Défile Céline 2016Défile Céline 2016Défile Céline 2016Défile Céline 2016

Défilé Céline - Automne/hiver 2015-2016

3312
Entre rock industriel et musique brésilienne, Phoebe Philo souffle le chaud et le froid sur une collection automne/hiver où glamour et grammaire conceptuelle tentent de fusionner pour le meilleur...
Défile Céline 2016

Les inspirations


Phoebe Philo s'attaque cette saison aux notions de glamour et de "sexyness". Deux concepts que la créatrice avait jusqu'ici soigneusement évité, mais auxquels elle décide aujourd'hui de se frotter afin de tenter d'y apporter une définition "célinienne".

La femme Céline


Radicalement cérébrale, la femme Céline tente d'injecter un peu de fantaisie et de sensualité à sa garde-robe. Peu coutumière du fait, elle commet quelques maladresses, dont le premier degré naïf se révèle plutôt touchant. Elle finira cependant par faire une pause salutaire dans son questionnement quasi métaphysique en revêtant des atours au minimalisme rassurant.
Défile Céline 2016

La collection


Le vestiaire de Phoebe Philo alterne cette saison entre toilettes au glamour intello et looks permettant à la femme Céline de garder les pieds sur terre. C'est ainsi que les manches des pulls côtelés se terminent façon renaissance, que les robes empruntent à la lingerie satin et découpes soutien-gorge, que les manteaux se parent d'opulente fausse fourrure, que les étoffes rapiécées laissent entrevoir la peau nue et que les redingotes édredons se déboutonnent sur les épaules. Dans le même temps, les robes pulls épousent chastement le corps, tandis que les capes et autres combinaisons pantalons floutent la silhouette.
Or, parmi ces diverses toilettes au discours fort et peu nuancé se glissent parfois des modèles réussissant subtilement la synthèse des deux univers. On pense notamment à la robe gainée d'une ébauche de corset conceptuel, aux manteaux stricts à l'imprimé zébré suave, aux amples jupes en cuir sensuel, aux trenchs en cuir souple à la tournure féminine et aux volumes puritains, mais aussi et surtout aux chemises aux imprimés naïfs et aux nonchalantes manches fendues.
Défile Céline 2016

Les points forts


Les graphismes animaliers empruntés à des livres pour enfants offrent à la collection une agréable fraîcheur espiègle. De leur côté, les manteaux zébrés, les robes et jupes en cuir souple, les dos nus ainsi que les redingotes rétro/minimalistes de divas hollywoodiennes devraient séduire tant les acheteurs que les clientes Céline.

Le dress code


Cette saison, le mot d'ordre est "long sur long". Les chemises se portent ainsi dégoulinant sur les jupes longueur midi, la longueur des manteaux flirte avec celle des jupes qu'ils recouvrent, tandis que les longs pulls étroits descendent sur de larges pantalons.

Les accessoires


Phoebe Philo se lance dans le contenant pour gadgets high-tech en n'imaginant rien de moins qu'un holster pour guerrière urbaine ayant troqué son magnum contre un téléphone.
Défile Céline 2016

Les chaussures


La créatrice britannique offre sa contribution à la tendance "baskets immaculées" en livrant une tennis slip-on aux allures de chaussure orthopédique du futur. Entre décolleté cheville sensuel et bout carré masculin, les ankle souliers en cuir tressé (parfois bijouté) se révèlent quant à eux bien plus intéressants.

Ce que j'en pense


Pour cette collection, Phoebe Philo s'est demandée "comment le glamour pouvait fonctionner dans la vie de tous les jours, tout en restant authentique". La réponse se révèle "Célinienne", à savoir peu évidente à première vue.
En voulant rationaliser cette notion (que Wikipedia résume ainsi : "Charme envoûtant, séduction qu'une actrice de cinéma ou une jolie femme exerce par son attitude sensuelle et sa tenue vestimentaire suggestive"), Philo nous livre en effet des toilettes aux détails volontairement maladroits. Cherchant à exprimer une nouvelle séduction à la Yohji Yamamoto, elle s'amuse ainsi à dépenailler ses mannequins. Le résultat s'avère malheureusement souvent artificiel et proche de l'exercice de style, à l'instar de la peu convaincante étole à pompons de fourrure ou encore des manteaux en soie Georgette. Ce n'est finalement que lorsqu'elle s'autorise à lâcher prise et à s'affranchir de cette obligation tacite de livrer du look intello que la créatrice parvient à convaincre. Mise entre les mains d'une femme plus adepte des Stan Smith que des froufrous, la notion de glamour devient alors un alliage subtil entre sophistication, insolence, confort sensuel et rigueur déjouée...

Voir toute la collection : http://www.style.com/fall-2015-ready-to-wear/celine
Partager l'article
Par Lise Huret, le 10 mars 2015 dans Défilés
Vous aimerez également
Phoebe Philo, Céline et moi
Il y a 9 mois - 20
EN SAVOIR PLUS
Défilé Céline - Printemps/été 2015
Il y a 2 ans - 19
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
12 commentaires
Tous les commentaires
jickyIl y a 1 an
le trench en cuir façon Handy Bag, suis pas sûre, par contre... :-)
RÉPONDRE
NinaIl y a 1 an
A part quelques manteaux bien taillés, la collection n'est pas séduisante...
RÉPONDRE
damnIl y a 1 an
Très belle analyse! Un plaisir à lire :)
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 1 an
Sans le dossier de presse, il était impossible de décrypter son propos...cela dit, avec non plus !! :-)
RÉPONDRE
JustineIl y a 1 an
Boujour Lise, désolée pour ce commentaire n’ayant aucun lien avec ton article, mais quelle est la marque du sublime triangle de ta dernière brève? :)
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 1 an
Nous ne l'avons pas trouvé malheureusement :/
RÉPONDRE
JustineIl y a 1 an
Ah, dommage! Merci :)
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 1 an
Bizarre, bizarre, on dirait que c'est du no-style !
RÉPONDRE
....Il y a 1 an
Au début, je n'etais pas trop fan car, j'ai l'impression que la hype commence à monter à la tete de l'equipe Celine. C'est du genre "on est fait une mode intellectuelle, on peut "foutre" ce qu'on veut sur le catwalk ça va le faire".
J'ai beaucoup aimé la palette, les trenchs en cuir souple, les chemises, les sneakers et les manteaux bordés de fausse fourrure.

Je dois quand même avouer être totalement choquée par le travail de coupe au niveau de la poitrine. C'est vraiment choquant, venant d'une femme designer.
Quelle femme a envie d'avoir des plis/froissage au niveau de la poitrine? C'est surement très intellectuel mais la sauce ne prend pas!
RÉPONDRE
handMODEIl y a 1 an
Je m'éloigne complètement de cette collection. ça devient trop compliqué : le "laid" c'est le nouveau beau. Certaines pièces isolées peuvent passer. L'étole à pompons est amusante mais je doute de son efficacité ;).
Nan mais les shoes façon crochet...uggly shoes on the top of the list!
RÉPONDRE
NaomiIl y a 1 an
Honnêtement, je ne comprends pas cette collection. Je la trouve illisible. Je suis perplexe. Pour moi, ça ne prend pas...
RÉPONDRE
MGFIl y a 1 an
idem
à première vue, j'ai détesté, pour être honnête.
Puis à la lecture du commentaire de Lise, je déteste moins et j'essaie de comprendre, mais je ne sais pas comment on va s'y prendre pour mettre ça dans la rue
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode