Défilé Alexander Wang - Printemps/été 2014

Fan inconditionnel des années 90, Alexander Wang décide pour l'été 2014 de célébrer l'appétence de cette décennie pour les logos en marquant la plupart de ses créations de son propre nom. Le petit prince de New York nous livre ainsi une collection egocentrée, à prendre néanmoins au second degré...
Défilé Alexander Wang 2014
Réservant démarche cérébrale et classicisme revisité pour son prochain opus Balenciaga, Alexander Wang s'offre une récréation stylistique à l'occasion de son défilé new-yorkais en mettant à l'honneur sa fascination pour les nineties. Une fascination qui se matérialise avant tout par une débauche d'éléments graphiques s'inspirant de la "logomania" ayant marqué les années 90.

Et si l'on pouvait légitimement s'attendre à une fracassante démonstration de mégalomanie de la part de celui dont l'ascension fulgurante se révèle de plus en plus pérenne, la réalité s'avère tout autre, Alexander Wang faisant souvent preuve ici d'une étonnante subtilité.
Défilé Alexander Wang 2014
Délaissant les larges caractères, le designer se contente en effet de décliner son logo "W.A.N.G" en petite taille, sous la forme de motifs quasi abstraits. Découpés au laser dans quelques cuirs souples, ces derniers donnent alors naissance à de convaincants effets d'optique, entre dentelle délicate et "imprimé pied-de-poule".

On regrette cependant que les autres réminiscences nineties présentes sur le podium - top cropped, veste et baggy d'inspiration hip-hop, bermuda long de basketteur et ceinture à initiales façon slip Calvin Klein - n'aient pas bénéficié d'un relooking plus poussé. Comme si le jeune homme ne pouvait s'empêcher d'inclure dans ses collections des pièces premier degré à l'esthétique peu convaincante...
Défilé Alexander Wang 2014
Ajoutez à cela une digression sur la tendance pyjama en ville (mettant en scène caleçons et chemisettes à peine revisités) ainsi qu'une certaine dose de sensualité coquette via jupe plissée couleur layette, seyante baby-doll et insolente nuisette en cuir et vous obtiendrez un vestiaire inégal pour geekette à longues jambes aimant faire rimer prouesse technique et partis pris funky...

PS : Au rayon accessoires, on note que si l'aspect caoutchouc des Mary-Jane pastel devrait séduire les inconditionnelles de la marque Mélissa, il n'en risque pas moins de désarçonner les modeuses en ayant soupé des "uglyshoes". De leur côté, les sacs de saison mêlant cuir épais, pliage enveloppe et sangle centrale auront plus de chances de faire l'unanimité.

Voir toute la collection : http://www.style.com/S2014RTW-AWANG
Partager l'article
Par Lise Huret, le 09 septembre 2013 dans Défilés
Vous aimerez également
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
28 commentaires
Tous les commentaires
KarenIl y a 3 ans
Plutôt séduite par l'ensemble même si les pièces de fin sont un peu bâclées (ou peu intéressantes). On retrouve le côté Models off duty cher à AWang.
Coup de coeur pour cette silhouette http://www.style.com/fashionshows/complete/slidesh...
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 3 ans
Toujours autant ras le bol du cropped.
Le baggy d'inspiration hip hop ne me gêne pas, je le trouve d'ailleurs plutôt beau.

Par contre, tu parles de "seyante baby doll". Pour moi, elle n'est pas du tout seyante, quelque chose me gêne dans cette robe...
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Il y a peut-être un léger souci avec le corsage ;) Mais j'aime bien la coupe en général.
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Je pense que la pièce du défilé reste le sweat "PARENTAL ADVISORY". Il va faire un carton.
Le show en lui même...du classique AW: On aime l'esprit, l'idee...la fille mais la collection reste banale, dispensable et relativement plate.
-Les chaussures? des réminiscences de PRADA hiver 2012
-Les vêtements? relativement proche de la dernière collection de Nicolas Ghesquière pour Balenciaga. La coupe des pantalons est très similaire à ceux créés pour l'été 2009 de Balenciaga.

On aura surement oublié la collection dans 6 mois donc...

J'ai l'impression que l'inspiration très poussée reste un problème récurrent à NYC. A Londres, Paris & Milan, les designers arrivent à garder leur identité sans copier allègrement le travail de leurs pairs.
La collection de Prabal Gurung est juste embarrassante dans le genre (Un remix de Raf Simons chez Dior & J.S.), idem pour Derek Lam et Altuzarra.
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 3 ans
Ooooh Ghesquière... Ce doux nom... ;)
RÉPONDRE
cecileIl y a 3 ans
"...." tes analyses tombent toujours à pic ! Je ne pourrais pas être plus d'accord !
Depuis le début de la FW à NY, je suis complétement désabusée, la plupart sonnent comme des mauvais remixes ou alors carrément du piochage littéral, et je trouve que "embarrassant" est le terme parfaitement adéquat.
Pas du tout envie de jouer à "qui copie quoi"... ( Purée Delpozo quoi !! )
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Oubliée dans 3 mois à mon avis ;)
New York est rarement enthousiasmant, mais cette saison c'est particulièrement décevant...
RÉPONDRE
handMODEIl y a 3 ans
Pas d'accord avec toi qd tu parles de Prabal Gurung. C'est plutôt Zac Posen qui s'est inspiré outrageusement de Dior.
RÉPONDRE
....Il y a 3 ans
Zac Posen a toujours fait des robes sculpturales et outrageuses dans la tradition "belle du bal" et on trouve toujours une inspiration New Look dans son travail. Il reste dans une tradition purement américaine en soit. Sa mode a une sensibilité très 50's et cela se trouve dans les silhouettes mais on arrive très bien a faire une distinction entre Dior & Posen.
Comme le dit la review de la collection, on voit très bien des allusions à Charles James.

Prabal Gurung pour moi est une copie non dissimulée des collections été et hiver 2012 de Jil Sander, de la couture estivale de 2013 par Dior ainsi que de la collection hiver 2013 de la maison. Il a réalisé un travail sur les imprimés qui me rappelle celui réalise par Christopher Kane.
RÉPONDRE
handMODEIl y a 3 ans
Je parlais exclusivement de la collection PE 14 de Posen. Bien sûr qu'il a des références inhérentes qui créent son propre style d'ailleurs mais là je trouve que la collection est déjà vue chez d'autres notamment Dior telles que là http://www.style.com/fashionshows/complete/slidesh... :)

Pour Gurung j'y ai vu du Miu Miu aussi ;)
RÉPONDRE
CécileIl y a 3 ans
@"...." & "coco"
Encore d'accord.
J'ai toujours considéré la FW de NY comme moins "personnelle" que les 3 autres et puis, les Proenza and Co m'avaient un peu fait changé d'avis...jusqu'à maintenant, où c'est clairement le pompon de la pomponnette !!
D'ailleurs, en cherchant des critiques -constructives cela va sans dire- sur cette FW, je n'ai strictement rien trouvé, tous les magazines online se réfugient dans le people et la description neutre, bref, pour le moment c'est l'art de l'esquive....et ça en dit long.
( Virginie Mouzat était -une des seule française- plutôt franche du collier, et là, rien ? )
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 3 ans
Je n'avais pas vu les logos sur les tops...mais cette collection ne me convainc pas (la dernière était si réussie...), inspiré par l'univers du sport (l'adn de la marque), elle manque de subtilité (même si il y a de jolis détails), les chaussures sont lourdes et surtout rien ne me donne envie. J'espère qu'il me réjouira chez Balenciaga !
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
On croise les doigts pour Balenciaga !
RÉPONDRE
LaurenceIl y a 3 ans
Mon histoire d'amour avec Alexander Wang est finie depuis longtemps. Ce défilé ne fait que le confirmer.
RÉPONDRE
handMODEIl y a 3 ans
Look 1 je le trouve disgracieux, pas de cohérence même topo pour les autres...
Les chaussures au secours!
Les pièces ajourées ok mais pas avec AW tout le long.
RÉPONDRE
virginieIl y a 3 ans
Y avaient des pulls PARENTAL ADVISORY l'hiver dernier chez Urban Outfitters...
RÉPONDRE
marceauIl y a 3 ans
ah ah ah ! Wang le pro de la copie ;)
RÉPONDRE
LisaTIl y a 3 ans
A New York, j'ai l'impression que chaque saison, ce sont les mêmes non-couleurs qui reviennent. Noir, Blanc et gris. Toujours aussi fade cette fashion week.
RÉPONDRE
MeltIl y a 3 ans
Bif Bog chez Wang. Coco qu"as tu pensé du défilé Donna Karan ? je l'ai trouvé vraiment beau , pas super créatif mais le côté ethnique m'a beaucoup marqué.
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Je n'ai pas vraiment accroché...
RÉPONDRE
KARENIl y a 3 ans
Complètement d'accord, la fashion week de New-York est assez décevante, très ennuyeuse car toujours un peu la même chose ... pas assez féminité pour certaines collections cette saison (vêtements trop larges et mal coupés), et toujours un peu les mêmes couleurs : beaucoup de Blanc et de Gris.

La Fashion week de New-York est très décevante, Attendons la suite ...
RÉPONDRE
NinaIl y a 3 ans
La Fashion Week de New York est un peu décevante, je m'attendais à mieux. Cela dit, j'ai adoré le défilé Victoria Beckham, Tommy Hilfiger ou Jason Wu ...
RÉPONDRE
AdèleIl y a 3 ans
Je n'ai jamais vrmt apprécié la fashion week new-yorkaise. Peut-être est-ce un truc français, le "sporty-chic-loose-cool" c'est pas trop notre état d'esprit. Enfin j'en sais rien!
En revanche, c'est moi ou Rodarte est un très gros échec?!
RÉPONDRE
AliceIl y a 3 ans
Oui, effectivement, Rodarte est un très très gros échec comme beaucoup d'autres défilés cette saison ... on a vu mieux ....
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 3 ans
Le défilé Rodarte m'a laissé sans voix...
RÉPONDRE
LisaTIl y a 3 ans
MON DIEU Rodarte !!!!!!!! Euh là, je sais pas trop quoi dire!!! C'est n'importe quoi? oui!!!!
RÉPONDRE
liliIl y a 3 ans
Ah oui les 90s ont tué les soeurs Rodarte.....
RÉPONDRE
CéliaIl y a 3 ans
Bof, j'accroche pas du tout... Je pense aussi que le sweat PARENTAL ADVISORY sera une pièce phare portée par tout les fashionistas prochainement.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode