Les sequins selon Dior

1116
Lentement mais sûrement, Raf Simons continue de fusionner sa propre grammaire au champ lexical de la maison Dior. Une fusion qui donne naissance cette saison à des pièces iridescentes à l'audace élégante, au twist futuriste et à la saveur sportswear...
Défilé Dior Pre-Fall 2015
Présenté à Tokyo début décembre, le vestiaire Dior Pre-Fall 2015 offre une dimension inédite aux paillettes disco. Abandonnant leur look "Diana Ross" au profit de pièces plus casual que rétro, ces dernières s'y révèlent en effet bien plus inspirantes que par le passé. Sur le podium, les sous-pulls aux reflets tantôt réglisse tantôt aluminium se chargent ainsi d'égayer austères manteaux et longues robes en cuir 7/8, tandis que les combinaisons en maille irisée injectent ce qu'il faut de fantaisie à des petites robes pour héroïne de manga.

Au fil des passages, le sequin gagne en sophistication en s'associant aux denses lainages de robe-pulls Bar à la coquetterie futuriste (voir ici et là), mais aussi en venant doper la nature basique de pulls-overs à col roulé. Des pulls chatoyants qui, une fois glissés sous des robes en fourrure luxueuse, composent d'insolents mix and match de textures.

Ajoutez à cela quelques robes du soir en peau de sirène recouvertes de chaste jersey liquide (permettant de patiner l'éclat de leurs écailles disco), une poignée de pièces en tricot mêlant sequins et motifs alpins ainsi que des sous-pulls sixties esprit Paco Rabanne venant dérider gris souris et bleu officier et vous obtiendrez une collection fusionnant intelligemment créativité et dimension commerciale.
Backstage Dior Pre-Fall 2015
Et si l'idée de traiter en mode boule à facettes des pièces à l'ADN plus pragmatique que festif n'est pas vraiment nouvelle (cf. Atto Resort 2014), elle n'en confère pas moins à cette collection une dimension inspirante, voire excitante. Rien de plus efficace en effet que de voir des basiques twistés par une matière insolente (on se souvient notamment du succès des marinières à sequins Balmain et des modèles en fourrure Marc Jacobs).

Dans ce contexte, nul doute que les paillettes Dior se verront plébiscités aussi bien par les Diorettes officielles que sont Marion Cotillard et Jennifer Lawrence que par les rédactrices de mode et les clientes de la maison parisienne, qui apprécieront la déclinaison prêt-à-porter de ce gimmick cocktail. Sans parler de la très probable appropriation du travail de Raf Simons par les enseignes fast fashion, qui permettra à la modeuse lambda de s'essayer au sequin urbain.  

Dans la pratique, celle-ci ne devra pas hésiter à s'inspirer des duos scintillants/mats proposés par Raf Simons en optant pour le trio sous-pull noir brillant/robe chasuble ardoise mat/bottes réglisse, pour le duo sous pull argenté/cardigan café ou encore pour le mix robe trapèze bleu marine irisé/ample gilet kaki.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 16 décembre 2014 dans Les tendances
Vous aimerez également
Alber Elbaz, bientôt chez Dior ?
Il y a 1 an - 40
EN SAVOIR PLUS
Rihanna, le nouvel atout Dior
Il y a 1 an - 24
EN SAVOIR PLUS
Les cuissardes selon Dior
Il y a 1 an - 26
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
16 commentaires
Tous les commentaires
AnneIl y a 1 an
Une bien jolie collection qui devrait effectivement inspirer les enseignes bon marché. C'est réjouissant! J'aime beaucoup les robes à carreaux et autres motifs! Les sequins, bon, c'est peut être plus difficile au quotidien...
RÉPONDRE
....Il y a 1 an
Je n'ai pas trouvé cette collection top. J'ai vraiment l'impression que Raf Simons fait abstraction totale du corps dans sa mode. Les silhouettes étaient evidemment peu flatteuses...ce qui nous emmenne aux moments Red-carpet risibles des egeries Dior.
La collection en elle-même? Très MiuMiu, Nicolas G pour Vuitton & Chanel. J'ai aimé les tops en sequins mais je les avait deja aimé chez Atto & chez Tom Ford. Cette robe pull spectaculaire me rappelle Gaultier.

Même si Raf à "modernisé" Dior (c'est un grand mot pour moi), je me demande s'il a reussit à elargir la clientèle maison. La cliente Dior est classique, conservatrice et lady-like. Je n'ai pas l'impression que Dior s'adresse aussi (à la difference de Chanel) aux femmes actives avec la vie qui va avec.
Dior a toujours été trop précieux pour moi. Et malheureusement, même si j'ai aimé certaines collections ou pièces sous Raf, je n'ai jamais eu envie d'acheter (hormis les escarpins).
RÉPONDRE
MGFIl y a 1 an
Tout à fait d'accord avec vous. Le vêtement éclipse là totalement le corps.
RÉPONDRE
Comme ...., la mode de Raf Simons chez Dior me laisse dubitative. Je trouve qu'il a de bonnes idées, du talent, mais les silhouettes manquent souvent de grâce et de fluidité.
RÉPONDRE
ElsaIl y a 1 an
Je viens de la voir à l'instant sur style.com puis je passe sur votre site, et pof, une analyse ;) Si c'est pas merveilleux ça ! Merci ;)
Soit dit en passant, je me régale devant cette collection, c'est comme un petit bonbon. On ressent une paillette intellectuelle, parsemée comme il faut, sur les pièces qu'on voulait dépoussiérer (sous-pull, robes chasubles...). Je me réjouis :)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 1 an
Héhé, comment porter au quotidien le gris argenté, le gris pailleté, la couleur aluminium ?
Je viens de craquer également pour cette couleur.
La robe tricot fait très Chanel et les robes Manga sont pas mal. Les shoes sont impressionnantes !
On lui a dit de moderniser Dior, littéralement, cela donne une collection très "space" aux accents trés futuristes. Les clientes Dior, un peu lunaires, vont-elles s'en remettrent ? Le tapis est déjà rouge sang.
RÉPONDRE
MarinetteIl y a 1 an
Je n'y crois pas : j'ai envie d'un sous pull à sequins là maintenant tout de suite ! Et pourtant je ne suis pas du genre à kiffer les paillettes. Je ne sais pas si je dois cette nouvelle lubie à Raf ou à Lise mais je ne vous en remercie pas ;)
RÉPONDRE
handMODEIl y a 1 an
oui! quand j'ai vu les robes à carreaux je me suis dit "c'est du Chanel!" ça n'a gêné personne au studio création Dior? Bon à part ça, le coté paillette pour tous les jours j'aime beaucoup, surtout quand elles sont suggérées. J'ai eu dû mal à adhérer franchement pour l'ensemble de la collection mais j'aime l'état d'esprit créatif de Raf Simons.
RÉPONDRE
sheighIl y a 1 an
Zéro pointé!
RÉPONDRE
CheymaIl y a 1 an
J'adore les petits cols roulés à sequins, très Malene Birger (http://www.net-a-porter.com/intl/product/459521/By...), mais je reste très nostalgique de la période Bill Gaytten chez Dior. Raf Simons a beau être un génie, je retrouve rarement l'ADN Dior dans ce qu'il fait.

www.cheyma.com
RÉPONDRE
pruneIl y a 1 an
Un peu décevante cette collection, non ? Heureusement qu'il y a ces sequins !
Cette première robe bleue claire est si peu flatteuse pour le corps, on dirait presque qu'elle est "mal coupée"...
RÉPONDRE
MerrygoroundgirlIl y a 1 an
Vraiment très admirative du travail de Dior, cette collection est vraiment éblouissante, j'aime énormément!
RÉPONDRE
RomainIl y a 1 an
Cela ne vous gène pas que les collections pre-fall et resort de Dior défilent?
Autant je salue l'incroyable talent de Simons, autant je suis choqué : 1 an, 6 collectons sans parler des autres projets, environ 2 mois entre chaque collections??? Aberrant.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est la surenchère : Chanel défile... alors Dior défile. Le rythme des collections est en effet affolant. Mais les pre-fall et resort sont très rentables, d'où leur montée en puissance...
RÉPONDRE
NaomiIl y a 1 an
Les robes pour héroïnes de manga ! J'aime. :)
Et j'aime aussi particulièrement les sous-pulls à sequins. Finalement je trouve cette collection pas si mal, même si j'étais dubitative au début.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Comme toi, j'ai mis du temps à lui trouver des points positifs. Mais une fois détaillée et analysée, elle m'est apparue plus intéressante que prévue.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode