "La maison Balenciaga et Nicolas Ghesquière annoncent leur décision concertée de mettre fin à leur collaboration à compter du 30 novembre. [...] Nicolas a su avec un talent rare de créateur apporter à la maison Balenciaga une contribution artistique essentielle au rayonnement unique de la marque".

En mai dernier et après plusieurs mois de total mutisme, Nicolas Ghesquière n'hésitait pourtant pas à critiquer la gestion de Balenciaga par PPR (devenu depuis "Kering") via une interview donnée au magazine System : "Il n'y avait pas vraiment de direction. [...] Les pièces les plus fortes que l'on faisait pour les défilés étaient ignorées par les gens du business. [...] Les deux-trois dernières années, je ressentais frustration sur frustration. [...] Ils voulaient me voler mon identité en essayant d'homogénéiser les choses".

Des déclarations qui n'auront pas tardé à lui attirer les foudres du groupe Kering, qui l'attaque aujourd'hui en justice pour "non-respect du devoir de réserve", autrement dit pour avoir "livré son opinion personnelle sur des questions relatives à son ancienne activité et pouvant nuire à son ex-employeur".
Nicolas Ghesquière
Or, s'il est clair que celui qui parvint à ressusciter Balenciaga de ses cendres et à en faire une griffe aussi prescriptrice que respectée aurait pu faire preuve d'un peu plus d'élégance en évitant de critiquer publiquement son ancien employeur, la réaction de ce dernier n'en apparait pas moins disproportionnée.

Une réaction d'autant plus étonnante que le groupe est actuellement en pleine phase de séduction après avoir récemment changé de nom. Outre de remettre un coup de projecteur sur les déclarations de Ghesquière, le "jeune" Kering prend en effet ici le risque d'entacher son image en apparaissant comme un groupe procédurier et quelque peu ingrat, alors même que le nouveau directeur artistique de Balenciaga - Alexander Wang - semble lui donner pleinement satisfaction...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 21 juin 2013 dans Actu mode
Vous aimerez également
Nicolas Ghesquière chez Louis Vuitton
Il y a 3 ans - 27
EN SAVOIR PLUS
Nicolas Ghesquière, le retour
Il y a 3 ans - 10
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
18 commentaires
Tous les commentaires
yulilopIl y a 3 ans
Effectivement intenter un procès pour une révélation qui n'en ai pas vraiment une est incompréhensible. Franchement cette phrase de Nicolas tout le monde s'en doutait, s'est une réalité... Il y a divergence de point de vue et de priorité entre les économistes et l'artiste et c'est pareil partout. Ce n'est en rien diffamatoire ni non respectueux du de voir de réserve ! Bref, Kering pousse le bouchon un peu trop loin à mon avis !
RÉPONDRE
MargotIl y a 3 ans
Ce qui me fait rire c'est que Kering n'attaque pas Ghesquière pour diffamation mais pour "non-respect du devoir de réserve"... En gros le groupe ne nie pas ce que dit NG mais fait savoir qu'il ne fallait pas le dire... C'est assez petit et mesquin. En tout cas Alexander Wang sait maintenant à quoi s'en tenir : mot d'ordre chez Kering motus et bouche cousue sur la cuisine interne !
RÉPONDRE
VickIl y a 3 ans
J'ai l'impression que c'est de plus en plus la mode en france de se lancer dans ces procès pour un oui ou pour un non. Si ca continue ca va finir comme aux USA...
RÉPONDRE
EmmaIl y a 3 ans
Kering se couvre de ridicule avec cette action en justice.
RÉPONDRE
Conti Il y a 3 ans
ça laisse un gout amer, un peu comme au départ de Tom Ford...
RÉPONDRE
MeltIl y a 3 ans
Ah , je suis TOTALEMENT d'accord avec cet article. Rien à dire.
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 3 ans
Mais les grands groupes de luxe sont là pour faire du fric et pas pour mettre en avant la créativité des artistes. C'est identique avec les labels de musique et identique partout finalement. A bas le capitalisme triomphant... place à l'humanisme (c'était ma minute Mélanchon !)
RÉPONDRE
LaurenIl y a 3 ans
D'accord avec ce dernier commentaire. Nous sommes plus influencés par les businessman que par les créateurs. Déjà, dans les écoles de mode, on cantonne les étudiants à faire du PORTABLE, au point d'étouffer littéralement la créativité. Les gens pensent voir des créations en vitrine, mais ce ne sont que des produits marketing.
RÉPONDRE
andreaIl y a 3 ans
J'ai l'impression que Nicolas Ghesquière est quelqu'un d'entier, qui a le sang chaud, ca ne m'étonne pas du tout qu'il ait fait ca ! Quant à Kering, je suis sûr que c'est bien réfléchi, faut pas s'en faire pour eux...
RÉPONDRE
RomainIl y a 3 ans
Je ne veux pas être médisant, mais la direction artistique actuelle de Balenciaga sous Alexander Wang confirme tout de même les propos de Monsieur Ghesquière !

Je ne fantasme plus du tout sur ces pièces aux lignes sans âme. de beaux volumes mais sortis tout droit des archives, plus cette fureur de l'élégance, cette modernité... Je n'arrive toujours pas à associer Wang et Balenciaga.
RÉPONDRE
JadeIl y a 3 ans
Non mais qu'ils le laissent tranquille, il a dit ce qu'il avait à dire, qu'ils le laissent faire sa vie maintenant...
RÉPONDRE
Le cancreIl y a 3 ans
Ah les groupes et leurs fantasmes de puissance!
C'est vrai que là l'action est un peu mesquine stt que ça relance les projecteurs sur NG.Si en effet l'opinion n'est pas favorable à leur action ça risque de jouer sur celle à propos du travail de Wang.
A ce demander d'où sortent leurs conseillers en comm' parce que en en faisant tt un plat ils diffusent encore plus les déclarations de Guesquiere.
Il serait peut être temps d'intégrer aux équipes de gestion des gens qui s'y connaissent un peu en mode.Ça éviterait ce genre de bévue et par extension ne pourrait qu'être favorable au business.
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Les déclarations de NG n'étaient pas surprenantes.
Vous avez vu ce qu'est devenu Gucci après le départ de Tom Ford? Une machine commerciale certes très forte, mais aussi une marque qui a perdu son côté prescripteur.

Dans cette interview, NG était sincère, entier et on ne peut que le soutenir. Il a toujours voulu que Balenciaga devienne une marque forte et fiable dans l'aspect commercial. C'est pour cela qu'il a répondu à l'appel de Tom Ford.
Je trouve que quand un designer s'est donné autant pour une marque, la moindre des choses est de respecter ses choix et de croire en sa vision.

Les pièces les plus spectaculaires des défilés étaient toujours produites et j'imagine le bras de fer pour qu'elles le soient.

KERING rime depuis toujours avec ingratitude: que ça soit le départ de Tom Ford ou plus récemment celui de Stefano. Ça n'a choqué personne que la dernière collection de Stefano n'ait bénéficiée d'aucune campagne publicitaire?

J’espère qu'LVMH permettra a Nicolas de pouvoir s'exprimer pleinement.
J'imagine bien Ghesquière pour CHANEL. Cela semble plus évident pour moi qu'Haider Ackermann ou Alber Elbaz.

Allez, Nicolas Ghesquiere pour CHANEL...1, 2....
RÉPONDRE
lolaIl y a 3 ans
"Nicolas Ghesquiere pour CHANEL" le rêve...
RÉPONDRE
handMODEIl y a 3 ans
Et pourquoi pas Ghesquière pour Ghesquière...?
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Ghesquière pour CHANEL, c'est vraiment le rêve ultime.
Une collection Chanel de 30 looks. Imaginez juste la Haute Couture!

Ghesquière pour Ghesquière, pourquoi pas? Ça me plairait beaucoup mais il faut des moyens colossaux pour lancer une maison de luxe. LVMH est-il prêt à prendre le risque?
RÉPONDRE
nevergrowold53Il y a 3 ans
Depuis le départ de Tom Ford, c'est la banalité qui prime chez Gucci ... J'ai cessé d'être
client !
RÉPONDRE
SteldaIl y a 3 ans
Gros, gros manque d'élégance, en effet.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode