Défilé Prada - Printemps/été 2015

Entre dunes angoissantes, hair code étrange et lignes rétro, les Gemma Ward, Fei Fei Sun et autres Lara Stone présentèrent une collection Prada à l'aura singulière...
Défilé Prada 2015

L'ambiance :


Cette saison, point de mignardises élaborées pour accueillir les Shala Monroque, Anna Dello Russo et autres Carla Sozzani, mais de simples tranches de pain sec surmontées d'un carré de chocolat noir. Pas de doute, l'ambiance est au "survivalisme"...

La femme Prada :


Propulsée au coeur d'un monde post-apocalyptique, la femme Prada tente de se reconstituer une garde-robe digne de ce nom. Elle ne dispose pour cela que de son maigre savoir-faire en matière de couture, d'une ou deux chutes de toile de coton, de quelques patrons classiques et de fragments de ses luxueuses toilettes d'antan.
Défilé Prada 2015

La collection :


Entre manches à bords francs, points de couture apparents, patchworks de tissus effilochés, empiècements de brocard télescopant leurs homologues en toile de jute, damassés dévorés et bandes de matières luxueuses permettant de finaliser un manteau, les silhouettes Prada - aux volumes tantôt seventies, tantôt Renaissance - interpellent par leur sophistication précaire et leur beauté difficile. Ajoutez à cela des longueurs chastes, des mis-bas désuets ainsi que des teintes classiques - voire austères - réveillées de temps à autre par un éclair de couleurs acides, et vous obtiendrez une collection aux effluves vintage, cérébrales et paradoxalement automnales.

Les pièces fortes :


Les jupes en cuir - droites ou froncées - aux empiècements de brocards, les manteaux étroits aux coutures graphiques, les blousons chamois et les petits pull courts sans manches devraient tous figurer en bonne place au sein des carnets de commandes des acheteurs.
Défilé Prada 2015

Ce que j'en pense :


Plus que jamais, la beauté pradienne se fait fuyante, difficile d'accès. Miuccia Prada parle ainsi de "beauté impossible", à des années-lumière de l'évidence, une beauté que l'on construit et non que l'on reçoit. Confectionnés à partir de tissus extrêmement simples et de bribes de matières luxueuses, ses vêtements élégants sont la matérialisation parfaite de cette beauté plus intellectuelle qu'esthétique.
Et si le gimmick des coutures non finies apparaît parfois trop premier degré et si certaines silhouettes manquent clairement de fashion appeal, force est de constater que prises séparément, les pièces de saison se révèlent souvent convaincantes.
Il est enfin appréciable que le message stylistique de cette collection ne soit pas directement assimilable par la fast fashion. À l'heure où tout se doit d'être instantané, il est revigorant de voir la mode oser aller au-delà du vêtement, raconter une histoire inspirante et exiger un peu de temps pour être comprise...

Voir toute la collection : http://www.style.com/spring-2015-ready-to-wear/prada/
Partager l'article
Par Lise Huret, le 22 septembre 2014 dans Défilés
Vous aimerez également
Défilé Prada - Automne/hiver 2014-2015
Il y a 2 ans - 9
EN SAVOIR PLUS
Marc Jacobs, Prada addict
Il y a 2 ans - 16
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
10 commentaires
Tous les commentaires
seul et fabuleux !Il y a 2 ans
Le détail qui me plait : Le poignet de chemise qui dépasse de la manche de la veste ou du pardessus.
RÉPONDRE
AnneIl y a 2 ans
Moui, bon, qui a envie de s'entendre dire toute la journée: "attends, tu as un fil qui dépasse?"... pas moi en tout cas!
RÉPONDRE
....Il y a 2 ans
J'attendais avec impatience ta review du show Prada.
Je trouve ce qui se passe cette saison assez interessant. Quand j'ai commencé à travailler dans la mode (il y a de cela 13 ans), Tom Ford et Miuccia Prada donnaient systematiquement le LA de la saison. Leurs défilés partagaient enormement de points communs et lancaient les tendances à venir. C'est drôle de voir que cette saison, Tom Ford, Gucci & Prada interpretent les 70's en mode "Best-Of".

Et je dois dire que cette collection Prada me laisse franchement sur ma faim. Je pense franchement que le "mauvais goût" Prada qui est un bon goût en soit est devenu terriblement assimilable. Il n'y a plus grand chose de subversif une fois que l'oeil est habitué à ça. Si les robes translucides de l'hiver m'ont horrifié, rien n'est plus conventionnel que cette collection Prada été 2015.

C'est un Best-Of, un best-Of Prada/Miu Miu de 2005 à 2013. Elle a tout mit: les jupes de l'été 2008, le gimmick des coutures de l'été 2010...etc. Miuccia est connue pour prendre des éléments de ses vieilles collections pour les emmener vers quelque chose de totalement nouveau. Là, c'est un peu lazy. Il y a de belles choses que je rêve de porter mais dans l'ensemble, il n'y a pas vraiment d'idées nouvelles ou qui ont l'air nouvelles. Et après une très bonne collection croisière, je suis vraiment déçue. Exactement comme pour le défilé Tom Ford.

Je me demande par contre quels vetements iront jusqu'à la production...
La collection n'est pas mémorable mais Gemma Ward ouvrant le show restera dans les memoires des fashionistas :)
RÉPONDRE
NinaIl y a 2 ans
A part le décor et le Come Back de Gemma Ward & Lara Stone qui sont assez réussit, je trouve que la collection me rappelle les vêtements trop sage portée par les grands mères et les bonnes soeurs des années 50.
Qui voudrait de nos jours porter ce genre de robes pour l'été ?
Cela dit, certaines jupes longues en cuir et quelques petits pulls sont assez désirable.
RÉPONDRE
R.Il y a 2 ans
J'aime beaucoup le thème de la collection ! Mais pas du tout les coupes... Et en effet, je suis d'accord, les bords-francs c'est un peu trop "attendu" :)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 ans
Lise, j'adore le "beauté intellectuelle". Je ne suis pas blasée par le style de Miuccia bien au contraire. I WISH I LL BE A PRADA GIRL IN THE PRADA'S WORLD.
J'aime beaucoup, ce vestiaire 'Deschiens" hype et sophistiqué que les beautés téléréalité-géniques ne pourront pas s'approprier. Parce que Miuccia, à sa façon donne encore et toujours sa version de la féminité.. une femme plus cérébrale, moins "fatale" sur le plan esthétique... une anti bimbo !!! Voila, un joli vestiaire d'intello ! On peut lui reprocher de s'inspirer un peu trop des pauvres mamas du Sud qui s'habillent un peu comme ça. Il y a une silhouette de la collection qui m'a fait penser à Miuccia elle-même. Une célébration de la dignité élégante des classes indigentes est aussi sur le podium. Ses études en sciences politiques et son penchant gauchiste ressortent. On a beau dire, les femmes créatrices c'est autre chose. Miuccia Prada est une grande dame.
Je cours chez Mamie Blue m'offfrir une paire de lunettes E. Khan que je vais assortir avec ma robe 3 trous à brocart (identique à celle de la photo, au milieu) + chaussettes hautes. Viva Miuccia ! Les cuirs sont somptueux, je suis contente d'être assez menue pour me projeter dans les silhouettes proposées.
RÉPONDRE
NaomiIl y a 2 ans
Ce vestiaire "Deschiens" : haha mais oui, c'est tout à fait ça !

Dans l'opulence des collections italiennes, Prada impose une autre image de la femme. Ce n'est pas pour me déplaire.
Au départ j'étais un peu dubitative... Mais plus je regarde cette collection, plus j'y vois de la sagesse, de la retenue, mais aussi de la fantaisie et de la maîtrise, plus je pense comprendre ce que Miuccia Prada a voulu faire.

Et Gemma Ward bon Dieu de bon sang !! Son retour après des années de silence, colle parfaitement à l'ambiance de la collection. Quelque chose de simple, et d'humble, pas tapageur, pas racoleur. Bien ouéj !
RÉPONDRE
jickyIl y a 2 ans
... et le retour de la semelle bois matière durable-austérité! :-)
RÉPONDRE
RomainIl y a 2 ans
Il s'agit de ma collection préférée de cette saison.
Bien qu'étant un homme, je m'identifie ENORMEMENT à la philosophie de survie du show : bien que jeune, j'ai dû à de nombreuses reprises abandonner un semblant de confort, et rassembler ce qu'il me restait pour rayonner de nouveau (oui c'est très métaphorique mais dur à expliquer), pour ainsi recommencer, pour chaque fin un nouveau départ.
Tenter de faire du beau avec ce qu'il me restait, et je dirais même, faire du beau avec l'idée même de perte, de rassemblage maladroit.

Cette collection est un hymne magnifique au courage, au désir d'aller de l'avant malgré les épreuves de la vie.
RÉPONDRE
sheighIl y a 2 ans
Je comprends l'idée mais je trouve au final tout ceci hautement prétentieux.
Comment faire comprendre aux gens qu'on n'a pas besoin de grand chose mais qu'au final ça va leur coûter un bras!
Sinon visuellement ce n'est pas franchement un réussite!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode