The True CostValérie BelinLe Luberon

Week diary #46

2160
Au menu de la semaine : prise de conscience tardive, rupture de stock, délicieux café Qee, portraits de Valérie Belin, coupe de cheveux enfantine, Korakrit Arunanondchai au Palais de Tokyo, fashion week au Luberon et denim patiné...
The True Cost

Lundi


8h25 : Alors que je range les petites affaires de Charles (qui vient tout juste de partir à la crèche dans les bras de son père), je repense au documentaire "The True Cost" visionné la veille. Mettant en lumière les processus de fabrication au sein de l'industrie du textile (ainsi que leurs conséquences tragiques), les images d'Andrew Morgan m'ont tétanisée. Face au constat du réalisateur (le vêtement est devenu "jetable", ce qui engendre une accélération néfaste de la production et une accumulation dramatique des déchets), une seule solution : moins acheter. Non pas arrêter d'acheter, mais acheter mieux et moins. Moi qui n'ai jamais été une shoppeuse compulsive, je suis plus que jamais décidée à recycler au maximum, à oser demander à une amie de me prêter une robe pour une soirée plutôt que d'aller courir les boutiques en urgence, à recommencer à échanger les fringues avec mes soeurs, à donner à la crèche les petits vêtements de Charles qui ne lui vont plus et à n'acheter que des choses que j'aime à 100% et que je suis certaine de porter...
14h : Quelques heures après la parution de mon article sur les bagues Isabel Marant, je constate - coïncidence ou non - que le stock de Net-a-Porter est épuisé. Navrée pour toutes celles désirant se les offrir, je passe un petit coup de fil à la boutique de la rue Jacob où l'on me confirme qu'il reste plusieurs sets de bagues. Je suis rassurée.

Mardi


13h : Je retrouve Géraldine au café Qee. Pile dans la tendance "cantine healthy", ce dernier se distingue particulièrement par la gentillesse de son personnel. Autour d'un goûteux pavé de saumon sauté, nous nous racontons nos étés, évoquons le dernier roman de Delphine de Vigan, commentons la rentrée de nos petits et parlons de la difficulté de faire tenir une garde-robe de fashion week dans un bagage cabine (un défi que s'est lancée Géraldine pour la fashion week de Milan). Avec son jean brut, ses boots, son blazer un brin long et ses beaux cheveux bouclés, Géraldine m'est rarement apparue aussi belle et sereine.
Valérie Belin

Mercredi


14h : Je file observer les photographies de Valérie Belin au Centre Pompidou avant que l'exposition ne prenne fin (14 septembre). Face à certains visages à la perfection insolente, presque irréelle, une sensation de malaise m'envahit : difficile de savoir s'il s'agit de vraies femmes ou de modèles en plastique...
16h : L'appétit aiguisé par le travail de Valérie Belin, me voici au Palais de Tokyo. Sans tarder, je m'immerge dans les installations de l'artiste thaïlandais Korakrit Arunanondchai. Aussi hétéroclites qu'angoissantes, celles-ci questionnent la notion de globalisation, mais aussi le rapport entre "l'imagination et la réalité, la science et l'incorporel". Je n'en ressors ni charmée, ni enthousiasmée, mais assurément perturbée.
18h : Perché sur un tabouret rouge ultra confortable, Charles attend gentiment que Simon (le fameux coiffeur pour enfants de la rue Vavin) entre en action. Le regard rivé sur l'écran qui diffuse un épisode en noir et blanc de Mickey, les mains occupées par le biscuit bio offert par le propriétaire des lieux et le tee-shirt protégé par une immense cape blanche, Charles se transforme peu à peu en petit garçon modèle sous les coups de ciseaux rapides et agiles du coiffeur. Je regretterais presque ses mèches folles...

Jeudi


11h : Alors que nous prenons un thé avec mon amie Delphine, celle-ci me propose de nous prêter à nouveau sa maison située dans le Luberon pendant une semaine. Rien qu'à l'idée de m'envoler vers ce petit coin de paradis délicieusement isolé et infiniment confortable, je suis transportée de bonheur. Après avoir consulté Julien et déplacé quelques rendez-vous, j'accepte cette généreuse proposition. Débuter la période de fashion weeks l'ordinateur posé sur une immense table en bois, le regard tourné vers les arbres noueux du jardin et les sens aiguisés par l'odeur des pins me met en joie. J'aime travailler à contretemps, être loin de l'agitation lorsque celle-ci bat son plein. Départ prévu samedi matin !
13h : Je me lance dans le visionnage du passage insolite de Michel Houellebecq dans l'émission "On n'est pas couché", dont Julien m'avait parlé la veille. Outre son attitude quasi lunaire, je suis particulièrement frappée par la franchise presque enfantine de l'auteur des Particules Élémentaires.
18h : En passant devant une vitrine, j'observe furtivement mon reflet et constate avec satisfaction que mon jean boyfriend de chez COS a déjà perdu toute sa rigidité.
Le Luberon

Vendredi


10h : Alors que je dois ranger l'appartement en vue d'une visite de l'agence immobilière, préparer les valises pour notre départ de demain, aller faire des courses pour le petit dîner familial que j'organise ce soir, répondre à des milliers d'emails et faire le point sur les futurs défilés new-yorkais, une seule chose m'obsède : dois-je ou non me refaire une frange ? Vous avez dit futile ?
Partager l'article
Par Lise Huret, le 11 septembre 2015
Vous aimerez également
Week diary #66
Il y a 1 mois - 63
EN SAVOIR PLUS
Week diary #65
Il y a 2 mois - 29
EN SAVOIR PLUS
Week diary #64
Il y a 4 mois - 25
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
60 commentaires
Tous les commentaires
MathildeIl y a 1 an
J'aime le fait que de plus en plus de personnes travaillant dans la mode soient sensible au sujet du gaspillage (inévitable?) de cette industrie. J'essaye moi même de faire plus attention, mais je n'arrive pas à sauter le pas du vintage, car le stéréotype qu'un habit seconde-main = sale reste bien ancré dans mon esprit ...
RÉPONDRE
N.Il y a 1 an
C'est vrai que certaines boutiques seconde main/vintage ne font rien pour casser ce stéréotype (l'odeur de certains magasins vintage...), mais là aussi ça s'améliore. Il y a de plus en plus de boutiques vraiment agréables, où on devinerait à peine qu'il s'agit de seconde main tant les articles sont impeccables et bien mis en valeur. A Paris, il y a de jolies sélections chez Les Ginettes, Violette et Léonie (mais les portants sont un peu chargés), Dressing Factory...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Pour ce qui est du vintage, je rejoins N. : cela dépend vraiment des boutiques. Mieux vaut aller chez Since (rue Saint Roch 75001) que chez Kiloshop ;)
RÉPONDRE
MathildeIl y a 1 an
Merci pour les bon plans N. et Lise, j'y penserais lors de mes week-end à Paris :)
RÉPONDRE
N.Il y a 1 an
Ta dernière remarque me fait sourire... Il y a quelques jours, en rentrant du boulot avec du travail en retard jusque par dessus la tête, je commence pour je ne sais quelle obscure raison à penser à ma valise pour les prochaines vacances (dans plus d'un mois). Et bien sûr, j'ai fini par faire la liste des vêtements que j'emporterai avant de me mettre au travail l'esprit tranquille. La vie est tellement plus agréable en s'accordant ces moments de futilité!

Acheter moins et mieux, je crois que la prise de conscience commence à se généraliser. Pour ma part, depuis quelques années, je me fais une énoooorme wishlist en début de saison et je vais tout essayer en boutique, ce qui me permet d'éliminer facilement les 3/4 de la liste. Quant aux articles qui passent l'épreuve de l'essayage, je retourne y jeter un oeil régulièrement, et si au bout de quelques semaines/mois l'envie est toujours là, je saute le pas. Ca marche plutôt bien, je n'achète (quasi) plus que des choses que je porte régulièrement: le fait d'attendre longtemps avant d'acheter permet de distinguer ce dont j'ai vraiment envie et de rendre un vêtement qui me plaît encore plus désirable. Prêter/emprunter les fringues, je n'y pense pas assez mais c'est une super idée, surtout pour les occasions spéciales.

Quelle attention de ta part d'avoir appelé la boutique Isabel Marant pour savoir s'il restait des bagues... Tu donnes vraiment à ce site un supplément d'âme.

Le champ de lavande (?), c'est le Lubéron? C'est ravissant. Bon week-end luberonnais alors!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
En fait, je crois que l'on a besoin du futile pour s'évader, pour s’aérer la tête, pour décompresser... Bon moi, je ne suis pas encore passée chez le coiffeur mais je sais après quelques recherches pinterest quelle frange je veux ;)

C'est une super idée, cette maxi wishlist à passer à l'épreuve de la cabine d’essayage ! Je vais te la piquer, tiens ;)

Oui, c'est le Lubéron :) Merci !
RÉPONDRE
revedepluieIl y a 1 an
Je suis un peu rassurée de voir que je ne suis pas la seule... Fin juillet je faisais déjà une liste des vetements que j'emporterai pour mon prochain déménagement a Londres en octobre... Comme toi ça me rassure et me tranquillise en me donnant l impression de contrôler un peu les choses.
Sinon ce que j avais fait, c etait des que je voyais quelque chose: Vetement, rouge a levres, accessoire, livre, parfum, etc qui me.plaisait beaucoup, je l ecrivais sur un carnet en.me.promettant de me l.offrir pour me recompenser de quelque chose, pour me remonter le moral le jour ou je me sens un peu triste, etc... A ce moment la je rouvre mon carnet et je.pioche dans ce dont j ai le plus envie a ce moment... :)
RÉPONDRE
CatiopineIl y a 1 an
Hello

J'aime toujours autant lire ce type d'articles dont certains aspects poussent à la réflexion... Je vis dans le sud de la France depuis quelques mois ( ah la Provence), et je garde ces quelques adresses resto, expo, (coiffeur ?) et autres pour mon prochain retour dans la capitale. en un mot,
Merci ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Apprécies-tu ta nouvelle région ? Vivre en Provence toute l'année doit être assez magique, non ?

Je t'en prie ;)
RÉPONDRE
CatiopineIl y a 1 an
Je suis née et j'ai toujours vécu principalement à Paris et du coup mon rapport a changé avec ma notion de week-end ou de vacances.
Il n'est pas rare qu'on aille se baigner en fin de journée après le boulot en semaine et manger une pizza au bord de l'eau alors que c'était quelque chose d'exceptionnel que je ne faisais qu'en vacances avant... un peu déstabilisant parfois.
Je travaille en freelance de la maison à la campagne alors que je travaillais pour une maison de mode encore récemment... Je ne dirai pas que cela est mieux, c'est juste différent. Quand je rentre à Paris pour autre chose que du boulot, cela me semble un peu comme des vacances, étrange non?
J'ai un blog, j'en parle parfois ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Ce que tu décris est très alléchant :) Je vais aller lire ton blog :)
RÉPONDRE
WilliamIl y a 1 an
Dommage pour ton jean COS, il semblait "parfait". Je traine depuis trop longtemps mon levi's, qui pour le coup n'a plus aucune rigidité et on m'a gentiment fait remarqué qu'il est en train de s'élimer au niveau de mon popotin. Du coup, je réfléchis à l'achat d'un nouveau jean... Pas chez COS, alors ?

Le Lubéron, quelle chance, encore une fois... Je ne suis pas parti de l'été, je m'étais dit que je partirai un peu cet automne et puis finalement, d'autres priorités à gérer... Doublement difficile lorsque ma meilleure amie me propose de partir avec elle !

Est-ce que ce n'est pas notre cerveau qui quand on est face à plusieurs impératifs, nous poussent à nous poser de grandes questions telles que "Le retour de la frange ?" ? Afin de nous faire décompresser, peut-être... ;)
Je te préfère sans ta frange, perso...
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 1 an
D'accord avec toi sur ton dernier point ;)
RÉPONDRE
WilliamIl y a 1 an
Si Lise se refait une frange, prévient moi... Je débarque et on s'explique ! eheh
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 1 an
haha ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Ah mais non, je le préfère comme cela mon jean COS ;) Je le trouvais un peu trop rigide au début.
Pour ton nouveau jean, va quand même essayer chez COS, tu verras bien si tu trouves ton bonheur.

Aïe... Et ce n'est pas possible du tout, du tout, du tout ?

Ah oui ? Tu rejoins le camp de Julien alors. Mes amies filles me préfèrent avec et mes copains garçons sans... Je vais devoir trancher :/
RÉPONDRE
anaIl y a 1 an
Moitié frange, moitié sans frange? ;))
Je trouve qu'un carré court et un peu effilé t'irais bien. Les jeans c'est tellement personnel. Moi j'aime la toile épaisse et plutôt rigide, la taille haute et la jambe droite.
Moi aussi j'ai lu un livre sur les effets nocifs de la fast fashion cet été. C'est vrai que ça fait penser. Pour les emprunts je ne m'y suis pas mise, mais en revanche j'ai prêté 3 tenues de mariage cet été. C'est super de voir nos vêtements être « utiles ».
Je ne suis malheureusement pas une consomatrice aussi disciplinée que toi, mais les circonstances aident (15 semaines de grossesse, ce n'est pas le moment d'acheter des jeans!).
Bon week end, A
RÉPONDRE
WilliamIl y a 1 an
Je suis un peu à coté de mes pompes... ;)
J'irai faire un tour chez COS lors de mon prochain voyage sur Paris.

C'est possible. Mais pas envie de me le permettre...

Ecoute ton mari... ;)
RÉPONDRE
revedepluieIl y a 1 an
Une mèche on peut a loisir faire une frange ou repousser sur le coté pour degager le visage?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
@Ana : Avec le court, on se heurte également aux goûts de Julien :/ I know, i know ;)

Tout à fait d'accord avec toi concernant le plaisir de voir ses vêtements avoir une deuxième vie, voire une troisième :)

J’espère que ta grossesse se passe bien :)

@ William : ;))

@ Rêvedepluie : Si la mèche est assez longue pour être portée sur le côté, je ne pourrais pas la porter en frange ;/
RÉPONDRE
MathildeIl y a 1 an
C'est génial de couvrir un événement aussi agité en étant au calme, près de la nature et au soleil :) Et merci encore pour ce partage de réflexions sur la mode, le life style et la vie en général, certaines d'entre elles me mettent la puce à l'oreille et nourrissent également ma propre vision des choses. Bon week-end et bon futur emménagement à Florence !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Je suis on ne peut plus d'accord avec toi : alors qu'actuellement les copines s'envolant bientôt pour New York n'en finissent pas de faire des achats de dernière minute au Bon Marché, moi je remplis mon sac de voyage de shorts, chemises légères, bikinis et bouquins pour enfants en me disant que j'ai bien de la chance d'avoir la liberté d’assister ou non aux fashion weeks.

Merci, bon week-end à toi également :)
RÉPONDRE
AudreyIl y a 1 an
Chère Lise,
Je n'ai pas vu le documentaire The true cost, mais je réfléchis beaucoup à mon comportement face aux vêtements. J'ai résolu une partie du problème car j'ai la chance d'avoir une maman qui coud de mieux en mieux. Résultat, je n'ai pas acheté une robe/jupe depuis presque un an et demi ! Par contre je m'interroge sur les tissus, je me demande s'ils sont fabriqués/teints dans de bonnes conditions... Je me demande si des infos existent à ce sujet. Une chose cependant a empiré : mon dressing n'en est pas moins plein, mon fournisseur ayant tendance à coudre robe sur robe :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Tu as une chance incroyable d'avoir une maman couturière et disponible pour te coudre des robes ! Et ne culpabilise pas d'avoir une armoire bien remplie car le genre de vêtements qui s'y trouve est à mon avis loin d'être "jetable" ;)

Pour ce qui est des conditions de fabrication des tissus, je n'en sais malheureusement pas plus que toi :/
RÉPONDRE
AlixIl y a 1 an
Je comprends tout à fait : je fais une bonne partie de mes vêtements et presque tous ceux de mes fils. C'est presque impossible d'acheter après.
Par contre, la plupart des tissus abordables, comme les vêtements, viennent de Chine et du Bangladesh et sont probablement fabriqués dans les mêmes conditions... Tu peux peut-être essayer de trouver des coupons haute couture à Montmartre, si tu habites à Paris.
RÉPONDRE
ApollineRIl y a 1 an
C'est vrai qu'il manque une traçabilité pour les tissus vendus en boutique. Sonia du blog Une année de couture a écrit un article sur le sujet avec quelques pistes pour des tissus bio : https://uneanneedecouture.wordpress.com/2015/06/26...

Sinon il y a des marques qui essaient de produire des vêtements avec éthique. Je pense par exemple à Reformation dont Lise a parlé récemment sur ce blog.
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 1 an
A force de réfléchir d'une façon éco-responsable sur nos achats vestimentaires, nous allons devenir comme nos arrière-grand-mères : une tenue pour le dimanche pour aller à la messe, la semaine quelques vêtements plus simples et bien protégés par un beau tablier et lorsque le tissu du manteau sera usé alors on le retourne et c'est reparti - nos armoires seront bien plus vides, et nous bien frustrées... :)
Mais il est vrai, il faut acheter moins et mieux et plus durable, et après bien accessoiriser et jouer avec sa coupe de cheveux ou sa frange par exemple :)
Par contre, personnellement, nous n'aimons pas l'idée de porter un vêtement second hand !
Bon week-end chez nous dans le sud, mais il parait que le temps va se gâter
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Il faut trouver un juste milieu mais ce qui est certain c'est que continuer à consommer comme nous le faisons aujourd'hui n'est plus possible :/

Ah non, pas de pluie alors que j'arrive samedi ! Please encore un peu de soleil :)
RÉPONDRE
anneIl y a 1 an
Je ne comprends absolument pas d'où vient cette hantise du second hand.
Il n'y a pourtant qu'en friperie qu'on trouve des manteaux 100% cachemire pour des clopinettes
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 1 an
@anne : nous ne saurons pas vous répondre pourquoi nous ne portons pas du second hand - nous allons demander à notre psy... :)
RÉPONDRE
anneIl y a 1 an
Haha vos réponses sont toujours un délice ;)
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 1 an
@ :)
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 1 an
@ le sourire était destiné à Anne bien sûr ! :)
RÉPONDRE
velouriaIl y a 1 an
tout à fait d'accord pour Houellebecq et je me suis assez reconnue dans son irritation pour l'inexactitude journalistique du plat mangé lors du fameux dîner :-)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
La pauvre journaliste, elle en a pris pour son grade mais il a été très honnête lorsqu'il a reconnu "qu'elle payait pour tous les autres" :)
RÉPONDRE
CarolineIl y a 1 an
J'ai vu The True Cost of Fashion sur Netflix et trouve qu'il manque tout un pan à l'enquête, à savoir tout l'aspect fashion week, publicité, marketing, achalandise, etc.
Mais, il est important de revoir la manière dont nous consommons la mode. D'acheter moins, d'échanger, d'offrir, de prêter, d'acheter de l'occasion, plutôt que des cochonneries produites par les enseignes "high street", arrêter de croire que tout se démode en 6 mois, etc.
Mais, cela demande de la discipline, c'est sûr.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est vrai que l'intro du documentaire est trompeuse. On s'attend à ce que le spectre soit plus large :/

"échanger, offrir, prêter" : des mots qui doivent effectivement entrer au sein de notre vocabulaire de consommatrice ;)
RÉPONDRE
AlixIl y a 1 an
Je trouve que le changement de mode de consommation est particulièrement vrai pour ma génération (les justes en-dessous de 30 ans). On voit de plus en plus de marques avec une démarche "développement durable". Dans cette catégorie j'adore Sezane.

Mais c'est vrai dans tous les aspects de la vie, notamment les jouets. On ne voit plus que des jouets en bois ou dans un solide métal (avec deux petits bouts de 2 ans et 2 mois je sais de quoi je parle 😪)
RÉPONDRE
CarolineIl y a 1 an
Sans vouloir faire ma rabat-joie, Sézane, ce n'est pas du tout développement durable...
RÉPONDRE
alixIl y a 1 an
Je ne suis pas tout à fait d'accord. Ils ont, certes, des collections mensuelles mais également une ligne bien développée d'essentiels présents en continu. Ils travaillent avec des faconniers européens. C'est censé être de la qualité, mais, ça, n'ayant jamais commandé chez eux, je n'ai pas encore pu me faire d'idée.
RÉPONDRE
CarolineIl y a 1 an
J'ai acheté une fois une chemise blanche chez Sézane (coton, 80 euros quand même), je l'ai renvoyée le jour où je l'ai reçue : mauvaise coupe mal pensée, coton bof. Je n'ai jamais rien recommandé depuis, mais je doute que la qualité soit meilleure que chez Comptoir, Claudie Pierlot and co (autant de marques qui, il y a encore 10 ans, faisaient des vêtements de bonne qualité mais, aujourd'hui, c'est n'importe quoi...).
RÉPONDRE
alixIl y a 1 an
Ah oui évidemment... Dans ce cas, je comprends mieux ta remarque. Dommage, j'aimais bien le concept :-(
RÉPONDRE
ViviIl y a 1 an
Je suis d'accord pour Sezane. La qualité n'est pas exceptionnelle pour un prix bien trop élevé. Il y avait un jolie message au début avec des collections originales et ephemeres mais maintenant beaucoup de basics hors de prix qu'ils vont vendre en continu...ils sont devenus des pros du marketing et de la communication! Et je ne vois pas non plus où ils sont orientés développement durable... Il me semble aussi que les vêtements sont fabriqués dans les pays de l'est, je me rappelle avoir lu un post de la marque qui s'en justifier.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est vrai que la mode lifestyle est également au "slow" et au durable.

A mon grand désespoir, mon fils délaisse cependant souvent ses beaux jouets en bois au profit de ses petites voitures en plastique (offertes par les copains) :/
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 1 an
Ooooh !!! Que j'adore le vendredi 10H !!! Une pirouette tendrement décalée ... Bravo !! Et ça sent à plein nez la bonne humeur et la joie de vivre à pleins poumons ...
Croque, croquons, croquez la vie !!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
;) Oh oui, croquons la vie à pleines dents !
RÉPONDRE
NaomiIl y a 1 an
Coucou Lise,

Moi aussi j'ai vécu cette prise de conscience concernant la consommation excessive de vêtements médiocres fabriqués par de pauvres travailleurs surexploités. Cela fait maintenant presque deux ans que je contrôle mes achats avec la conviction que les choses changeraient si l'on prenait tous le temps de lire les étiquettes, de réfléchir à nos réels besoins, de ne pas nous jeter sur n'importe quelle fringue qui nous paraît désirable... Pour moi, c'est aussi primordial que de faire le tri pour le recyclage !!

Haha l'épuisement du stock de bagues, je te l'ai signalé tout de suite dans les commentaires d'ailleurs... Belle publicité, ils devraient te payer, héhé ! ;)

Jamais encore mangé au Café Qee mais ça donne envie. D'autant plus que j'aime beaucoup ce quartier... C'est vrai que Géraldine Dormoy-Tungate est de plus en plus belle. Je me suis fait la réflexion lorsque j'ai vu les photos de la soirée organisée pour les dix ans de Café Mode. :)

Je n'ai jamais lu Houellebecq. Une honte pour une littéraire comme moi. Il faut que je m'y mette. Je l'avais entendu un jour sur France Culture je crois, et j'avais été assez intriguée et intéressée. (Puis je me souviens m'être endormie car nous rentrions de la fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence en voiture et que généralement la voiture me berce.) :)

Je ne veux pas envenimer le débat frange/pas frange, alors moi je te dirais juste de suivre tes envies ! (Euh... bon, ok, je prends un peu parti en disant ça quand même.) Comme ça, jamais de frustration personnelle (juste celle de ton mari... haha). :D

Bonne semaine dans le Lubéron, profitez bien de votre parenthèse enchantée. :)

Bises !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est drôle que tu parles du tri pour le recyclage, car c'est exactement ce à quoi j'ai pensé en regardant le documentaire. A savoir pourquoi sommes-nous responsables dans certains domaines et pas du tout dans d'autres :/
Mais il a fallu des années de sensibilisation pour que les gens trient vraiment leurs déchets, d'où l'importance d'informer et d'informer encore sur la mode fast fashion et ses conséquences : cela finira peut-être un jour par marcher.

Géraldine a toujours été belle, mais j'ai l'impression qu'elle a acquis avec les années une sérénité qui magnifie encore plus sa beauté :)

Houellebecq : si tu dois commencer, essaie de commencer par le début de ses œuvres et de les lire dans l'ordre chronologique, c'est ce qu'il conseille et je trouve qu'il a raison ;)

Frange : Lol ;) Ah la la la, c'est un vrai dilemme. D'un côté j'aime me faire des couronnes de tresses et des chignons de danseuses me dégageant le visage et d'un autre j'adore cette barrière capillaire qui me tient à l'abri. Le vrai problème, c'est que lorsque j'ai une frange, cette dernière n'est pas bien disciplinée... En fait si j'étais certaine de savoir comment la dompter au quotidien, je pense que je ne me poserais pas autant de questions ;)

Merci !
RÉPONDRE
olivIl y a 1 an
Lise, oui vivre en Provence c'est le paradis mais un peu moins l'hiver !
Profitez bien car en Septembre c'est l'idéal pour profiter de l'été indien !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
On va profiter alors ! Même si cette nuit nous avons essuyé un déluge qui a tout détrempé ;/
RÉPONDRE
AbigailIl y a 1 an
J'aime ce blog, j'aime la façon dont tu nous décris les choses, j'aime tous les matins ouvrir ma tablette et visiter ou revisiter toues les pages de ton blog, c'est mon plaisir du matin en plus de mon café bien entendu...en te lisant on imagine aisément ta passion pour la mode, mais le plus important c'est que tu parviens à nous la transmettre de façon simple et rafraîchissante, et je pense que tu possède l'un des rares blogsà le faire aussi bien... Bien sur on ne peut pas tous aimer la même chose, et notre vision de la mode varie parfois, mais tu parviens cependant à mettre tes lecteurs d'accord sur les points essentiels de la mode, tels que le recyclage :) le mannequin at et ses affres... Bref , je voulais te le dire depuis longtemps, et voilà qui est fait... Alors merci et surtout continue!!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Chère Abigail,

Merci pour tes mots qui nourrissent, comblent, émeuvent et rassurent...

Merci, merci, merci :)
RÉPONDRE
JulytoseptemberIl y a 1 an
C'est pas futile, c'est important d'aller chez le coiffeur (j'en rentre ahah)! Je n'ai vu que des photos furtives de ton visage alors ça va m'être dur de t'aider ;)

Humm j'envie ton mode de vie, je me répète mais c'est génial de pouvoir bosser d'où on veut! Hâte de suivre tes aventures florentines (?) !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est futile et utile ;) Futile car pas toujours nécessaire... Mais aussi un peu utile car une coupe réussie donne vraiment confiance en soi.

Oh moi aussi, j'ai hâte, un peu peur mais hâte ;)
RÉPONDRE
HAPPY PILLZIl y a 1 an
Ta réflexion sur la consommation et la nécessité de la maitriser me touche, surtout venant de toi, grande experte et amoureuse de la Mode.
Aimer la mode et les jolies pièces ne veut pas dire qu'il faut y succomber et consommer sans fin. Il faut garder une certaines intelligence et consommer mieux et moins.
J'ai d'ailleurs écrit un article sur le sujet il y a une semaine de ça "LESS IS MORE". J'espère qu'il te plaira comme tes articles me plaisent (en tout cas ça me fera énormément plaisir que tu le lise)

Bises de http://happy-pillz.com et un très bon WE
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Ton article est très chouette :) Bravo pour ton blog !
RÉPONDRE
AnnaIl y a 1 an
A travers de son blog et par tes commentaires, Géraldine pour moi est une femme très libre, sincère et d'une sensibilité délicieuse.

Lise, il fait 27°C en ce moment à Florence. La semaine prochaine c'est encore plus....
Je regarde tous les jours la météo. Cela me donne l'impression d'y être un peu.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Et tu as tout à fait raison :)

Moi aussi et je me dis que je ne suis pas prête de ranger mes shorts ;)
RÉPONDRE
AnneIl y a 1 an
Je regarde ce portrait, et il me semble qu'elle est de cire... les lèvres surtout, l'absence de vie dans les yeux...
RÉPONDRE
GranpiIl y a 1 an
Comment te dire? Je suis jalouse mais je te souhaite un bon séjour dans cette magnifique région qu'est le Lubéron, profite bien, loin de l'agitation parisienne et du mauvais temps!!
Quant à la frange, et bien fais un sondage et la majorité fera pencher la balance...
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode