Emmanuelle Alt, ou l'essence du "cool"

Ayant toujours été une inconditionnelle du style d'Emmanuelle Alt, de son allure effortless et de sa capacité à renouveler tout en nuances ses looks boyish, c'est avec enthousiasme que je découvris sa récente interview accordée au Telegraph...
Emmanuelle Alt

Ce que j'en retiens :


Les fashion weeks ne génèrent chez elle aucune angoisse vestimentaire. Il faut dire qu'elle ne fait pas partie de celles qui prévoient leurs tenues plusieurs semaines à l'avance (et se changent trois par jour), ni de celles qui cherchent à attirer l'attention à coups d'accessoires must-have.
Elle pense qu'avoir - ou non - de l'allure dépend davantage de la confiance en soi que de la manière dont on s'habille.
Enfant unique, elle avait une relation très proche avec son père.
Entre les shows, elle préfère retourner chez Vogue pour y travailler plutôt que de minauder auprès des photographes.  
Contrairement à la plupart de ses consoeurs, elle accepte sereinement le fait de vieillir.
Elle tient la chirurgie esthétique en horreur.
Emmanuelle Alt
Elle consacre 100% de son temps libre à ses deux enfants Antonin (18 ans) et Françoise (10 ans).
Elle ne fait rien pour elle : ni sport, ni sorties entre copines.
Elle s'est toujours efforcée d'aller au travail le sourire aux lèvres, afin de donner le bon exemple à ses enfants.
Elle a conscience que le plus important est d'être en bonne santé.
Elle tire son bonheur des choses simples de la vie et non de sa collection de chaussures.
Elle est difficilement blasée.
Elle admet que la dimension luxueuse des pièces shootées au sein du Vogue Paris le destine avant tout aux quadragénaires (c'est d'ailleurs pour cela qu'elle fit poser Sophie Marceau en couverture du numéro de mai).
Elle préfère surprendre plutôt que choquer.
Emmanuelle Alt

Ce que j'en pense :


"Humaine", c'est le mot qui me vient à l'esprit à la lecture de cette interview. Son authenticité - que j'ai longtemps pris pour un manque d'audace - me touche. J'aime quand elle avoue ne pas faire de sport, à l'heure où celui-ci se voit érigé en religion hypissime. J'aime quand elle évoque la difficulté à trouver du temps pour soi lorsque l'on travaille et que l'on tient à rester proche de ses enfants. J'aime son rapport dépassionné au vêtement.
On sent qu'elle ne joue pas, qu'elle n'essaie pas d'être une autre. D'où d'ailleurs l'insolente cohérence de ses looks, qui ont toujours brillé par leur constance et leur subtile nonchalance.
Entre absence d'égocentrisme, acceptation des outrages du temps et goût des choses simples, Emmanuelle Alt se révèle au final bien plus inspirante que les pages de son magazine...

Retrouvez l'interview sur le Telegraph :
http://fashion.telegraph.co.uk/Emmanuelle-Alt-I-dont-want-to-be-an-image.html
Partager l'article
Par Lise Huret, le 17 septembre 2014 dans Mannequins & Icônes
Vous aimerez également
Emmanuelle Alt, le (petit) fashion faux pas
Il y a 1 an - 23
EN SAVOIR PLUS
Les vestes ceinturées d'Emmanuelle Alt
Il y a 3 ans - 18
EN SAVOIR PLUS
Les talons hauts d'Emmanuelle Alt
Il y a 4 ans - 17
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
27 commentaires
Tous les commentaires
....Il y a 2 ans
La conclusion de ton article résume parfaitement ce que je pense d'elle. Elle est tellement interessante ( c'est le genre de fille avec laquelle on a envie de parler) mais son magazine est une coquille vide à côté.
Bizarrement, c'est sa spontanéité qui explique le côté ennuyeux de ce magazine (quand elle parle du fait qu'il n'y a pas de brainstorming pour les editos). Quand j'y pense, Vogue Paris est très centré sur Paris et le Triangle d'Or. C'est surement pour ça que je le trouve ennuyeux. Sous Joan Juliet Buck, il y avait un intérêt pour la culture francaise en général mais avec Paris comme point de départ.

Mais on peut le dire, elle est l'essence du cool. Son couple dans son ensemble est l'essence du cool. Son approche personnelle de la mode en fait une icone indémodable. De plus, les redactrices parisiennes ont l'habitude de faire "snob". Elle a un côté très grand public qui la rend très appreciable.

J'aimerai bien qu'elle arrête le Vogue Paris et aille faire du consulting pour Tom Ford tiens lol :)
RÉPONDRE
ClaireIl y a 2 ans
I L O V E H E R !
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
Superbe interview, on comprend mieux le personnage.
RÉPONDRE
JulytoseptemberIl y a 2 ans
Belle interview! J'aime définitivement son style, cool, rock et parfait à chaque fois! Je la trouve bien plus inspirante que ses consoeurs (Anna della Russo, Anna Wintour..) et plus accessible !
RÉPONDRE
....Il y a 2 ans
C'est drôle que tu mentionnes Anna Dello Russo car Alt est vraiment l'anti-ADR. C'est ça aussi que j'aime même si le plaisir que prend ADR a faire la star est assez communicatif.

Anna W est inspirante pour d'autres raisons: sa carrière, son ambition et son pouvoir. C'est une journaliste de formation. On ne peut pas la mettre sur le même pied d'egalité qu'une Alt. Anna Wintour est comparable à une Franca Sozzani. :)
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
Ah tant mieux qu'elle ne soit pas accroc à la chirurgie et au sport intensif, pfiou yen a marre de ça! Moi j'aime le sport mais c'est en train de me dégoûter tout ce pseudo engouement alors qu'au final quand je vais courir je ne vois pas âme qui vive! enfin bref, pour en revenir au sujet principal, j'ai toujours adoré son style mais j'avais une petite réticence quant à sa personnalité, je la voyais tyrannique en fait. Je crois que c'est à cause de ses collègues qui gravitent autour d'elle vêtues de la même façon et coiffées pareil, je me disais qu'elle devait imposer ses goûts à ses "petits soldats", enfin de compte c'est elles qui doivent la copier tout simplement!
RÉPONDRE
OliviaIl y a 2 ans
Une femme qui sait qui elle est. La confiance en soi, c'est tellement séduisant! J'adhère totalement à ce qu'elle dit par rapport à la chirurgie esthétique, une réponse solide que j'irai relire si jamais le doute s'insinuait un jour dans mon esprit (ton dernier article m'avait bien fait réfléchir)
RÉPONDRE
Dimitri. Il y a 2 ans
Anti-conventionnelle au point de l'appliquer à sa propre fille alors ? "Françoise", c'est d'un ridicule ! Qu'on ne vienne pas me dire que c'est pas pour se donner un genre ou pour faire honneur à l'arrière grand-tante de Bretagne ! Moi qui commençais, finalement, à l'apprécier, voilà que tout s'effondre à nouveau. Ça en dit bien trop sur sa personnalité pour que je puisse laisser ça passer.
RÉPONDRE
SarahIl y a 2 ans
Je ne vois pas en quoi Françoise est plus ridicule que Dimitri, et juger une personne sur le prénom qu'elle donne à son enfant dépasse tout snobisme, et surtout celui que tu prêtes à Emmanuelle Alt.
RÉPONDRE
Dimitri. Il y a 2 ans
Alors je suis snob, et n'ai pas honte un brin d'être ce que je suis, bien au contraire, reste qu'on ne m'ôtera pas de l'esprit qu'appeler sa gamine Françoise, c'est aussi un peu pour se donner un genre... Voilà tout ! Et j'affirme que Françoise en 2014, c'est bien plus ridicule que Dimitri. Mais j'aime beaucoup Sarah par contre !

Bref et pour en revenir à la trame de l'article, la tête pensante du Vogue Paris devrait être une véritable figure publique, représentante suprême de la mode française, si ce n'est internationale, avec une aura véritable, de pouvoir et d'intellect, ce qu'Emmanuelle Alt ne renvoie en rien et pour les réac' qui m'voudraient du mal, ça ne veut pas dire que je la pense idiote et faible. Ce magazine est amené à disparaître tant il s'enferme dans une bulle de snobisme - dont je ne fais malheureusement pas parti, je précise... - et subissant les railleries de la plus grande majorité de la population qui voit de plus en plus la mode comme un milieu ridicule, limité à ses excès, son luxe et sa luxure. N'importe quel sondage montrerait que moins d'1% de la population française a connaissance de sa personne, ce qui en dit long sur le Vogue Paris et son avenir, et sur la diminution considérable de son rayonnement.

Moi j'ai une question. À quoi sert exactement le Vogue en fait ? Quel est bon but aujourd'hui ? Car le peu de fois où il entre en ma possession, je me jette sur les publicités qui ont au moins le mérite de nous offrir des séries photographiques bien plus intéressantes que les shootings que le magazine peut lui-même contenir, en m'épargnant les rapports détaillés que les rédactrices ont pondu sur leur journée massage chez Guerlain et de la nouvelle teinte de vernis de chez CHANEL - au passage que la qualité des laques est scandaleuse, fuyez chez Dior, la nouvelle formulation est géniale ! -.
Enfin, je reste peu persuadé que les lectrices ont envie de voir en couverture Sophie Marceau qui n'en rate pas une dans le genre "je m'écoute parler même si ma carrière est à l'arrêt complet", alors qu'il vaudrait parfois mieux tenter un mélange des genres en s'octroyant la présence de personnalités médiatiques plus convaincantes, plus accessibles, plus vraies et peut-être un peu moins "luxueuses".
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 2 ans
En ce qui concerne le prénom Françoise je n'ai pas d'avis et après tout peu importe on appelle ses enfants comme on le souhaite. Par contre, je rejoins Dimitri à propos du magazine Vogue! Il me faisait rêver avant et j'y ai été abonnée pendant des années, mais maintenant quel ennui! Et ça ne date pas d'Emmanuelle Alt même avant le magazine commençait à décliner. Il renvoie en effet une drôle d'image, je sais pas si c'est snob ou autre chose, mais le commun des mortels ne s'y retrouve plus. Bref, maintenant je ne suis plus abonnée et même quand on veut me le prêter je n'en veux pas. C'est triste d'en arriver là...
RÉPONDRE
BackrolineIl y a 2 ans
C'est vrai qu'elle a de l'allure sans en faire trop, c'est vrai aussi que cet interview la rend plus sympathique que son apparence qui dégage qqch d'un peu froid ou rigide.
Mais n'oublions pas qu'avant tout une interview reste de la com, et même si je ne remets pas en question son capital sympathie, ne nous leurrons pas! ;-)
RÉPONDRE
NaomiIl y a 2 ans
Oui, je suis d'accord avec Backroline.
Je n'ai rien contre Emmanuelle Alt, stylistiquement parlant cette nonchalance très frenchy me plaît, ce "less is more" aussi : les Anna Dello Russo et autres Miroslava ont toujours l'air d'être déguisées, c'est drôle cinq minutes, fatiguant à force.
Mais malheureusement, cette intelligence, cette finesse d'esprit qu'elle semble dégager dans son interview, on ne la retrouve absolument pas dans son magazine... Pourquoi ?
C'est bien beau de se forger une image, mais je suis persuadée que c'est dans le travail et les productions intellectuelles (ou matérielles d'ailleurs) qu'on lit réellement l'essence d'une personne.
Alors peut-être qu'à Vogue il y a trop d'entraves, ou un passif trop lourd, ou que sais-je encore, pour qu'elle puisse pleinement exprimer sa nature... Ou peut-être sommes nous un peu trop naïfs et nous attachons trop vite aux images.
RÉPONDRE
FlewellIl y a 2 ans
Sans doute une des plus parisienne des parisiennes, plus terre-à-terre des mamans et plus humaine des travailleuses dans un paysage si hostile rempli de snobisme, rumeurs, juices, smoothies, yoga, it-tendances et autres extrêmes venus de l'ouest.

C'est ce que j'apprécie chez elle.
RÉPONDRE
HataIl y a 2 ans
Je suis d'accord dans l'ensemble mais elle manque de féminité, de grâce, je trouve qu'elle fait un peu chevaline... Je trouve que le dernier look jeans-chemise lui va mieux que tout le reste, elle a l'air vraiment à l'aise dedans mais elle ne peut pas porter ça pendant une fashion week, au vu de son statut, on attend plus de sa part. Je ne sais plus qui a dit "son magazine c'est une bouteille de vodka remplie d'eau... " c'est assez juste malheureusement...
RÉPONDRE
LilasIl y a 2 ans
Justement, le dernier look jean/chemise c'était lors de la dernière fashion week de New York...
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 2 ans
Ne joue-t-elle pas un peu trop dans le genre "naturel" ? C'est appréciable de voir quelqu'un évoluer dans ce milieu sans être trafiqué et sophistiqué, elle a de la chance d'avoir la ligne, mais elle n'est pas non plus un symbole d'élégance, pour nous du moins
RÉPONDRE
HataIl y a 2 ans
Je suis tellement d'accord !
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 2 ans
Sous cette apparente nonchalance E A est très carriériste et pas forcément la fille hyper cool qu'elle laisse penser (ce qui n'est pas critiquable en soi, d'ailleurs). Lorsque l'on est censé représenter la mode parisienne, on aimerait un peu plus d'audace de sa part (même si j'aime beaucoup son style, par ailleurs). Quand à renier la chirurgie...euh on en parle on pas ? (bon ok les injections ne sont pas vraiment de la chirurgie. Mais on ne va pas encore reparler de ça ! :-)) Entre l'image que l'on aimerait donner et la réalité il y a parfois un décalage, qui nous échappe peut-être aussi, un peu. Bien tenté !
RÉPONDRE
CohibaIl y a 2 ans
Je suis assez d'accord avec les réflexions de Virginie. La coolitude, l'anti-fashionista attitude d'Emmanuelle Alt est aussi très certainement une stratégie de communication.
Cela dit, ca fait aussi beaucoup de bien de voir quelqu'un comme elle qui rompt avec la pétasserie ambiante du milieu de la mode.
RÉPONDRE
vanessaIl y a 2 ans
Bonjour à tous et toutes,

J'aimerais juste savoir si vous reconnaissez la marque du blouson en cuir style perfecto de la première photo de ce post. Il est exactement adéquat à mon goût. Je ne trouve pas la source sur le net ... Merci pour l'information. Merci aussi pour ce blog qui est efficace et juste.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Elle portait déjà cette veste en 2012 donc ce n'est pas un modèle de la saison :/
RÉPONDRE
VanessaIl y a 2 ans
Merci pour votre réponse, si jamais vous voyez un modèle qui s'y rapproche dans l'esprit, dans la dégaine qu'il donne, je serais ravie de savoir où l'acheter! Merci pour les infos shopping. Aussi je cherche un blazer style balmain, fitté et épaulé... en 10 fois moins chères mais introuvable...
RÉPONDRE
maremeIl y a 2 ans
je suis très heureuse que des femmes comme elles évoluent dans la mode.
http://jsbg.me/wp-content/uploads/2011/04/emmanuel...
(un style, trop évident pour certains, mais qui a le mérite d'être le sien....)

Il faudrait d'autres Emmanuelles dans la mode, ne serait-ce que pour contrebalancer la tonne de jeunes pintades et de péripatéticiennes du style vieillissantes qui arpentent le trottoir à la recherche d'un objectif.(celles là mêmes qui m'amènent à avoir un peu honte d'aimer la mode)
RÉPONDRE
velouriaIl y a 2 ans
elle a surtout bossé pour "20 ans" et ça, c'est respect
RÉPONDRE
21grammesdemodeIl y a 2 ans
Merci Lise pour cet article, c'est sympa de découvrir la "vraie" vie de cette femme. Elle a une dégaine folle, je suis complètement fan de ses partis pris et de son attitude effortless et tellement juste à la fois... grosse leçon fashion!! ;-) bye
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 ans
Et bonne leçon de vie aussi :)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode