Chronique #26 : Allure, look et botanique

Si la mode n'est pas un art, la composition d'un look, à l'instar de l'élaboration d'un bouquet de fleurs, peut parfois s'en approcher. Surtout lorsque l'on désire s'affranchir des codes et livrer sa propre partition...
Leandra Medine
Mardi 27 mai, 10h. Je pénètre dans la boutique luxuriante du fleuriste de la rue Bernard Palissy. À la recherche de fraîcheur et d'insolence, je laisse mon regard vagabonder. C'est alors que je suis attirée par de délicates pivoines rose-thé en boutons, puis par des branches piquées de minuscules fleurettes blanches (qui me rappellent celles bordant les champs de ma Lozère natale). Ayant en matière de fleurs horreur des associations traditionnelles, je trouve ce duo particulièrement rafraîchissant. Le fleuriste me propose alors d'y ajouter du "feuillage". J'hésite : je n'ai pas envie de "lisser" l'allure du bouquet. Mais lorsqu'il me présente une brassée de branches à l'allure sauvage dégageant un affolant parfum de cassis, j'acquiesce.

Je m'avance ensuite pour assister à la mise en forme de mon bouquet, lorsqu'un élégant septuagénaire en feutre et pardessus entre dans la boutique, jette un coup d'oeil puis me rejoint afin d'admirer le fleuriste à l'oeuvre. Une fois le bouquet terminé, l'homme au chapeau nous dit : "90% du temps les bouquets de fleuristes sont convenus, bourgeois, sans surprise. On s'en lasse en quelques secondes. Ici, il existe une sorte de magie qui rend les bouquets naturellement vivants, vifs et gais. Le vôtre madame en est d'ailleurs un bel exemple".

Sur le chemin du retour, en repensant à ses propos, je ne peux m'empêcher de faire le parallèle entre l'élaboration d'un bouquet et la composition d'un look...

Il est vrai que l'association de vêtements relevant d'un même champ lexical se traduit bien souvent par l'obtention d'une tenue certes irréprochable, mais manquant généralement d'âme et de panache. Pour réussir à susciter une émotion, à nourrir un style, à donner naissance à une silhouette intéressante, il me semble ainsi nécessaire de puiser les composantes de son look au sein de différents registres.

Cela peut se traduire concrètement par le fait de mixer des pièces patinées par les années à d'autres fleurant bon l'air du temps, associer un top très féminin à un pantalon brut, remplacer la chemise blanche de son tailleur par une chemise en jean, substituer l'étole réchauffant une toilette de cérémonie par une veste en jean jetée sur les épaules ou encore troquer les talons allant d'ordinaire de pair avec telle ou telle petite robe estivale contre une paire de boots. Mais aussi par fuir les total looks, les ensembles, les tenues coordonnées ou respectant un dress code à la lettre.

Autrement dit, arrêtons de nous réfugier derrière des "uniformes" certes stylistiquement corrects, mais manquant néanmoins cruellement de caractère. Et osons flirter avec les télescopages stylistiques générateurs d'allure à la Maja Wyh et autres Leandra Medine...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 30 mai 2014
Vous aimerez également
Chronique #81 : Ma
Il y a 16 heures - 9
EN SAVOIR PLUS
Chronique #80 : Calendrier Pirelli 2017
Il y a 5 jours - 25
EN SAVOIR PLUS
Chronique #79 : Souvenirs scolaires
Il y a 10 jours - 29
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
42 commentaires
Tous les commentaires
LouIl y a 2 ans
Comme j'aimerais savoir/oser dépareiller et mixer mes vêtements car tu as raison c'est comme cela que l'on arrive à avoir du style.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Il faut se lancer ! Tu verras ensuite cela viendra naturellement ;)
RÉPONDRE
MarieIl y a 2 ans
Je suis entièrement d'accord. Tout est dans l'art de mixer les styles ! Rien de pire qu'un total look.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
On est d'accord :)
RÉPONDRE
LucieIl y a 2 ans
Ouah! Vous me donnez une nouvelle vision du quartier Cherche-Midi, j'aurais jamais crû qu'un fleuriste et qu'un riverain puissent dénoter dans ce quartier plan-plan (à mes yeux, hein ^^)

Le pire c'est que la devanture de ce fleuriste - s'il s'agit de celui auquel je pense - m'avait tapé dans l'oeil mais je n'ai pas pris le temps de m'arrêter!

Post super inspirant! Mais perso au final je suis intimement convaincue que la mode peut est un Art: c'est l'expression des personnalités de chacun, certains font preuve d'audace, de conformisme, de maladresses, de talent... Mais quand ça passe entre des mains démiurges (!!!)
RÉPONDRE
LucieIl y a 2 ans
exemple: Yiqing Yin <3
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
La beauté intrigante et audacieuse des créations de Yiqing Yin est en effet assez subjuguante.
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
Tout cela est tout à fait vrai et très bien dit! Pour les bouquets de fleurs aussi je te rejoins je HAIS les bouquets classiques, le peu de fois où j'achète des fleurs c'est quand j'en trouve avec un style "je viens juste de les cueillir dans mon jardin". c'est pareil pour les jardins celui de Versailles est grandiose mais ne me touche pas du tout, je préfère de loin les jardins anglais plus "touffus" et avec un désordre légèrement maitrisé.
RÉPONDRE
NaomiIl y a 2 ans
Idem ! J'aime les bouquets "fleurs des champs", et je n'achète jamais de bouquet tout fait, je choisis toujours les fleurs séparément. C'est tellement plus vivant ! :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Ma vision du parfait jardin doit sûrement se rapprocher de la tienne : http://media-cache-ak0.pinimg.com/736x/9a/11/89/9a...
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
oh wow oui c'est sûr!
RÉPONDRE
NaomiIl y a 2 ans
Il faut absolument aller se promener au jardin Albert Khan à Boulogne, si vous ne connaissez pas déjà... Mélange de genres : un jardin japonais sublimissime, une partie anglaise...Au printemps quand les azalées sont fleuries, c'est incroyablement beau, et ressourçant.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Tu as tout à fait raison, j'aime également beaucoup cet endroit :)
RÉPONDRE
tiphaineIl y a 2 ans
Très belle chronique! J'aime ce mélange d'écriture élégante et de douces réflexions sur les petites choses de la vie.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
C'est gentil ! Merci :)
RÉPONDRE
CaroleIl y a 2 ans
Tellement vrai ! J'admire beaucoup Léandra Médine. Elle a de l'allure et arrive à rendre beau des mélanges qui pour le coup sont vraiment pas gagnés d'avance
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Le truc avec Léandra Médine c'est qu'elle ose et c'est cela qui fait son charme ainsi que le sublime de certains de ses looks.
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 2 ans
C'est en voulant meubler un peu plus mon appart' que je suis tombé sur la même conclusion.
Ayant fait acquisition d'un canapé et d'un fauteuil parfaitement raccord, il y a déjà un moment, je me suis mis plus récemment en quête d'étagères et autres meubles "de rangement".
Avec ses murs clairs, sa cheminée imposante et blanche, le canapé et le fauteuil en tissus épais et gris sur parquet très foncé, je trouvais que mon salon avait des allures de salon de "Haute couture" (servant plus à l'apéritif entre amis qu'à la présentation de modèles à quelques milliers d'euro à de richissimes clientes). Sous son aspect "Haute couture", il manquait aussi cruellement d'un supplément d'âme.
C'est après avoir parcouru les allées d'Ikea, Conforama et autre Fly sans savoir après trop quoi je "courrais", que je suis tombé il y a peu sur une petite boutique de centre ville et où j'ai craqué sur une belle étagère style industriel, acier et bois, cassant parfaitement le coté trop "précieux" de mon salon.
En m'analysant un peu, en cherchant de savoir ce que je souhaitais, en discutant avec une amie, je me suis volontier rendu compte de l'évidence : de trop avoir peur de la faute de goût, de trop avoir peur de regretter mes achats, j'ai fini par vouloir m'enfermer dans un style "petit bourgeois", méga chiant et triste à mourir.
Sans dire non plus d'aller à l'encontre de qui je suis et repeindre mes murs en orange, me laisser aller à un peu plus de "fun" fait partie de mes priorités.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
On est souvent récompensé lorsque l'on sort un peu des sentiers battus et que l'on ose prendre le risque de déplaire. Ton salon a l'air à ton image à savoir élégant, de bon goût, le tout panaché d'une petite touche d'insolence :)
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 2 ans
A cette "leçon de moral", si il y a bien 2 expressions qui me tiennent à cœur en ce moment, ce sont bien ces 2 là : "Mieux vaut la faute de goût que l'absence de goût totale" (Galliano) et "Tu t'es fouttu dans un moule et si ça continue, tu vas finir comme une tarte" (dans "Pieds nus sur les limaces") ;)
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
ah ah pas mal, je retiens!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
J'adore la deuxième !!!
RÉPONDRE
FabienneIl y a 2 ans
Bonsoir !
oh que oui, je partage ton avis sur le manque de beauté à propos des bouquets conventionnels. J'adore les fleurs des champs, elles tiennent longtemps dans les vases car elles ont résisté à beaucoup de turpitudes relatives au climat !
Comme toi, je suis originaire de la Lozère et quand j'étais enfant, nous faisions des ÉNORMES bouquets de jonquilles, de narcisses. Les prés en étaient remplis.
J'avais une grand-mère institutrice qui m'expliquait savamment la botanique lors que nous nous promenions en bordure des petites routes. Je trépignais un peu (beaucoup), pressée que j'étais d'aller rejoindre ma bande de copains. Je la remercie beaucoup de m'avoir transmis l'amour des plantes.
Amitiés à toi
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Ah la Lozère et ses champs jaunes de jonquilles !
Est-ce que la chasse aux cèpes et au dahut ont aussi fait partie de ton enfance ?
RÉPONDRE
AliceIl y a 2 ans
Telle une Mrs. Dalloway parisienne... C'est si beau.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
On flirte tous à un moment ou un autre de nos journées avec un personnage de roman :)
RÉPONDRE
jickyIl y a 2 ans
je suis davantage convaincue par les looks de Maja Wyh (que par Leandra Medine), à mon avis bcp plus portables au jour le jour, et aussi parce que, si l'on y regarde bien, elle arrive à des looks pointus et originaux avec rien qu'une somme de basiques qui, eux, de sortent pas tant que ça de l'ordinaire... Et ça, c'est très très fort, faut reconnaître!!! :-)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
C'est vrai que de par leurs composantes "basiques", les looks de Maja Wyh apparaissent plus accessibles, mais j'aime le grain de folie (certes souvent griffé) des silhouettes de Léandra Medine.
RÉPONDRE
CélineIl y a 2 ans
En tant que wedding planner et styliste, merci pour cet article!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Je t'en prie !
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
J'aime bien le look de Maja Wyh, elle fait plaisir avec son très confortable," boyfriend" sweat à capuche gris.
Je suis convaincue depuis longtemps qu'un soupçon d'irrévérence, de faute de goût, fait le goût : "Mieux vaut la faute de goût que l'absence totale de goût" exactement !
C'est vraiment ce qui est au cœur de la singularité, de son propre ADN stylistique. J'ai l'impressionnant que le dresscode très nonchalant en vigueur en France, fait vraiment passer à côté de cette notion.
Quand je n'ai pas de look, on me prend pour une Française, quand je suis stylée on me prend pour une étrangère...lol
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
La nonchalance n'est pas forcement pour moi synonyme de no look. Si elle est travaillée, assumée et un brin construite celle-ci peut donner beaucoup d'allure, non ?
RÉPONDRE
jodieIl y a 2 ans
Super chronique, j'ai envie de dire : comme d'habitude !

J'adore le parallèle que tu fais entre la mode et les fleurs, c'est super bien vu!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
C'est très gentil. Merci :)
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 2 ans
Très bel article !
Il est vrai, il faut oser sortir du mainstream et mixer pour créer son propre style qui traduit le mieux sa personnalité. Toutefois, en France, la vision de la mode reste assez cloisonnée, ce qui n'est pas les cas des Londoniennes qui elles s'éclatent, au risque de faire des fautes de goût
RÉPONDRE
Les PrecieusesIl y a 2 ans
Très intéressant. Quelles sont selon toi les blogueuses de mode françaises ( les 2 que tu cites sont anglo saxones non ?) qui illustrent le mieux ton propos ? J'ai du mal a en trouver qui me touche vraiment.
RÉPONDRE
seul et fabuleux !Il y a 2 ans
Et si la mode n'est pas un art, il faut quand même un artiste pour la créer. :)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
Oui, mais le no look à la Alt/Gainsbourg... nécessite un bon paquet d'euros. Seuls leurs jeans doivent être éventuellement accessibles. Avec des produits cheap, le rendu n'est pas tellement là.
Maja Wyh est l'illustration parfaite du dress for less avec un rendu stylistique indéniable et percutant.J'espère qu'on lui proposera de faire du stylisme-photo...
Enfin, bon, je serai toujours du côté des contre-cultures plutôt que de celui de l'intelligentsia parisienne de la mode :-) Leur pseudo no look est constitué de pièces élitistes, onéreuses, faire pauvre avec 3 SMIC sur le dos est leur credo...dans la vraie vie, on ne peut pas toutes et heureusement qu'un peu de créativité permet de rétablir la donne. Quand j'ai commencé à bosser dans ce secteur, j'ignorais tout de leurs codes, je suis venue avec mon look moins boring et plus genré. Avec un no look cheap en pensant les copier, on ne m'aurait probablement pas filer ma chance.
RÉPONDRE
elsaIl y a 2 ans
C'est marrant cet article, parce que j'ai toujours hésité entre deux métiers : fleuriste et styliste. Finalement je suis styliste, et grâce à toi, je comprends le lien consciemment ! En effet, si j'avais fait fleuriste, je voulais tout faire sauf des bouquets pompeux et classiques... Et sinon le titre de l'article, c'est en hommage au titre du film Arnaque, crime et botanique? ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Bien vu ;)
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 2 ans
C'est exactement ça !!! Le supplément d'âme. Et les exemples de Maja et Leandra sont parfaits. Ce sont des stylistes qui osent et parfois se trompent mais ça aussi j'adore. Elles se lâchent et s'amusent, ce qui est, selon moi, essentiel !
RÉPONDRE
MGFIl y a 2 ans
Quel plaisir à vous lire Lise !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode