Lily McMenamy

Aperçue récemment sur les podiums Chanel, Louis Vuitton ou encore Saint Laurent Paris, Lily McMenamy n'aura pas tardé à déclencher la polémique au sein de la fashion sphère. Il faut dire qu'entre ADN illustre et physique plus qu'atypique, la jeune femme ne laisse personne indifférent...
Lily McMenamy par Hedi Slimane

Pedigree :


Fille de Kristen McMenamy (top modèle américaine des années 90 qui connaît depuis 2010 un regain de popularité auprès des créateurs) et de Hubert Boukobza (businessman franco-tunisien), Lily McMenamy voit le jour à Paris en 1994. Très vite, ses parents se séparent. La petite fille suit alors sa mère à Londres, où elle mène une existence paisible. Un quotidien qu'elle quitte avec plaisir le temps des vacances pour rejoindre son père, qui lui fait découvrir le faste de la vie parisienne.

C.V. :


À 1 an, Lily pose pour DKNY en compagnie de sa mère. L'année suivante, elle défile pour Chanel. Il faudra cependant attendre les 18 ans de la jeune femme - et son déménagement à Paris - pour voir sa carrière de mannequin débuter réellement (elle signe alors un contrat avec l'agence Next Model). Très vite, son physique pour le moins particulier séduit Hedi Slimane, qui la fait défiler pour Saint Laurent. Un plébiscite qui lui permettra d'attirer l'attention du fashion cosmos et de participer au show Chanel. Quelques mois plus tard, elle créé l'évènement à New York en défilant topless pour Marc Jacobs, puis à Paris chez Louis Vuitton en déambulant en déshabillé et fourrure. C'est ensuite au tour des magazines Jalouse et i-D de s'intéresser à cette jeune pousse au visage complexe (Lily McMenamy fera la couverture du premier en mars 2013 et du second un mois plus tard). Une montée en puissance qui trouvera son point d'orgue en juillet 2013, lorsque la chouchoute de Marc Jacobs apparaît au sein de la campagne automne/hiver 2013-2014 du designer américain.
Lily McMenamy pour i-D et Jalouse

Pourquoi buzze-t-elle ?


Entre dentition proéminente, bouche épaisse et nez un brin large, le physique de Lily McMenamy ne fait pas l'unanimité. Or, si nombreux sont ceux qui jugent celui-ci rédhibitoire, d'autres y voient avant tout un moyen d'attirer l'attention. Il est vrai que le mix entre nom reconnu et allure singulière compose souvent un cocktail "bankable". Pas étonnant dès lors que les designers - qui ne reculent généralement devant rien pour focaliser l'attention sur leur griffe - aient vu en Lily McMenamy une manière comme une autre de créer le buzz.

Perspective d'avenir :


Avec son physique peu conventionnel, la jeune femme se retrouve condamnée à plus ou moins court terme à se voir "passée de mode". Il est en effet peu probable que miss McMenamy réussisse à séduire au long cours, ses traits extrêmement particuliers ne lui offrant pas la possibilité de se réinventer à chaque shooting ou défilé. On peut donc supposer que cette passionnée d'architecture devra assez rapidement songer à sa reconversion. Ce qui, au vu de ses récentes déclarations, ne devrait pas lui poser trop de problèmes : "After I've had enough of modeling, I plan to study the history of art and perhaps cinema".
Lily McMenamy - Campagne Marc Jacobs

Son style :


Depuis ses 17 ans, Lily McMenamy cultive un style à la "Winona Ryder dans Beetlejuice" à coup de total look noir, de traits d'eye-liner et de teinture capillaire corbeau ; une allure qu'elle tente néanmoins aujourd'hui d'adoucir. Elle déclare par ailleurs avoir une véritable admiration pour la période eighties des créateurs Yohji Yamamoto et Rei Kawakubo.

Anecdotes :


Sa mère lui donna sa première leçon de "catwalking" la veille de son premier défilé (pour Saint Laurent), sur le tapis de sa chambre d'hôtel.
Lors du défilé Marc Jacobs automne/hiver 2013-2014, elle avait prévu de cacher sa poitrine avec ses deux mains, mais Marc Jacobs lui a suggéré de le faire avec un seul bras, afin d'obtenir une gestuelle plus "chic".
Lily McMenamy pour Purple

En bref :


Si elle gagnait à la loterie, elle organiserait une immense fête à Londres avec Prince et du champagne à volonté.
Son deuxième prénom est Camille.
Elle se considère comme une fille vraiment cool.
Elle aime la Marseillaise.
Son film préféré est "Who Are You, Polly Maggoo ?".
Elle "adore" toute cette polémique autour de son physique.
C'est au sein de la série mode "Grunge and Glory" (shootée en 1992 par Steven Meisel pour le Vogue US) qu'elle préfère sa mère.
Pigalle est son quartier favori.
Masques à l'argile, rouge à lèvres, shampoing sec Klorane et démaquillant Bioderma font partie de ses essentiels beauté.
Elle se dit très à l'aise avec son physique.
Elle adore chanter la chanson "Love Me" d'Elvis dans son bain.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 22 juillet 2013 dans Mannequins & Icônes
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
28 commentaires
Tous les commentaires
BelvaIl y a 3 ans
La première photo d'elle est superbe, et j'adore la couverture de I-D...mais sincèrement tout ce buzz sur elle est injustifié, si elle arrive à percer dans ce monde c'est juste grâce au carnet
de connaissance de maman, et parceque niveau corps elle est très mince comme ils les aiment!
Normalment j'aime bien ce genre visage atypique mais là j'accroche pas.
Bref ca sert à rien de s'attarder su son cas, d'ici 1 ans elle sera oublié.
RÉPONDRE
Marie-SophieIl y a 3 ans
Quand je l'ai vue dans 'Le Parisien' ce matin, j'ai cru que c'était une Mongolienne ! oublions-la vite !
RÉPONDRE
SidhartaIl y a 3 ans
Sa mère, Kristen, a une beauté atypique que j'adore, à la Tilda Swinton.

Je suis moins sensible au charme de Lilly qui fait plus "brut de pomme", pas très sophistiquée sur les photos.
Dans le style je préfère Daphné Groeneveld.

Peut être qu'elle vieillira comme le bon vin, à la manière de Charlotte Gainsbourg.
RÉPONDRE
margotIl y a 3 ans
Elle ressemble un peu à Charlotte Gainsbourg d'ailleurs.... enfin après un passage par Fukushima !
RÉPONDRE
MeltIl y a 3 ans
Je n'arrive pas à lui trouver quelque chose de spécial ...ok elle a des traits particuliers mais ...ça ne marche pas pour moi. Trop , Tim Burton à mon gout.
RÉPONDRE
KikiIl y a 3 ans

Vu le compte en banque de ses parents, elle pourrait se faire refaire le nez, les dents et tout le reste 50 fois...
Mais bon elle revendique sa "mochitude-normalitude" et peut être que c'est ça qui est sympa...
RÉPONDRE
LizaIl y a 3 ans
Son visage atypique lui permet de dérocher la campagne marc Jacob et de poser en couverture du célèbre magazine I-D ! malgré ses traits de visage un peu bizarre, je pense que c'est une force pour elle, lui permettant ainsi d'être rapidement reconnaissable parmi les nombreuses tops et mannequins présent sur les défilés et les campagnes de Pubs.

Lily McMenamy a une beauté atypique, qui peut malgré tout lui permettre d'être magnifique sur certaines photos et de décrocher multitudes de campagnes (Benetton ...).

Mannequin à suivre ...
RÉPONDRE
AuroreIl y a 3 ans
Toujours mieux que cara delevingne...
RÉPONDRE
handmodeIl y a 3 ans
+1 ;)
RÉPONDRE
sheighIl y a 3 ans
Autant sa mère a l'aura d'une mannequin, étrange mais pas bizarre, facilement transformable, contournable, aux lignes très années 90 et affirmées, mais qui quelque part est beaucoup plus appréciables que celles de nos très chères années. Autant la fille est plutôt laide, assez oubliable en plus, elle n'a pas de défauts qui restent en mémoire et attise l'oeil, et qui une chance pour elle, fille de mannequin, on lui a appris à s'aimer malgré tout et être adulé. C'est ce que je retiens. Maintenant pour moi, ce qu'elle envoie n'est pas suffisant.
RÉPONDRE
AlIl y a 3 ans
Intéressant, cet article, mais je n'y trouve pas la réponse à la problématique posée : aurait-elle réussi sans sa mention "fille de" ? Pour moi cet article répond simplement à "qui est Lily McMenamy ?", plutôt.
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Effectivement il y avait un problème de logique. C'est modifié :)
RÉPONDRE
AdèleIl y a 3 ans
Enfin, disons le clairement, on croiserait cette fille dans la rue, on ne la remarquerait pas pour sa beauté ou sa "particularité", mais bien pour le contraire!
Je soutiens aussi qu'elle n'est mannequin que grâce à sa mère.
Parce que sinon, franchement,si elle elle est mannequin, alors on peut toutes l'être (au moins de tête..) !
RÉPONDRE
LoloIl y a 3 ans
Tout à fait d'accord ! Merci maman !
RÉPONDRE
MANDYIl y a 3 ans
Enfin de d'originalité chez les mannequins, certes ce n'est une beauté comme on a l'habitude de voir mais elle à quelque chose de rock'n'roll cette fille...
RÉPONDRE
greenyIl y a 3 ans
Ce n'est pas la première fille moche chez les mannequins, loin de là, mais c'est vrai qu'elle est quand même très spéciale....
RÉPONDRE
sabrinaIl y a 3 ans
Moi je la trouve belle comme elle est, j'aimerais qu'il y ait plus de filles comme elles, on se retrouverait plus dans la mode !
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Le monde de la mode a toujours aimé les mannequins atypiques. Kristen fut l'une des première à avoir explosé au début des années 90.
C'est dommage de devoir le dire mais Lily est moche...enfin, a des traits particuliers. La force d'un mannequin est sa versatilité or Lily n'est en rien versatile.
Pour durer, plaire à Karl, Marc ou Slimane ne suffit pas. Elle en profite car elle a un nom qui ouvre des portes et une apparence physique qui détonne.
A la fin, elle sera comme toutes les autres socialites: on la verra assister à toutes les fêtes et deviendra une "icone" pour les designers friands d'effets cool.

J’espère qu'on sera bientôt débarrassé de Cara D.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 3 ans
Son père Hubert Boukobza était le patron des Bains Douches, donc il possède un volumineux carnet d'adresses et des connections avec toutes les agences de mannequins de la capitale et des personnalités de la mode.
Il possède pas mal de sociétés me semble t-il.
C'est une fille lancée, laide, mais lancée.
Ils flattent l'ego des parents en la choisissant parce que si elle s'aventurait à tenter sa chance dans une agence qui ne la connait pas, je doute de ses chances, sauf dans les agences qui cherchent des gueules.
Les photos tirées de Purple ainsi que du ID sont bien.

@... J'apprécie de plus en plus Cara D depuis qu'elle a envoyé balader Di Caprio. Respect ! Lol
RÉPONDRE
Virginie Il y a 3 ans
quand je pense aux jeunes filles belles, fraiches, saines et qui rêvent de faire ce métier qui sont refoulées des agences ou celles qui ne sont pas prises sur les podiums à cause de leurs mensurations pas assez androgynes ou de leur couleur de peau... puis quand je vois cette fille qui certes est singulière, mais de part son absence de grâce et de beauté (et NON je ne distingue aucune beauté singulière en elle à l'image d'une Gemma Ward, Lily Cole ou Lindsey Wixon...)

Qu'est-ce qui ne va pas dans le monde de la mode actuel ?
RÉPONDRE
NaomiIl y a 3 ans
Je suis d'accord avec Virginie. Lily McMenamy n'est PAS belle ; mais à la limite, peu importe, son visage peut passer pour intéressant. Mais en plus, elle n'est pas gracieuse, ne "rayonne" pas sur les photos ; je ne lui trouve pas cette aura qu'ont effectivement des filles comme Lily Cole (où est-elle passée d'ailleurs ?)...
RÉPONDRE
LaurenIl y a 3 ans
Et bien, moi qui ai bien critiqué la campagne Marc Jacobs, je dois dire que la 1ère photo est magnifique!Hedi Slimane a bien capté sa beauté. La 2ème photo est pas mal aussi.
Après, je reste d'accord avec ce dernier commentaire de Virginie.
C'est quand même le comble du snobisme d'aller choisir une "fille de" "moche".
RÉPONDRE
LéaIl y a 3 ans
Si elle n'avais pas été fille de, quelqu'un aurait-il sérieusement regardé cette fille? Où est la limite entre "spécial" et "ingrat".
Allons-y honnêtement elle est particulièrement disgracieuse.
RÉPONDRE
velouriaIl y a 3 ans
je la trouve affreuse comme sa mère mais bon c'est un style
RÉPONDRE
GLSIl y a 3 ans
Beautiful Ugly
"...depuis son déménagement POUR Paris..."
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 3 ans
En fait ça serait plutôt "à Paris". C'est corrigé :)
RÉPONDRE
LilyIl y a 3 ans
elle est affreuse!!!! encore "une fille de..."! sur la photo avec Edie Campbell on dirait qu'elle n'est pas normale tellement elle est laide
RÉPONDRE
NeithIl y a 1 an
Mais quel ramassis de jalouses ! fille de ou pas, l'idée de voir des moches sur les podiums n'est pas pour me déplaire, c'est une ravanche pour moi qu ai souffert presque toute ma vie d'un physique atypique, vengée par des mannequis c'est un luxe !. Cela dit elle est globalement moche, pas à cause de son visage, mais à cause de ce qu'elle dégage, un mélange de connerie et de vulgarité.
Mais elle est quand meme un peu moins quelconque que Cara D qui n'a vraiment pas de charme !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode