Défilé Alexander Wang - Automne/hiver 2014-2015

Entre innovations textiles, ambiance futuriste, hair code boyish, cadence militaire et dégaine post moderniste, Alexander Wang est une nouvelle fois parvenu à faire de son show un événement incontournable…
Défilé Alexander Wang 2015

Le lieu :


Plus sûr de lui que jamais, Alexander Wang n'a pas hésité en ce dimanche neigeux à faire migrer tout le "fash pack" de Manhattan vers Brooklyn. Après un long trajet en taxi et une centaine de mètres effectuée à pied sur un sol glissant, les rédactrices de mode et autres socialites purent enfin pénétrer sur le lieu du défilé : une immense serre située sur les bords de l'East River et ayant servi à la promotion du dernier album de Lady Gaga. À l'intérieur, un espace industriel les attendait, entre plateau tournant et piliers d'acier.

Les inspirations :


Pour définir l'ADN de sa collection, Alexander Wang évoque les températures extrêmes, la vie urbaine, le réchauffement climatique et les pièces nécessaires pour affronter le grand froid.

La femme Alexander Wang :


Le sourcil bleaché et le cheveu laqué, la femme Alexander Wang semble parée pour affronter les éléments, qui ne devront à aucun moment gêner sa vie de citadine connectée. Lovée tour à tour dans des peaux de bêtes à peine retravaillées et dans d'immenses vestes utilitaires (qui lui servent aussi bien à se protéger du froid qu'à transporter son matériel de survie - moleskine/rouge à lèvres/appareil photo/iPhone), elle n'hésite à puiser au sein de ses affaires de sport, dans les boutiques vintage ou encore dans le dressing de son mari travaillant à Wall Street pour se composer ses tenues du quotidien, qu'elle réveille à coup de coloris artificiels.
Défilé Alexander Wang 2015

La collection :


Taillée pour les filles boyish au corps sculpté par les séances de yoga, la collection automne/hiver 2014-2015 d'Alexander Wang s'ouvre avec des looks conjuguant au futur pièces classiques et vêtements utilitaires. Les chemises de working girl se taillent ainsi dans quelques cuirs protecteurs, les vestes d'explorateur se muent en néo-robes Courrèges et combi-bermudas, tandis que les motifs cravate peuplent des blouses d'un nouveau genre et que les costumes masculins revus en mode culotte courte se portent accompagnés de coupe-vent aux teintes acides (voir ici et là). Par la suite, les textures se complexifient : les cuirs se tissent, se nouent, s'impriment, les peaux se parent de détails tricotés, les bandes de shearling jouxtent des tissus techniques ajourés et l'astrakan s'infuse de coloris chimiques, le tout servant des looks d'anticipation mixant dégaine seventies, volumes sporty et insolence futuriste. Le final se pense quant à lui en mode SF, via 11 ensembles conçus dans des matières sensibles à la chaleur et qui révèleront leurs motifs cachemire fluorescents une fois sous le feu des projecteurs.

Le dress code :


L'humeur est ici aux superpositions de textures, au foulard noué au plus près du cou, à l'avènement du bermuda ou encore aux OFNI fusionnant santiags, bottes de pluie et cuissardes. Sans oublier les duos pull-over en maille avant-gardiste/micro jupe, haut étroit/pantalon large et col de chemise boutonné haut/foulard.
Défilé Alexander Wang 2015

Les pièces fortes :


Les blousons aux détails en shearling, le trench au col en astrakan fluo, les robes tuniques brodées de lanières de cuir et les chemises en cuir ou tissu cravate ne devraient pas laisser les acheteurs indifférents.  

Ce que j'en pense :


Passé maitre dans l'art de créer le buzz, Alexander Wang a une fois de plus fait de son défilé un moment fort de la fashion week new-yorkaise. Oui mais voilà, une fois l'excitation retombée, difficile d'être réellement emballé par le cru 2014 de ce petit génie du marketing, qui semble s'être dit ici qu'il lui suffirait de proposer de l'astrakan fluo et de copier Nicolas Ghesquière pour se composer une collection digne de ce nom. Entre détails gadgets pour aventurière du dimanche, pièces seventies bancales, sweat plus bizarre que seyant et présence récurrente du bermuda (alors que les hivers s'annoncent de plus en plus rigoureux), Alexander Wang préfère ainsi l'expérimentation à la subtilité, le tout pour un résultat aléatoire, oscillant entre pièces fortes et partis pris maladroits...

Voir toute la collection : http://www.style.com/F2014RTW-AWANG
Partager l'article
Par Lise Huret, le 10 février 2014 dans Défilés
Vous aimerez également
Alexander Wang quitte Balenciaga
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
24 commentaires
Tous les commentaires
PaulineIl y a 2 ans
Sacré Alexander Wang, à ce que j'ai lu sur les réseaux sociaux les gens étaient moyen contents d'avoir fait 1h30 de taxi pour 6 minutes de show ;)
Pour ce qui est de la collection, lorsque je la regarde de près rien de bien fou fou... Le défilé était impressionnant mais point de vue fringue, je n'ai pas de coup de coeur.
Très bonne analyse, sinon :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Quoi qu'il en soit, il a réussi une fois de plus à ce que l'on parle de lui ;)
RÉPONDRE
IsabelmarantophobeIl y a 2 ans
En fait ce qu'as fait Alexander wang là c'est ce que karl fait chez chanel la plupart du temps .. Un défilé spectaculaire qui éblouit tout le monde (c est clair que pour ça A.W a mis le paquet) mais en fait quand on regarde les pièces de plus près c'est pas si génial que ça . Bravo pour cette analyse encore une fois pointu et incisive tu tape dans le mil a chaque fois ! On a jamais la meme vision d'une collection avant et apres tes articles ! Je me souvient qu'on cherchait la succession de cathy horyn non ? Pour moi c'est tout trouvé ! Je dois dire que je trouve tes analyses meme plus inspirantes que celles de suzy menkes . Mais bon apres tout qui suis-je pour dire ce genre de choses ^^
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
C'est vrai qu'il emploie la même technique que Karl ;)
Et merci pour l'avalanche de compliments : rien de tel pour bien commencer la journée !
RÉPONDRE
....Il y a 2 ans
Parole d'une amie styliste ayant assistée au show: "Ca vaut la peine de nous faire aller à Brooklyn pour aller dans un foutu hangar qu'il aurait bien pû trouver à Manhattan".

Alexander Wang, j'adore l'energie de ses shows. Le casting est toujours au top. Idem pour la musique et le mood. Mais néanmoins, niveau fringue, c'est toujours ennuyeux.
Après des années à copier Nicolas Ghesquière, il a enfin prit une semi-pause (et cette saison, il a décidé d'ajouter MARNI et CHRISTOPHER KANE dans son repertoire de copies.

J'etais très surprise en découvrant la collection car elle me rappelait la collection d'hiver 2013 de Marni. Que ca soit dans les silhouettes ou les superpositions, on est quand même dans du marni...
L'utilisation décomplexée de la couleur pour le roi du monochrome moderne sonnait comme fausse. C'est evidemment parce que là on est dans des citations à Christopher Kane. L'imprimé cachemire reprend exactement le motif pétales proposé par Kane pour l'été 2014..
Les cuissardes-santiags, une nouveauté? Riccardo les a deja faites pour l'été 2009 chez Givenchy.

Bref, une enieme collection de la part de Wang. L'hiver 2011 semble être destiné à etre son seul vrai hit.
Le seul plaisir que j'ai a regardé ses collections est de découvrir quel mannequin favori de Tom Ford il va rappeller (il le fait à chaque fois, comme les PS). Cette saison, c'etait Jacquetta :)
RÉPONDRE
LaureIl y a 2 ans
Les looks avec jogging font quand même fort penser à ceux-là ;)
http://www.style.com/slideshows/2012/fashionshows/...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Tu as l'oeil ! Pour Marni, tu penses aux maxi cols de 2013 ?
RÉPONDRE
....Il y a 2 ans
Oui Lise, je pense aux maxi cols de 2013 mais plus globalement, on dirait qu'il a mixé les maxi cols de l'hiver avec les cols en v de l'été.
J'ai l'impression que Wang s'est perdu dans cette course à la modernité. Il n'y a plus rien de désirable dans son travail. Je ne sais pas pour toi, mais quand je vois cette collection, je me demande qui va la porter...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Les manteaux en shearling séduiront sûrement deux ou trois street-styleuses, pour le reste je ne sais pas vraiment... Alexander Wang est à mes yeux plus un business man qu'un créateur.
RÉPONDRE
LaurenIl y a 2 ans
Je suis d'accord avec l'analyse.
Je le trouve talentueux sur beaucoup de points, mais son style m'étouffe un peu, surtout quand je vois à quels points les créateurs se calquent (de gré ou de force) sur son style sport.
Je ne trouve pas que ça ressemble à du vêtement au final, et cela se confirme une fois en magasin. Je garde cette sensation de "prototypes". Ce n'est pas un mal en soi d'un côté, c'est parfois très inspirant, surtout les robes avec des poches partout façon "agenda".
Mais c'est glacial, et, comme Cathy Horyn semble l'avoir dit, il n'est pas encore un grand couturier je trouve, il ne met pas d'authenticité dans son travail.
Par extension, je trouve qu'il pousse les créateurs sur la voie de cet esprit "taylorisme", et, à mon sens, dans la mode, il ne doit pas s'agir d'industrie, mais d'artisanat.
Je trouve ça très dangereux pour la société, puisqu'elle influence la mode mais est influencée par elle aussi.
Après, Alexander Wang a bien évidemment sa place, il n'est peut-être que lui-même victime d'un courant qui revient naturellement, mais je trouve très embêtant que des créateurs qui ne suivent pas ce courant soient considérés comme démodés.
Pour être claire, j'aimerais revenir à une légèreté, un amusement dans la mode, si ce n'est pas trop demander...)
Il ne faut pas forcément faire du sport-futuriste pour être moderne, c'en est même une caricature selon moi.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Le problème avec Alexander Wang, c'est qu'il est tellement sûr de lui qu'il ne se donne pas la peine de transformer ses bonnes idées en vêtements réellement portables.
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 2 ans
J'aime bien le travail du cuir sur certaines pièces et la pièce en astrakan bleu (mais pas le pantalon qui va avec).
C'est à la fois "poussé" mais portable, dans l'ensemble.
Petit bémol sur les peaux presque "brutes" et gros bémol sur les chaussures qui plombent un peu le reste du coup.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Comme sur la robe à chevrons jaunes ?
RÉPONDRE
seul et fabuleux ! Il y a 2 ans
Entre autres ! ;)
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 2 ans
Ses androïdes guerrières m'ont fait un peu flipper ! Le jeune homme à la désinvolture joyeuse s'est mué en une machine de guerre depuis son entrée dans la cour des grands ! Ça ne rigole plus...tel était le message !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
L'ambiance était effectivement assez martiale !
RÉPONDRE
ClémenceIl y a 2 ans
Quand je vois ce fameux astrakan fluo, je vois un foetus d'agneaux trempé dans du formol.

(désolée pour l'image, je n'aurais peut-être pas dû aller voir sur la page wiki de l'Astrakan ! haha...)
RÉPONDRE
handMODEIl y a 2 ans
D'accord avec Virginie mode9. Je ne me reconnais absolument pas dans les propositions de la femme de Wang. Elles font une tête! Ok l'ambiance du monde est bien sombre mais là je n'aime pas ses personnages robotiques et guerriers. Et les OFNI de bottes hybrides m'ont fait penser à celles de Chanel, ouvertes de l'autre côté, non merci!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je sens que ces bottes vont faire débat ;)
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 2 ans
Dommage, tout cela ne fait pas rêver !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Et les sourcils décolorés, on en parle ?
RÉPONDRE
IsabelmarantophobeIl y a 2 ans
Oh le sourcil bleach c'est vraaaaaiiment pas une nouveauté ! gucci fw 2012 , givenchy ss 2013 , prada fw 2012 c'est fait et refait ! Et encore ces défilés là étaient réussis . Y a plus qu'à espérer qu'il se surpasse pour balenciaga sinon il est clair qu'il va se faire lyncher .
RÉPONDRE
Anna MIl y a 2 ans
Ouhlàlà le brief donné aux mannequins sur la dégaine à avoir sur le show + le maquillage 'sortie du tombeau', c'est vraiment pas possible...
je ne vois pas bien qui pourrait bien avoir envie de s'identifier à la 'femme' (pardon, au cyborg) Alexander Wang !
RÉPONDRE
KarenIl y a 2 ans
La "femme" Wang n'est pas une femme, c'est un homme…
Je commence à en avoir légèrement marre de ces créateurs masculins qui font ressembler leurs mannequins à des hommes histoire d'y voir une représentation… d'eux-même !!!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode