Lily Rose DeppKaia Gerber

"Filles de" : l'overdose

10351
Que ce soit Lily Rose Depp ou Kaia Gerber, les dernières recrues de la fashion sphère ont toutes pour point commun leur jeune âge et leurs parents célèbres. Une combinaison considérée comme particulièrement bankable au sein d'un système obnubilé par la jeunesse et la célébrité...
Lily Rose Depp
Une fois de plus, Karl Lagerfeld aura réussi à faire un joli coup médiatique. Cette saison chez Chanel, celle qui pose pour la campagnes "lunettes" n'est en effet autre que Lily Rose Depp (fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp). Jusqu'ici très peu médiatisée, l'adolescente de 16 ans entre ainsi dans le monde de la mode par la grande porte.

Il faut dire qu'au sein de la sphère mode, on aime plus que tout célébrer une certaine aristocratie du succès et de la beauté. Il n'est ainsi pas rare que les "petites soeurs de" et les "filles de" deviennent le faire-valoir de griffes ou de magazines qui espèrent ainsi profiter de leur célèbre patronyme pour accroître leur visibilité.

Oui mais voilà, hormis une filiation prestigieuse et un physique photogénique, celles-ci - souvent très jeunes - n'ont généralement pas un CV très fourni. On les adule alors pour leur image et leur ADN, ce qui les conduit rapidement au statut - souvent vain - de "it" girl…
Kaia Gerber
Or, si l'on peut comprendre que ces adolescentes soient fascinées par le monde de la mode et rêvent de mettre leurs pas dans ceux de leur mère (Vanessa Paradis est très liée à Chanel), il est regrettable de voir de prestigieuses maisons de mode faire feu de tout bois lorsqu'il s'agit de créer le buzz.

Pourquoi ne pas attendre que Lily Rose se fasse un prénom avant de la lancer sous le feu des projecteurs ou que Kaia Gerber (13 ans) puisse prétendre à autre chose que jouer les miniatures de sa mère avant de la faire poser au sein du CR Book ? Il faut en finir avec ce marketing premier degré qui, afin d'entretenir le fantasme de la jeunesse chez les consommatrices, leur propose des mannequins/égéries toujours plus jeunes.

Les créateurs de mode devraient par ailleurs arrêter de traiter la célébrité comme une qualité à part entière. Si la mode a de plus en plus de mal à susciter l'enthousiasme, c'est aussi parce que les femmes/filles qui l'incarnent ont tendance à manquer cruellement de saveur. À quand des égéries réellement inspirantes qui ne seraient ni "filles de", ni "it" girls ? Il y a tant de sublimes artistes, architectes, entrepreneuses, journalistes, avocates, médecins ou écrivains qui pourraient incarner les égéries de demain. Il est peut-être temps que les directeurs de casting se mettent à élargir leur champ de recherche…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 24 juillet 2015 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
51 commentaires
Tous les commentaires
revedepluieIl y a 1 an
Bien dit :)
RÉPONDRE
revedepluieIl y a 1 an
Surtout le dernier paragraphe sur toutes les autres femmes
RÉPONDRE
HélèneIl y a 1 an
Cela va sans dire mais beaucoup mieux en le disant ! Merci, merci :-)
RÉPONDRE
JulieIl y a 1 an
Je partage ton avis, ces jeunes femmes sont souvent bien fades et lisses, et n'incarnent rien. C'est le degré zéro de la prise de risque pour une marque, je préfère de loin une égérie inspirante à la Tilda Swinton, Joan Dillon ou même Winnie Harlow qui dégagent une autre image de la féminité.
RÉPONDRE
SarahIl y a 1 an
Merci pour cet article Lise!
C'est vrai que c'est l'overdose des "filles de" et qu'il faudrait laisser la place et surtout la chance à d'autres.
Après tout par exemple Natalia Viadanova est née dans la Russie communiste et dans un milieu très modeste... Il y en a encore tant à découvrir...
RÉPONDRE
romaneIl y a 1 an
OUI. OUI. OUIIIII.
Quelqu'un a enfin le cran de dire les choses, les vraies ! Quelqu'un dans la mode, qui plus est !
Bravo Lise, tu résumes ma pensée ! :)
RÉPONDRE
romaneIl y a 1 an
Je rajoute même : pourquoi mettre des égéries de plus en plus jeunes, quand la cible est la femme dans la fleur de l'âge, aisée bien sûr ? Je doute qu'elles se sentent la peau d'une Lily Rose en enfilant les lunettes Chanel.
RÉPONDRE
moiaussiIl y a 1 an
Soyons juste, l'héritage professionnel joue un rôle prépondérant quelque soit le milieu et le métier. Combien de boulanger, comptable, commerçant "comme papa/maman" ? Alors acteur pourquoi pas....
Pour le reste, cette comédie de la mode... Quand j'ai regardé le dernier défilé Chanel, j'ai été mal à l'aise, j'ai trouvé la situation grostesque. Ces "stars" parqués comme au zoo... franchement j'ai trouvé cela ridicule. Je ne sais pas si Chanel s'essoufle mais j'ai trouvé cela ringard et pour le manque de simplicité on y était....
Je te rejoins complètement les marques manquent de flair, (et en plus en France on coupe la tête des rois, alors l'héritage par le titre c'est quand même risqué !!).
RÉPONDRE
Dans le cas de Lily-Rose Depp et de Kaïa Gerber, elles ressemblent tellement à leurs mères sur certaines photos qu'il y a un effet d'abolition du temps passé. On se retrouve direct dans les années 80 ! La mode est de nature nostalgique, mais là cette obsession du patrimoine et du passé qui s'étend aux visages a quelque chose de pathétique et d'un peu effrayant.
RÉPONDRE
V.Il y a 1 an
Une fois de plus merci pour ce point de vue, que je partage. Je trouve très interpellant l'aspect aristocratique de la chose, ces lignages, alors que tant de jeunes, aussi beaux et talentueux, restent dans l'ombre parce que papa et/ou maman ne sont pas des stars. Cela me fait l'effet d'un reflet des inégalités croissantes de ce monde. Le dernier défilé Chanel m'a carrément laissée perplexe : autour des tables de casino, il y a avait : Lily-Rose Depp mais aussi Violette de la Fressange, 15 ans, fille d'Inès, et Gabriel-Kane Day-Lewis , fils d'Isabelle Adjani et de Daniel Day-Lewis. Sans compter ce culte du jeunisme à outrance, dont tu parles également...
RÉPONDRE
MaudIl y a 1 an
La campagne où pose Kaia Gerber est une campagne pour vêtements adultes ou enfants? !

Je ne peux pas m'empêcher de trouver le visage de Lily Rose-Depp hypnotisant, elle dégage un de ces charmes, mais en effet pour le bagage personnel on repassera, en effet elle n'incarne rien à part une jeune ado.

Je ne sais pas si c'est réellement utile voire souhaitable de "promouvoir" des architectes, journalistes, médecins etc., par le monde de la mode, et donc uniquement par l'image.
Nul besoin d'être égérie pour être inspirante pour les femmes, elles le sont déjà par ce qu'elles accomplissent. En plus ça voudrait dire une médiatisation uniquement de celles qui sont assez jolies...
RÉPONDRE
CécileIl y a 1 an
D'accord avec vous concernant le 3ème paragraphe.
RÉPONDRE
sueIl y a 1 an
Excellent article Lise !
J'ai l'impression que de nombreuses maisons se désintéressent du public "jeunes adultes exerçant des professions normales" tels que nous, pour se concentrer sur les très jeunes adolescentes disposant de la carte gold de papa ou maman. Sommes nous des personnes trop borring pour la mode ? J'ai 28 ans et je suis avocate, je n'ai pas le porte-monnaie pour me vêtir de luxe mais j'ai encore l'envie de rêver, or, aujourd'hui j'ai la désagréable sensation d'être privée du droit de rêver parce que je ne fais pas partie de celles qui les intéressent. Doit-on à notre tour nous désintéresser de ceux qui ne veulent pas de nous ?
RÉPONDRE
misiaIl y a 1 an
Si seulement plus de place pouvait être accordée à des femmes inspirantes ! Comme je l'ai lu dans plusieurs commentaires, on ne sait plus à qui sont destinés les vêtements portés par ces jeunes filles pour ne pas dire enfants. Depuis quand porte on des talons hauts lorsqu'on a seulement 13 ans ? Cette hypersexualisation des adolescentes me rend dingue. J'ai l'impression que l'adolescence telle que la connaissions n'existe plus. Aujourd'hui, l'enfant devient adulte sans transition...
RÉPONDRE
JaunieIl y a 1 an
Tout à fait d'accord. Avant la seconde guerre l'enfant passait directement à l'âge adulte, on l'voit d'ailleurs très bien dans le vêtement. Les années 50, ont vu apparaître une nouvelle catégorie sociale: L'adolescent, les jeunes. C'est un peu comme ci il y avait un retour en arrière...
RÉPONDRE
valerie.demmmmIl y a 1 an
Bravo!!
RÉPONDRE
CIl y a 1 an
C'est lassant. Lancer une campagne marquante se fait maintenant grâce à des enfants bien nés; nulle doute que Lily Depp dégage quelque chose, mais Chanel a bien évidemment peser les retombées médiatiques d'un tel lancement: encore une fois c'est de la manipulation pour marquer les esprits, et surtout vendre. Chanel est réellement en perte de vitesse; leurs copies de lieux divers pour chaque défilé n'apporte rien sinon un poids de plus à la dimension de l'énorme, du clinquant, bref de l'argent... Argent que symbolisent, malgré eux, ces enfants-mannequins.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 1 an
BRAVO !

Carton rojo à Lou Doillon... Just shut up!
RÉPONDRE
maremeIl y a 1 an
d'articles en articles, je suis tombée sur cette analyse, très pertinente, de la vision que Lou Douillon a du féminisme. Cela m'a permis de faire le point sur pas mal de choses et de me remettre en question.
http://paigepalmer.neowp.fr/2015/07/21/feminisme-b...
RÉPONDRE
maremeIl y a 1 an
merci!
RÉPONDRE
MarinaIl y a 1 an
On ne peut qu' acquiescer !
Merci de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas
RÉPONDRE
....Il y a 1 an
J'ai beau partager ton avis mais aucune avocate ou pédopsychiatre n'a envie d’apparaître dans une campagne pour une marque de luxe. Etre clientes leur suffit amplement.

Je suis cependant moins dure avec toi sur cette campagne. Restons honnete, la monde de la mode est un monde élitiste dans lequel règne une certaine injustice. En dehors des mannequins et de quelques designers qui ne viennent pas d'un monde privilégiés, la grande partie de la profession en vient justement.

Marisa Berenson est une jolie fille qui est devenue exceptionnelle car petite fille de Schiaparelli (ne me sortez pas le pretexte d' "époque différente"). Ines de la Fressange est une très charmante fille dont le patronyme et l'allure très aristocratique a séduit Karl. La plupart des rédactrices sont des "filles de" (Anna Wintour, Carine Roitfeld, Emmanuelle Alt...etc). Que dire des Victoire de Castellane, Camille Miceli...etc.

La filiation apporte ce côté glamour qui parle à tous! Tous les designers succombent face à un patronyme iconique et evocateur.

Certes, aujourd'hui le phénomène s'est amplifié avec les Cara, Kendall et autres mais elles parlent simplement à une autre génération.

C'est terrible de le dire mais malgré l'abondance de mode, aujourd'hui la mode perd de son importance. La succession de vêtements, de collections et de mannequins force les designers et toute l'industrie à capter autrement notre attention.

ET CA MARCHE! Je me rappelle du dernier défilé Chanel car il a eu lieu dans une brasserie et de la campagne car c'est la première avec la fille de Vanessa. Malheureusement, d'ici à ce que toute les collections arrivent en boutique, seule la collection Chanel ne se sera pas échappée de notre esprit...

(PS: je pense que ce phénomène est surtout très européen pour ne pas dire français.)
RÉPONDRE
MarieIl y a 1 an
Excellente analyse "..." !!
RÉPONDRE
RocketIl y a 1 an
"Aucune avocate" : et Amal Clooney?
RÉPONDRE
MarieIl y a 1 an
Je pense qu'Amal Clooney, aussi incroyable soit-elle, n'est devenue "glamour" aux yeux des gens qu'en épousant son acteur de mari... Ce qui ne fait que décaler le problème... (fille/sœur/épouse, même combat)
RÉPONDRE
benedicteIl y a 1 an
Bien dit! Surtout que une petite de 13 ans maquillée comme une voiture volée se rapproche incomfortablement d'un rêve de pédophile, plus que d'une inspiration "Mode"...
RÉPONDRE
frenchgirlshoesIl y a 1 an
+1 mais ça c'est politiquement incorrect ;)
RÉPONDRE
Elsa B.Il y a 1 an
Merci beaucoup pour cet article Lise :). C'est exactement ça le problème, faire de la célébrité une qualité à part entière. Le monde de la mode, c'est beaucoup de cooptation en interne à la base, c'est le réseau avant les CVs.
La compétence avant le paraître, devrait redevenir le mantra de la mode. La partie visible que sont les campagnes, ne me fait plus du tout rêver. Entre Jenner, les soeurs Hadid, Delevingne ou maintenant la fille Depp, on est lassé tellement vite. J'aime ces histoires de mannequins découverts de façon anecdotique (dans une rue par exemple). Maintenant il n'y a plus de surprises. Dès qu'un gamin de star atteint la puberté, hop, on le balance dans les magazines. Je pense aussi au fils de Jude Law ou la petite soeur de Kate Moss, qui n'ont aucun charisme mais dont on arrive à justifier leurs places sur les podiums par des raisons tellement risibles.

Enfin bref, je partage entièrement ton avis et apprécierait un changement avec joie.
RÉPONDRE
MarieIl y a 1 an
La photogénie est ce qui compte le plus dans ce métier. Dans ces deus cas je ne vois pas trop ou est le problème. Ces filles sont belles et photogéniques. leur CV sera certainement mieux fourni avec l'âge, ça commence déjà. Je me rappelle que vous avez très fortement critiqué Kendall Jenner à ses débuts. Aujourd'hui son CV de modèle est plus que convaincant. Pour ses deux jeunes filles ça va bien marcher aussi. Lily Rose Depp a un visage fascinant déjà, et elle va devenir encore plus belle avec l'âge.
RÉPONDRE
Sabine bouton-boriesIl y a 1 an
Coller au plus près de la réalité, c'est ce qui doit être ! Et cela n'empêche pas le rêve, la beauté et l'intelligence !
RÉPONDRE
RonIl y a 1 an
Les lunettes Chanel portées par Lily-Rose sont affreuses...
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 1 an
Pas vraiment d'accord pour une fois ...
Tout est beaucoup plus facile quand on est fils ou fille de et ... c'est vrai ! C'est, ça été et ça sera toujours comme ça ! Le piston quoi ...
Et dans tous les domaines en effet ... Dynasties de médecins, d'avocats, de commerçants ... d'acteurs, de chanteurs ... et de mannequins donc aussi pourquoi pas ?!
Les uns doivent faire leurs études malgré tout, mais les autres doivent avoir le don artistique voulu sous peine de ne pas faire long feu ...
Ce n'est pas si choquant au final ... Et puis, ils vendent le rêve de leur illustre famille ce qui est ou peut être une valeur ajoutée ...
Ce qui l'est, c'est la difficulté pour les anonymes de faire leurs preuves et de percer par leur seul talent ... Ils ne doivent compter que sur leur volonté et leur travail et ils en sont d'autant plus admirables ! Mais ... ils inaugureront une lignée privilégiée eux aussi à leur tour avec leurs enfants ... Natalia Vodianova surfera sûrement sur sa notoriété pour les siens plus tard !
Ainsi va la vie et va la nature humaine !
RÉPONDRE
maremeIl y a 1 an
Il est vrai que le monde de la mode a cette particularité de rendre acceptable ce qui ne l'est pas dans d'autres domaines. C'est un monde où discrimination et favoritisme sont des règles élémentaires .

Discrimination physique bien sûr (légitime ou pas, le grand débat actuel..) avec la plus évidente: les modèles qui sont recrutées selon des normes esthétiques , mais il semblerait que mesurer 1m 80 , être caucasienne et peser moins de 60 kilos favorise également d'autres carrières dans la mode et favoritisme avec les "filles et fils" de qui raflent des contrats (donc on est bien dans le monde du travail...) du fait de leur filiation.

D'ailleurs être recruté car "fille ou fils de" est aussi injuste que d'être recruté car "beau". Comme le disait Karl Lagerfield dans un talk show: "si on est pour l'égalitarisme, on ne doit pas travailler dans la mode"....

Favoritisme et discrimination choquent partout ailleurs, mais c'est consubstantiel à la mode.
RÉPONDRE
SophieIl y a 1 an
Je suis tellement d'accord pour ce qui est du dernier paragraphe: on devrait mettre des femmes avocats, médecins etc. en égéries. Tellement de femmes qui sont fascinantes, talentueuses, et charmantes dans la "vraie" vie !
RÉPONDRE
m.Il y a 1 an
C'est à cause de ce genre de trucs que j'aime les vêtements, mais pas la mode. Les aristocrates ont les pendra !
RÉPONDRE
CarolineIl y a 1 an
A titre personnel, je trouve ces jeunes filles souvent pas très belles - peut-être parce que trop jeunes, justement?
En tout cas, elles ne m'inspirent rien, pas plus que les marques de luxe dont je ne suis pas cliente (sauf pendant les exceptionnelles ventes privées auxquelles je suis invitée)...
RÉPONDRE
TwinkleIl y a 1 an
Très juste, Lise.
Je veux aussi des vraies personnalités.
RÉPONDRE
RocketIl y a 1 an
1000% d'accord avec toi Lise
RÉPONDRE
MeltIl y a 1 an
je pense que nous sommes tous d'accord.
RÉPONDRE
cerise_confiteIl y a 1 an
Encore un article très pertinent et bien articulé, merci!
Ce qui me fascine avec les gens des milieux aisés (et celui des célébrités par extension) c'est qu'en plus d'ouvrir des portes à leurs rejetons, ils leur donnent quelque chose qui ne s'achète pas: une aisance, une confiance en eux inébranlable, et l'idée que le monde leur doit tout. L'idée qu'il faille travailler dur et/ou avoir beaucoup de chance pour accéder à la célébrité et à l'argent ne les effleure même pas.
Fille d'ouvriers, j'ai toujours eu conscience qu'avoir une bonne formation, un bon boulot n'allait pas de soi. Le fait qu'on m'ait encouragée à lire, à m'intéresser à plein de choses, à travailler à l'école, tout ça m'ouvrait déjà des portes. Mais les "fils de" qui fréquentaient mon école voyaient tout ça comme une évidence. Bon nombre d'entre eux ont fait des carrières impressionnantes, mais je n'ai jamais entendu l'un d'entre eux me dire qu'il devait une partie de sa réussite à son milieu...
RÉPONDRE
maremeIl y a 1 an
Je partage votre parcours et votre analyse. Cela me rend les jugements hâtifs et péremptoires qu'ont certains privilégiés sur les parcours de vie de ceux qu'ils nomment les "moins entreprenants", mais qui ne sont que ceux qui rencontrent le plus de bâtons dans leurs roues, d'autant plus insupportables. J'ai envie de leur dire; "Un peu de décence , au moins, à défaut de probité..."
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 1 an
Tu comprends donc mon coup de gueule adressé à Lou Doillon. Les autres doivent faire tomber la culotte par nécessité et non par choix. Quand on appartient comme elle à une dynastie d'"artistes" (j'assume 100% les guillemets) on la boucle... surtout quand on se déshabille de mère en fille. Doillon et son système de reproduction de classe forcent les autres à repousser les limites. L'oppresseur c'est elle et sa clique !
Bref, cette attitude de Chanel & co, c'est du mépris de classe (et race). Rihanna chez Dior en 2015, faut pas se leurrer, c'est la même chose. On continuera le(s) combat(s) !
RÉPONDRE
VirginieIl y a 1 an
Je suis d'accord avec toi, se mettre à poil pour Chanel même si on vient d'une famille "artiste", qu'on a lu Simone de Beauvoir à 12 ans et qu'on se la joue à connaitre le rock pointu des années 60... ça reste se mettre à poil.
Toutefois, il faut reconnaitre que la nudité de Rihanna et autre Nicki Minaj est agressive et vide de sens. Et ce n'est pas ethnocentrique de le dire ! Tout comme celle de Miley Cyrus qui vient d'une famille aisé et blanche ou Beyoncé née dans la bourgeoisie noire de Houston le sont (pas au même degré).
Quand Erykha Badu se dénude elle ne met pas mal à l'aise. Nicki Minaj oui.
RÉPONDRE
ensseIl y a 1 an
Effectivement, Ras le bol!!
Ca écoeure tout simplement.
Certaines filles de se sont fait remarquer par leur style et me posent donc moins de problème (Lou Doillon, Charlotte Gainsbourg), mais là? Elles n'ont rien eu l'occasion de faire ces pauvres jeunes filles;
Il est temps de donner un grand coup de frais à la mode, au ciné ....
C'est sût qu'être payé des millions pour un shooting, c'est plus facile que de se farcir des études, un travail...
RÉPONDRE
TiffanyIl y a 1 an
Tout à fait d'accord avec toi !
RÉPONDRE
CéliaIl y a 1 an
Oui !!
Je voulais te demander je viens de découvrir une mannequin que je trouve magnifique je ne sais pas si tu connais Luma Grothe ? En tout cas je pense qu'elle mérite d'être un article ici hihi
Elle est devenue l'égérie de l'Oréal Paris en mars d'ailleurs.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est vrai qu'elle risque de faire parler d'elle ;)
RÉPONDRE
PaulineIl y a 1 an
Enfin quelqu'un qui ose dire tout haut ce que (à peu près) tout le monde pense tout bas!
RÉPONDRE
Stef13Il y a 1 an
Ça change de Kate Moss à la limite
RÉPONDRE
SysyIl y a 1 an
Débat ... Chanel est une entreprise commerciale.. Donc Lily rose en mannequin a joué son rôle. Celui de faire vendre.
C'est injuste pour les filles plus belles etc mais Kate Moss qui n'a pas le physique de top model est le mannEquin qui a marque la mode. Lily rose est plus belle que sa maman au même âge et je lui prédis une carrière de fou, car elle ne referait pas les erreurs de carrières de ses parents.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode