Week diary #39

2938
Entre hôtesse de l'air adorable, jet lag éprouvant, villa sublime, impressions mitigées, plages fascinantes, sable blanc, bière désaltérante, rencontres enrichissantes, tortue intrépide et petit garçon épanoui, passage en revue de notre semaine sur l'île de Saint Barthélémy...
Le port de Gustavia

Samedi


12h : Nous embarquons pour un vol long courrier de 8 heures. Après avoir un peu angoissé les jours précédents face à la perspective de nous retrouver dans un endroit confiné, le fait que l'avion soit à moitié vide - basse saison oblige - me rassure rapidement. Une fois le décollage effectué, l'hôtesse de l'air nous trouve une rangée libre où Charles va pouvoir faire ce qu'il veut sans ennuyer personne. Entre vidéos de Petit Ours Brun, ballade entre les sièges, biscuits et collages de gommettes, le vol se passe merveilleusement bien, bien que Charles n'ait pas dormi une seule seconde.
14h (heure locale) : Alors que nous atterrissons à Saint Martin pour notre escale, Charles s'endort d'un coup dans mes bras. A partir de ce moment les choses se compliquent un peu, car il a commencé sa nuit et chaque réveil le déstabilise.
16h : Nous montons dans un tout petit avion - 8 places - à destination de St Barth. Une fois dans l'air, nous découvrons un paysage époustouflant, entre mer turquoise et micros îles inhabitées aussi sublimes que sauvages. Ces 10 minutes de vol ont néanmoins raison des dernières forces de Charles : lors de la fameuse descente finale (voir ici et ), mon apprenti voyageur régurgite sur moi tout ce qu'il avait mangé dans l'avion...
Une heure plus tard, nous découvrons la villa où nous allons passer la semaine. Avec son architecture typique des lieux, ses citronniers et sa piscine immense, elle se révèle encore plus accueillante que ce que l'on imaginait !
La plage de Gouverneur

Dimanche


5h : Réveillés depuis une heure déjà (jet lag oblige), nous décidons d'aller visiter un peu les alentours. A mille lieues du cliché "île de la jet-set" que se plaisent à véhiculer les médias, nous faisons connaissance avec une île aux visages multiples. Entre quartiers densément peuplés accrochés à flanc de montagnes, grandes villas abritées derrière de hauts murs, routes étroites et sinueuses, quartier de Corrosol "typique" mais assez triste et absence - pour le moment - de paysages idylliques, nous sommes un peu déboussolés.
9H : Nous filons au Super U de l'île pour remplir nos placards. Si l'on y retrouve la plupart des produits présents en métropole, ces derniers se révèlent 20 à 30% plus chers qu'à Paris.
11h : Nous arrivons à la plage de Saline. Totalement déserte, celle-ci nous procure notre première vraie bouffée de bonheur. Le sable blanc et fin, l'eau à 28°C et le côté "seuls au monde" nous comblent...
19h : Le bilan de notre journée est mitigé. Nous avons encore un peu de mal à nous faire à ce St Barth qui ne ressemble ni à ce que l'on imaginait, ni à la description que l'on nous avait faite. Après une bière bien fraîche - je n'en bois pas à Paris, mais lorsqu'il fait 30°C à l'ombre, c'est plus qu'agréable - et un beau poisson grillé au barbecue, nous sombrons rapidement dans le sommeil.

Lundi


Je ne sais pas si ce sont les effets du jet lag qui s'atténuent, mais aujourd'hui je vois les choses différemment. Le fait de pouvoir dès le réveil piquer une tête dans la piscine n'a pas de prix...
Peu après le petit déjeuner, nous décidons d'aller explorer un autre coin de l'île. Là, face à la végétation luxuriante, aux villas très peu nombreuses, aux poules traversant la route, au calme olympien et aux reliefs escarpés, une autre facette de St Barth se dévoile à nous. Arrivés à la plage de Gouverneur, le rêve continue...
Saint Barthélémy

Mardi


Une petite routine s'est déjà installée : plage tôt le matin, puis balade dans l'île, puis retour à la maison et jeux dans la piscine. Déjeuner, puis sieste pour Charles et détente pour Julien et moi. Puis re-plage et dîner de grillades... Je pourrais vivre comme cela toute l'année ! Il faut dire qu'ici Charles s'est littéralement transformé. Autant à Paris nous avons un petit garçon assez grognon et très demandeur d'attention, autant ici, il explore la maison tout seul, joue tranquillement et ne fais pas de crises. Je ne sais pas si c'est le fait de nous sentir disponible à 100%, de prendre 4 bains par jour ou d'avoir à sa disposition un grand espace sécurisé pour se promener, mais Charles a été adorable depuis notre arrivée. Et cela change vraiment la vie...
16h30 : Nous allons boire un verre avec Jean-Francois, un ancien parisien habitant depuis 11 ans sur l'île et qui nous avait proposé de nous rencontrer suite à notre article sur St Barth. Chaleureux et attachant, il nous apprend un milliard de choses sur la vie locale. Le fait qu'il soit heureux de vivre ici avec sa petite famille (2 enfants) et ne s'en lasse pas nous confirme qu'il est parfaitement possible d'avoir une vie épanouie à Saint Barth.
20h : Lisant un bon livre tout en savourant le vent qui fait danser les palmiers, je confie à Julien que je me verrais bien vivre ici. Les plages sublimes et très accessibles, la douceur de vivre, l'apaisement de Charles, le rythme absolument pas stressant et les espaces de vie plus grands qu'à Paris me donnent vraiment envie de tenter l'aventure...
La plage des Flamands

Mercredi


9h : Sur la plage de Saint Jean, à quelques mètres de la piste d'atterrissage de l'aéroport, les petits avions nous "frôlent"... pour le plus grand bonheur de Charles, littéralement fasciné par la proximité de ces derniers !
A notre droite a lieu un shooting mode. Après y avoir jeté discrètement un oeil, je ne reconnais ni le photographe, ni la mannequin... Tant pis !
14h : Nous visitons une villa en construction qui sera disponible à partir du mois d'août. Entre blocs de béton et foison de fils électriques, difficile de se faire une idée du rendu final… Nous hésitons, Jean Francois nous ayant bien fait comprendre que le marché de la location à l'année était ultra tendu et que tout ici marchait au réseau. Cela dit, nous avons un avantage : nous pouvons quitter la capitale en un claquement de doigts et ainsi être ultra réactifs lorsqu'une villa se libérera...
18h : Bain tardif sur la plage de Lorient. En voyant Charles et Julien jouer dans les vagues, je me dis que j'ai beaucoup de chance d'avoir ces deux "hommes" dans ma vie !
Alors que nous quittons la plage, un couple d'américains nous salue gentiment. Nous les retrouvons quelques minutes plus tard, leur voiture arrêtée au milieu de la route : la jeune femme aide une tortue à traverser la route. Dès qu'elle nous voit, elle se dirige vers nous afin de la montrer à Charles. Pas effrayée pour un sou, la tortue garde la tête dehors, pour le plus grand bonheur de notre petit explorateur !
Charles et Lise Huret

Jeudi


Réveil matinal, je pénètre dans la cuisine et découvre melons et pommes généreusement grignotés. Il semble que nous ayons eu une visite nocturne…
Au départ très impressionné par l'eau, Charles n'hésite pas aujourd'hui à sauter gaiement là où il n'a pas pied. Muni de ses brassards gonflables, rien ne l'effraie. C'est vraiment extra de voir son enfant s'épanouir ainsi... J'apprécie également de le voir porter l'ancien maillot de bain Villebrequin de Gustave. J'aime cet esprit de transmission entre amies !

Vendredi


On continue de profiter. La vie est belle...

Retrouvez toutes nos photos sur notre compte Instagram : https://instagram.com/tendancesdemode/
Partager l'article
Par Lise Huret, le 29 mai 2015
Vous aimerez également
Week diary #66
Il y a 1 mois - 63
EN SAVOIR PLUS
Week diary #65
Il y a 2 mois - 29
EN SAVOIR PLUS
Week diary #64
Il y a 4 mois - 25
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
38 commentaires
Tous les commentaires
Café ModeIl y a 1 an
Eh bien ça a l'air de bien se passer, tant mieux ! Merci pour le compte-rendu détaillé. Et contente que le maillot aille bien à Charles. Effectivement, vive la transmission :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Il l'adore ce maillot de bain ! Et en plus il est vraiment de super qualité :) Encore merci !
RÉPONDRE
AmelstosIl y a 1 an
Je comprends tellement ce que tu évoques en parlant de ton fils qui s'épanouit seul dans ce nouvel espace.... Je vis en France mais en Province (Alsace) et j'ai la chance d'avoir un jardin et une piscine. Chez nous on entend les oiseaux chanter des le matin et en cette saison la maison est ouverte tout le temps. Alors ce n'est pas St Barth, l'hiver il fait froid et évidemment la vie n'a rien à voir mais il y a une partie de l'année où quand on est chez nous, on se sent en vacances et les enfants aussi. C'est un bonheur inégalable ! En tous cas je t'envie d'avoir ce type de projet et de pouvoir goûter à cette vie là. Ça va être merveilleux !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Ce que tu décris me fait penser à mon enfance : on habitait dans un petit village sans prétention mais on avait un jardin immense entouré d'un haut mur de briques. J'avais l'impression de vivre au paradis...
Tes enfants ont beaucoup de chance :)

Nous repartons dans deux heures... Je n'ai pas envie de rentrer !
RÉPONDRE
CheymaIl y a 1 an
Quel plaisir de te lire Lise! Et de voir ton visage :)
Tu nous donnes envie daller nous installer la bas aussi!

Bon retour

www.cheyma.com
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Allez tous à St Barth ! ;)
RÉPONDRE
NaomiIl y a 1 an
Moi qui suis obligée de refréner mes désirs de voyage en permanence, cet article me donne envie de réserver tout de suite des billets pour le Sri-Lanka, l'Ecosse ou les Açores (mes trois destinations de rêve)...

Merci de nous faire partager ce moment. Je ne suis pas étonnée d'apprendre que le petit Charles s'épanouit mieux là-bas... J'adore Paris mais je me demande souvent si son atmosphère est réellement adaptée aux plus sensibles d'entre nous (dont les petits enfants évidemment). Je crois que la nature profonde de l'être humain n'est pas compatible avec la ville et les impératifs qu'elle nous impose...

C'est chouette en tous cas d'avoir pu vous faire une idée !! :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
L'Ecosse... C'est une région si belle ! Je rêve d'y retourner avec Charles et Julien. J'adore particulièrement leurs adorables moutons à tête noire ;)
Tu me donnes envie de découvrir le Sri Lanka !

Cette semaine m'a fait beaucoup réfléchir. Je pense comme toi que Charles est trop petit pour vivre à Paris. Ici il n'a pas toussé une seule fois, alors qu'à Paris il tousse tout le temps... Bref, j'espère que nous pourrons bientôt nous évader à St Barth ou ailleurs ;)
RÉPONDRE
CohibaIl y a 1 an
Je suis totalement d'accord avec ce qu'écrit Naomi : j'ai moi-même de plus en plus de mal à supporter les environnements urbains. Moi qui ai été une citadine invétérée, une entêtée de la ville, je n'arrive plus à vivre loin de la mer. Je suis installée dans une station balnéaire de la côte atlantique, et à chaque fois que je retourne à Paris, je ne regrette rien de mon choix de vie paisible.
La vie dans les mégapoles n'a rien d'humain, surtout pour un enfant. Rien n'est plus équilibrant et épanouissant pour un enfant que le contact avec la nature, que de vivre au rythme de celle-ci plutôt que d'être malmené par les exigences tyranniques de la modernité urbaine.
L'exiguïté des logements à Paris, le bruit, les difficultés à circuler, l'insécurité, la misère des uns qui côtoie l'opulence des autres, la saleté de l'air et des rues, tout cela génère un stress abominable.

Cette mauvaise énergie, cette tension permanente que l'on ressent dans une ville comme Paris, parce que la majorité des gens y vivent mal, se reflète bien souvent dans l'allure de ses habitants.

De plus, la technologie, notamment le net, fait que l'on peut aisément se procurer l'information et les objets qui autrefois n'étaient accessibles qu'à Paris.

Que vous souhaitiez tous deux vous évader de Paris est une aspiration très saine.
Et, d'ailleurs, il ne faut jamais oublier que les enfants sont les meilleurs baromètres. :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Julien n'a pas été aussi charmé que moi par St Barth... Après avoir envisagé une seconde l'Australie et s'être rendu compte qu'avec nos profils obtenir un visa était quasi impossible, on s'est dit que le sud ouest de la France n'est peut-être pas une mauvaise idée... On sera peut-être voisines ;)
RÉPONDRE
CohibaIl y a 1 an
Ah, dommage je suis un peu plus au Nord (en Bretagne), et en ce moment, c'est idyllique ! C'est la saison estivale sans les touristes, le rêve ! :) Je pense que vous aimeriez beaucoup la Bretagne, notamment le golfe du Morbihan.

Effectivement, l'Australie a durci les conditions d'accueil de résidents étrangers depuis quelques années.
Après, toute la question est de savoir s'il faut rester vivre en France ou non. Je plombe un peu l'ambiance par mes propos, mais, pour ma part, je vis dans un lieu très agréable et préservé de beaucoup de désagréments qui existent ailleurs en France, notamment dans les grandes agglomérations urbaines. J'ai donc bien conscience d'être privilégiée. Mais l'avenir de notre pays ne me rassure guère pour de multiples raisons (et ici n'est pas le lieu pour les exposer). Donc, je me demande vraiment où trouver une terre d'élection où l'homme de ma vie et moi pourrions :
_ exercer nos profession respectives
_ vivre au bord de la mer
_ vivre dans un pays démocratique (eh oui, ce n'est pas inutile :)), avec un niveau de développement élevé, des conditions de sécurité satisfaisantes, l'égalité hommes-femmes
_ élever nos enfants en leur donnant toutes les chances que nous avons reçues lui et moi.

Tout cela est quelque peu éloigné de la mode :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est La question :)
Et c'est très difficile d'y trouver une réponse satisfaisante...
Il faut faire des compromis et je n'ai pas envie d'en faire.
Mais bon, finalement la terre n'est pas si grande... et ce n'est pas forcément beaucoup mieux ailleurs.

Je t'avoue que là je suis un peu perdue...
RÉPONDRE
LibertyIl y a 1 an
Là, je suis au boulot...Du coup, je me régalerai de ce nouveau week diary, ce soir, un verre de jus de fruits à la main ( j'ai hâte !)

Tout ça, Lise, pour te dire tout simplement MERCI. Dans le week diary précédent, tu as tenu parole : grâce à toi et par instagram interposé, j'ai pu vivre, par procuration, mon rêve de vivre à Saint-Barth ! Mention spéciale pour la vidéo où l'on entend le bruit des vagues de l'océan :-D
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Je suis super heureuse de t'avoir permis de t'évader un peu :) Perso, j'ai pris beaucoup de plaisir à partager ces moments de bonheur avec vous !
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 1 an
Merci pour tout le rêve partagé (et ses péripéties ...)
Et donc l'eau est à 28 ... Parfait !
Bonne continuation !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Oh, désolée ! J'ai oublié de te répondre sur Instagram :/ Mille pardons .
Oui, l'eau est à 28° :) Autant te dire qu'il est facile d'y passer des heures !
RÉPONDRE
annaIl y a 1 an
Cet article est époustouflant. On ressent, en le lisant, votre énergie, vos sensations ! il ma détendu comme si j'y étais...
oh que vous avez raison...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Tu es un amour ! Merci :)
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 1 an
whouah genial les ptites videos!merci de les avoir partagées avec nous!ça y est j'en peux plus d'attendre les vacances, je veux la plaaage! Moi cet été cest comme dab en Sardaigne chez ma famille et d'ailleurs les couleurs de la mer sont très très similaires c'est fou, il y a juste la végétation qui diffère, forcément cest pas tropical chez nous. Profitez bien!oh charles qu'est qu'il est mignon ce petit! =)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Allez encore un peu de patience et tu pourras plonger dans l'eau claire de la Méditerranée :)

Merci ;)
RÉPONDRE
FrancoiseIl y a 1 an
Il est trop court ton article ! Ecris encore, plus ! :) Paris est tellement stressant, je ne pourrais plus y habiter. En fait c'est pour ca que j'ai fait venir ma maman a Seattle. C'est une ville aussi, mais rien a voir avec une metropolis. Et in terms of fashion, je ne me sens pas deconnectee du tout. En fait ca me permet de prendre une sorte de recul qui me rend beaucoup moins sensible aux "trends". Et ca developpe mon style personnel.

Bisous !
Francoise
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Rassure-toi, je n'ai pas fini de vous parler de cette semaine ;)

Tu as raison Seattle et Paris n'ont pas grand chose à voir... Je suis heureuse que tu te sentes si bien sur la côte Ouest !
RÉPONDRE
tildeIl y a 1 an
Wahou, j'espère que vous pourrez vivre heureux là-bas :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Moi je pense que oui, Julien a plus de doutes...
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 1 an
Oui ! Vivement la suite du feuilleton ... Que c'est gentil de nous faire vivre un peu de ce rêve ... Cette sollicitude que l'on ressent si vraie pour nous, illustres inconnus, est adorable !
Et ce mini réseau virtuel sur Instagram me ravit ... je le feuillette en cours de journée comme un petit magasine ... Les newsletters et blogs quand j'ai un peu plus de temps ... Et tout ça se complète et crée du lien bien sympathique au final !
Bon courage pour le retour à Paris ... notre dure mais magnifique capitale ! La France est un bien beau pays aussi ... Mais j'avoue que je passerais bien mon temps à voyager ...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
"La France est un bien beau pays aussi", c'est exactement ce que Julien m'a dit en revenant de St Barth... En clair, il pense que l'on peut trouver notre bonheur en France. Je suis un peu perdue.
RÉPONDRE
AnnaIl y a 1 an
Hello !
Si vous aimez les îles venez donc me voir à Ciutadella de Menorca, c'est sublime !
J'ai fait le grand saut il y a deux ans pour m'y installer définitivement et ouvrir ma boutique de mode au dessus du port vue imprenable sur Majorca, nous avons là un bon sujet de discussion...
Au plaisir

https://www.facebook.com/lamaisondanna.ciutadella
Au plaisir
Anna
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est noté ;)
RÉPONDRE
Lou et SwannIl y a 1 an
Ah oui, la vie au grand air pour les enfants (et pour les grands d'ailleurs !) est vraiment fabuleuse !
Et quand il y a la chaleur et les plages à proximité c'est encore mieux !
Ça fait plaisir de voir ton visage aussi que je n'avais jamais vu.
Tu devrais nous montrer des p'tits looks, je suis sûre qu'ils seraient tops !

Christine
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'était vraiment le paradis pour Charles :)
RÉPONDRE
jodyIl y a 1 an
Quel récit ! Moi aussi j'ai adoré suivre tout cela en direct sur Instagram...

PS : Charles est vraiment trop chou !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Je lui fais passer le message ;)
RÉPONDRE
missyakkIl y a 1 an
Ton voyage m'a tellement donné envie ! Je suis contente de voir que ces vacances étaient top pour vous 3, si jamais votre projet se concrétisait : le bonheur ! T'es sûre que notre hiver si long ne te manquera pas ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Oh si je suis certaine qu'il finirait par me manquer !
RÉPONDRE
WilliamIl y a 1 an
Bon... C'est pas fini de nous narguer comme ça ? ;)
Bronzage au top. J'ai aussi déjà pris des couleurs... Dans le jardin de mes parents ! Eheh
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
J'ai vu sur facebook : tu es parfait !
RÉPONDRE
ChaIl y a 1 an
C'est si facile de décrire St. Barth pour les vacances mais quoi que puisse dire les gens aujourd'hui moi je suis arrivée en fin 78 la bas et toute l'année la réalité nous rattrape.Il faut quand même savoir que l'école s'arrête a la 3ème et qu'après il faut partir de l'île pour finir ses études ( et la c'est déjà beaucoup moins drôle ) et ensuite désole de briser vos rêves mais les gens de l'île travail comme tout le monde ( la vie est plus chère et on prend l'avion comme on prend sa voiture en métropole en gros on peut gagner de l'argent mais on en dépense autant ) tout ça s'en penser a la drogue.... St. Martin étant une plaque tournante.... Sinon pour quelqu'un comme moi qui suit toujours sur l'île a toutes les vacances ( merci papa et merci maman pour la maison ) vos photos sont belles et elles reflètent la beauté de notre île.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Tu ne brise aucun de mes rêves ;) Je me suis bien rendue compte sur place que tout n'était pas rose.

Cela dit y habiter quelques années ne me déplairait pas. Tu as de la chance d'y être à chaque vacance :)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode