L'illusion Saint Laurent

20754
À force d'auréoler ses codes esthétiques d'extrême hypitude, Hedi Slimane arriverait presque à nous faire oublier que ces derniers sont en réalité bien loin d'être "cools"...
Shootée à moitié en studio, à moitié en extérieur, la dernière campagne Saint Laurent Paris frappe une fois de plus par son esthétisme "slimanien", entre jeunesse borderline et fascination pour les road trips américains. Sous l'objectif du designer, tout devient ainsi attractif, élitiste et infiniment cool, ses Courtney Love nouvelle génération invitant à une débauche heureuse où les substances illicites n'ont pour seule conséquence que l'obtention d'une ligne ultra svelte. Bienvenue chez Saint Laurent Paris version Hedi Slimane, un univers où l'illusion règne en maître...

Illustration parfaite de la capacité du designer à rendre le laid beau, le choquant fédérateur et le banal désirable, la campagne printemps/été 2016 reprend tous les codes qui lui sont chers. Et si les filles sont ici plus habillées que d'ordinaire, elles n'en affichent pas moins une maigreur affolante (depuis longtemps devenue la norme chez Saint Laurent) : les décolletés se révèlent en effet désespérément vides, tandis que la mini-jupe se voit portée sur des cuisses aux allures d'avant-bras.

Et tant pis si la gestuelle et les postures de ces princesses déchues évoquent celles de junkies sous influence : sous l'objectif de Slimane, ces dernières apparaissent comme les pythies d'une nouvelle génération, donnant presque envie de sniffer une ligne de poudre blanche pour atteindre leur extrême niveau de "coolitude".

Ajoutez à cela des vêtements à très faible densité créative (qui une fois saisis par la lumière des flashs du studio parviennent à passer du statut de fripes banales à celui de friandises hautement luxueuses) et vous obtiendrez une illusion aussi sublime que malsaine.

Auréolé de son aura de prince de la mode et protégé des critiques par sa réputation de despote irritable, Hedi Slimane continue en outre d'alimenter - avec la bénédiction de ses pairs - une imagerie en totale dissonance avec l'ADN d'Yves Saint Laurent. Ici, point de joie créative, de passion pour l'élégance ou de transgression éclairée, mais un marketing subtilement mortifère parfaitement rodé, une habile politique des prix et un élitisme assumé. Et cela fonctionne. Il faut dire que l'illusion est parfaite...

Voir la campagne : http://www.fashiongonerogue.com/saint-laurent-spring-2016-ad-campaign/

EDIT du 29/12 : Suite à un email de la part de Saint Laurent, nous sommes contraints de retirer les images de la campagne. Il est décidément difficile d'émettre une critique envers cette griffe...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 28 décembre 2015 dans Analyses
Vous aimerez également
Hedi Slimane/Saint Laurent : la rupture
Il y a 8 mois - 44
EN SAVOIR PLUS
Saint Laurent, la pub de trop
Il y a 1 an - 17
EN SAVOIR PLUS
Le jean taille haute Saint Laurent
Il y a 2 ans - 19
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
54 commentaires
Tous les commentaires
ColineIl y a 11 mois
Excellent article. J'apprécie toujours la finesse des analyses et la précision du vocabulaire ici. Merci !
RÉPONDRE
SteldaIl y a 11 mois
Ce type est une imposture. Je reconnais tout à fait que sa silhouette homme a été l'une des dernières évolutions stylistiques modernes mais ce coup de génie lui a monté à la tête! Il a du talent comme metteur en scène mais pour le reste, je ne sais pas par où commencer... sa vision morbide de la mode ? Ses plagiats ? Son manque de créativité ? Son mépris des femmes ? Zara passe pour un philanthrope, à côté de Slimane.
RÉPONDRE
SéraphineIl y a 11 mois
Merci pour cet article et pour ta lucidité.
Personnellement j'ai surtout l'impression que c'est du déjà-vu sur les podiums ce coté princesse rock déchue et désabusée. Je n'adhère pas à ce genre de parti pris pour des raisons évidentes et personnelles.
Mais là je trouve que tout ce qui en ressort c'est une intention de choquer avec un choix de mannequins, de poses, d'une absence de couleurs afin de pallier à un manque de nouveauté, voire de créativité.
RÉPONDRE
MarinaIl y a 11 mois
Bonjour Lise

Tes analyses sont toujours construites, objectives et réalistes et pour ça je serai toujours une de tes fidèles lectrices !

Bonnes Fêtes
RÉPONDRE
NaïkéIl y a 11 mois
"Ajoutez à cela des vêtements à très faible densité créative (qui une fois saisis par la lumière des flashs du studio parviennent à passer du statut de fripes banales à celui de friandises hautement luxueuses) et vous obtiendrez une illusion aussi sublime que malsaine."

Lise, merci !
RÉPONDRE
MathildeIl y a 11 mois
Je suis bien d'accord avec toi. A chacune de ses collections, je me dis qu'il se moque de sa clientèle en proposant des fripes crassouilles, qui coûtent une fortune et qui ne peuvent être portées que par des brindilles de 15 ans et demi (mais quid du compte en banque à cet âge ? :)) Ses collections "Avril Lavigne" ne me font jamais rêver.
RÉPONDRE
floIl y a 11 mois
Je suis tellement d'accord avec cet article! Quel gâchis! Et quand je lis que les ventes suivent je ne comprends pas.
RÉPONDRE
LIl y a 11 mois
Les ventes suivent, oui, mais pour moi, c'est peut être justement celles dupées par cette illusion qui succombent.
Est ce que les vraies passionnées, les véritables amoureuses du style et de l'ADN Saint-laurent ( pas vraiment Slimane, donc. ) se laissent elles-aussi convaincre ?
La nouvelle génération de riches jeunes filles, ( cf filles de, jeunes mannequins et adolescentes héritières ) est à la conquête du hype, du paraitre, je ne suis pas sure qu'elles s'intéressent vraiment à la mode au sens ou je l'entend: le style, l'histoire, le savoir faire, l'allure.
RÉPONDRE
MeltIl y a 11 mois
Vaincre le Chikungunya avant Noël et avoir le plaisir de lire de vraies critiques...voilà pourquoi tendances-de-mode.com est en favori. Exactement ce que je pense du sujet " hedi slimane" ....big NO. L'univers de cet homme est vraiment ...malsain. En tout cas , ça fait plaisir de lire ce magazine.
RÉPONDRE
LiliIl y a 11 mois
Je dois dire que j'avais une aversion totale pour les collections d'Hedi Slimane pour Saint Laurent jusqu'à ce que les labels comme Vêtements arrivent et que les magazines "pointus" nous inondent d'une imagerie glam/rock/trash 70's à la Bowie (paillettes, lamés, motifs naïfs, couleurs fortes etc. ) . Je comprends un peu mieux où il veut en venir.
Je suis d'accord avec Stelda qui dit que "sa silhouette homme a été l'une des dernières évolutions stylistiques modernes", en revanche chez Saint Laurent, comme chez Vêtements d'ailleurs (cf l'article très instructif de Lise), rien de bien nouveau sous le soleil de la mode. Il faudrait qu'Hedi Slimane redescende un peu.
RÉPONDRE
MABdePARISIl y a 11 mois
Comme un soufflé qui monte, monte, juste avant pfft ... de retomber!
et la joie de la mode? avec Slimane, un grand néant....

merci, Lise, de rester aussi indépendante dans tes analyses.
RÉPONDRE
Lou et SwannIl y a 11 mois
J'aime ton analyse et ta liberté de ton !

Christine
RÉPONDRE
FrancoiseIl y a 11 mois
Interesting analysis Lise. By the way Happy Holidays to you! <3

La maigreur extreme est devenue sa propre mode. Ce qu'on porte n'a plus d'importance dans ce cas. On est deja "a la mode" quand on est super maigre dans ce milieu, et le vetement devient accessoire, "if even that".

Bises!
RÉPONDRE
JaunieIl y a 10 mois
Mais tellement vrai !
Aujourd'hui, une nana peut être mal ou sapée n'importe comment, si elle est filiforme, elle aura l'air cool de toute façon...
La vie est injuste ; )
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 11 mois
Nous n'avons pas envie d'une telle vision de la mode et de la femme - c'est malsain et décadent ! Merci pour votre critique sans concession
!
RÉPONDRE
pruneIl y a 11 mois
Un vocabulaire juste pour une critique objective. Rien de plus vrai. Merci!
RÉPONDRE
PulseIl y a 11 mois
C'est vraiment agréable de lire un avis critique étayé et assumé. Les avantages de l'indépendance...


Le monde de la mode manque de regards analytiques...
RÉPONDRE
AnneIl y a 11 mois
Quel article, merci de garder les yeux ouverts et la plume affutée!
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 11 mois
Suite à un email de la part de Saint Laurent, nous sommes contraints de retirer les images de la campagne. Il est décidément difficile d'émettre une critique envers cette griffe...
RÉPONDRE
VictorIl y a 11 mois
Ça ne confirme que les propos de Lise "protégé des critiques par sa réputation de despote irritable" et les, rares, expériences de critiques que l'on a pu lire.

Au-delà du caractère tyrannique, ce genre de comportements est anti-productif côté business. Si j'avais encore des doutes sur le fait d'acheter une pièce Saint Laurent, ils ont disparu avec les images de la campagne.

Merci pour cet article qui ose enfin dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas! :)
RÉPONDRE
maryIl y a 11 mois
c est mon premier commentaire... pour vous encourager(s'il le fallait) à continuer d'écrire avec une si jolie plume et autant d'indépendance..
RÉPONDRE
anneIl y a 11 mois
Pour information, Hedi Slimane a commencé en étant un des assistants de JJP et il me semble que son ambition était d' être photographe et aucunement styliste. A croire que son environnement a été très influençant et qu'il n'a pas résisté à l'appel "de la lumière". En avait il le talent ? Car excepté ses silhouettes hommes, il reste encore à le prouver...
RÉPONDRE
Le cancre83Il y a 11 mois
On tourne en rond ac Saint Laurent/Slimane. Que ce soit au niveau des critiques comme au niveau de la direction du label. Une rumeur court selon laquelle il reviendrait chez Dior....oups. Je dois avouer que j'ai toujours bien aimé les excès du monde de la mode et l'absurdité de la mise en exergue de comportement dangereux. On se souvient des remous causés par l'Héroïne chic de Gucci. Mais aujourd'hui cela me semble obsolète, deja vu. Bref manquant cruellement d'intérêt. Comme le fait de produire du H&M selon des normes haute couture. Je trouve plus révoltant encore le comportement de la marque et de son créateur face aux critiques d'autant que cette politique n'a même pas l'élégance de se faire discrète. Mais si l'est une chose dont on peut etre sur c'est que ça ne va pas durer. Le propre de la mode étant de brûler ce qu'elle a adoré. Malgré tout mais si ce ne serait pas volé Slimane tombera parce qu'il ne sait pas ce renouveler. Lorsque ses petites Courteney Love et ses petits protitués junkies ne seront plus du gout du moment on s'en détournera. Et comme il ne peut proposer que ça il trouvera autre chose jouer son personnage d'artiste. Une illustration parfaite de l'injustice du monde de la mode qui qu elle ne donne pas toujours au méritant, donne parfois trop à ceux qui ne le méritent plus
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 11 mois
Bravo Lise ! Je t'apporte mon soutien. #JeSuisTendancesdeMode !

La femme YSL est devenue une héroïne sous héroïne, le comble d'un certain chic :-)
La santé, la beauté, l'élégance, la liberté d'expression sont cools !
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 11 mois
On doit avoir le droit de critiquer objectivement tout dans la mode. De remettre en question le travail de chaque créateur. Sinon on n'avance plus. Saint Laurent se porte bien, tant mieux pour Kering, mais on doit pouvoir débattre de ce que l'on pense des collection d'un créateur sans que la marque en prenne ombrage. Cela s'appelle faire preuve de maturité.
RÉPONDRE
handMODEIl y a 11 mois
Vois le positif : ta voix compte à leurs yeux ! Mais c'est malheureux de voir qu'il n'y a pas de critique possible... Continue!
"la capacité du designer à rendre le laid beau, le choquant fédérateur et le banal désirable..." Marc Jacobs fait ça aussi et le revendique...
RÉPONDRE
....Il y a 11 mois
Marc est, je pense, beaucoup plus talentueux. Slimane et Jacobs jouent peut-être dans la même cour mais ils ne sont définitivement pas au même niveau.
RÉPONDRE
handMODEIl y a 11 mois
MJ a un côté plus ludique et léger qui le rend plus "accessible" et peut-être moins névrosé d'apparence en tous cas ;) !
RÉPONDRE
HaddaIl y a 11 mois
C'est pas bandant pour résumer et c'est une femme qui le dit
Pas de couleur
Pas de classe
Plat
Oui l'univers d'YSL est loin
RÉPONDRE
CharlotteIl y a 11 mois
Je suis entièrement d'accord avec ton article et ça fait plaisir de lire ça.
Je ne comprends ni l'engouement des "gens de la mode" ni des clientes, les vêtements sont d'une banalité sans nom.
RÉPONDRE
CélineIl y a 11 mois
Je publie mon premier commentaire ...
Je lis le plus souvent tes articles avec volupté sans oser laisser de commentaire.
Mais à la lecture de cet article et de la réaction puérile de la marque, je ne peux que t'encourager à continuer tes critiques écrites en toute indépendance et avec ton objectivité personnelle.

Un grand bravo à toi !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 11 mois
Un grand merci à vous toutes et tous, j'ai beaucoup de chance d'avoir un tel lectorat :)
RÉPONDRE
ValérieIl y a 11 mois
Lise nous t'aimons tout simplement et nous apprécions tes qualités de critique avisée de ce petit monde de la mode si fascinant et agaçant....ta plume et tes fines analyses sans concession sont ta signature et c'est pour ça que tendances de mode est Mon site mode préféré et ce depuis des années :) keep,going my sweat Lise !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 11 mois
Merci Valérie :)
RÉPONDRE
Jeanne BerreIl y a 11 mois
Merci pour cet article qui a le mérite d'apporter une analyse très fine sur le phénomène Hedi Slimane. Personnellement je n'ai jamais compris l'engouement de certaines personnes. Il n'y a aucunes propositions stylistiques novatrices, un vestiaire dont les lignes sont proches de marques bon marché, ouff, il y a tout de même l'emploi de belles étoffes et pour finir un shopping dont on devine très vite la copie de fripes. Je me pose la question : qui se souviendra d'Hedi Slimane dans quelques années ? Pour finir, la critique permet d'avancer, de réfléchir, de se repositionner.
RÉPONDRE
....Il y a 11 mois
Je t'apporte également mon soutien!
De toutes les façons, j'ai toujours considéré (et je considère encore) que Slimane doit faire ses preuves en mode féminine.

Pour moi, Saint Laurent n'est qu'une version snob de Sandro. Je préfère Dsquared dans le genre...

Ce qui me dérange dans son esthétique est le fait qu'elle vire à l'obsession. Je trouve ses vêtements et ses coupes trop sèches, sans aucune rondeur. Il n'y a rien de voluptueux ou sensuel dans un vêtement Slimane.
Mais bon, sa mode trouve écho dans une époque de plus en plus nostalgique ou l'illusion du vintage semble plus authentique que la recherche de nouveauté.

Je n'ai jamais rêvé de ressembler une Marianne Faithful ou a une Anita P....
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 11 mois
Bravo pour cet article Lise. Continue à être celle que tu es, tes analyses sont d'une grande finesse. Tant pis si elles ne font pas mouche auprès de qui de droit... Il est évidemment plus simple de censurer que de se remettre un tant soit peu en question.
RÉPONDRE
julieIl y a 11 mois
bonjour et MERCI, je me bats sur facebook depuis des saisons pour faire passer exactement les mêmes arguments ( je travaille dans la mode), les collections sont vides de sens et de créations. BRAVO. et je vous soutiens.
RÉPONDRE
virginie/mode9Il y a 11 mois
Les images de cette campagne sont elles déjà parues ? Si t-elle est le cas, je ne vois pas de quel droit il te serait interdit de les commenter ? La liberté des médias, ça leur dit quelque chose à ces c.... ? Non mais franchement pour qui se prennent-ils ces gens !!! C'est tellement ridicule et risible en même temps. Et surtout tellement contre-productif ! Pour un mec qui soit disant aime tant le sulfureux et l'anti-conformisme, il ne joue vraiment pas dans la même cour que ses idoles ! ah ah Pauvre chochotte !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 11 mois
Les images de la campagne sont sur leur site... mais bon tout cela n'est pas bien grave :)
RÉPONDRE
MinnyIl y a 11 mois
Bravo pour ton article Lise. Je suis toujours très surprise de voir à quel point la critique dans la mode est très mal vue... de la marque des marques... incroyable en 2016 !
RÉPONDRE
MarniIl y a 11 mois
Je ne commente pas souvent, mais je veux saluer ton courage et ta ligne de conduite.
Bravo d'avoir dit ce que tu penses, et ce que beaucoup pensent également.
Saint Laurent ne m'a jamais attiré en tant que marque.
Je sais maintenant que la personne d'Hedi Slimane me déplait au plus haut point, ainsi que le despotisme qu'il a mis en place.
RÉPONDRE
PaulineIl y a 11 mois
Bravo pour votre article et surtout continuez à garder une intégrité qui se fait rare dans une époque où le monde de la mode n'est tourné que sur la rentabilité, chiffres d'affaires et collections kleenex ; que ses rédac(triches), bloggeuses se doivent de courber le dos, pour continuer à profiter d'avantages étincelants, devant les attachés de presse et leur stratégie marketing aiguisée et surveillée. Vous faites preuve d'un courage exemplaire en affirmant une analyse pas très flatteuse face à la grande maison (ce que la majorité pense tout bas) car effectivement, la vision créatrice de Mr Slimane ⧣MrSaintLaurent n'est que le résultat d'un retour de shopping "pointu" dans les boutiques de fripes des capitales 'branchouilles" pour une jeunesse très L.A girl côtoyant le "Château Marmont .
RÉPONDRE
ZeilaIl y a 11 mois
Bonjour Lisa,
bravo et merci pour ce blog si intéressant et référencié ! Oui, je partage le point de vue sur Slimane chez YSL, et la 2016 campaign, notamment.
La mode est pour moi le spectaculaire du quotidien, une réflexion profonde sur la relation des corps aux âmes et à la société. Pour nous, femmes, la mode décrypte toujours comment la société nous voudrais, et comment nous pouvons faire évoluer nos désirs, nos destins, nos capacités. Pour toi, Lisa, qui es à Florence en Italie, je renvois au dernier n. de l’Espresso, paru cette semaine, qui met à la hune le corps des femmes, et son infinie valence polysémique. Bonne année et bienvenue en Italie !
RÉPONDRE
PaulaIl y a 11 mois
Merci Lise !
Comme on dit en anglais : "you nailed it" !
RÉPONDRE
SylvieIl y a 11 mois
Tout pareil : Lise, bravo pour ton analyse et ta plume, et shame à Saint Laurent de ne pas accepter une "saine" critique. Sans esprit critique, il n'y a plus que de la soupe... et cette soupe la n'est vraiment pas appétissante.
RÉPONDRE
melusineIl y a 10 mois
Que dire si ce n'est que la censure est aisée et c'est regrettable !
Ce blog est le meilleur qui existe car intègre, lucide. Le regard posé sur la collection est honnête, réfléchi, subtil.
Je prends plaisir et nous sommes très nombreux (ses) à suivre ce blog parce qu'il est différent des autres, parce qu' aucun créateur ne peut acheter une critique, parce qu'il est percutant !
Il serait bon que les créateurs descendent de leurs tours d'ivoire et se disent que la mode commence dans la rue et qu'ils ne doivent pas souvent s'y balader pour proposer de telles caricatures !

Bravo !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 10 mois
Merci à toutes ! Vous êtes d'une gentillesse infinie et cela me touche énormément :)
RÉPONDRE
Camille DIl y a 10 mois
Inconsciemment mais sans hasard, j'ai donné au premier mot de l'article, "shooté", un tout autre sens !

Je vais souvent à la fondation Pierre Bergé voir les petites expos qu'ils y présentent, souvent des archives merveilleuses. Quel décalage avec aujourd'hui ..

Bises !
RÉPONDRE
sarahIl y a 10 mois
La réaction ridicule de la marque donne encore plus de valeur à votre avis. ils sont bien mal conseillés.
je commente aussi pour la 1ere fois, j'aime lire votre blog et vos avis chaque jour, je n'adhere pas toujours à tout(la mode la mode la mode:-))mais justement c'est pour cela que j'aime vous lire vous avez un avis,(qui plus est souvent documenté, riche, mesuré, réfléchi qui prends le temps)un point de vue personnel et c'est cela votre richesse !
Continuez!
RÉPONDRE
UnnaleeIl y a 10 mois
"Illustration parfaite de la capacité du designer à rendre le laid beau, le choquant fédérateur et le banal désirable".

c'est très juste et ça reflète bien notre société actuelle qui a zéro innovation, zéro prise de risque, tout géré par le marketin frileux... eh hop on suit les autres (cf les stan smith / combo fashion avec le slim destroy + bijou fin , toussa)

donc faut pas s'étonner du succès de Slimane... ;)
RÉPONDRE
elodieIl y a 10 mois
Chère Lise,

J’apprécie beaucoup ton site, j'aime le fait que tu critiques l'apologie de la maigreur faîte par l'industrie de la mode

Mais je trouve malheureusement ta démarche incomplète : à chaque passage ici, mes yeux ne voient que des photos de femmes longilignes qui portent à ravir les tenues à la mode, à croire que seules elles sont apte à s'approprier les dernières tendances. J'en ressort souvent avec des idées shopping tout en me disant que, pour pourvoir les porter il faudrait que je perde quelque kilos...

En fin de compte, ici comme ailleurs, la mode est toujours liée à la minceur et est toujours source de complexe pour moi. Bien sur, tu n'y peux pas grand chose j'imagine, ce milieu est comme il est, mais c'est dommage de ne pas voir plus de filles "normales".

Elodie
RÉPONDRE
RamonaIl y a 10 mois
Chère Lise,

merci pour cet article encore une fois percutant et sans langue de bois.

Si je partage totalement tes réflexions concernant la maigreur choquante des égéries utilisées, en ce qui concerne la capacité d'Hedi Slimane en tant que créateur, je suis moins tranchée. Je l'avoue, je suis assez déroutée par ce qu'il développe chez Saint Laurent en prêt à porter mais je suis toujours fascinée par sa capacité à donner le la d'une époque, à vouloir développer une coupe parfaite, rigoureuse, épurée, à faire la symbiose entre photographie, architecture, musique, mode. Etant moi même fan de rock, l'univers visuel qu'il développe a du pouvoir sur moi, non en termes d'achat (je suis bien loin d'en avoir les moyens) mais parce que j'y vois de la révérence à la jeunesse dans ce qu'elle a de malaimable, à l'underground, au freak. C'est un créateur qui bizarrement ne caresse pas dans le sens du poil. Bon je parle et je ne suis pas sûre d'être très claire dans mes propos. En tout cas, je pense que pour mieux comprendre sa démarche, lire cette interview parue cet été est vraiment essentiel: https://www.yahoo.com/style/exclusive-hedi-slimane...

Arrivederci !
RÉPONDRE
medicisIl y a 10 mois
il peut trouver un boulot chez zara c'est plus à son niveau.... son successeur aura beaucoup a rattraper.... YSL est devenue a cause de Heidy Sliman CHEAP . la marque a perdu toute son elegance et sa credibilité
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode