Chronique #20 : Mon père, ce héros

Orphelin à 7 ans, amoureux fou à 20 ans, père de 6 enfants et grand-père de 11 petits-enfants, mais aussi homme au caractère espiègle et à la générosité à fleur de peau, mon père a toujours été un modèle pour moi. Portrait en filigrane au travers de mes souvenirs...
Mon père et moi à la plage - 1983
J'ai 3 ans. Pour la première fois, je reçois une lettre adressée à mon nom. Celle-ci vient d'Inde, où mon père est parti plusieurs semaines en voyage. Un peu écornée par le long trajet, elle est signée "Ton papa". Deux mots qui font naître en moi le sentiment merveilleux de compter pour quelqu'un. De compter pour lui. Mon premier trésor...

J'ai 8 ans. Comme souvent lorsque mon père part faire une course, je décide de l'accompagner, de peur qu'il ne s'ennuie. Je lui parle de mon dernier cours d'histoire, me perds dans les détails, évoque la dégaine du professeur de la classe d'à côté… Un silence, puis il tourne la tête et me dit qu'il aime m'écouter parler. Un compliment énoncé simplement qui surprend la petite fille que je suis et se grave en elle tel un talisman.

J'ai 11 ans. À quelques jours de la rentrée, je pars avec mon père acheter les habits qui accompagneront mon entrée au collège. Sur la liste : une surchemise, un sous-pull et surtout un slim. Pour l'occasion, j'ai le droit de choisir un Cimarron : le Graal ! Dans la boutique, je jette mon dévolu sur un modèle bleu marine, n'osant pas choisir celui qui m'a véritablement tapé dans l'oeil : un sublime slim orange flamboyant. Après l'étape de l'essayage, je rejoins mon père à la caisse, où il m'attend avec un regard complice et deux slims, dont le fameux modèle orange... Dehors, il me confiera que dans la vie, il faut oser, et qu'importe le regard des autres.

J'ai 12 ans. Ma mère tournoie devant le grand miroir du hall d'entrée, faisant voler la jupe que mon père vient de lui offrir. Il nous dit alors que le plus important dans un vêtement, c'est le tombé du tissu. J'en prends note mentalement. J'y repenserai souvent, notamment dix ans plus tard en essayant ces robes APC en coton bien trop léger pour tomber joliment.

J'ai 13 ans. C'est mercredi et l'ennui me guette. Je décide d'aller jeter un oeil à la pile d'albums photo de famille, et plus particulièrement à celui datant des années 70, lorsque mes parents étaient un jeune couple sans enfants. Trois d'entre elles m'interpellent : celle où mon père fait le pitre en jean pattes d'eph' et chemise en chambray, une autre prise lors de son service militaire où il baisse exprès la tête alors que les soldats de son régiment sont au garde à vous et enfin celle de son mariage où, en costume sombre, il m'apparait plus beau que jamais. Insolence, liberté, indépendance et élégance : tels sont les 4 points cardinaux qui ont toujours régenté la vie de mon père. À ce moment précis, je décide de les faire miens.

J'ai 18 ans. L'anorexie au bout des os, je ne pèse pas bien lourd. Décontenancé devant cette fille qui ne mange plus, mon père se tait. Mais lorsque j'évoque mon envie d'aller en Égypte, il prend les billets et s'envole avec moi. Là-bas, le corps rassuré par le vent chaud, l'âme éblouie par le visage des enfants rieurs et le coeur réchauffé par l'amour absolu de cet homme qui veille sur moi, je commence peu à peu à reprendre goût à la vie.

J'ai 19 ans. Ma soeur aînée se marie. À trois jours de la cérémonie, je n'ai toujours pas de robe. Mon père m'emmène alors chez un marchand de tissus et me lance dans un sourire : "À toi de jouer !". Les bruits de machine à coudre émanant de ma chambre et les robes blanches taillées dans les draps ne sont apparemment pas passés inaperçus… En réagissant ainsi, il me fait comprendre qu'il valide ma passion. Je n'ai plus peur. C'est décidé : je quitte le droit pour me lancer dans la mode.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 07 février 2014
Vous aimerez également
Chronique #81 : Ma
Il y a 2 jours - 15
EN SAVOIR PLUS
Chronique #80 : Calendrier Pirelli 2017
Il y a 7 jours - 25
EN SAVOIR PLUS
Chronique #79 : Souvenirs scolaires
Il y a 12 jours - 29
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
102 commentaires
Tous les commentaires
PaulineIl y a 2 ans
C'est magnifique, vraiment très touchant. Le père est si important pour une fille... J'admire moi aussi le mien profondément.
Je suis vraiment heureuse de la tournure qu'a prise TDM, lire ces chroniques et les week diary sont un vrai plaisir (oserais-je dire que c'est ce que je préfère ?). Merci de nous confier un peu de toi.

Pauline
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je suis très heureuse que l'évolution de notre ligne éditoriale te plaise. Au fil du temps Tendances de mode me ressemble de plus en plus...
RÉPONDRE
HélèneIl y a 2 ans
Magnifique texte, touchant, émouvant, juste, et inspirant !
Je suis ce blog depuis longtemps et c'est la première fois que je commente.
J'adore vos chroniques, où vous parlez de vous, on sent une personne authentique derrière. Vous avez une belle âme, et c'est un plaisir de vous lire !
RÉPONDRE
LudivineIl y a 2 ans
Lise, tu nous surprends à chaque fois. Analyse de mode parfaite la semaine, et billet plus qu'inspirant le vendredi. Tendances de mode est en quelques moi devenu Le blog parfait. Bravo.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Quel compliment ! C'est vraiment très gentil et encourageant car je suis en perpétuelle réflexion concernant l'évolution du site.
RÉPONDRE
AnaIl y a 2 ans
j'ai les larmes aux yeux.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je mentirais si je prétendais avoir su garder les yeux secs en repensant à tous ces souvenirs ;)
RÉPONDRE
AnonymeIl y a 2 ans
je ris en lisant ce commentaire car moi aussi ! ton post est vraiment touchant....
RÉPONDRE
AnnaIl y a 2 ans
C'est beau comme il t'aime, c'est beau comme tu l'aimes et c'est beau que vous puissiez vous le dire... Profite :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je profite... Même s'il est loin. J'ai conscience de ma chance immense d'avoir un père comme lui. Je n'imagine pas la vie sans.
RÉPONDRE
Soso Il y a 2 ans
Merci Lise, c'est encore une fois un immense plaisir de te lire!
Ta relation avec ton père est merveilleuse, il a l'air très attentionné, c'est quelqu'un de bien qui a su t'écouter quand tu en avais besoin!
Suite à cet article, j'aurais envie de te poser plein de questions (sur ta mère, tes sœurs ..) mais je te laisse ton jardin secret...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Les réponses à tes questions viendront sûrement au fil des prochaines chroniques ;)
RÉPONDRE
ChanelleIl y a 2 ans
Oh, vous m'avez fait pleurer ! :')
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Désolée ;/
RÉPONDRE
CaroIl y a 2 ans
Quel homme, ton père ! Pour Julien la barre est haute ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Pas d'oedipe dans ma relation avec mon père : je ne rêvais pas de l'épouser plus tard ;) Mais il est vrai que Julien partage avec lui certains traits de caractère. La vie est curieuse ;)
RÉPONDRE
ElsaIl y a 2 ans
Les lectures ici sont délicieuses !!! Merci, merci, merci pour ce style d'écriture, qui tant dans le fond que dans la forme est d'une qualité irréprochable ! ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci du fond du coeur :)
RÉPONDRE
tuIl y a 2 ans
émouvant ...merci
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je t'en prie :)
RÉPONDRE
CaféineIl y a 2 ans
Une page de roman. C'est fou que ton père ai senti qu'il fallait partir pour te donner une chance de guérir. Peu de pères l'auraient fait je crois.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Ce qui est certain, c'est qu'il m'a littéralement sauvé la vie.
RÉPONDRE
manonmanonIl y a 2 ans
C'est un très beau post. Merci.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci !
RÉPONDRE
BavardisesIl y a 2 ans
Comme Pauline, j'applaudis l'évolution de ce blog, ces articles plus personnels lui confèrent une plus grande sensibilité et humanité et me touchent beaucoup.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
C'est toujours périlleux de se livrer mais des réactions comme la tienne me donne vraiment envie de continuer à prendre ce risque :)
RÉPONDRE
R.Il y a 2 ans
Très bel article, le texte est magnifiquement bien tourné (seule "déception" comme le disait Soso c'est qu'il manque un peu de ta vie à côté, et notamment ce "vide" entre 13 et 18 ans, mais comme elle l'a remarqué, faut te laisser ton jardin secret, c'est déjà bien que tu étales un petit peu de toi sur TDM ^^)
Je dois l'avouer, il a fait me monter les larmes aux yeux, surtout le passage du voyage en Egypte à un moment si crucial de ta vie...
Moi mon cher papa aussi compte énormément, et à 20 ans les rares fois où je rentre chez moi, je l'accompagne toujours faire les courses. Pareil que toi, pour qu'il ai quelqu'un à qui parler :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Ah, ces trajets en voiture... Tellement précieux !
RÉPONDRE
CamilleIl y a 2 ans
Cet article m'a beaucoup émue. Merci.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci à toi :)
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
Très bel hommage et wow quelle grande famille!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Une famille que j'aime profondément :)
RÉPONDRE
FrancoiseIl y a 2 ans
Sincerement, ton blog est si different des autres. C'est ton individualite qui transparait. Je te lis tous les jours. J'espere te rencontrer si un jour je viens a Paris. (Je vis a Seattle, comme tu sais !) - en tous cas cette touche plus personnelle de ton blog me fait l'aimer encore plus ! Merci.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Chère Françoise, dès que tu passes sur Paris on prend le le temps de faire vraiment connaissance autour d'un long café :)
RÉPONDRE
CitrinaIl y a 2 ans
C'est un superbe témoignage !
Cela me touche : je partage la même complicité avec mon père ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Alors tu sais à quel point ce genre de relation est un trésor ;)
RÉPONDRE
AmandaIl y a 2 ans
Cette chronique est superbe! Nous avons eu le plaisir d'être "témoins" de divers moments très importants dans ta vie, notamment l'arrivée de ton petit bonhomme, mais j'avoue qu'il s'agit du billet m'ayant le plus profondément touchée. Les larmes sont montées. Juste magnifique! Quel bonheur de te découvrir davantage Lise, merci!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Quel bonheur de pouvoir évoluer sous des regards bienveillants comme le tien.
RÉPONDRE
Marie FIl y a 2 ans
J'aime cet article... Il est tellement personnel et c'est vraiment une belle preuve d'amour!

Et là la dernière phrase me déconcerte totalement... Mon rêve était de travailler dans la mode mais j'ai choisi le droit parce que mes parents n'approuvaient pas ce choix et qu'ils me parlaient de stabilité d'emploi! J'aime ce que je fais mais ça fait quelques temps que je me remets en question... La fin de l'article me fait encore plus douter sur ce que je veux vraiment lol

En tout cas, une chose est sûre: j'adore ton blog et tes posts ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
J'avais entamé des études de droit dans le but de devenir commissaire priseur... Parfois j'éprouve un très léger sentiment de regret. Je pense que quelle que soit la voie que l'on suit, il est rare qu'elle nous convienne à 100% . Dans mon cas, je cultive ma passion pour l'art à côté de mon métier de journaliste. A toi de savoir si un changement d'orientation professionnelle te semble vital ou si tu peux réaliser une part de ton rêve sans forcément changer de métier. En tenant un blog par exemple ;)
RÉPONDRE
FrédériqueIl y a 2 ans
Très très touchant et si bien écrit, j'en ai eu les larmes au yeux...
Merci !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci beaucoup :)
RÉPONDRE
handMODEIl y a 2 ans
Chère Lise, je n'ai pu laisser directement un commentaire à la suite de la lecture de ce texte. J'ai été très émue et en même temps gênée par tant d'intimité. Bien sûr, tu choisis ce que tu veux partager et c'est vrai que tdm se distingue notamment par cette sensibilité qui t'anime.
Bien à toi.

PS: adhésion au slim orange! En fait de l'orange un peu partout en ce qui me concerne ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
J'ai beaucoup hésité avant de rédiger cette chronique, mais je pense finalement que c'est une bonne chose. Cela vous permet de mieux comprendre certains de mes choix éditoriaux :)
RÉPONDRE
LIl y a 2 ans
La première chose que j'ai faite après la lecture de ta chronique: Appeler mon père, pour lui dire à quel point je l'aime et à quel point j'ai besoin de lui.
Merci.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
C'est désormais à mon tour d'être émue !
RÉPONDRE
LaetiIl y a 2 ans
C'est tellement touchant !! Comme certaines autres lectrices, j'ai les larmes aux yeux à la fin de la lecture de cet article.

Cet amour que vous vous portez mutuellement, c'est tellement beau !

Et j'imagine que cet amour doit être décuplé quand tu le vois avec Charles !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
J'aime effectivement beaucoup la relation qui existe déjà entre mon père et Charles :)
RÉPONDRE
AmaiaIl y a 2 ans
Mais......... un slim pour l'entrée en 6ème ... ?? Quel âge as-tu ?? ! Aha
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
C'était en 1994 et c'était le début des slims, que l'on appelait alors "jean stretch". J'étais très mince, donc c'étaient les seuls pantalons qui m'allaient correctement ;)
RÉPONDRE
RonieIl y a 2 ans
C'est très beau ce que tu as partagé avec nous, merci.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci à toi :)
RÉPONDRE
PaulineIl y a 2 ans
J'adore tes petits articles qui paraissent tellement intimes, c'est très touchant! Merci de nous faire partager tout ça, bisous, Pauline.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je suis tellement heureuse de pouvoir partager ces bribes de vie avec vous.
RÉPONDRE
AdèleIl y a 2 ans
Merci pour ce magnifique partage. Je suis de plus en plus touchée par ta sensibilité, ta pudeur, ta délicatesse au fil des chroniques... D'habitude je me tais, mais aujourd'hui je me devais de sortir de mon silence.

Passe un beau week-end !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci Adèle d'avoir pris le temps d'écrire ce commentaire : il me touche beaucoup.
RÉPONDRE
JulyIl y a 2 ans
Magnifique article et très inspirant. Ou comment nos proches peuvent nous faire devenir ceux que nous sommes vraiment. Merci de partager ces moments à la fois intimes et universels tout en gardant la pertinence de la ligne éditoriale de ton blog!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
C'est en partie pour cela que j'ai écrit cette chronique, pour que vous puissiez mieux me connaitre, mon père étant pour beaucoup dans celle que je suis aujourd'hui ;)
RÉPONDRE
Joséphine Il y a 2 ans
Cet article m'a touchée plus que je ne me l'imaginais.. Tu as beaucoup de chance (et lui aussi manifestement) et j'aimerais tant pouvoir avoir ces mots en parlant de mon père..
Bref, j'aime ton blog dans toutes ses facettes et je suis toujours aussi agréablement surprise par la tournure qu'il prend. :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je suis entièrement d'accord avec toi : j'ai une chance infinie d'avoir ce père.
RÉPONDRE
AnneIl y a 2 ans
Ouah, j'en ai la chair de poule... tant d'amour et la conscience de cette chance!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
;)
RÉPONDRE
....Il y a 2 ans
La petite fille à son papa :)
C'est drôle car autant pour les hommes qui sont plus ou moins liés à la mode, tout est de la faute de la mère, pour les femmes, on pourrait dire que tout est de la faute du père.
Je pense par exemple qu'une Anna Wintour pourrait se reconnaître dans ce texte.

Je trouve ce texte très touchant. J'en ai presque la larme à l'oeil...et je n'ose imaginer son état en le lisant. On aspire toutes et tous à ce genre de relation et on rêve d'une relation similaire pour nos enfants.

La force de TDM est finalement simple: c'est le seul site qui donne une âme à la mode :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Il est vrai que c'est son père qui lui a trouvé son premier job dans une boutique de mode ;)
RÉPONDRE
IsabelmarantophobeIl y a 2 ans
Magnifique article très touchant , tendance de mode est vraiment devenu un reflexe pour moi ! Venir sur tendance de mode c'est le premier truc que je fais en rentrant chez moi depuis environ un an en espérant que cela continue ^^ je dois avouer que j'ai eu un petit pincement au coeur en lisant cet article moi qui suis loin d'avoir eu une relation aussi belle avec mon pere (voir quasi inexistante) mais je ne gacherais pas la beauté de cette chronique avec ça ! Juste chapeau :) !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Avoir le "réflexe Tendances de mode", j'adore l'idée !
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 2 ans
J'en ai les larmes aux yeux ! Décidément tu as le chic pour me toucher ! Pourquoi ne pas te lancer dans l'écriture ? Tu es vraiment une jeune femme émouvante.... Ma fille a une relation très fusionnelle aussi, avec son papa (mon mari) et je les aime pour ça !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
L'écriture ? Un rêve qui deviendra peut-être un jour réalité ;)
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 2 ans
Lire ce texte avec en fond sonore un bon gospel avec des paroles comme "Just to see you, to behold you as my king (...) I wanna be where you are, Peace is where you are, Joy is where you are, And love is where you are" a quelque chose de très apaisant.
Et que dire de ta bouille sur la photo ? Ahah ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Ah ah, tu as vu ces bonnes joues et ces petits bras bien potelés ?
RÉPONDRE
ManalIl y a 2 ans
Lise, ton texte est vibrant et terriblement touchant ! J'en ai également eu les larmes aux yeux.
La relation père/fille nous marque à jamais et tu le démontres bien. Et lorsque celle-ci est basée sur un amour et une complicité qui permettent de se révéler à soi-même et d'aller jusqu'au bout de ses rêves, ça n'a pas de prix !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
"Pas de prix" c'est exactement cela !
RÉPONDRE
SamIl y a 2 ans
Je pense que nous sommes nombreux à rêver de ce genre de relation autant avec le père que la mère que nous soyons fille ou garçon. Malheureusement j'appartiens à la catégorie opposée à la tienne mais c'est la vie :).
Tu as une chance inouïe Lise et je sais que tu en profites.
Magnifique texte qui nous pousse à nous demander quel genre de parent on souhaite devenir.
Continuer à nous faire rêver !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
J'espère que l'on réussira avec Julien a tisser une belle relation avec Charles. Cela dépend de tellement de choses... Ca donne le vertige.
RÉPONDRE
sueIl y a 2 ans
Très belle chronique! C'est très émouvant de te découvrir un peu plus et j'imagine comme c'est difficile pour toi de raconter ces choses si personnelles. Merci de partager ça avec nous!

Petite question, dans les années 90 tu mettais des slims?? Quelle avant-gardiste! Moi qui pensais que mes 501 étaient le st graal..
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
J'étais très mince à l'époque, seuls les jeans stretch m'allaient correctement ;)
RÉPONDRE
IsabelmarantophobeIl y a 2 ans
Au fait vraiment desolé de faire un hors sujet complet mais vas-tu parler des défilés new yorkais de l'automne 2014-2015 ? En particulier ceux d'Alexander wang prabal gurung et Victoria Beckham (que je suis depuis 3 saisons et que j'aime beaucoup , ce qu'elle fait est presque Célinien ^^)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Mon analyse sur le défilé Wang sortira demain, pour les autres je verrais :)
RÉPONDRE
BalibulleIl y a 2 ans
La finesse, la sensibilité et la générosité de cette chronique ! Une belle âme en héritage, ton père peut être fier. Et moi je le suis de toi.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci ma Charlotte chérie :)
RÉPONDRE
siennaIl y a 2 ans
j'aime bien recevoir ta page que je lis avec plaisir voilà c'est le mot: plaisir..
je te remercie d'avoir partagé ces mots touchants avec nous
bien entendu j'ai retrouvé un écho m^me si nos mondes sont différents
bravo pour ton blog!!!
continues!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci Sienna :)
RÉPONDRE
ThibautIl y a 2 ans
larme à l’œil, c'est fou comme c'est émouvant...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci Thibaut :)
RÉPONDRE
Babylonflo Il y a 2 ans
C'est ma 1ère visite sur le blog, je viens de voir un petit itw filme sur M6. Je suis happée par ce texte plein de sensibilité subtil et pourtant simple de pragmatisme. Cette chronologie de vie me rappelle bien des choses et me surprend aussi car non ttes les jeunes filles ne sont pas toujours heureuse malgré l'amour qui les entoure. Bravo pour le talent, dont les blogs mode sont souvent dénué.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Bienvenue sur Tendances de mode, et merci ;)
RÉPONDRE
GenevièveIl y a 2 ans
Je lis ce post un peu tardivement, ayant eu la tête ailleurs ces derniers temps... ET je suis vraiment émue par ce portrait. Que tu signes Lise et non Coco...
Il est des textes que l'on sait ne jamais pouvoir écrire soi-même parce que - clairement - on n'a jamais vécu une telle relation. Mais, ce n"est pas grave: un tel portrait montre la voie de ce que l'on peut être/pourra être en tant que père ou mère.
Bravo, tout simplement.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci Geneviève. Je t'embrasse.
RÉPONDRE
Marie2ParisIl y a 2 ans
C'est émouvant de voir à quel point le regard bienveillant d'un papa peut donner des ailes à sa fille et l'aider à aller de l'avant, poursuivre ses rêves sans entraves. Et si l'écriture demeure un rêve, tu nous prouves de plus en plus ici que tu peux le faire devenir réalité.
Merci Lise pour ces posts qui sont de petits soleils d'hiver, ils font du bien et réchauffent l'âme
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci Marie2Paris :)
RÉPONDRE
LouIl y a 2 ans
Probablement, à mon sens, le plus bel article de TDM. J'en ai eu les larmes aux yeux, la relation père/petite fille reste le marquant d'une vie.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci Lou :)
RÉPONDRE
tataofmoscowIl y a 2 ans
Bonjour Lise,
Ce qui est bien ici, c'est jamais ennuyeux, jamais superficiel, il y a pleines de surprises (belles).
Depuis la parution de ta chronique, je n'ai pas arrêté d'y penser.
Je pense que ces sujets apparaissent quand on devient parent nous mêmes.
Merci pour ces moments partagés.

A bientôt.
J'attends impatiemment la suite.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
C'est vrai que le fait de devenir parent fait pas mal cogiter ;)
RÉPONDRE
CharlotteIl y a 2 ans
Je suis très touchée par cette chronique à la fois si touchante et pudique. Merci.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Merci :)
RÉPONDRE
M/FIl y a 2 ans
Bonjour,
ce texte est très est émouvant... J'ai failli pleurer!
Quand j'étais petite, je prenais mon père pour un super héros et à mes yeux, il était parfait.
Mais en grandissant, cette image de lui s'estompait peu à peu. J'ai découvert un homme rentrant dans la quarantaine et commençant à avoir des cheveux blancs, ce même homme qui jouait avec moi quand j'étais petite s'énervait alors contre moi pour des raisons stupide.
Et depuis, je me disais: "Je me tais, je lui redirais tout cela lorsque je rentrerai au collège me servant de la crise d'adolescence comme excuse."
J'étais naïve, maintenant je suis en 5ème et je ne lui ai jamais dis cela et je pense que je ne lui dirais jamais pour ne pas le blesser.
Je comprends de moins en moins mes parents qui n'ont pas remarqué que j'avais grandit. Et je me demande ce que sera ma famille dans 10 ans, car je n'oublierai jamais qu'ils ont toujours laissé passer mon frère avant moi-même. J'ai toujours était un peu jalouse mais je sais que lorsque je passerai mon brevet, mon frère passera le BAC et que ma mère ne m'aidera pas préférant s'occuper de mon frère.
A ce moment-là, j'espère sincèrement que mon père sera là, car je sais qu'il ne m'oubliera jamais.
Je sais que lorsqu'il m'interdit de sortir ou ne veut pas me prêter de l'argent, il a une bonne raison.
Mon papa, je sais que je pourrais toujours compter sur lui et je sais qu'il m'aime même si il ne me l'a jamais dit.
Et je sais aussi; que je l'aime très fort et cela pour toujours.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Tu es en pleine adolescence et je pense que c'est une période très difficile à vivre car c'est à ce moment que l'on commence à voir nos parents comme ils sont et non comme on les fantasme.
Cela dit, cela ne doit pas t'empêcher de parler avec eux. Si tu prends le temps de te confier à eux, ils te comprendront mieux et vos relations en seront sûrement enrichies.
Je t'embrasse.
RÉPONDRE
MelisseIl y a 2 ans
Texte magnifique et relation père-fille magnifique.
Je t'envie (sans aucune jalousie mais avec regret) : je n'ai pas connu cela.

Que cela m'inspire pour mes futurs enfants, en revanche...
RÉPONDRE
chiaraIl y a 1 an
très très émue par cette lecture. et pas seulement parce que mon papa, disparu depuis un an et demi, me manque infiniment.
RÉPONDRE
mirabelleIl y a 1 an
j'arrive bien après la parution de ce billet
une fois encore c'est sensible, pudique, et pourtant très fort
bravo de ces mots
de cet hommage à ton père, de cet amour qui transparait, de ce respect, de la valeur de son soutien...
bravo et merci, Lise
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Merci beaucoup Mirabelle :)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode