L'impression 3D : le futur de la mode ?

Présentée par certains comme la prochaine révolution industrielle, l'impression en 3D est actuellement en pleine phase de démocratisation. Capables de reproduire aussi bien des objets de notre quotidien que des pièces d'avion, de la nourriture ou encore des organes humains, ces imprimantes d'un nouveau genre investissent tous les secteurs. Quel en sera l'impact sur le milieu de la mode ?
Sandales imprimées en 3D
Consistant à superposer des couches de matières jusqu'à obtenir un objet en 3 dimensions, l'impression 3D a vu ses champs d'application considérablement évoluer au fil du temps. Longtemps cantonnée à la réalisation de maquettes pour les secteurs de l'industrie ou de l'architecture, celle-ci a récemment vu ses applications se multiplier. Il faut dire que les imprimantes 3D sont désormais capables d'utiliser des matériaux tels que l'argile, le sel, le ciment, le bois, le chocolat ou même les cellules humaines.

Loin d'être en reste, le secteur de l'habillement se montre également très prometteur. On pense notamment aux sous-vêtements conçus à base de Cosyflex (un tissu étirable et biodégradable imprimé à partir d'élastomères et de filaments de coton), aux chaussures de sport imaginées par Nike (qui après nous avoir proposé de customiser nos baskets via son site NIKEiD se lance désormais dans l'impression 3D) ou encore à la robe en nylon de Dita Von Teese (première robe intégralement sortie d'une imprimante 3D).
Robes imprimées en 3D - Dita Von Teese & Lady Gaga
Fondée en 2007, la société Shapeways est notamment connue pour avoir mis au point le Nylon 12, un matériau blanc, résistant et flexible, capable de se plier sans se casser quand il est imprimé en faible épaisseur (la limite étant pour le moment fixée à 0.7 mm). Sa principale application est pour le moment un bikini entièrement imprimé en 3D (d'ores et déjà en vente sur l'e-shop de la marque).

À l'origine de la robe imprimée en 3D que Lady Gaga arbora le 10 novembre dernier à l'occasion du lancement de son dernier album, la société Materialise a de son côté mis au point le TPU-92A-1, une matière élastique ultra légère conçue spécialement pour l'industrie de la mode et utilisée en janvier dernier sur le défilé Haute Couture d'Iris Van Herpen. Artiste plasticienne s'inspirant de la nature pour donner vie à des créations sculpturales défiant les lois de la physique, cette dernière présenta ainsi deux robes à la délicatesse futuriste n'ayant pas grand-chose à envier aux techniques traditionnelles de tissage.
Défilé Voltage Iris Van Herpen

Les avantages de l'impression 3D


Peu importe la complexité de la pièce à fabriquer : le prix ne dépend que de la quantité de matière utilisée.
Les pièces sont produites à la demande, il n'y a donc aucun invendu (un point crucial pour les petits créateurs qui veulent se lancer).
Une même machine peut créer quasi toutes les formes possibles et aucun réglage n'est nécessaire entre deux impressions de pièces différentes.
Pas de perte de matière et possibilité d'utiliser des matériaux recyclés.
Possibilité de produire des pièces complexes, qui seraient impossibles à créer autrement (voir ici et ).
La production peut se faire localement, au sein de mini usines d'impression 3D. Avec à la clé une relocalisation des emplois ainsi qu'une réduction considérable de la pollution due aux transports.
Aucun surcoût dû à la personnalisation des pièces (couleurs, formes, dimensions, etc.).


Ce que le futur nous réserve


Dans un premier temps, la conception via internet de pièces 100% personnalisées - à l'instar de ce qui se fait déjà chez Shapeways - devrait se démocratiser. Les plus créatifs dessineront eux-mêmes leurs pièces, tandis que les autres se contenteront de reprendre des modèles prédéfinis et d'en modifier les principaux paramètres (taille, couleurs, etc).

Puis, à l'instar des ordinateurs, lave-vaisselles et autres fours à micro-ondes, les imprimantes 3D devraient peu à peu s'imposer au sein de nos foyers. Leur prix aura alors considérablement baissé, tandis que leur précision et le spectre des matériaux utilisables auront augmenté. Il nous suffira alors d'acheter sur internet le patron de telle ou telle petite robe (ou de la créer nous-mêmes via un logiciel), de scanner notre corps en 3D (afin que ladite robe puisse s'adapter parfaitement à notre morphologie), puis de lancer l'impression pour obtenir en quelques minutes la pièce désirée.

Dans l'hypothèse où ce scénario se réaliserait, le monde de la mode se verrait évidemment totalement bouleversé : fin des usines textiles à bas coûts salariaux, des e-shops et des boutiques "en dur" et explosion du métier de modéliste, qui deviendrait plus que jamais stratégique. D'ici 2030, des marques telles que Zara ou H&M pourraient ainsi finir par abandonner la production et se focaliser uniquement sur l'élaboration de patrons, qu'elles vendraient ensuite sur internet. À suivre...

À lire également


Forbes : 3D Printing Hits The Fashion World
3D Printing: The face of future fashion?
Biomimicry Shoe by Marieka Ratsma and Kostika Spaho
Continuum Fashion
3D Printing Industry - Fashion
Designer uses 3D printing to create a range of accessories that is taking the fashion world by storm
Partager l'article
Par Lise Huret & Julien, le 02 janvier 2014 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
33 commentaires
Tous les commentaires
EvaDaisyIl y a 2 ans
Cela pourrait être très intéressant et il y a énormément à dire sur le sujet, mais une seule et même question me perturbe depuis le début de l'article... Que deviendraient les artisans ?
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 ans
Je pense que le petit artisanat aura toujours sa place, tout comme les grands créateurs. C'est davantage pour les autres que je me fais du soucis...
RÉPONDRE
manonIl y a 2 ans
C'est très spécial cette nouvelle mode! Mais je ne crois pas que ce soit fonctionnel pour la vie de tous les jours
RÉPONDRE
Marie FIl y a 2 ans
je pense également que ça ne doit pas être très fonctionnel et ça doit surement être fragile.

Je n'adhère pas trop à cette révolution. Pour autant, j'attends de voir ce que la mode va nous réserver...
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 ans
Au départ c'était effectivement fragile, mais cela a bien évolué :
http://www.youtube.com/watch?v=H2kLEG_RBRw...
RÉPONDRE
Marie FIl y a 2 ans
J'avoue que ça à l'air solide.

J'étais restée sur un reportage (1-2 ans) sur les armes à feu fabriquées à l'aide de ces imprimantes et qui se brisaient des 3-4 coups de feu.

Oh mais j'ai oublié mes meilleurs voeux!!!
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 ans
Bonne année à toi également :)
RÉPONDRE
ClémenceIl y a 2 ans
La robe noire de Iris Van Herpen est sublime !!
Pas impossible que l'imprimante 3D se démocratise en effet... il n'y a plus qu'à voir ce que ça peut donner avec les années, et si ça pourra également jouer avec de belles matières (soie, et pourquoi pas cuir...?)
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 2 ans
Je trouve aussi cette robe très belle. J'ai hâte de voir cette technologie se développer, je crois que l'on risque d'assister dans les prochaines années à des choses assez folles.
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 2 ans
Une idée fascinante !
Pas de gaspillage de matière, mais il y aura automatiquement des suppression d'emploi lorsque chacun pourra produire soi-même ses vêtements et tout autre objet , et ça, ça fait peur !
Une bonne année et toujours autant de bons articles !
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 2 ans
Si cela devait arriver cela révolutionnerait totalement notre mode de consommation. Des métiers mourront pour laisser place à d'autres...
Bonne année à toi !
RÉPONDRE
IléanaIl y a 2 ans
Tout d'abord je vous souhaite tous mes voeux pour 2014 !
Cet article est vraiment intéressant ! Je pense aussi que ce sera tellement révolutionnaire que nos modes de vie et de consommation s'en trouveront également complètement chamboulé... cette technologie est très intéressante.... par contre ce qui me fait un peu plus peur, c'est la non-créativité qui pourrait ressortir de ce système, n'importe qui pourrait se proclamer artiste, styliste ou génie du design non ?
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 ans
Je trouve cela au contraire plus démocratique, et finalement assez similaire au phénomène des blogs, qui a permis à des personnes - souvent seules - de rivaliser en terme d'audience avec des magazines déjà établis.

Comme sur les réseaux sociaux, il y aura (si tout ceci se réalise) des "stylistes star" qui seront suivis par des milliers de personnes qui achèteront et imprimeront leurs créations. Les moins doués "ressortiront" forcément moins sur ces "annuaires des créateurs" ;)
RÉPONDRE
AnnaIl y a 2 ans
Très intéressant et en effet ça laisse songeur...
une très douce année à TdM et la famille Coco :)
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 2 ans
Merci Anna :)
Belle année à toi !
RÉPONDRE
JulytoseptemberIl y a 2 ans
c'est sans conteste une invention majeure qui pourrait révolutionner notre mode de vie mais pas que industries,emplois etc... C'est certainement plus ça qui me fait peur je n'ai rien contre les techniques innovantes! Mais j'imagine que les coûts fixes sont considérables et que le changement ne se fera pas en un clin d'oeil, on aura donc le temps de voir un peu venir...
Les modèles présentés sont assez futuristes je ne suis pas très fan de l'esthétique à part celles de Iris Van Herpen que j'aime bien, mais si ce procédé s'adapte à toutes les matières :)
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 ans
Effectivement on a encore un peu de temps devant nous ;)
RÉPONDRE
3DandCOIl y a 2 ans
Bonsoir à toutes et tous

Avant tout bonne année!!
Rassurez vous le changement a du bon et ne sera pas radical non plus !!! les couts sont en effet conséquents et cela génèrera de nouvelles manières de consommer…. tout comme l'imprimante papier en son temps ou d'autres avancées technologiques similaires!
Ajoutez à cela un recyclage de nos propres déchets ou objets inutilisés et imaginez l'impact positif que cela peut avoir sur notre environnement.

En somme des points positifs sources de créativité sans fin!

3DandCO.fr
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 2 ans
Merci pour ces précisions !
RÉPONDRE
AliceIl y a 2 ans
Beaucoup de questions se bousculent dans ma tête... Si d'un point de vue innovation, ces imprimantes 3D sont des pépites, surtout pour le secteur médical. Je reste assez duvitative sur les importants changement qu'elles apporteraient à l'économie d'aujourd'hui, la société dans laquelle nous évoluons actuellement n'est clairement pas prête à un tel changement, les dégats seraient monstrueux !
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 ans
Je pense que les conséquences devraient être plus ou moins comparables à l'arrivée d'internet dans nos vies... colossales donc en effet :)
RÉPONDRE
LucieIl y a 2 ans
Perso je sens que ça va être la même histoire que le fast-retailing: y'aura chaque jour encore plus de nouveautés à imprimer - qu'on imprimera sans compter, j'en suis certaine -

A part ça j'adore cet article qui montre à quel point la rédac' et le lectorat sont ouverts sur le monde <3
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 2 ans
Il y a effectivement des chances pour ce que tu décris finisse par arriver ...
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
Nous verrons bien parce qu' en leur temps Paco Rabanne, Courrèges, Cardin avaient eu aussi des idées radicales sur la mode du futur. Et finalement, le jean, le sweat et le tee-shirt sont les grands gagnants. Néanmoins, je ne me ferais pas prier pour imprimer une robe d'Iris Van Herpen. Le dernier paragraphe contient la vraie innovation, l'idée d'un vrai changement en profondeur du système de la mode.
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 2 ans
Je pense que les prochaines années vont être passionnantes à vivre : de nombreuses mutations sont en marche, tant dans le monde de la presse que dans le monde de la mode.
RÉPONDRE
handMODEIl y a 2 ans
De retour avec un fascinant article en duo ;). Est-ce peut-être l'artisanat de demain? Incroyable Iris Van Herpen...tdm commence bien en 2014 :)...
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 2 ans
Merci :)
RÉPONDRE
CéliaIl y a 2 ans
Continuez à faire d'autres articles à deux c'est cool et j'ai beaucoup aimé celui-ci. En effet c'est un sujet intéressant et assez flippant, quand on naît dans les années 90 et qu'on a pas connu de grands changements révolutionnaires, ça fait un peu "peur". Enfin vu les aspects positifs pour l'environnement jet la sous traitance, je ne peux que dire oui même si quand on a nos habitudes mêmes les plus mauvaises on s'y accroche et on est un peu réticent aux changements. Je comprends mieux mes parents et grands parents, à l'arrivée d'internet, de la webcam, des réseaux sociaux, téléphones portables etc
Mais je suis quand même pressée d'y être, fini le gaspillage vestimentaire, les heures d'essayage dans les cabines, la foule que certains ne peuvent supporter etc...
Mais ça me manquera peut être de faire un peu de shopping, enfin on ne sait pas comment tout cela va se dérouler on a encore un peu de temps devant nous, même si je pense que tout va aller très vite.
La robe de Dita est excellente ça lui va très bien.
RÉPONDRE
CéliaIl y a 2 ans
Ahh j'ai oublié! Quand je vois ce type de vêtements je pense automatiquement à Hunger Games, pour l'aspect futuriste : les vêtements qui se transforment, qui s'enflamment...

https://www.brandsonair.com/media/product/cache/19...

D'ailleurs je trouve ça bien que les vêtements de demain soient insalissables ou encore imperméables..
RÉPONDRE
Coco (TDM)Il y a 2 ans
Je pense que l'on se dirige effectivement vers des vêtements "intelligents" :
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/indust...
http://www.migrosmagazine.ch/societe/reportage/art...
RÉPONDRE
CéliaIl y a 2 ans
oui c'est plutôt cool tout ça, j'avais lu cela dans courrier international
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 2 ans
Vous devriez garder l'idée d'articles à quatre mains !
Article très intéressant et les questions qu'il soulève le sont tout autant.
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 ans
Content qu'il t'ait plu :)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode