Défilé Marc Jacobs - Automne/hiver 2014-2015

Épurée, mais pas minimaliste , la collection Marc Jacobs automne/hiver 2014-2015 clôtura la fashion week new-yorkaise sur une note de bonne humeur mêlant sérénité, poésie et confort...
Défilé Marc Jacobs 2015

Le décor :


Accueillis au sein de la Lexington Avenue Armory de New York, les invités découvrirent une multitude de nuages suspendus au-dessus de la salle qui les attendaient dans une ambiance d'avant orage. Avec en bande-son, la voix envoûtante de Jessica Lange récitant les paroles de la chanson "Happy Days".

Le contexte :


Pour la première fois depuis 16 ans, Marc Jacobs ne s'est occupé cette saison que de sa propre collection. Un choix mûrement réfléchi, qui devrait lui permettre de se consacrer sereinement à l'introduction en bourse de sa maison.  

La femme Marc Jacobs :


Évanescente, mais volontaire, la Meryl Streep de Marc Jacobs affiche la sérénité d'une guerrière convaincue du bien-fondé de sa cause. Le sourcil bleaché et le carré uniforme, elle assume son addiction au confort du "sportswear sixties" ainsi qu'aux teintes chamallows. Le soir, elle délaisse ses ensembles de curiste du futur pour se glisser au sein de toilettes empruntant aux ciels d'orage leurs inquiétants dégradés de couleurs, et ce sans jamais quitter le large bandeau dégageant son visage.
Défilé Marc Jacobs 2015

La collection :


Le défilé s'ouvre sur une succession d'ensembles néo twin-set en laine double face, mêlant pantalons tubulaires et longues robes fendues et largement décolletées. Très vite, les tuniques se raccourcissent, mais continuent de se décliner en mode color block sinueux de teintes sourdes. La notion de confort prédomine ensuite avec l'arrivée de looks en lainage monochrome aux rassurantes manches trop longues. Vers le milieu du défilé, les Langley Fox Hemingway et consorts décident de quitter leurs atours d'intérieur pour revêtir pantacourts de bikeurs aux empiècements contrastés et body translucides un brin impudiques, qu'elles ne tardent pas à réchauffer au contact d'opulents blousons. Enfin, la dernière partie du show sera l'occasion pour le créateur de proposer des pièces plus sophistiquées à l'instar des fourrures boules couleur nuage, des robes du soir à la dégaine disco et des millefeuilles de volants organza.

Le dress code :


Entre robe longue sur fuseau, tunique sur pantalon, sweat long sur jupe fluide midi fendue et top court sur body translucide, l'humeur est aux superpositions privilégiant harmonies de couleurs et textures confortables.
Défilé Marc Jacobs 2015

Les pièces fortes :


Pouvant se porter aussi bien sur un slim que sur un skinny en cuir, les longues tuniques fendues très haut sur la cuisse fédéreront sans mal acheteurs et modeuses. De leur côté, les bombers en fourrure brumeuse et autres baskets en cuir d'autruche risquent de se retrouver au sein de bon nombre de séries mode, tandis que les robes à volants pourraient bien quant à elles truster les tapis rouges de 2014.

Ce que j'en pense :


Après une période de légère dépression (qui se matérialisa sous la forme d'une addiction au pyjama), Marc Jacobs apparaît aujourd'hui plus serein que jamais. Et si l'on regrette le caractère un brin monotone de son unique collection de saison, force est néanmoins de constater qu'il en émane une force tranquille, subtile, presque planante, qui ne peut laisser tout à fait indifférent. Tout comme l'extrême minceur des mannequins...

Voir toute la collection : http://www.style.com/F2014RTW-MJACOBS
Partager l'article
Par Lise Huret, le 14 février 2014 dans Défilés
Vous aimerez également
Marc Jacobs en 13 points
Il y a 7 mois - 3
EN SAVOIR PLUS
Défilé Marc Jacobs - Printemps/été 2015
Il y a 2 ans - 12
EN SAVOIR PLUS
Wanted : des sandales Zara esprit Marc Jacobs
Il y a 2 ans - 10
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
19 commentaires
Tous les commentaires
IsabelmarantophobeIl y a 2 ans
Magnifique défilé meme si j'avoue que le côté luxe des collections Vuitton va me manquer en dehors de ça cette femme marc jacobs est plus romantique que charismatique cette saison et c'est dommage . Mais bon quand on sait que ghesquiere chez lv sera un fiasco total on admire quand meme ce show ^^
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je pense qu'il faut laisser sa chance à Nicolas Ghesquière. S'il a l'audace d'imposer à Louis Vuitton une vision totalement différente de celle de Marc Jacobs, le résultat pourrait être très intéressant ;)
RÉPONDRE
IsabelmarantophobeIl y a 2 ans
Oh et seigneur Jésus ! Kendall kardashian jenner crée à 19 ans sa première polémique juste parce qu'on a apercu ses seins pendant qu'elle défilait . N'importe quoi -_-
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
C'est effectivement assez risible...
RÉPONDRE
AnaIl y a 2 ans
Juste par curiosité, Lise, comment regardes tu les défilés: via style.com ou en live streaming? OU tu es à NY?? Tu en fait une description si détaillée...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je regarde les défilés en streaming lorsque c'est possible. Sinon j'essaie de trouver le plus de photos possible sur le net (tant du décor que des looks).
RÉPONDRE
IléanaIl y a 2 ans
Je plussoie sur la description détaillée ;-) et d'ailleurs j'aime beaucoup comme tu abordes tes impressions des défilés : selon moi, tu nous racontes une histoire :-)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je suis heureuse que tu vois cela comme ça. Car à mes yeux, un défilé c'est effectivement une histoire que nous raconte chaque créateur.
RÉPONDRE
IléanaIl y a 2 ans
Pour en revenir au défilé, j'ai particulièrement apprécié les matières et ces savants dégradés de couleurs tendre
RÉPONDRE
ChoubidouIl y a 2 ans
J'aime bien cette collection qui donne effectivement une impression "cocon", et fait renaître chez moi -de façon assez déroutante- le souvenir des vieux catalogues Phildar de ma mère
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je vois complètement ce que tu veux dire en évoquant Phildar ;)
RÉPONDRE
LaurenIl y a 2 ans
Ahh.....
MERCI !
RÉPONDRE
LaurenIl y a 2 ans
Un "vrai" créateur : une histoire, un parti pris, un univers, une âme, de vrais vêtements.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
@Lauren : on est d'accord :)
RÉPONDRE
....Il y a 2 ans
J'ai adorée la collection. J'ai suivi le live streaming et c'était à tomber.
La bourgeoise grungy de Marc est toujours en forme. Les robes imprimés qui apparaissent vers la fin de la collection ont un côté surréaliste assez interessant. Les bombers en fourrure sont à la fois opulents et aeriens. Je ne suis pas fan des chaussures mais elles apportent cette tension necessaire au travail de Marc.

Je pense que Marc doit venir défiler à Paris.
Si Michael Kors est le nouveau Ralph Lauren, Marc a cette opportunité de devenir le Prada americain.
Cette collection, dans sa simplicité, son coté commercial, son pragmatisme tout americain et sa non-pretention aura plus d'impacts que toutes les pseudos-experimentations de la "jeune garde New-Yorkaise".

La collection Rodarte ressemblait à du mauvais Marc Jacobs d'ailleurs...

Lise, la collection Calvin Klein, qu'en as-tu pensé? J'ai adoré pour ma part. Si réaliste et tellement simple. A NYC, ce sont les grands noms qui impressionnent....
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
J'ai été très emballée par le traitement de la maille de Francisco Costa. Les contrastes de matières sont saisissants, et l'impression de douceur - tout sauf mièvre - est très forte.

Rodarte, je n'ai même plus envie d'en parler, tant je suis atterrée par leur non-évolution :/
RÉPONDRE
handMODEIl y a 2 ans
Les collections de MJ et CK m'ont effectivement surprises. Les codes stylistiques ont été bousculé, en cela c'est frais mais je n'ai pas été emballée :/... en revanche j'ai adhéré à celle de prabal gurung :) pour ses mélanges de couleurs et matières.
RÉPONDRE
SibylleIl y a 2 ans
défilé doux et poétique… très beau
RÉPONDRE
marianne blondie loveIl y a 2 ans
J'adore ce côté "femme de la lune".... ça change, c'est plus doux et accessible que d'habitude. joyeux retour!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode