Hedi Slimane, tout puissant

Si depuis son arrivée chez Saint Laurent, Hedi Slimane semble n'en faire qu'à sa tête, le récent départ du directeur de la griffe lui laisse encore davantage le champ libre. Une liberté totale qui devrait lui permettre de continuer de façonner Saint Laurent à son image...
Hedi Slimane
"En plus de ses responsabilités actuelles sur l'image et la création, Hedi Slimane supervisera également tous les projets stratégiques de la marque". Le communiqué de presse annonçant le départ de Paul Deneve, patron de Saint Laurent depuis un an, ne laisse aucune place au doute : chez Saint Laurent, c'est désormais Hedi Slimane - et lui seul - qui mène la barque.

Et qu'importe si Francesca Bellettini prendra en septembre la succession de Paul Deneuve : dans les faits, c'est bel et bien entre les mains du DA de Saint Laurent que François-Henri Pinault vient de placer l'avenir de la griffe. Ses derniers propos sont d'ailleurs particulièrement édifiants : "Hedi Slimane a une vision créative claire pour Saint Laurent. [...] À l'avenir, la maison poursuivra la transformation et le repositionnement complet inspirés par la direction créative d'Hedi Slimane".

Loin d'avoir échaudé le PDG de Kering, les choix iconoclastes de Slimane - suppression du "Yves" d'Yves Saint Laurent, délocalisation partielle du studio de création en Californie, choix d'égéries rock peu consensuelles, promotion d'un style ultra grunge et d'un jeunisme affirmé - semblent donc l'avoir enthousiasmé. Il faut dire que ceux-ci ont permis à Saint Laurent de se retrouver au centre de toutes les attentions, de booster son chiffre d'affaires et de séduire aussi bien la jeunesse dorée que les rédactrices de mode et les acheteurs de chez Barney's.

Les dents ont donc beau grincer, les mannequins du dernier défilé homme frôler l'anorexie et la créativité des collections laisser quelque peu à désirer, Hedi Slimane - que certains décrivent comme un "dictateur artistique" - devrait donc continuer à modifier radicalement l'image de la griffe et à y imposer sa propre vision. Une mutation grandement facilitée par le récent élargissement des prérogatives de l'intéressé...

Gageons que les conséquences de cette décision ne manqueront pas dans les prochains mois d'alimenter les débats entre les pro et les anti-Slimane. Nul doute que Cathy Horyn suivra tout cela de très près...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 05 juillet 2013 dans Analyses
Vous aimerez également
Hedi Slimane, bientôt chez Chanel ?
Il y a 6 mois - 14
EN SAVOIR PLUS
Hedi Slimane/Saint Laurent : la rupture
Il y a 8 mois - 44
EN SAVOIR PLUS
Hedi Slimane, l'atout Saint Laurent
Il y a 3 ans - 19
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
26 commentaires
Tous les commentaires
Light absorptionIl y a 3 ans
Je suis pour le nouveau style, plus portable, plus rock, plus "parisien",mais les mannequins hommes de ses défilés...au secours, donnez leur à manger!! ça ne donne pas envie du tout,et le côté "homme-mâle" saint laurent est quelque peu écorché...
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
En gros, il beneficie d'un pouvoir presque aussi comparable à celui de Tom Ford en son temps.
Même si je suis totalement anti-Slimane (les collections sont pauvres, manquent d'innovations et en boutique, on se croirait chez Dior Homme), je pense qu'il est important pour un styliste de pouvoir exprimer sa vision pleinement.

Seulement, pourquoi KERING n'a pas été capable de donner ce pouvoir à Ghesquiere, qui est quand même le responsable de la prospérité de Balenciaga? Cette décision est surprenante de la part de la direction du groupe car, on revient au modèle du directeur artistique omniprésent (modèle décrié par Pinault lui-même).

Sachant que YSL n'appartient pas à Slimane, que se passera-t-il une fois que son règne sur la maison prendra fin?

Depuis son arrivée, Slimane a dénaturé YSL pour en faire sa marque éponyme. Espérons qu'au moins, il commencera à livrer de bonnes collections...
RÉPONDRE
SteldaIl y a 3 ans
Cher(e) Anonyme,
je partage votre commentaire à 180 %. Tout est résumé. Merci!
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
"que se passera-t-il une fois que son règne sur la maison prendra fin ?" Slimane est parti pour durée...à vie...non pas comme Tom Ford mais comme Karl sans avoir réussi de façon tout aussi comparable et spectaculaire la très attendue et géniale métamorphose de la maison "Yves " Slimane Paris.

Kering avait largement les moyens de lancer la marque de Slimane au lieu de laisser faire ce qu'il est, univers et icônes chez Saint Laurent Paris.

Quand il partira, Kering trouvera un DA qui se plongera dans les archives de M. Yves Saint Laurent. Ils iront jusqu'à dire que le message et les valeurs de la marque ont été brouillés... on verra bien.

j'aime beaucoup le dictateur artistique !
Gesquière ne doit pas comprendre une telle différence de traitement.
RÉPONDRE
marceauIl y a 3 ans
Ghesquiere doit halluciner oui ! D'ailleurs je me demande bien ce qu'il nous prépare !
RÉPONDRE
LisaTIl y a 3 ans
A mon avis si Ghesquière est parti, c'est qu'il savait que Slimane aurait cette liberté qu'on ne lui donnait pas.
RÉPONDRE
ChoubidouIl y a 3 ans
Chez Balenciaga, Ghesquiere respectait le fondateur de la marque, l'esprit de la maison et s'asseyait sur les financiers...
Slimane fait l'inverse.
CQFD
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Le plus drôle finalement chez Saint Laurent n'est pas la médiocrité des collections mais celle des arguments censés les défendre.
A chaque fois que Slimane nous pond une collection encore plus médiocre que la précédente (il n'a fait que 2 saisons pourtant, sans compter l'homme et les pre-collections), on nous sort l'argument de la collection de 71.
Les gens semblent oublier le contexte de l'époque: La collection qui en plus de s'inspirer de la mode des années 40, reprenait le look des filles de joies. Paloma Picasso qui sans un sou, s'habillait à Pigalle à cette époque fut l'inspiration de Saint Laurent. Rajouter à cela qu'il s'agissait d'une collection Couture et que Couture=Bourgeoisie, voila comment on arrive à un moment choc de l'histoire de la mode.

Alors, quand on veut comparer le retentissement et l'aspect hyper provocant de cette collection de 71 aux pseudos provocations de Mr Slimane, on a juste envie de rire. Mais bon, les vêtements se vendent bien...c'est surement le plus important.
RÉPONDRE
DimitriIl y a 3 ans
@Choubidou : Nicolas G. avait beau respecté Balenciaga, il n'en reste que ce qu'il créait ne s'inscrivait pas toujours dans la continuité du travail du couturier et qu'il n'a jamais atteint la même perfection dans la coupe, la créativité ou dans le choix des textiles. Pour moi, Ghesquières a toujours fait plus de Ghesquières qu'il n'aura fait du Balenciaga...
RÉPONDRE
ChoubidouIl y a 3 ans
oui mon premier com' était un peu manichéen,
c'est la déception (par rapport à Ghesquière et aux collections de Slimane) qui parlait !!!
RÉPONDRE
BelvaIl y a 3 ans
HALLUCINANT :OOO!
pff privéligier les bénéfices à la créativité, voilà ce qu'est devenu "Saint-Laurent"!
RÉPONDRE
KikouIl y a 3 ans
Slimane, c'est un peu le "Kristen Stewart" au masculin, dont l'attitude maladroite suscite à la fois haine et compassion.

Est-ce du à une timidité maladive, une "rebellitude" sans concession, une immaturité relationnelle ou à un égo surdimensionné? ... ou peut-être un froid calcul commercial ?

Je sais pas, mais je suis un peu lassée.
RÉPONDRE
ALYIl y a 3 ans
Jolie comparaison ! (en y pensant, c'est tout à fait ça)
RÉPONDRE
emmanorIl y a 3 ans
J'ai du mal à croire qu'il tiendra sur la durée ...
RÉPONDRE
virgilIl y a 3 ans
On ne parle que de lui, de ses campagnes, de ses choix etc... Mais ce qu'il montre sur les podiums c'est plus du stylisme que de la création. Il est parfait niveau marketing et tout le monde va porter "son grunge" à la rentrée mais il n'a rien à avoir avec des créateurs comme Ghesquiere. Les fringues de son défilé homme et de son dernier défilé femme ce sont les fringues des gamins qu'il prend en photo... C'est rude de faire ca à Saint Laurent. Je ne comprend pas que Pierre Bergé l'encense.
RÉPONDRE
MeltIl y a 3 ans
OHLALA ...ça m'énerve , j'adhère pas du tout à Slimane , je n'aime que sa photo et encore ça commence à être un peu trop aussi...oh non please N.O.N.
RÉPONDRE
R.Il y a 3 ans
Monsieur Saint Laurent doit se retourner dans sa tombe...
Personnellement, et je pense que c'est le cas pour nombre d'entre nous, s'il n'avait pas rayé ce fameux "Yves"et délocalisé les bureaux de la marque à L.A, peut-être aurais-je été un peu moins critique...
Faut pas pousser en disant que "c'est une nouvelle ère, Saint Laurent ça sonne bien, etc"... Stefano Pilati a amorcé une nouvelle ère dès 2004, sans besoin inutile de changer le nom de son employeur :)
Le premier défilé m'avait juste choqué de part les références terre-à-terre, le paradoxe total face à celles du créateur voyageur, érudit et collectionneur d'art qu'était Saint Laurent
RÉPONDRE
ContiIl y a 3 ans
tout a fait d´accord, peut etre voulait-il, en enlevant le Y, que SL fasse penser à... Slimane ?

La justification de tout cela chez Kering c´est qu´il a une "vision claire" pour la marque... ???

...bon en traduction cela signifie qu´il a balancé deux trois concepts bien "mainstream", comprehensibles pour les mecs du departement finance, et qu´ensuite, il a montré les chiffres... Ils ont tous dit amen

Quant à Pierre Bergé c´est pas la première fois qu´il commettrait une erreur de jugement,
(le dernier commentaire est censurable :
c´est pardonnable à son age de craquer pour un pioupiou en pantalon moulant...)
RÉPONDRE
létiIl y a 3 ans
C'est Ghesquière qui doit bader ^^
RÉPONDRE
célianeIl y a 3 ans
C'est clair !
RÉPONDRE
S4venIl y a 3 ans
Sacré Hedi, je sens qu'on ne va pas s'ennuyer avec lui ! J'attends aussi avec impatience le retour de Ghesquière, ces 2 là ont l'air d'avoir un sacré tempérament !
RÉPONDRE
Joe gdIl y a 3 ans
Je ne vois pas le rapport entre la femme YSL et L.A.
RÉPONDRE
WilnikIl y a 3 ans
Hedi Slimane, je n'ai simplement pas un bon feeling! Son travail me laisse plus qu'indifférent, le dernier défilé SS men 2014 m'a énormément déçu! La pente est glissante pour la maison YSL qui dorénavant se trouve entre les mains de king Slimane! Autrefois un paradis, entre beau, élégance, attitude rock et jeunesse. Slimane fait de Saint-Laurent une marque vulgaire, simpliste et caricaturale et un peu trop lugubre à mon goût!
RÉPONDRE
maremeIl y a 3 ans
Slimane a le dégaine d'un jeune rebelle , libre, aérien, et paradoxalement plein de convictions, mais c'est un premier de la classe :il fait ses devoirs pour faire plaisir à la maîtresse,rédige des poèmes et des dissertations" à la manière de"... il n'a plus rien d'un créatif. Les collections manquent réellement d'"ampleur". On a l'impression que ce sont les mannequins, les maquilleurs les coiffeurs, qui font tout le travail et sauvent les défilés...
les fringues en elles-mêmes,qu'en dire??? c'est plus de l'inspiration, c'est de la régurgitation... Aucun intérêt, aucune surprise, bref, "pas de bousculade, il n'y a rien à voir..."
RÉPONDRE
EvaIl y a 3 ans
Il va mener Saint Laurent à la faillite et la dégradation. C'est vraiment dommage car à la base cette marque représente l'élégance, la féminité et le style à la française. Il faut qu'il se fasse virer!!!
RÉPONDRE
Alice BénusiglioIl y a 1 an
Chère Lise, vous avez tout à fait raison. Hedi Slimane est tout puissant et continue de façonner, je dirais même amocher, la marque Saint Laurent à son image. Voici un article à ce sujet : http://aliceaupaysdesarts.blogspot.fr/2015/07/hedi...
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode