Défilé VersaceDéfilé Dolce & GabbanaDéfilé PradaDéfilé Moschino

Fashion week de Milan - Printemps/été 2016

6121
Entre gimmicks street-style, silhouettes phares, partis pris stylistiques et tendances émergentes, tour d'horizon de ce qu'il faut retenir de la fashion milanaise...
Défilé Versace
En empruntant aux élégantes du passé le tissu de leurs tailleurs, Miuccia Prada - qui ne fut pas présente à son défilé en raison d'un deuil familial - questionne cette saison la notion de classique. Mixées à des matières plus féminines, ses lamelles de tweed ou de flanelle composèrent en effet des toilettes fusion évoquant aussi bien l'avenir que le passé. Sans parler de ses robes translucides qui, une fois superposées à d'autres atours, tinrent davantage du souvenir d'une élégance perdue que du vêtement à part entière, ainsi que des nombreux détails issus des garde-robes de nos aïeules qui se virent ici traités sur une note contemporaine (voir ici et ). On retiendra par ailleurs pêle-mêle le gimmick des manches en mousseline - ou en soie - débordant généreusement des vestes du moment, la présence de pulls col V sans manches aux motifs graphiques, mais aussi l'étonnante sobriété des escarpins, qui délaissent cette saison la démence shoesesque au profit d'une esthétique presque sage.
Chez Versace, une voix se fit entendre avant l'arrivée des modèles : "Am I happy with who I am? Am I happy with the people around me? Am I happy with what I'm doing? Am I happy with the way my life is going? Do I have a life, or am I just living?"..."Point yourself confidently in the direction of your dreams". Le ton est donné.
La robe pull cherche à sortir de son anonymat casual (voir ici).
Aussi réussie soit la collection Versace, c'est avant tout son casting à la sensualité audacieuse que l'on retiendra, et plus particulièrement les passages de Raquel Zimmermann, Lineisy Montero, Mariacarla Boscono, Cayley King et Gigi Hadid.
Défilé Dolce & Gabbana
Affichant toutes une chevelure ultra courte, la top Ruth Bell et les jumelles Giulia et Camilla Venturini pourraient bien offrir une nouvelle désirabilité à la coupe de Sinead O'Connor.
Entre immenses créoles camouflage chez Versace, larges sphères à pétales chez Prada, généreuses fleurs fluo chez DSquared2 et bijoux seventies longuissimes chez Gucci, l'humeur semble être plus que jamais aux boucles d'oreilles oversize.
Point fort des collections printemps/été 2015, le gimmick du laçage joue les prolongations chez Fendi. Et s'il apparaît un brin premier degré sur les parures guerrières des modèles (voir ici et ), il se révèle des plus contemporains sur la maroquinerie de la griffe (voir ici et ).
Chez Marni, Consuelo Castiglioni emprunte sa palette de couleurs à l'univers du Lego (voir ici).
Cet automne, on continue de porter nos tee-shirts de hard rock ! (voir ici).
Naomi Campbell et Riccardo Tisci vinrent applaudir le show Versace (voir ici).
Chez Gucci, les actrices, "it" girls et mannequins affichèrent leur allégeance à Alessandro Michele en arborant ses insolentes créations rétro (voir ici, ici et ).
Défilé Prada
Aussi insolite soit le dress code Gucci, force est de constater que la collection italienne est riche en pièces fortes à la sophistication certes outrancière, mais non moins désirable. On pense notamment à ce blouson teddy en satin brodé et aux bords côtes aux couleurs de la griffe, à cet incroyable perfecto ou encore à ce trench en toile Gucci peinte de délicates fleurs. Sans parler des sacs revisitant avec brio l'imagerie Gucci (voir ici, ici et ) et de cette ceinture un brin bling-bling mais néanmoins infiniment attirante.  
Si l'on en croit Gucci, les bagues se portent désormais sur des mitaines (voir ici).
Oubliés cigarettes, iPhones et autres objets nécessitant l'usage de ses doigts : l'humeur de la saison est aux manches ultra longues dissimulant totalement les mains (Max Mara).
Rarement un créateur ne se sera autant amusé que Jeremy Scott chez Moschino. Ici, pas de références intellos, mais de multiples clins d'oeil à la pop culture qui donnèrent naissance à des pièces à la bonne humeur jouissive et au mauvais goût assumé. Parions d'ailleurs que les maillots une pièce imaginés par le trublion yankee - voir ici et - feront partie des must have de l'été prochain...
Nouveau directeur artistique de la griffe Roberto Cavalli, Peter Dundas livra une collection brouillon manquant de ligne directrice. De son côté, Massimo Giorgetti - nouveau DA de Pucci - ne fit guère mieux…
Défilé Moschino
En matière de chemises, le style Laura Ingalls fit fureur (voir ici et ).
Sur les catwalks et à leurs abords, deux tendances capillaires firent rage, avec d'un côté les jusqu'au-boutistes arborant le cheveux ultra court (voir ici, ici, ici et ) et de l'autre les belles assumant enfin leurs boucles naturelles (voir ici, ici, ici et ).
Après avoir imprégné la campagne Dolce&Gabbana automne/hiver 2015-2016, la folie du selfie s'invita cette fois-ci sur le catwalk de la griffe italienne.
Sur le podium Dolce&Gabbana, les casques audio se firent plus bucoliques que jamais (voir ici).
Entre top brodé Dries Van Noten et chino oversize, Anna Dello Russo fit un sans-faute (voir ici).
Chez Missoni, le retour en grâce des Converses se confirme (voir ici).
A Milan, on sait être sexy sans être vulgaire (voir ici).
Partager l'article
Par Lise Huret, le 28 septembre 2015 dans Défilés
Vous aimerez également
Fashion week de Milan - Printemps/été 2017
Il y a 2 mois - 18
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
21 commentaires
Tous les commentaires
LaureIl y a 1 an
Mais non !? Les selfies chez Dolce... Ce n'est plus la mode qui fait rêver la rue mais la rue qui fait rêver la mode...

J'aime bcp Gucci.

Et je pense à me raser la tête comme toutes ces belles mannequins ! Je suis rousse cela devrait rendre pas mal, non ? ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Je suis assez d'accord. Je trouve pas l'idée dingue...

Gucci ? Je suis en train de m'y faire petit à petit.

Parles-en avec ton mec d'abord ! Je ne suis pas certaine qu'il approuve cette lubie capillaire ;)
RÉPONDRE
paulaIl y a 1 an
Les hommes apprécient aussi les cheveux très courts :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est vrai mais je connais un peu celui de Laure et je ne suis pas certaine que ce soit son cas ;)
RÉPONDRE
paulaIl y a 1 an
ah d'accord ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
;)
RÉPONDRE
Flo'Il y a 1 an
J'adore ces articles de compte rendu des fashion weeks, c'est savoureux ! Hâte de lire celui de la semaine parisienne !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Merci :)
Avec Paris, on va se régaler !
RÉPONDRE
WilliamIl y a 1 an
Moschino... Si la série "Une nounou d'enfer" existait encore, nulle doute que le personnage principale de la série continuerait de s'habiller chez eux. "Bonne humeur jouissive" et "mauvais goût assumé", valable autant pour la marque que pour cette fameuse "vieille" série...
Anna Dello Russo se calmerait-elle et deviendrait-elle source d'élégance ? Attendons de voir... ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Anna Dello Russo : elle semble s'être légèrement calmée, attendons de voir si cela se confirme ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Euh... En fait, elle n'a pas changé ;)
http://media3.popsugar-assets.com/files/2015/09/25...
RÉPONDRE
handMODEIl y a 1 an
D&G me sort par les yeux, ils attendent quoi pour faire qq chose d'autres. On ne compte plus les collections du même style. Par contre, on aime ou pas Moschino mais Jeremy Scott est en adéquation avec l'esprit de cette maison. Et Versace s'assagit, tout peut donc arriver! ;).
As-tu regardé les docs mode sur arte de ce weekend? Je suis comme une gamine, j'aime toujours autant les voir, vous avez dit "perfusée"? hahaha
RÉPONDRE
AliceIl y a 1 an
Le documentaire sur Alexander Mcqueen! Magnifique!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
J'admire énormément le travail de feu Alexander Mcqueen et ce documentaire m'a confirmé que l'on avait vraiment perdu un génie :/
RÉPONDRE
....Il y a 1 an
Versace! Quel show! J'ai franchement adoré. Les vêtements étaient cools, urbains et modernes. Moins de soir, plus de jour, de très beaux sacs, une bonne vibe et Raquel en forme totale!

Prada? mouais. Un peu répétitif, peu de surprises. Quelques bonnes idées mais tellement de gimmicks. Et que dire du stylisme chaotique (pas dans le bon sens). J'attends MiuMiu.

Dolce? un peu fatiguant de répétitivité. Cette fois-ci, c'etait un hommage aux touristes (d'où les selfies). Mais bon, les vêtements sont beaux en boutiques et sont fun sans être ridicules.

Cavalli: surement le pire show de la saison pour le moment. Ça faisait cheap. Aucune opulence, aucun chic, aucune ligne directrice.
Que dire du stylisme, du casting et des chaussures...
Tout le travail de Peter Dundas depuis son départ de Cavalli a été hyper Cavalli et maintenant qu'il y revient, il nous sert du Mango.

Gucci, j'aime beaucoup mais je trouve que ça a moins de charme sur ces actrices hollywoodiennes sans style personnel. J'aimerai bien voir ce que ça donne sur une fashion editor ou quelqu'un de lambda (j'attends les soldes et les croisière pour craquer sur le PAP)

Fendi, toujours aussi inspiré.
Marco de Vicenzo, toujours aussi talentueux.
N°21...Alessandro se perd un peu dans les complications.

Plutot contente de voir les shows parisiens arriver à grands pas. Et puis, Tom Ford dévoilera sa collection cette semaine. Je salive deja :D
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est vrai que Miu Miu est devenu au fil des saisons plus intéressant que la ligne principale de Prada...

Just Cavalli : Grosse, grosse, grosse déception ! Peter Dundas aurait pu faire quelque chose de grandiosement sensuel, mais non...

On a vu quelques filles de la mode porter du Gucci (sur les photos street-style), le rendu est variable. Cela peut faire sublime comme ultra mémère... Une fois de plus, tout est question de style et d'appropriation.

Tom Ford : j'ai hâte ! Mais aussi Courrèges, Sacai...
RÉPONDRE
AlixIl y a 1 an
Je suis traumatisée : en regardant la photo d'Anna del Russo je me suis dit que je pourrais m'habiller comme ça!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Je me suis faite à peu près la même réflexion ;)
RÉPONDRE
RaúlIl y a 1 an
Le meilleur: GUCCI. La maison fait à nouveau rêver, comme à l'epoque de Tom Ford:

Highlights: Fendi, Marni, Bottega Venetta (sauf les premiers looks), Moschino

Le pire: DSquared, Cavalli.

Vivement Paris!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Je suis assez d'accord avec ton palmarès :)

Oh oui, vivement Paris !
RÉPONDRE
caroline in ParisIl y a 1 an
Gucci effectivement a fait fort, défilé très inspirant. Oui hâte aussi de voir ce que va nous rendre cette FWParisienne! Serai peut être à Courreges demain ;-)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode