Week diary #55

2221
Au menu de la semaine : stupeur et effroi, orgie de dessins animés, pantins de chez Bartolucci, pizza à prix variable, bain inopiné, cornet de glace artisanal, anniversaire de mariage et bijou florentin...
Le Ponto Vecchio

Vendredi


22h50 : J'ouvre mon ordinateur afin de répondre aux commentaires du Week diary, lorsque Julien me dit : "Regarde les news". C'est le début d'une longue soirée où se mêleront stupeur, incrédulité et effroi...

Samedi


9h : Charles est réveillé. Je vais le chercher et nous nous blottissons tous les trois dans notre grand lit. L'odeur de bébé de mon fils me fait un bien fou, sa joie de vivre me sort de ma torpeur.
10h : Nous franchissons les portes de la bibliothèque du quartier, dont le rez-de-chaussée est dédié aux enfants. Nous y retrouvons de nombreux pères assis ici et là en train de raconter des histoires à leurs petits. L'ambiance est douce, sereine, chaleureuse. Entre babillages d'enfants, bruits de petits pas sur le sol et multitude de contes colorés, nous ne pensons plus - pendant quelques minutes au moins - aux évènements tragiques de la veille.
15h : Alors que Charles se réveille de sa sieste, nous n'avons pas envie de sortir. Je l'emmène donc dans notre chambre, lui mets un dessin animé sur mon ordinateur portable et me blottis contre lui et ses doudous. Nous dépasserons largement le maximum de dessins animés habituellement autorisé, mais cela n'a pas beaucoup d'importance aujourd'hui...

Dimanche


10h : Au bord de l'Arno, côté "rive gauche", nous croisons une multitude de joggeurs : nous avons enfin découvert le spot "running" de Florence ! Il faut dire que contrairement à la rive droite peu propice à la course avec ses trottoirs étroits et inégaux, les larges étendues d'asphalte se révèlent ici parfaitement adaptées à la pratique sportive.
11h : Nous achetons une sorte de focaccia sèche à l'huile d'olive. C'est tellement bon qu'il n'en restera plus beaucoup une fois rentrés à la maison...
16h : Je commence à penser aux cadeaux de Noël. Si je m'écoutais, j'achèterais une fratrie de pantins Pinocchio de chez Bartolucci pour mes petits neveux, de la céramique de Montelupo pour mes soeurs, des caisses d'huile d'olive Santa Tea pour mes parents et des besaces issues de l'atelier de cuir de Santa Croce pour mes nièces…  

Lundi


9h : Le post de Susie Lau sur les impressions de tissus indiens m'hypnotise. Je me laisse bercer par cette beauté folle, cette patience incroyable, ce souci du détail…
12h15 : Comment souvent le midi, Julien va chercher deux parts de pizza au coin de la rue. Cette fois-ci, le pizzaïolo n'est pas le même que d'ordinaire. Au moment de payer, il annonce : "7 euros !". Julien lui répond alors : "Êtes-vous sûr ? Je viens souvent ici et à chaque fois, c'est 5 euros". Alors qu'il plonge sa main dans sa poche afin d'en tirer une pièce de 2 euros, le pizzaïolo rougit et dit : "Non, non, c'est bon ! Je ne connais pas trop les prix, vous devez avoir raison !". Il y aurait-il un prix pour les touristes et un prix pour les habitués ? Petit indice : cette expérience s'est reproduite à l'identique deux jours plus tard au même endroit, avec un autre pizzaïolo...
18h40 : C'est l'heure du bain. Alors que la baignoire se remplit peu à peu, nous entreprenons avec Charles d'y plonger ses petites voitures disséminées çà et là dans tout l'appartement. Tout à coup, j'entends un gros "plouf !" en direction de la salle de bain. J'accours et découvre Charles debout dans la baignoire, complètement trempé et le regard interdit, ne sachant pas s'il doit rire ou pleurer. Devant son air contrit et son jean dégoulinant, j'éclate de rire. "Moi, plouf !" me dit-il alors dans un petit sourire...
Le Duomo

Mardi


8h : J'apprends que Carven lance une collaboration avec La Redoute. Contrairement à beaucoup d'autres, celle-ci s'annonce prometteuse. J'ai hâte de voir le résultat !
16h : Au rayon fromages de notre supermarché Conad, je cherche désespérément du gruyère râpé pour les lasagnes que j'ai prévu de préparer pour le dîner. N'en trouvant pas, je me résous à tenter le coup avec du parmesan… pour le plus grand bonheur de Julien et Charles !
18h : En passant devant le Duomo, une odeur savoureuse de gaufrette nous aiguise l'appétit. Cette dernière nous mène à un petit glacier bio où les cornets sont réalisés sur place : une fois sortie du gaufrier, la gaufrette toute chaude et encore molle est placée dans un rouleau conique, donnant alors naissance à un cornet artisanal qui pourrait très bien se passer de glace, tant il est délicieux...
21h : Je note dans mon agenda les dates du Pitti Uomo (du 12 au 15 janvier 2016). Je sens que je vais me régaler !

Mercredi


5h : L'étau qui me serre le crâne ne laisse planer aucun doute sur la nature de la journée qui se prépare : ce sera une journée migraine…
7h : "Joyeux anniversaire" me glisse Julien. Eh oui, cela fait 9 ans aujourd'hui que nous sommes mariés.
8h20 : Charles joue avec sa nounou dans la pièce d'à côté. Allongée dans mon lit, un linge frais sur les yeux, je repense à ces 9 années bien remplies : nos retrouvailles 8 ans après une idylle adolescente, notre mariage 10 mois plus tard, le lancement de TDM à Honfleur dans notre petit appartement sous les toits, nos promenades quotidiennes dans la campagne normande, notre déménagement à Lyon, notre arrivée à Paris, notre envol pour le Canada, nos pique-niques à Kitsilano, ma grossesse à Vancouver, notre retour sur Paris et puis… nous ici aujourd'hui.

Jeudi


15h : Nous passons à l'agence qui nous loue l'appartement afin de récupérer notre courrier. Nous y découvrons un énorme carton (le pot de Charles commandé sur Amazon a visiblement été emballé généreusement...) ainsi que quelques enveloppes A4, dont une contenant le Spécial beauté du M, le magazine du Monde. Merci Lili !
17h : En passant sur le Ponte Vecchio, je découvre dans la vitrine d'un bijoutier une médaille composée d'un ancien et minuscule florin cerclé d'or. Gorgé d'histoire, ce délicat bijou me fait furieusement envie. Je l'imagine notamment très bien se glisser sous une chemise en jean légèrement déboutonnée...
21h : "Loup, loup, loup !!!" : les cris apeurés de Charles nous font nous précipiter dans sa chambre. Debout dans son lit, il nous accueille par un "maman, papa, loup ?". Le livre raconté au moment du coucher où il était question de loup et de petit chaperon rouge semble avoir laissé des traces. C'est la première fois que je vois Charles avoir vraiment peur. Je passerais ensuite de longues minutes à le rassurer…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 20 novembre 2015
Vous aimerez également
Week diary #66
Il y a 29 jours - 63
EN SAVOIR PLUS
Week diary #65
Il y a 2 mois - 29
EN SAVOIR PLUS
Week diary #64
Il y a 4 mois - 25
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
21 commentaires
Tous les commentaires
NaïkéIl y a 1 an
Très beau Week Diary, comme d'habitude. Joyeux anniversaire à tous les deux :)

Pour l'histoire du prix de la pizza, je confirme : alors que je demandais à un ami de Venezia comment on traduisait "Je suis désolée, je ne parle pas italien", il a refusé catégoriquement en me précisant : "C'est la meilleure façon pour qu'ils sachent que tu es une touriste, et qu'ils te fassent payer plus cher."... Leçon retenue depuis :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Merci :)

C'est donc bien ça... Dingue !
RÉPONDRE
GranpiIl y a 1 an
Chère Lise, je t'avoue que j'ai besoin de lire ces petits moments de bonheur, surtout en ce moment vivant tout près de Paris, donc merci de nous les faire partager...
Charles grandit cela se voit rien qu'à sa réaction suite à la lecture du conte, les livres, entre autres choses, font grandir. Rien n'est plus inestimable que de passer du temps avec ses enfants, ils en ont besoin et les parents aussi.
Je retiens la leçon de la pizza car un jour c'est sûr, j'irai en Italie!!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Depuis que nous sommes en Italie, Charles ne va plus à la crèche, nous passons donc beaucoup plus de temps avec lui et même si cela peut être un brin problématique pour le travail, nous savourons comme jamais notre petit bout ;)
RÉPONDRE
WilliamIl y a 1 an
Hâte d'avoir ton impression sur le Pitti Uomo...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
J'ai surtout hâte de contempler le look de ceux qui s'y rendront ;)
RÉPONDRE
....Il y a 1 an
Un week diary tellement apaisant, loin du tumulte ambiant.
Concernant les événements de Vendredi...de l'effroi, de la colère. Aujourd'hui encore, de la colère...

Joyeux Anniversaire de mariage (en retard)! Ça peut paraître très fleur bleue ou cucu mais que je trouve vos retrouvailles sont le summum du romantisme. C'est juste merveilleux, presque cinématographique (ça y est je m'emballe).

On va dire que Florence et toi, c'est une idylle qui semble marcher :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Merci ;)

Personnellement, je ne me remets toujours pas de ce jour de janvier où mon téléphone sonna et où il s'agissait du garçon avec qui j'étais sorti à 15 ans et que je n'avais pas revu depuis...
RÉPONDRE
GranpiIl y a 1 an
Oh quelle belle histoire, qui ressemble un peu à celle que je connais actuellement...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Oh..! Je te souhaite plein de bonheur :)
RÉPONDRE
GranpiIl y a 1 an
Merci Lise, à toi de même, encore tout plein d'années de bonheur!!
RÉPONDRE
AnneIl y a 1 an
La douceur de ta semaine fait plaisir à lire, merci!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Merci Anne :)
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 1 an
Chère Lise,

Joyeux anniversaire de mariage à toi et Julien et merci pour ce weekdiary qui fait du bien avec tout ce qui se passe ces derniers jours, ici le trottoir et les grilles de l'ambassade sont recouverts de fleurs, bougies, images et messages. C'est particulièrement émouvant.

J'ai souri en lisant tes lignes sur " le loup". Mon petit dernier a environ le même âge que Charles, et j'ai eu le même tour après la lecture de " ratatouille la sorcière ". Maintenant il voit des sorcières partout ! ( ce qui est parfois gênant dans la rue, car il le crie dans les 2 langues...).

Un très beau week-end à toi et ta jolie famille
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Ha, ha, ha ! J'imagine ton petit bout voir en des dames très respectables d'horribles sorcières ...
De mon côté, j'ai de la chance : "loup, loup, loup" ne vexera personne ;) Mais bon, il dit aussi "groooossss" dès qu'il voit un truc un peu gros ou grand et là c'est un peu plus problématique car il peut y avoir confusion pour ceux qui nous entourent à l'instant T ;))
RÉPONDRE
jeunevieillispasIl y a 1 an
La semaine d'une parisienne....
RÉPONDRE
greenyIl y a 1 an
Tu as vraiment un don pour raconter les choses...

Tes diaries sont toujours un doux moment à savourer, et dieu sait que l'on en a besoin en ce moment !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
C'est très gentil, merci :)
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 1 an
Bravo pour vos sympathiques reportages et anecdotes !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 1 an
Merci, c'est adorable !
RÉPONDRE
RocketIl y a 1 an
Ah je dois profiter du fait d'être en Angleterre pour aller voir l'expo qu'a commenté Susie Lau, en effet les tissus ont l'air d'être superbes :)

Hâte d'avoir le compte rendu du Pitti Uomo ! Sinon pour une autre vision de la mode masculine, la 'sapologie', de Paris à Brazzaville : http://plus.franceculture.fr/une-histoire-de-la-sa...
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode