Les mannequins, trop maigres pour les magazines ?

Après avoir retouché des années durant modèles et stars pas assez minces à son goût, il semblerait que l'industrie de la mode se retrouve désormais confrontée au problème inverse : devoir étoffer des mannequins devenues maigrissimes...
Karlie Kloss
Longtemps gardé sous silence, le phénomène de la "retouche inversée" commence à faire parler de lui. Excédés par "l'effroyable maigreur" des modèles, qui les pousse à faire retoucher régulièrement tel ou tel cliché afin que ces dernières aient l'air "en meilleure santé", certains rédacteurs en chef (Health and Fitness, Healthy) et rédactrices de mode (Alexandra Shulman du Vogue UK) n'hésitent en effet plus à tirer la sonnette d'alarme.

Un constat partagé par Robin Derrick (DA du Vogue UK), qui déclara avoir "passé les dix premières années de [sa] carrière à faire paraître les filles plus minces et les dix dernières à essayer d'atténuer leur maigreur".

Et si l'on pourrait croire qu'il suffirait que les agences de mannequins se mettent à caster des filles un peu moins maigres pour réussir à régler le problème , les choses s'avèrent en réalité un peu plus complexes. Sachant que les vêtements shootés lors des séries mode sont précisément ceux aperçus sur les podiums (des pièces qui n'ont de cesse de rétrécir, l'idéal féminin des créateurs tendant de plus en plus vers l'androgynie), les magazines n'ont en effet d'autre choix que de choisir des modèles ultra minces.
Mannequins de mode
Or, si le tombé desdits vêtements s'avère alors généralement parfait, les filles n'ont quant à elles pas toujours l'air en bonne santé. Ex-journaliste chez Cosmopolitan, Leah Hardy révèle ainsi que taille 0 rime souvent avec cheveux ternes, peau manquant d'éclat, genoux cagneux et os apparents ; autant de détails impossibles à montrer si l'on veut pouvoir continuer à faire rêver les lectrices.

C'est à ce moment que Photoshop entre en scène. À coup de pinceau blush et autres instruments magiques, les joues se remplument, les côtes se font moins saillantes, les bras moins rachitiques. Un tour de passe-passe qui, en établissant un idéal impossible à atteindre pour la jeune génération, entretiendrait le fantasme selon lequel il serait possible d'être rayonnante de santé avec un IMC incroyablement bas.

En poussant les mannequins à radicaliser leur morphologie - au péril de leur santé - pour espérer rentrer dans leurs vêtements XXS, les designers créent au final une situation absurde qui n'est satisfaisante pour personne. À quand la prise de conscience ?
Partager l'article
Par Lise Huret, le 15 janvier 2014 dans Analyses
Vous aimerez également
Les dessous du mannequinat masculin
Il y a 5 mois - 33
EN SAVOIR PLUS
Quand succès rime avec maigreur
Il y a 1 an - 67
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
49 commentaires
Tous les commentaires
CéliaIl y a 2 ans
Je ne suis même pas étonnée que les mannequins trop maigres qu'ils choisissent ne rentrent même plus dans leur standard de "beauté parfaite". C'est ce principe dans la mode que je trouve insupportable, quand je vois la plupart de mes amies complexer sans cesse sur leur corps qui est pourtant sain et très beau.
Fan de la mode mais pas toujours des blogs qui en parlent, je suis ravie que le tien fasse apparaître ces côtés malsains du milieu, dont on parle bien trop peu.
RÉPONDRE
CéliaIl y a 2 ans
Haha une troisième célia sur ce site???
Bon Coco tu dois t'embrouiller...
RÉPONDRE
SophiaIl y a 2 ans
Je crois que la conscience est un trait personel, on peut pas garantir une a la societe sans detrouir l'individu et alors son conscience. La mode presente toujours des cas exceptionels: tres maigre, tres belle, tres grosse, tres gaie, tres triste, tres jeune et meme parfois tres vielle. On essaye toujours d'annuler tous mediocrite et ca c'est pas vraiment mauvais. On peut pas construire un ideal material du corps humain beau et sain sans perdre l'essence de l'etre humain - son individualite. En effet tous les mannequins ont bien choisi de faire cet metier qui imposent beaucoup des characteristiques que pas tout le monde aimerait accepter. L'humiliation d'une photo nude ou des changements rapides dans les coulisses par exemple. Depuis les annees '60s quand poser nude etait une "liberation", aujourd'hui on peut se poser plus de questions - est la femme liberee maintement ou seulement plus obsedee des dimensions de son corps? Peut-etre les questions etternelles sont la seule conscience sociale qui n'efface pas l'esprit de l'individu.... Mais l'occurence de ces questions dans la conscience personelle du chaque membre du public - ca on peut pas qarantir...
RÉPONDRE
AnnaIl y a 2 ans
Article très intéressant, merci Lise.
Je trouve que ce monde est malsain, on nous propose un idéal de beauté impossible à atteindre naturellement. Comme tu le dit justement, une extrême maigreur implique forcément un prix à payer: des cheveux, des dents, un teint terni. Et c'est Photoshop qui permet de poursuivre l'illusion!
Je ne peux m'empêcher de me demander à quels points les intérêts financiers ne provoquent pas à escient cette situation. La beauté est un marché, et aujourd'hui, s'il l'on est prête à mettre la main à son porte feuille, on peut être à la fois mince (ou maigre), avoir des cheveux superbes grâce aux extensions ou une bonne coloration, un teint sublimé par les dernières découvertes de l'industrie esthétique, etc...
Peut-être vais-je trop loin mais je pense que le contexte actuel à trop à perdre à favoriser des beautés plus natures....
RÉPONDRE
ClémenceIl y a 2 ans
C'est pas faux, le marché de la beauté artificiel est vaste… Mais peut être que les designers (d'après ce que j'ai compris, ce sont eux qui sont remis en cause ici !) sont plus attachés à une forme d'élitisme (celle de la silhouette inaccessible) que par les intérêts financiers. La mode est un art, les artistes ont leur égo… Si la "masse" pouvait s'identifier trop facilement, cet art perdrait-il en prestige ?
RÉPONDRE
AnaIl y a 2 ans
J'aime les filles minces et bien que je ne sois pas grosse je voudrais toujours perdre un ou deux kilos. Dernierement, cependant, je suis d'accord que tout est devenu completement exageré. Les manequins ont l'air de petites filles pales et anémiques. Ne serait il plus challenging pour les couturiers de reussir le tomber parfait sur des filles plus en forme? Si on y pense le travail d'un couturier devrait être celui de sublimer le corp de la femme et non celui de creer des vetements et après trouver les quelques femmes à qui ils vont.
Sur pinterest, quand j'aime une photo de mode, j'essaye de faire l'exercice suivant: est-ce que je trouverais cette tenue inspirante si le modèle avait quelques kilos en plus et la plupart des fois la réponse est non. Un peu triste, non? C'est la même histoire avec les photos de streetstyle, surtout celles de models off-duty.
RÉPONDRE
ensseIl y a 2 ans
très intéressant comme exercice, est ce que cette tenue irait à une femme un peu plus ronde / normale quoi § c'est ça le vrai test d'une tenue réussie
RÉPONDRE
jimmypagetteIl y a 2 ans
"Si on y pense le travail d'un couturier devrait être celui de sublimer le corp de la femme et non celui de creer des vetements et après trouver les quelques femmes à qui ils vont."

Je suis totalement d'accord...
RÉPONDRE
YasminIl y a 2 ans
Eh bien il ne me reste plus qu'à citer Tina Fey: "Every girl is expected to have caucasian blue eyes, full Spanish lips, a classic button nose, hairless Asian skin with a California tan, a Jamaican dance hall ass, long Swedish legs, small Japanese feet, the abs of a lesbian gym owner, the hips of a nine-year- old boy, the arms of Michelle Obama and doll tits. This is why everyone is struggling".
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
Trop drôle! C'est très bien résumé!
RÉPONDRE
SophiaIl y a 2 ans
Haha, ouais ! En comparaison de tout ça, être mince semble un idéal raisonnable..;-)
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
Tout est totalement contradictoire c'est n'importe quoi. Et dire que je croyais à la propagande sur Karlie Kloss alias The Body "oh mais regarder ce corps athlétique qui respire la santé!", pffff je suis vraiment déçue. En fait ce qu'on désire c'est des porte manteaux vivants pour retoucher les vêtements le moins possible et ne pas perdre de temps ni d'argen,t mais au final c'est trop choquant à voir alors on dépense l'argent et le temps économisés sur Photoshop....super stratégie....Il faudrait plutôt permettre à ces pauvres filles de s'alimenter comme des êtres humains et de prendre des compléments pour leur nombreuses carences mais ça relève malheureusement de l'utopie. De toute façon ils peuvent toujours essayer de camoufler, la vérité est nettement visible sur le net à travers les photos street style où on peut voir des jeunes filles proche de cadavres dont la plus choquante pour moi est Hanne Gaby Odiele et notamment sur la première photo de ce lien! http://fbytaggy.blogspot.fr/2013/06/style-file-han...
RÉPONDRE
SophiaIl y a 2 ans
La silence est en or on le dit....C'est vrai! Avant que les revues de mode se sont allies en nous montrant des bonnes exemples de mannequis "athletiques", l'indiference ennuyante sur se sujet etait moins offensive contre notre I.Q. que cette suppliance a l'air didactique qu'on nous montre. Un autre exemple de fausse athlete est Candice Swanepoel : la reclame http://www.vogue.com.au/fashion/news/candice+swane...
RÉPONDRE
NaomiIl y a 2 ans
Quelle hypocrisie de la part de Robin Derrick de Vogue UK, et de tous ces gens de la mode.
Ce qui les choquent tant (la maigreur des mannequins qu'ils doivent désormais "atténuer") n'est autre que ce qu'ils ont créé eux-même à coups d'images, de diktats, d'idéaux malsains. La mode ne célèbre pas la beauté des corps mais la beauté d'un seul type de corps, toujours mince, toujours plus jeune.
J'ai l'impression depuis quelques années déjà que le monde de la mode tourne en rond sur la question, dans une forme d'hypocrisie consensuelle, dans un élan de "rachat de conscience".
A quand une véritable rébellion des mannequins et des gens qui font la mode ? Quand est-ce que nous verrons enfin apparaître des filles de tous horizons dans les magazines de mode, et sur les podiums ? Surtout, pourquoi cet idéal de la maigreur ?
Je trouve très intéressant le commentaire d'Ana et son expérience lorsqu'elle voit une photo de mode qui lui plaît. Personnellement, j'avais la même réaction qu'elle il y a quelques années, mais j'ai réussi par un grand travail sur moi-même et surtout un travail de détachement (détachement du regard des autres, du regard de soi aussi, des valeurs induites par la société de la mode) à renverser la vapeur. Désormais, même si j'apprécie la longueur et la finesse de certains mannequins, il m'arrive souvent d'imaginer et de fantasmer des corps plus en chair. J'aime la rondeur d'une cuisse ou d'un bras, et je trouve fascinantes ces jolies filles rondes qui s'assument. C'est ça, la liberté : s'autoriser à penser à contre-courant !
L'androgynie d'une silhouette peut-être intéressante et fonctionne très bien pour certains vêtements ; mais la rondeur d'un corps de femme peut aussi mettre en valeur la mode. La beauté est multiple et je ne crois pas qu'elle se trouve dans ces corps décharnés que l'on voit trop souvent sur les podiums et dans les magazines.
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
Ça me fait penser à certaines robes haute couture que j'ai totalement redécouvertes une fois portées par des actrices ou des chanteuses qui ,pourtant minces, "remplissaient" bien leur robes et leur donnaient de nouveaux volumes très beaux qui n'étaient pas visible sur les podiums.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
Je vais défendre les mannequins, les os apparents, cagneux, c’est parfois génétique. Le teint terne, quand vous multipliez les décalages horaires, les vols en avion, c’est inévitable à cause de la clim’. Les cheveux mous avec toutes les manipulations en studio, sur les défilés, en plus d’une carence alimentaire, les cheveux sont les premiers à trinquer (cf l’alopécie frontale de Naomi Campbell ) idem avec le facteur stress. Au cours de sa vie, une femme lambda manipulera moins sa chevelure et sa peau qu’un mannequin durant le fashion month !
La Mode est une industrie, le mannequin (caucasien, blond, yeux bleus) désigne la norme commerciale la plus apte à vendre les produits, c’est à dire, les vêtements. La Mode ne demande pas explicitement aux femmes de ressembler aux mannequins. Il y a les actrices et les chanteuses qui sont là pour fournir des modèles plus accessibles aux femmes alors qu’elles sont très trafiquées plus que les mannequins. Débat hypocrite ou qui ne va pas jusqu’au bout de la dénonciation. Cessons de faire des maigres et des mannequins les boucs émissaires de nos diverses frustrations. Big up aux mannequins à quelques jours de la fashion week couture, très demandeuse en silhouette filiforme.
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
Génétique, dû à leur train de vie, privation forcée etc C'est pas ça la question ici. On est pas là pour leur reprocher quoique ce soit, on constate juste que ce n'est pas toujours esthétique aux yeux de tous le monde cette maigreur. La preuve avec cette article de Lise sur les retouches inversées.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Loin de moi l'idée d'attaquer les mannequins. C'est le processus absurde qui s'est créé qui m'interpelle ;)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
@Samantha, en photo si la fille est mince même en bonne santé, les côtes sont visibles et oui, ce n'est pas joli. Dés que les bras sont levés,ou font des effort les os sont apparents alors qu'au repos la fille bien que menue parait moins rachitique. Fais le test avec un enfant.
@Lise, j'ai lu le texte original, oui il y a beaucoup d'absurdités dans la mode, c'est à nous de ne pas tomber dans le panneau des images zéro défaut.
RÉPONDRE
milaIl y a 2 ans
Je suis tout à fait d'accord que les filles complexées qui dechaînent toute leur haine sur les mannequins n'ont absolument rien compris, mais ne nous voilons pas la face. Bien que certaines personnes soient naturellement très minces, cela reste une proportion minuscule de femmes, et également de mannequins. De plus, personne n'est naturellement squelettique, lorsqu'on voit certains mannequins défiler, on se demande parfois comment ils tiennent debout (les mannequins des défilés hommes de saint lo par exemple) et nous savons tous que beaucoup d'entre eux mettent leur santé en danger pour parvenir à continuer de travailler. Je suis d'accord qu'il ne faut pas mettre la faute sur eux, mais je pense que dire que leur maigreur à tous est naturelle est peut être pire, la plupart commencent très tôt et ce n'est pas en ignorant le problème des troubles alimentaires et des exigences démesurées de la mode qu'on leur rend justice. Arrêtons de tomber dans le panneau à chaque fois que les magazines essayent de nous faire croire que tous les mannequins sont simplement minces à cause de leur amour pour le sport et les légumes, n'ignorons pas la majorité des mannequins qui sacrifient leur santé, mais surtout, remettons nous en question. Si l'industrie de la mode devient absurde c'est peut être aussi parce que nos critères de beauté le sont tout autant et qu'on a pas vraiment envie de les changer ... Commençons par être moins dures avec nous-mêmes, puis avec les autres.
RÉPONDRE
NaomiIl y a 2 ans
"Je vais défendre les mannequins, les os apparents, cagneux, c’est parfois génétique. Le teint terne, quand vous multipliez les décalages horaires, les vols en avion, c’est inévitable à cause de la clim’."
-> Certes. Mais là n'est pas vraiment le propos.
Oui, bien sûr, certains mannequins ont un patrimoine génétique "hors norme" (et c'est le fait d'être hors norme qui leur permet d'être mannequin). Comme je le disais dans mon commentaire, c'est un type de beauté particulier, que je renie pas ! La beauté d'un corps naturellement très mince, fin, élancé, est selon mes goûts personnels indéniables.
Mais il est possible de faire la différence entre une nature mince/maigre et la privation qui entraîne ce genre de corps. N'importe quel médecin censé vous dirait qu'une fille comme Hanne Gaby Odiele est malade. Est-ce dans son intérêt de la porter aux nues, de la féliciter pour ce corps squelettique ? Doit-on commercialiser comme on le fait sa maladie ? Les mannequins sont appelées des "modèles" ; il y a une raison à ça. Effectivement elles deviennent le modèle d'un bon nombre de filles qu'elles fascinent. Ériger en modèle une malade n'est, selon moi, vraiment pas éthique, ni pour la malade en question (qui risque sa vie, je vous le rappelle), ni pour les filles qui la prennent en modèle. Qu'on ne me dise pas "laisse cette fille tranquille, elle fait ce qu'elle veut" : NON ! L'anorexie est une maladie, elle ne fait pas ce qu'on veut à partir du moment où la privation de la nourriture devient une obsession et où elle se met en danger.
Après, libre à chacun de considérer que la mode n'est pas obligée d'avoir une éthique mais, personnellement, je trouve ça triste. Traitez moi d'utopiste si vous les souhaitez !

"La Mode est une industrie, le mannequin (caucasien, blond, yeux bleus) désigne la norme commerciale la plus apte à vendre les produits, c’est à dire, les vêtements."
-> Est-ce une bonne raison pour ne pas essayer de changer "la norme" ? Doit-on tout accepter en silence sous prétexte que "c'est comme ça" ?

"La Mode ne demande pas explicitement aux femmes de ressembler aux mannequins. Il y a les actrices et les chanteuses qui sont là pour fournir des modèles plus accessibles aux femmes alors qu’elles sont très trafiquées plus que les mannequins. Débat hypocrite ou qui ne va pas jusqu’au bout de la dénonciation."
-> Je suis assez d'accord, sauf quand vous dîtes "plus trafiquées" que les mannequins. C'est faux : les actrices sont peut-être trafiquées sur les photos mais dans les films, leur vraie nature apparaît toujours plus ou moins (je ne parle de cas comme Nicole Kidman). Les actrices offrent infiniment plus de diversité que les mannequins ; mais leur métier est autrement différent, donc... quelque part le débat n'a pas lieu d'être ! Les actrices ne sont pas nécessairement des modèles de beauté, contrairement aux mannequins qui se doivent d'être "belles", malgré tout ce que le terme apporte d'interrogations.

"Cessons de faire des maigres et des mannequins les boucs émissaires de nos diverses frustrations. Big up aux mannequins à quelques jours de la fashion week couture, très demandeuse en silhouette filiforme."
-> De qui parlez-vous ? Personnellement je mesure 1m68 et je pèse 51 kilos, je suis donc loin d'être grosse ou même ronde ! Dans ma prime jeunesse (j'ai 22 ans, d'où le "prime"), j'enviais ces filles aux allures d'extra-terrestres ; avec le temps mon regard a changé, je ne les englobe plus toutes dans un même panier ; je trouve certaines sublimes ; d'autres effrayantes...
Elles n'ont pas besoin de nous pour devenir les boucs émissaires de quelqu'un, en l'occurrence ce quelqu'un est la mode, qui les traite parfois comme des animaux et non comme des êtres humains.

Vive les silhouettes filiformes, vive les minces, vive les rondes, vive la beauté dans sa diversité la plus totale. Vive le corps humain que l'on devrait célébrer au lieu de le rabaisser à un rôle de porte-manteau.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
Depuis que les années 90 parlent avec raison de la maladie qu'est l'anorexie, toutes les personnes maigres sont considérées comme pro-ana, je ne suis pas Occidentale, d'où je viens les gens sont fins. Et c'est le cas pour les adolecentes venues d'Europe de l'est. Bien sût, pour entretenir la ligne, soit on fait du sport, cette option existe ou on s'affame, mais il y a des revers. Et les actrices sont très retouchées, la chirurgie esthétique concerne un grand nombre de chanteuses et actrices américanes. C'est ahurissant quand on le sait ! Et, elles sont largement photoshopées elles aussi, mais la "diversité" parait plus large.
.Le système mode est totalement discriminant et discriminatoire.
Il exclut plus qu'il n'inclut. La collection dont le rendu fut le plus fort à mon goût fut celui de Rick Owens. Je n'ai rien écrit dessus parce que c'était trop fort. Il y avait à mon sens un vrai message derrière. Les femmes sur le podiums, les vêtements, les attitudes, on comprend ce que Beyoncé veut dire par I am a grown woman. Un mannequin ne l'est pas, du moins quand elle travaille.
RÉPONDRE
val de bruxellesIl y a 2 ans
Tout a fait d'accord avec Naomi, je rajoute juste mon interrogation: Pourquoi les gens de la mode veulent-ils nous inspirer en nous donnant, avec ces mannequins si erratiques, des atmosphères anxiogènes de maladie, de famine, de mort ??? C'est interpellant !
RÉPONDRE
handMODEIl y a 2 ans
Je faisais un 36, je me suis vue changer de morphologie "accepter" de faire un 38 plus souvent après mes bébés en fait. ça s'appelle la VIE, on reste rarement à une taille toute notre vie après il faut savoir si cela nous va ou pas. Mais bien sûr que les filles qui nous sont présentées sortent de la réalité. Le problème c'est qu'il faut prendre du recul et avoir de la maturité pour s'en détacher et que bon nombres des lectrices sont à l'âge où elles sont en demande de modèles...problèmes en vue...
Malgré tout, je trouve qu'il y a une atmosphère générale de retour à l'authenticité...espoir.
RÉPONDRE
SophiaIl y a 2 ans
Congratulations! Et aussi congratulations pour 38 que c'est maigre et tres bien. On ne doit pas etre des esclaves au ces tags. Par example: jeans slim a H&M tag 36 - US 6 = Mango US 2 = Gap US 0. Alors les tags c'est rien du tout. De plus, parfois dans la meme brand on a des surprises, on ne respecte pas les dimensions dans toutes le collections.
En Europe c'est bien plus facile a faire l'angst a cause des etiquettes mais ca doit etre plutot marrin que triste en signifiant qu'on n'est pas des nombres.
RÉPONDRE
julytoseptemberIl y a 2 ans
C'est vrai que c'est une pure aberration! Quand j'ai vu la première photo ça m'a dégoûté, tous ces os beurk j'ai l'impression de voir un cadavre! Pourtant j'aimerai être plus mince comme beaucoup de filles je ne le cache pas mais cette apologie de la maigreur doublé de cette hypocrisie c'est quand même dingue! S'ils pouvaient les nourrir un peu ça ferait de mal à personne ..Les mannequins (des défilés plus particulièrement ) ressemblent à de vrais portemanteaux, sans vouloir être méchante, de tête je les trouve généralement quelconques voire moches et de corps juste maigrissimes. Selon moi, le gros problème c'est qu'un vêtement ira quasi tout le temps à une fille maigre/mince (si c'est la bonne taille s'entend) alors qu'une fille avec plus de formes pourrait sublimer 100 fois plus certaines pièces mais ne pourra pas se permettre de tout tout porter non plus...C'est un point de vue contestable et je ne défend pas la maigreur loin de là, mais c'est mon opinion.
RÉPONDRE
LucieIl y a 2 ans
Qui êtes-vous Lise? Vous êtes pigiste?
Enchantée!
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 ans
Je t'invite à lire le paragraphe "Vendredi" du dernier Week Diary :)
http://www.tendances-de-mode.com/2014/01/10/3092-w...
RÉPONDRE
LucieIl y a 2 ans
Et dire que je m'étais fait remarquer que cette chère "Lise" n'avait pas la même écriture que notre bonne vielle "Coco".

#bourde_monumentale
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 ans
Haha ;)
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 2 ans
Revenons vers un peu de normalité, arrêtons de considérer des corps maigrissimes de gamines ou de femmes comme notre idéal de beauté, assumons nos petits défauts et le vrai couturier de talent saura dessiner des vêtements pour toutes les femmes. La mode devient un univers décadent par moment...
RÉPONDRE
Fashion Musings DiaryIl y a 2 ans
C'est un débat qui n'aura jamais de fin tant il illustre un phénomène de bascule: trop grosses, trop maigres, l'équilibre en la matière ne satisfera jamais pleinement personne...
RÉPONDRE
HélèneIl y a 2 ans
J'en viens à me demander si les créateurs aiment vraiment les femmes ou seulement l'image (idéale?) qu'ils se font d'elles.
RÉPONDRE
VéroniqueIl y a 2 ans
Je regrette les mannequins des années 80, qui étaient minces avec des formes, et qui surtout souriaient et étaient pleines de vie. Non seulement celles d'aujourd'hui sont faméliques, mais on leur fait tirer une de ces tronches ! Quelle image de la femme avons-nous donc ?!
RÉPONDRE
MGFIl y a 2 ans
C'est une excellente question en effet : quelle image de la femme avons-nous donc ?
Qu'est-ce que cette image de la femme a à nous dire la société d'aujourd'hui ?
Une société contrôlée, pas forcément par soi malheureusement.

On veut la femme mincissime car elle est une simple reprise de la dichotomie esprit/corps il me semble. Ce que les femmes minces laissent entendre c'est qu'elles ont un contrôle parfait de leur corps, elles ne se laissent pas aller à de la gourmandise, ni les fast food (eux mm marqueurs d'une classe sociale), elle font du sport en plus d'être maman et superwoman au travail.
A qui doit-elle ce contrôle : les médias ? la société ? des nouveaux canons de beauté ?

Le rôle de l'open data, et notamment via les vêtements intelligents (montres NikeFuelBand etc.) risque d'accentuer cette tendance vicieuse à l'autocensure rentable (pour les entreprises).
RÉPONDRE
LucieIl y a 2 ans
Complètement! Vous avez Complètement raison pour les vêtements intelligents!

J'espère tempérer la chose en affirmant que bien que le diktat du corps existe, que les nouvelles technologies risquent de mettre leur nez, il n'y a pas tout le monde qui y est à l'écoute (moi la première :) )

Après le contrôle de cette image de la femme est dû à plein d'acteurs, un *TOPISSIME* podcast à ce sujet, une heure d'intelligence pure:

http://www.ifm-paris.com/fr/ifm/mode-luxe-design/c...
RÉPONDRE
SibylleIl y a 2 ans
merci beaucoup Lucie pour le podcast, c'était un régal :) je vais écouter d'autres podcasts de l'IFM. Une très belle découverte! :)
RÉPONDRE
LucieIl y a 2 ans
:)
RÉPONDRE
MGFIl y a 2 ans
merci pour ce podcast !

les publications bisannuelles gratuites Mode de recherche sont également des pépites de l'IFM (je ne suis pas du tout étudiante à l'IFM!); les personnes interviewées sont juste intelligentes, ie, font le lien entre les choses :
http://www.ifm-paris.com/fr/ifm/mode-luxe-design/r...

je vous recommande le soft power, mode et modernité et mass-customisation.
RÉPONDRE
LucieIl y a 2 ans
Oui, je les ai vues mais maintenant que vous les dites, je vais me jeter dessus!
RÉPONDRE
LolaIl y a 2 ans
Ce qui est paradoxal c'est qu'Hanne Gaby est une des mannequins les plus joyeuses et les plus resplendissantes, et puis surtout très drôle et charismatique... tout l'inverse d'un zombie
RÉPONDRE
JenniferIl y a 2 ans
je pense que cela ne changera pas car ce n'est un secret pour personne et les créateurs ne s'en cachent pas donc malgré les polémiques que cela engendre je ne suis pas sur que ça changera un jour. Malheureusement ça pourrait finir par faire fuir les filles désirants être mannequins haute couture (ce qui est compréhensible).
RÉPONDRE
AnaIl y a 2 ans
Lise, T'as vu le défilé de Saint Laurent AH 2014 Homme??? les mannequins ont aussi l'air anoréxiques (cf le look 51). Degoutant, pour être sincère. ON revient à l'Heroin Chic???? NNOOOONNNNN
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
J'avoue que je ne comprends pas cette fascination pour la maigreur masculine...
RÉPONDRE
AnaIl y a 2 ans
Moi non plus, ils ont l'air completement malades. Comparés aux manequins de AMI, surtout,qui ont l'air sexy et en pleine santé. Les vêtements quand à eux sont super (j'adore les blousons en daim, et le look pull dans le pantalons) mais une continuation de la ligne feminine grunge-chic.
RÉPONDRE
EmmaIl y a 2 ans
"Or, si le tombé desdits vêtements s'avère alors généralement parfait, "

la si les créateurs ont besoin de femmes sans aspérités pour que leurs créations tombent bien, c'est peut-être qu'il y a soit incompétence soit absence d'envie de se donner la peine de travailler ses coupes et patrons.

Ce qui est grave
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Ils ont effectivement un certain type de femmes, de plus en plus maigre... Et cela devient vraiment problématique.
RÉPONDRE
AmbreIl y a 2 ans
Etant styliste, je suis moi même consterné par cette apologie de la maigreur qui n'a de cesse de grandir au fil du temps. Mais n'oublions pas que les créateur sont des artistes (pour moi) qui sont sensé flairer l'air du temps et les retranscrire. je pense qu'il y a un mal être ambiant, cette crise (qui a bon dos certe!) qui n'en fini pas, une planète qui va mal, une actualité accablante beaucoup plus exposé (réseaux sociaux et compagnie…). J'ai le sentiment que ces mannequins maigres au physiques "dérangeant" sont l'expression de leur vision de notre société. Et je le comprends. Mais tirer tout le monde vers le bas ne me semble pas être la meilleure des solutions. Il y a un sentiment de révolte qui se fait sentir depuis un moment et il serait temps de prendre l'ascendant et de magnifier la femme au lieu de l'accabler. Personne n'a envie de ressembler à un cadavre! Et pourtant c'est ce qu'on nous vend depuis un moment !
RÉPONDRE
justineIl y a 2 ans
C'est une violence faite au femme que d'imposer cette extreme maigreur aux mannequins, puis de présenter cela comme étant un idéal féminin aux autres femmes.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode