Chronique #45 : Envie d'ailleurs...

Cela va bientôt faire deux ans que nous sommes rentrés du Canada. Deux années riches sur tous les plans où j'ai savouré comme jamais de vivre à Paris. Aujourd'hui, alors que TDM est sur le point de faire peau neuve, je me sens à nouveau prête à mettre les voiles. Cette fois-ci, j'ai envie de chaleur, de sable, de simplicité et de douceur de vivre...
Les Maldives
Si le fait de quitter la capitale n'est plus pour nous qu'une question de temps, il arrive encore que les choses se floutent et que je me mette à douter. Dans ces moments, je me dis que loin de Paris je risque de perdre le fil des tendances, de passer à côté d'opportunités professionnelles, de rater de sublimes expo, de perdre des amis, de ne plus sentir le pouls de la mode...

Très vite cependant, je réalise que toutes ces préoccupations ne sont pas les miennes, qu'il s'agit en fait d'un condensé du discours que l'on me tient généralement lorsque j'évoque le désir de partir très loin. Au fond de moi, je sais que tout ira bien. Notre vie n'a jusqu'à présent suivi aucun chemin préétabli et si cela continue de dérouter bon nombre de mes proches, j'ai appris au fil du temps à être fière de notre singularité.

Je sens qu'il est temps pour nous de repartir. Plus que jamais, j'éprouve le besoin de me mettre à distance de l'agitation perpétuelle de la ville, de consommer moins, d'avoir moins de choix à faire au quotidien ("poisson grillé ou poisson vapeur ?", "short ou short ?"). J'ai envie de porter peu de vêtements, de finir mes journées sur le sable, d'avoir le temps d'écrire...

Point de vue professionnel, je sais que me "mettre au vert" me sera infiniment profitable. Je ne me suis en effet jamais sentie aussi lucide sur la mode que lorsque nous habitions à Vancouver. Tel un designer qui choisit d'adopter un uniforme afin de mieux se concentrer sur sa création, m'éloigner "géographiquement" du monde de la mode me permet de mieux l'analyser, le disséquer, le comprendre. Je remercie en cela Internet, qui me permettra de continuer à scruter le moindre soubresaut du fashion system, et ce même à l'autre bout de la planète.

Et si nos prochains mois devraient être parisiens, j'ai bon espoir d'attaquer la rentrée sous d'autres latitudes. Une parenthèse d'un an ou deux après laquelle nous reviendrons - à Paris ou ailleurs - prêts à refaire le plein d'énergie urbaine, d'euphorie citadine et de vibrations culturelles...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 27 février 2015
Vous aimerez également
Chronique #80 : Calendrier Pirelli 2017
Il y a 2 jours - 25
EN SAVOIR PLUS
Chronique #79 : Souvenirs scolaires
Il y a 7 jours - 29
EN SAVOIR PLUS
Chronique #78 : Canada Goose or not ?
Il y a 14 jours - 112
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
104 commentaires
Tous les commentaires
marieIl y a 1 an
Quelle chance extraordinaire pour vous deux ainsi que pour Charles !
La possibilité de Londres a donc été écartée j'imagine ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Pour un temps, oui ;)
RÉPONDRE
marieIl y a 1 an
J'en ai profité pour relire ta chronique Paris-Vancouver de 2011, WAOUH, le monde de la mode n'a pas beaucoup changé en 4 ans...
RÉPONDRE
anne jIl y a 1 an
On regrette rarement d'avoir osé mais toujours de ne pas avoir essayer...
Qu'une belle aventure de vie s'offre à toi ( vous).
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Je pense la même chose que toi. Vivre sans regrets est un but en soi ;)
RÉPONDRE
Marie2ParisIl y a 1 an
Comme je te comprends, et comme je t'envie!
Puisque vos métiers vous offrent cette possibilité et comme tu le dis, avec internet, pas de problème pour rester connectés, autant saisir cette chance. En plus, pour un tout petit, quoi de plus enrichissant que de grandir dans des lieux différents et de s'imprégner d'autre cultures? Charles aura la chance d'être un citoyen du monde :-)
Et puis tu pourras partager ton petit paradis avec nous, on voyagera un peu grâce à toi ;-)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
J'ai hâte de vous écrire mon premier week diary de là-bas ;) Mais il faut que je sois patiente... Ce qui n'est malheureusement vraiment pas mon fort :/
RÉPONDRE
BrunetteIl y a 1 an
Oh, un peu les mêmes questions ici en ce moment mais pas la même souplesse professionnelle malheureusement. Quelles sont les destinations que vous avez en tête ? :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
On attend que tout soit finalisé pour vous dire où nous nous envolons ;)
RÉPONDRE
BrunetteIl y a 1 an
OK! Tu prends les paris ? :) je vous verrais bien en Thaïlande, ou Madagascar ! (j'avais aussi pensé USA West Coast mais c'est vrai qu'avoir un visa relève du marathon administratif).
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 1 an
Nous vous envions presque de cette possibilité d'envol ! Vous avez raison, ce sont des choses qu'il faut faire lorsqu'on est jeune, lorsque les enfants ne sont pas encore scolarisés. Tant d'expériences, tant de richesse emmagasinée, qui vous serviront après, peut-être même dans le regard que vous porterez sur la mode...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Je pense aussi que partir loin de Paris peut être très enrichissant et ce sur de nombreux plans :)
RÉPONDRE
....Il y a 1 an
Etant rentré Mercredi de 6 jours au Ghana et habituée à voyager regulierement, je comprends totalement ton envie d'ailleurs. Même si j'adore Paris, c'est une ville dont je me lasse au bout de 2 semaines.
Je pense aussi que travaillant dans la mode, tu as forcement besoin d'être stimulé par autre chose car pour moi, tout ce qui est absorbé ici en France ou même en Europe a déja été un peu standardisé. J'ai particulierement été frustré par le buzz parisien (qu'on a voulu rendre national) autour de Jeff Koons qui pour moi est un non-evenement en soi.

Alors, ton envie d'ailleurs rime plutot avec Afrique, Asie ou Amerique?
J'entends beaucoup parler de Miami & Los Angeles ces derniers temps...hormis le fait qu'il se passe beaucoup de choses là bas, ce sont des villes moins superficielles qu'elles n'y paraient.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Jeff Koons ? Une très belle opération marketing à l'instar de son oeuvre, non ?

J'aurais bien aimé L.A. mais c'est tellement dur d'obtenir un visa que j'ai fini par faire une croix sur l'Amérique....
RÉPONDRE
AnnaIl y a 1 an
Y a l'Amérique du Sud aussi...
RÉPONDRE
CarolineIl y a 1 an
C'est drôle, je suis partie à plusieurs reprises (mais pour des périodes courtes) et c'est dingue les réactions de gens! Ils ont peur pour vous!
C'est une très bonne chose de partir, à Paris, on a le nez dans le guidon et on regarde son nombril...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Je pense que lorsque les gens sont confrontés à des choses qui les déroutent, leur première réaction peut être assez violente car cela les confronte à leurs propres choix ou non-choix...
RÉPONDRE
anaIl y a 1 an
J'ai hâte de connaitre votre destination. Quelle chance!!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
On attend que tout soit ok pour vous le dire ;)
RÉPONDRE
AdelineIl y a 1 an
Comme je me retrouve dans ta phrase "..j'ai appris au fil du temps à être fière de notre singularité".
Mon copain et moi sommes à Londres et meme si ce n'est pas loin de Paris, nous avons eu droit à toutes les reactions de la part de nos amis et famille, plus ou moins positives. Mais avec le temps, je suis fiere d'avoir sauté le pas, de vivre de folles aventures, apprendre une langue et surtout avoir trouvé un travail super interessant.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Au fil du temps on apprend à faire abstraction des peurs des autres et à s'écouter. Je comprends à quel point tu dois être heureuse aujourd'hui de vous être fait confiance :)
RÉPONDRE
AdelineIl y a 1 an
En tout cas, quelque soit la destination, ce sera toujours un plaisir de te lire. Ta plume est l'une des plus belle de la blogosphère :)
RÉPONDRE
RosalieIl y a 1 an
Tu me fais rêver... vous avez tellement raison, foncez ! :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
On fonce :)
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 1 an
Super!j'aimerais en faire autant, surtout en cette période de temps pourri! Pour ce serait sûrement la Polynésie, superbes plages, belle culture, tatouages maori et j'adore leur accent! L'Australie est tentante également, mais beaucoup trop à la mode en ce moment, ça me gave.... La Nouvelle Zelande me semble aussi une bonne destination, il y a la plage, la montagne, les forêts et c'est le rêve pour les fans du Seigneur des anneaux comme moi! Peu importe, vous ferez certainement le bon choix! =)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Tu t'en moques si c'est à la mode. L'Australie est un pays qui vaut le coup ! Et si tu as moins de 30 ans tu peux bénéficier du PVT, un visa vacances/travail d'une durée d'un an. Après c'est beaucoup plus dur d'obtenir un visa...
RÉPONDRE
WilliamIl y a 1 an
C'est vrai qu'on entend parler de l'Australie de plus en plus. Et ça se comprend...
J'y suis allé 5 petites semaines, en 2009. Plus du coté de Melbourne et un "malheureux" Week-end sur Sydney. Ayant de la famille qui y vit depuis plus d'une quarantaine d'année, ça simplifie beaucoup de choses.
L'autre destination bien à la mode aussi et qui ne me déplairait pas, c'est Bali.
Mais entre voyager pour les vacances et y vivre, sacrées différences.
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 1 an
Chère Lise,

Comme je comprends et partage cette envie d'Ailleurs !
J'ai grandi à travers le monde (principalement dans des pays chauds) et une fois adulte il n'était pas concevable pour moi de vivre en France où je me sens trop vite "à l'étroit" et " éteinte".
Mes parents avaient fait le choix de partir alors que je n'avais que 3 ans et mon frère quelques mois. Ils ne l'ont jamais regretté.
Nous sommes revenus en France quand j'entrais au lycée, et tout s'est bien passé.
Toutefois, comme il fallait s'y attendre à 18 ans je suis partie faire mes études à l'étranger et ne suis jamais rentrée.
Et si actuellement je n'ai pas le bonheur de vivre sous les tropiques, c'est quelque chose qui me manque profondément. Soleil, sable, douceur de vivre et parfums exotiques j'ai l'impression que cela fait partie de mon a.d.n. Alors je profite de chaque vacances pour m'échapper avec ma famille et retrouver cette paix ;)

Je ne doute pas que ton petit Charles développera ce goût du voyage, il vous reviendra de lui donner des racines.
Une fois encore, je te souhaite ainsi qu'à ta jolie famille tout le meilleur pour cette nouvelle aventure et pour le futur en général.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Tu ne peux pas savoir combien j'ai hâte de voir Charles abandonner ses chaussures ;)

Merci pour le partage de ton expérience :)
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 1 an
:)) Les chaussures...!!! Mes parents nous envoyaient en France les mois d'été durant les vacances scolaires et là pas toujours évident de rester " les pieds à l'air" ! Ce fut l'un des ajustages les plus difficiles pour moi lorsque ma famille est revenue en France : rester toute une journée les pieds enfermés dans des chaussures !
Aujourd'hui encore ( et pourtant je ne réside pas dans un pays chaud) je suis toute l'année en tongs à la maison ( ça surprend souvent les visiteurs quand les températures sont négatives dehors;) Il est des habitudes qui ne se perdent pas !
RÉPONDRE
Indispensable en effet de faire la distinction entre les peurs que nous communique l'entourage et notre propre ressenti. Quand j'ai décidé de partir vivre en Russie, que n'ai-je entendu sur la vie horrible qui m'y attendrait !! Mais à aucun moment je n'ai douté que je prenais la bonne décision et les arguments plus ou moins de bonne foi des uns et des autres ne m'atteignaient pas. J'ai aussi eu la chance d'avoir alors dans mon entourage une personne qui m'a fortement encouragée. J'étais seule à l'époque : c'est une grande chance que sur ce plan-là Julien et toi ayez les mêmes désirs. Partir seul est une chose, partir à deux (et même à trois avec un enfant mais il est encore en bas âge) c'est par certains côtés plus compliqué...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Indispensable mais pas toujours facile :/
La Russie ? Tu as eu du courage de partir seule. C'est vrai que c'est plus facile lorsque l'on est deux, c'est plus rassurant... Avec un bout de chou ? C'est peut-être un peu plus compliqué mais je crois complètement gérable.
RÉPONDRE
FrançoiseIl y a 1 an
Lise salut! I read you every day mais là je voulais commenter. Viens à Seattle ! On a besoin de fashion-sensitive people here! Vraiment! Puis on pourrait enfin se rencontrer ! Bon peut-être San Francisco est faisable aussi ! Bises !

Françoise
RÉPONDRE
VeroniqueIl y a 1 an
Bonjour Francoise,

Moi je suis sur le point de quitter Seattle, apres 10 ans. (Sammamish, en fait). Peut-etre nous connaissons-nous, sans le savoir, nous sommes-nous deja croisees, chez des amis communs, par exemple.

Puisqu' il est ici, question de mode, je suis reconnaissante a Seattle d' une chose: le merveilleux magasin Filson. J' emporte quelques tresors qui, j' en suis sure, vieilliront avec moi.
RÉPONDRE
FrancoiseIl y a 1 an
Veronique ! Oui maybe our paths crossed! Tu t'en vas quand ? Peut-etre pouvons-nous se rencontrer autour d'un the au lait. :)
RÉPONDRE
VeroniqueIl y a 1 an
Dans un mois. J' ai deja vendu ma voiture, aussi, il te faudra venir a Sammamish, si tu le souhaites. J' hesite a mettre mon adresse e-mail, ici. Peut-etre Lise pourra-t-elle te la communiquer?
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 1 an
C'est fait :)
RÉPONDRE
FrancoiseIl y a 1 an
merci !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
On a vécu à Vancouver... On a envie d'expérimenter un autre style de vie. Mais immigrer aux USA n'est vraiment pas facile. LA et San Fransisco sont très attirants mais quasi inaccessibles (problème de visa :/).
RÉPONDRE
VeroniqueIl y a 1 an
Bah, apres Vancouver, c' est bon, vous connaissez. L' Amerique du Nord est tres uniforme, en fait, avec juste un peu plus d' arrogance et d' esprit petit bourgeois cote US.

En tout, j' y aurai passe 17 ans, un an dans le Connecticut, six a San Francisco et dix ans dans la banlieue de Seattle. J' ai une soeur au Canada, en Nouvelle Ecosse, et je passais souvent mes vacances en Colombie Britannique.
RÉPONDRE
VeroniqueIl y a 1 an
Si non, pour mon experience de San Francisco, je me souviens que c' etait une ville peuplee de trentenaires pleins aux as, gosses de riches et jeunes professionnels - car l' immobilier y est hors de prix. Une fois maries, ils immigraient tous vers les banlieues ou vivaient deja leurs parents, pour elever leurs enfants dans des maisons avec jardins. Ici, aux US, a peu pres tout le monde, dans les classes moyennes en tous cas, vit son existence selon ce meme shema, en fait.

PS. Si non, pour le climat, ville tres ensoleillee, mais ou on se caille grave, meme en ete. Sache aussi que, s' il fait plus chaud a LA, la mer est genre a 12 degres toute l' annee. Fi des baignades sans combinaison; et je ne parle meme pas des requins: il y a sans arret des accidents avec les surfers. Un jour, j' ai pratiquement assiste a la decapitation d' un plongeur en apnee par un grand requin blanc (on n' a jamais retrouve la tete).

Bon, mais tu l' auras compris: je suis en fin de sejour et j' en ai ma claque. A chacun de se faire son experience, bien sur.
RÉPONDRE
severi27Il y a 1 an
J'ai connu ce besoin de quitter Paris (après 10 ans), c'est aujourd'hui fait et j'en suis ravie ;-)
J'ai rédigé de nombreux posts à propos de mon besoin de moins acheter et des tentations nombreuses que Paris offrait en matière de consommation.
Lien 1 : post faisant état de mon ras-le-bol
http://simplicityisnotsoeasy.blogspot.fr/2013/09/my-opinion-about-paris.html
Lien 2 : post parlant du départ
http://simplicityisnotsoeasy.blogspot.fr/2014/02/leaving-paris-definitely.html
Lien 3 : augmentation de mes achats, causes
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est merveilleux que tu aies pu partir et t'épanouir loin de l'agitation de la capitale. J'espère que tu continues d'aller bien :)
RÉPONDRE
severi27Il y a 1 an
Oui pour le moment, ça tient côté santé.
Voilà en substance ce que je disais dans le dernier post dont le lien ne s'est pas affiché ;-)
En 2004, je suis rentrée vivre en France après avoir passé 2 ans aux Pays-Bas, une occasion professionnelle s'est offerte à moi à Paris, je m'y suis donc installé. Je n'avais jamais vécu ici, je suis originaire de Corrèze, je suis allée à l'Université de Toulouse et suis très peu venue à Paris alors que j'étais inscrite en doctorat à la Sorbonne. Une fois sur place, j'ai commencé à m'imprégner de la rue, en constatant que les femmes, quel que soit leur âge, sont particulièrement soucieuses de leur look. Je lisais peu la presse féminine, je me suis abonnée à Elle, et progressivement mais sûrement de nouvelles envies se sont déclarées. Une longue période de consommation effrénée a débuté, jusqu'à une prise de conscience brutale. Pour moi, il est désormais préférable de posséder moins mais mieux (le fameux LESS IS MORE), d'attendre avant de passer en caisse, même s'il m'arrive encore d'acheter sous l'impulsion du moment. Je regrette d'ailleurs la majorité de ces achats spontanés car ils répondent plus à une contrariété qu'à un besoin, ils permettent de combler un vide momentané, un manque, une gêne.
RÉPONDRE
isisIl y a 1 an
Tu as raison…. ce sont les autres qui nous retiennent à Paris !
Mais la vraie vie ? Où est elle finalement ?
Où on est bien et ce, sans artifices !!!
Moi aussi je me pose ces questions en ce moment.
Isis
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
La vraie vie est là où tu décides qu'elle soit. A Paris ou ailleurs. L'essentiel à mes yeux est d'être en adéquation avec ses rêves mais avant cela de savoir quels sont nos rêves.
RÉPONDRE
isisIl y a 1 an
C'est exactement mon problème actuel… quels sont mes rêves du lieu de vie… Paris me fatigue de plus en plus… mais je déteste la province….
Ma fille passe son bac
Mon mec vient d'acheter une pharmacie à Paris…
AHHHH je suis pieds et points liés !!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Ah oui là cela semble compliqué de bouger dans l'immédiat... Mais peut-être que tu pourras t'échapper régulièrement et ainsi savourer Paris lorsque tu y reviens ;)
RÉPONDRE
isisIl y a 1 an
C'est ce que je fais !!!!
Je suis un peu dans le rapport : Paris je t'adore mais Paris je te déteste !!
Ni avec toi ni sans toi comme dans la femme d'à côté de Truffaut !
RÉPONDRE
AnnaIl y a 1 an
AHHH tout lâcher et partir... Je t'envie ta liberté et admire ta force de caractère car il en faut sans aucun doute pour oser vivre ses rêves... Alors bravo, bon vent et merci de continuer à partager cette expérience de là où tu seras :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
On est pas encore partis... On criera victoire lorsque je vous écrirai mon premier week diary "on the beach" ;)
RÉPONDRE
CéliaIl y a 1 an
Tu as raison, vous êtes jeunes et votre enfant n'a pas encore d'amis et une école qui pourraient éventuellement lui manquer, il faut en profiter!
Et puis je comprends tout à fait cette lassitude, du mode de consommation etc...

J'habite dans le Nord, et je peux te dire que j'ai très envie de vivre ailleurs, je finis mes études et on verra ! Je supporte de moins en moins l'hiver, ça me déprime...
J'aimerais bien un endroit avec de beaux paysages et du soleil mais bon il faut y trouver un travail aussi... :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Le Nord a ses bon côtés : les gens y sont plus chaleureux qu'ailleurs ;) Mais c'est vrai que niveau grisaille ce n'est pas top :/
RÉPONDRE
Lou et SwannIl y a 1 an
Partir c'est aussi un moyen de se réinventer!
Changer d'environnement nous pousse à sortir de notre zone de confort et souvent nous rend plus audacieux et plus fort aussi.
En fait notre vie c'est à nous de la construire là où nous voulons et comme nous voulons et cela demande souvent du courage!
Bonne route vers ce changement!

Christine
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est exactement cela : ce que j'aime le plus dans le fait de partir loin de ma zone de confort est que le quotidien est rempli de petits défis :)
RÉPONDRE
SylvieIl y a 1 an
il y a 15 ans maintenant, je suis partie pour "suivre mon mari" à l'étranger; j'ai lâché un super job à contre cœur, et franchement, j'en ai bavé car ce n'était pas mon choix, que le pays n'avait rien d'exotique, et que j'avais l'impression de laisser tomber ma vraie vie, pour un vide obscur. Donc rien à voir avec toi ! Et pourtant, cette expérience a été un véritable virage, et un nouveau départ. Comme quoi, il y a du bon à casser la force des habitudes. Good luck pour tes projets.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Es-tu aujourd'hui toujours à l'étranger ?
RÉPONDRE
Anneso_jIl y a 1 an
on ne vit qu'une fois. Et c'est tellement bon de se nourrir d'autres expériences. Profitez en.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Carpe diem :)
RÉPONDRE
ZaelleIl y a 1 an
Comme je te comprends! jaime déménager souvent surement en raison de mes parents qui le faisaient tres souvent quand j'étais petite.
j'ai besoin de partir tt les 3-4ans pour un nouveau lieu..après je reste essentiellement en France mais déjà c'est assez marrant!pour le moment les enfants le vivent super bien et nos boulots en sont bouster.la difficulté cela peut être les amis mais on aime notre mode de vie dans une découverte perpetuelle
Mon frère fait de même,avec ses enfants ados et à l'international et je dirai que mes neveux sont des ados très epanouis....
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Nous sommes les nouveaux nomades ;)
RÉPONDRE
SylviaIl y a 1 an
Je crois que le plus important est de vivre en accord avec soi meme , où que ce soit! Moi ce que j adore dans mon quotidien , c est d'être proche de mes amis et de ma famille. Pour autant vous avez bien raison de bouger car votre petit garcon est encore tout jeune et c est à cet âge là qu il faut bouger. Plus difficile de bouger avec des ados .... Il y a un pays que j ai adoré récemment , c est l Afrique du Sud et la ville du Cap en particulier. La coolitude alliée à des paysages de tout beauté et une population tres dynamique et jeune.j adore vous lire donc je continuerai apres....
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Il n'y a pas de règles pour être heureux :)

Je rêve de découvrir le Cap, je n'en entends que du bien !
RÉPONDRE
ElsaIl y a 1 an
Mon rêve serait de créer des bijoux au bord de la plage de Perissa, à Santorin, ça, ce serait juste <3 Puis les vendre en ligne ! haha ! ;) Cette plage est à mes yeux merveilleuse, je ne me suis jamais autant sentie bien sur Terre qu'à cet endroit.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Et pourquoi pas ? Sérieusement il y a-t-il des choses qui t'en empêchent ?
RÉPONDRE
AnnaIl y a 1 an
Mouais... Tout le monde a envie de vacances prolongées à la plage.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Il ne s'agit pas de vacances, mais d'une nouvelle tranche de vie :)
RÉPONDRE
Café ModeIl y a 1 an
Moi je voudrais revenir sur l'aspect mode de tout ça (on a déjà parlé plein de fois ensemble du fait de partir tout court, et tu sais à quel point j'approuve votre démarche tant elle est constitutive de votre identité). Les gens qui émettent des réserves pour vous quant au fait de vous éloigner de Paris ont des réactions compréhensibles, mais ce sont des gens qui ne fonctionnent pas comme toi. Ils ne savent pas exploiter la richesse du Web comme toi. Ta façon de bosser m'a fait réfléchir quand j'étais à la Fashion Week de Londres, où l'état d'esprit des gens de la mode m'a particulièrement agacée. Non, aujourd'hui, on n'est vraiment plus obligé de se coltiner les gens de la mode pour aimer et écrire sur la mode. Tu as donc bien raison de poursuivre ta route loin d'eux. Elle me paraît nettement plus moderne et inventive que celle de personnalités de la mode bien établies, mais figées dans leur fonctionnement.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Tu ne peux pas imaginer à quel point ton commentaire me touche. Tu me comprends si bien...

Cela fait des années que je travaille en "périphérie", et si j'ai pensé plusieurs fois à intégrer le sérail, j'ai fini par comprendre que ma différence était ma richesse, et qu'il n'est plus nécessaire de "show your face" pour être crédible.

Je bénis par ailleurs l'ère du numérique, qui m'offre une immense liberté !

Merci pour ton ouverture d'esprit. Ca fait un bien fou !
RÉPONDRE
christine z cIl y a 1 an
c'est une vrai richesse que tu offres à ton enfant..Il sera d'ici et d'ailleurs. Moi j'étais bilingue à 3 ans et je vis une partie de l'année ici et là bas..La seule chose c'est que je ne suis de nulle part mais en même temps je suis de partout
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 1 an
C'est exactement ça, " de nulle part et de partout à la fois".
Mes 4 enfants sont tous nés à l'étranger ( c'est toujours la valse des passeports quand on voyage, que de temps perdu à chaque fois aux douanes...) et tout comme moi s'ils n'ont pas de vraies racines à un endroit précis et ne savent pas trop quoi dire quand on leur demande d'où ils viennent, ils se sentent vraiment nomades.
Et maintenant avec internet ils conservent leurs vrais amis ( pour les autres le tri se fait plus vite), ce qui était plus fragile quand il n'y avait que la voie postale.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est vrai qu'Internet facilite grandement les échanges ! Lorsque nous étions au Canada, je me sentais presque plus proche de certains membres de ma famille car nous faisions l'effort de skyper régulièrement.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
"bilingue à 3 ans" : une vraie chance !
RÉPONDRE
christine z cIl y a 1 an
pas vraiment le choix ,si tu veux avoir des copains tu dois parler leur langue :)l'immersion quoi ..Il semble que cela accentue la dyslexie d'être bilingue si tôt mais c'est vraiment une grande richesse .Et après pour apprendre d'autres langues c'est plus facile ..on dirait que mon cerveau ,bien vieux maintenant à 56 ans et 11 mois et demi ;),était très élastique ..Quelque soit l'endroit ou j'ai vécu ,en quelques mois voire semaines je me débrouillais dans la langue du pays .Par contre à l'écrit c'est juste bilingue et surtout en arabe ..J'ai compris la manière de construire les phrases mais rien que dans l'alphabet pourtant très proche de nous c'est la cata ..Parler oui mais écrire et lire lè lè càd non non
RÉPONDRE
frenchgirlshoesIl y a 1 an
coucou Lise .

comme je te comprends! apres 15 ans de vraie expatriation dans une grande capitale (londres..et il y a 15ans ce n'était pas si à la mode et bcp m'ont dit "oh la la mais t'es folle!!!") j'ai passé les plus belles années de ma vie d'adulte de 25 à 40ans. Puis quand on a eu bébé qui est née à londres, tout est devenu plus compliqué et moins rigolo. je ne voulais pas lui proposer cet environnement. on s'est dit qu'il fallait descendre de ce manège, de ce buzz permanenet pour revenir à l'essentiel. une vie loin du consumérisme fou mais plus proche de la nature.
Nous avons beaucoup songé à partir comme toi à partir au bout du monde (nous avions aimé Bali) puis finalement nous sommes rentrés dans le Sud de la France..pour sa lumière magnifique, la plage , la villa (avec piscine, énorme jardin et gazon anglais..), le ski à 1heure, le wakeboard à 10mns, la corse et l italie à proximité ...
Nous ne resterons peut-etre pas mais en tous les cas quel bonheur pour la petite qui grandit dans un environnement sain et qui peut marcher les pieds dans l'eau .
Et ça, tu vois, j'ai troqué mon pentouse londonien contre une baraque de charme et c'ets le meilleur choix qu 'on ait pu faire.la petite est en ce moment meme au fond du jardin , elle est sur sa balançoire à jouer avec des fourmis je pense, et il fait 20 degré au soleil....

Et finalement je travaille depuis la maison. incroyable mais vrai!
alors tu sais les autres...laissez les parler et vivez votre reve..

le bonheur est dans le pré

x
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Vie urbaine trépidante et ensuite mise au vert dans un petit coin de paradis au soleil : ton parcours de vie me fait rêver.
RÉPONDRE
FrenchgirlshoesIl y a 1 an
lise dis moi une chose: es tu obligee de partir loin? Ne peux tu pas choisir toi aussi un sud en Europe pas trop loin des ce tes cultures, d une bonne scolarite pour ton fils etc...
N y a t il pas , comme pour mon histoire, la possibilite de trouver un compromis entre qualite de vie et quantite de sable ? Devez vous emigrer si loin?
En gros viens me rejoindre. Ici c est bien la france loin du bruit de Paris...
Douce nuit (suis dans mon jardin, y a des etoiles et le chant nocturne des grenouilles)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
On a beaucoup pensé à la France. Au Sud Ouest. Et peut-être que c'est là que nous finirons par poser nos valises. Mais aujourd'hui nous avons envie d'un peu plus d'aventure. Charles sera en maternelle donc je ne m'inquiètes pas pour l'école ;) Pour le reste je fais confiance à la vie !
RÉPONDRE
MarieIl y a 1 an
Quelle chance tu as ! Mais cette chance tu l'as provoquée aussi quelque part :)
Julien, quand est-ce que sera mise en ligne la nouvelle version du site ? Dans mes souvenirs, c'était février/mars, j'ai hâte !
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 1 an
Les maquettes sont terminées à 100%, reste à coder le tout :p

Je pense qu'il me faudra plusieurs semaines pour tout terminer :)
RÉPONDRE
MarieIl y a 1 an
Bon courage !
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 1 an
Vu le climat social et politique en France, et les pestes dans la mode, partir permet de se régénérer un peu. J'aimerais m'installer à Lisbonne. Allez, dites-nous, vous allez où ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Patience ;) Tout cela est encore incertain. Je ne veux pas me faire et vous faire une fausse joie...
RÉPONDRE
ElodieIl y a 1 an
Bonjour,
Je suis assez curieuse, comment faîtes vous pour travaillez ainsi à distance? Vous basez-vous sur les blogs et les magazines en ligne ? Et la vision des "vrais" gens dans la rue ne vous manque pas ?
Par ailleurs, bonne chance pour vos nouvelles aventures :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Lorsque nous sommes à l'étranger, je m'inspire des mêmes choses qu'à Paris (personnes croisées dans la rue, expos, livres, émissions radio, cinéma...). Mais c'est vrai qu'internet permet de suivre à distance et très facilement les défilés ou les dernières news mode ;)
RÉPONDRE
Sónia GonçalvesIl y a 1 an
Quel chance Lise!

On habite au Portugal avec notre fils de presque 3 ans et ont a trop envie de partir. Au soleil ou au froid peut importe. Du moment qu'on part et qu'on soit ensemble. Pour nous pas très évident donc je vous envie un peut ;-)

Plus tôt pendant le déjeuner on discutait de l'école du petit pour la rentrée 2016 et mon mari me disait: c'est juste que je veut pas trop y penser car j'ai encore l'espoir de pouvoir partir et de devoir lui trouver une autre école :-)

Je vous souhaite tout le bonheur et j'espere pouvoir continuer a vous lire.

Bonne chance!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
J'espère que vos projets pourront rapidement se réaliser !
RÉPONDRE
MathildeIl y a 1 an
Je ne vous connais pas mais je suis ravie pour vous. Chaque fois que je viens ici, je lis beaucoup de quiétude et de joie, et ça fait du bien. Je suis sûre que quel que soit votre choix, ce sera le bon. Moi, mon projet de vie c'est d'avoir un boulot épanouissant, un amoureux avec qui je suis sur la même longueur d'ondes, des amis fantastiques, zéro, un ou plusieurs enfants et en cadeau bonus avoir le luxe de prendre du temps pour moi et de voyager. Je pense que ça sera le cas. J'ai déjà l'amoureux et les amis, mes études sont finies dans 2 ans et je sais déjà m'écouter et me comprendre.
Merci pour votre blog !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Merci à toi Mathilde pour tes mots :)
Eh oui tu vas avoir la vie que tu désires, j'en suis certaine. Et même s'il y aura certainement des ajustements, tu sauras retrouver ton chemin car tu sais déjà où tu vas :) Belle vie à toi !
RÉPONDRE
NaomiIl y a 1 an
Décidément Lise, je me sens un peu plus proche de toi à chaque article... :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Tu es un amour :)
RÉPONDRE
TwinkleIl y a 1 an
Tout mon support Lise pour cet envie d'ailleurs que je partage.
Après 9 ans à l’étranger (en Europe, donc assez facile) et après bientôt 9 ans de retour chez nous, l'envie de bouger est toujours présente. Je crois que c'est salutaire de changer nos habitudes et nos repères. Et puis, comme beaucoup le disent, avec un enfant en bas age c'est assez facile. Et puis tes articles, je pense, vont être de la même qualité ou meilleure, car cela va avec l'auteure de TdM ;-)

Avec l'article je déduis que vous pensez changer de continent, n'est ce pas?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
On s'éloigne en tout cas beaucoup de la France ;)
Mais tout va lentement... J'aimerais avoir une baguette magique pour nous transposer directement là-bas et pour régler d'un coup tous les points clés (école, connexion internet, location, voiture etc...). Mais on va y arriver ;)

Merci pour ton soutien !
RÉPONDRE
SidoIl y a 1 an
L'essentiel est d'aller dans un pays où on peut communiquer et lier des vraies relations avec les locaux. Sinon... J'ai vécu 2 ans en Chine à l'époque où je ne parlais pas chinois (j'ai appris depuis car ça devient de plus en plus indispensable quand on bosse avec la Chine). Et j'ai un souvenir cuisant de l'ennui intersidéral du milieu expat passé les trois mois de découverte. Bref si vous pouvez vraiment vivre en vous imprégnant en profondeur des saveurs locales, alors c'est une expérience géniale qui vous attend !
RÉPONDRE
BabethIl y a 1 an
Bonjour Lise,
Je viens tout juste de lire ton article, et comme il résonne en moi ! Merci, encore une fois, pour ta justesse et ta fraicheur. Je vis à l'étranger depuis tout juste 10 ans, et je ne me vois pas retourner à Paris. Je pense qu'il y a pour chacun de nous, à chaque période clé de notre vie, un endroit sur terre qui nous correspond plus qu'un autre… Ce parcours "géographique" est en quelque sorte le miroir de notre évolution personnelle, de nos envies, de nos rêves. Ce que notre entourage en pense n'importe pas, puisqu'il s'agit finalement d'une décision de l'ordre de l'intime, celle de s'écouter et de prendre soin de soi et dans ton cas, des siens. La vie que l'on se construit en partant de ce désir, de cet instinct, ne peut qu'être saine et harmonieuse.

Bonne chance chère Lise, je te souhaite beaucoup de bonheur dans ton nouveau pays.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Merci Babeth, tu poses des mots très justes sur notre envie d'ailleurs :)
RÉPONDRE
tildeIl y a 1 an
Ha Paris ! J'en rêve mais j'en ai peur, je crois que je vais plutôt tenter de l'éviter et rester vivre dans des villes plus petite (vive internet et le shopping en ligne...) si tu en as la chance profite du calme ! ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Ca vaut le coup d'y vivre un peu ;)
RÉPONDRE
T.Il y a 1 an
Bonjour Lise,

Voilà un peu plus de 5 ans maintenant que je suis 'Tendance de mode'. A l'époque, j'étudiais la com' et je rêvais de faire carrière dans la mode. Je suivais ton blog quotidiennement (presque religieusement) et te demandais souvent des conseils (auquel tu répondais toujours si gentiment :)). Je suivais également plein de blogueuses et essayais de m'inspirer d'elles. En fait, j'étais complètement paumée, à côté de moi-même et souffrais de graves troubles alimentaires.

Peu à peu, j'ai évolué. J'ai arrêté de suivre des blogueuses, n'y voyant plus d’intérêt et surtout agacée par ce côté promotion et marketing. En fait, le milieu de la mode ne me correspondait pas, le milieu dans lequel j'évoluais dans ma ville ne me correspondait pas. J'évoluais dans un milieu qui n'était pas en accord avec moi-même. Je ne me connaissais pas. Mais ça, je n'en étais pas consciente.

Une fois mes études terminées, j'ai écoutée la voix qui criait en moi de PARTIR et c'est ailleurs que je me suis trouvée.

Je vis aujourd'hui depuis 3 ans à Amsterdam avec l'homme de ma vie (rencontré là). J'exerce un métier auquel je n'aurais jamais pensé à 18 ans mais qui me correspond tellement! Je suis tout simplement heureuse.

Entre temps, je n'ai jamais arrêté de lire ton blog. Malgré mon intérêt de moins en moins grand pour la mode, ta manière d'écrire et d'appréhender les choses, me parle baucoup. Et là, cet article. Ton envie d’ailleurs. De t’éloigner d’un mode de vie misant sur la consommation. La réaction des proches. Une fois de plus, ton blog résonne en moi.

Alors je voudrais te souhaiter bonne chance et que cette nouvelle aventure continue à faire de toi cette femme si sensible et forte à la fois qui m’inspire tellement. Quand on suit son cœur et ses sentiments, on est sur le bon chemin, où qu'il soit.

Ps : Connaitrais-tu des livres qui parle de ce sujet de 'partir et ce retrouver ailleurs'. J'ai envie de lire, comme pour partager avec d'autres ce que j'ai vécu, cette renaissance.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est merveilleux que tu aies réussi à finir par t'écouter ! C'est le plus cadeau que l'on puisse se faire. Et ton exemple prouve une fois de plus que lorsque qu'on fait des choix "forts" la vie nous le rend au centuple !

Merci pour tes mots qui me touchent beaucoup.

Je te souhaite une très belle vie :)

Pas vraiment de livre à te conseiller. Je n'avais pas trop accroché à "Mange, Prie, Aime" ;) Mais tu peux tenter !
RÉPONDRE
FrenchgirlshoesIl y a 1 an
Lise,
On se connait pas et je me mele de ce qui ne me regarde pas mais achete un bouquin vraiment bien qui aborde les sujets qui, je pressens , raisonneront et t apportera qqs cles... Ou a lire peinarde les pieds dans l eau :))
"Le chemin le moins frequente" Scott peck .
Pas un livre mievre ou un self help book a la noix mais une belle reflexion sur la vie.

Ps. Je ne suis in l auteur ni action naitre d Amazon !

Douce nuit
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est noté ! Je vais le commander :)
Merci beaucoup
RÉPONDRE
AurelieIl y a 1 an
Bonjour Lise! j'arrive un peu après la bataille mais j'ai découvert ton blog récemment (ironiquement, pas par la mode mais par le running....;).
J'habite également à Vancouver depuis près d'un an en couple, et bien que ce ne soit pas tous les jours un long fleuve tranquille, c'est la meilleure decision que nous ayons prise! Je me retrouve beaucoup dans tes articles, aussi je voulais te remercier pour tes mots très justes, et vous souhaiter le meilleur pour l'avenir en famille (j'ai hate de connaitre la destination)! Quelle chance pour ton petit Charles de vivre cette aventure!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
En te lisant je n'ai qu'une envie : aller faire le tour de Stanley Park en courant !

Bon courage pour tout !

Merci pour ton commentaire aussi doux que motivant :)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode