Mules fourrées GucciBaskets Fusion Dior

Le confort, l'ultime qualité fashion ?

298
Et si se focaliser sur le confort était devenu pour les créateurs la meilleure façon de s'assurer de la pérennité du succès de leurs potentiels must have ?
Mules fourrées Gucci
Ces dernières années, lorsqu'une marque cherche à pousser un produit, elle n'hésite généralement pas à le distribuer généreusement aux rédactrices de mode et autres influenceurs du moment. Il n'est ainsi pas rare de voir apparaître simultanément sur bon nombre de blogs/comptes Instagram une pièce griffée dont la soudaine récurrence visuelle peut faire croire à une tendance massive. Pour autant, force est de constater que cela ne marche pas à tous les coups, comme nous le prouve le cas des baskets Fusion Dior/mules fourrées Gucci.

Extravagantes et à priori peu faciles à porter, ces deux modèles avaient peu de chance de devenir naturellement des must have. Oui mais voilà, à force de les offrir à toute la crème de la fashion sphère, les deux maisons ont réussi à créer l'illusion d'un fulgurant succès. À la différence près que les Fusion ne firent pas long feu aux pieds des modeuses, contrairement aux mules Gucci que l'on continue encore de voir aujourd'hui, plusieurs mois après le matraquage visuel dont elles ont bénéficié.

Sur le papier, les savates en poils de yéti imaginées par Alessandro Michele n'ont pourtant rien de plus que les baskets couture de chez Dior. Rien, si ce n'est leur incroyable confort : là où les baskets LVMH ont tendance à blesser le bas de la malléole, les mules italiennes accueillent quant à elles le pied dans un cocon des plus douillets.
Baskets Fusion Dior
Plus que le look d'une pièce ou que le nom de la griffe qui s'y voit apposée, le confort semble être plus que jamais une condition sine qua non à sa longévité. Peu importe la tendance : si les influenceuses/rédactrices de mode se sentent bien dans un produit, elles n'hésiteront pas à le reporter à l'envi. Un état de fait apparemment parfaitement assimilé par Carven, Kenzo et Burberry, qui choisirent de "pousser" respectivement un pull-over douillet, un sweat tout doux et un plaid réconfortant (plutôt qu'une jupe crayon étriquée ou qu'une paire d'escarpins sadomasochistes).

Autrement dit, avant de lancer une vaste opération de communication/distribution visant à booster un produit en particulier, les marques gagneraient certainement à vérifier préalablement le confort de ce dernier. Elles s'éviteraient ainsi quelques déboires…
De même, on imagine qu'un jeune créateur a aujourd'hui davantage intérêt  - s'il veut pouvoir générer une dépendance chez les modeuses - à concevoir une pièce au confort addictif plutôt qu'une création extravagante...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 29 décembre 2015 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
8 commentaires
Tous les commentaires
AliceIl y a 10 mois
Je pense qu'il manque un mot dans le paragraphe d'introduction
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 10 mois
C'est corrigé, merci :)
RÉPONDRE
SandraIl y a 10 mois
Je suis tellement d'accord ! Aujourd'hui, le challenge ultime du designer (et l'essence même du design), c'est de proposer un objet fonctionnel, beaucoup plus ergonomique que précédemment, avec un caractère esthétique affirmé. Le design propose des solutions pour améliorer le quotidien, rendre nos objets plus agréables, autant à l'oeil qu'à l'utilisation. Il n'y a que dans le domaine du design de mode que c'est différent, ou l'on va proposer des aberrations (ou est l'ergonomie et le confort dans des talons de 14 cm ?!). Dans la vie de tous les jours, je fuis ce genre de produits de torture, et je désespère qu'un jour un créateur arrivera à nous dessiner une boots aussi belle qu'une paire de Dior, mais aussi confortables que des UGG. A bon entendeur !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 10 mois
"dessiner une boots aussi belle qu'une paire de Dior, mais aussi confortables que des UGG"
Le rêve ultime ;)
RÉPONDRE
matchingpoints Il y a 10 mois
Le confort est un vrai argument ! Pour le quotidien, il nous faut des vêtements agréables à porter, on doit se sentir bien dedans, tout simplement. Mais en plus, nous voulons de l'esthétique. Ce qui manque souvent dans ce qui est confortable. L'exemple que cite Sandra, est si juste - les talons que les mannequins ont du mal à porter lors des défilés, comment pourrions- nous le faire au quotidien ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 10 mois
Le confort n'a à mes yeux pas d’intérêt s'il parasite l'allure... Mais je pense que ces deux notions peuvent faire bon ménage, il suffit de voir cette photo : )
http://images.thesartorialist.com/photos/1139Armro...
RÉPONDRE
JulytoseptemberIl y a 10 mois
Plutôt d'accor même si les baskets Dior me laisse sceptique...Ainsi que certains sacs qu'on retrouve en masse sur Instagram au même moment, bien que très beaux cela perd un peu de crédibilité et j'ai l'impression d'être prise pour un jambon ^^

Disons qu'une fashionista "lambda" aura d'autant plus de facilité à investir dans une pièce si elle sait qu'elle pourra la rentabiliser, la porter de nombreuses années , le confort aidant..

Je te souhaite de belles fêtes de fin d'année ;) Espérons que l'avenir "fashion" sera plus glorieux, j'ai été plutôt déçue par les collections de cette année. Je ne parle pas spécifiquement des podiums n'ayant pas la bourse pour je ne m'y intéresse pas énormément même si j'aime beaucoup lire tes articles mais plutôt des marques comme Zara (je n'y ai jamais acheté aussi peu de pièces que cette année, SMCP et même un peu Ba&sh dont la collection automne-hiver ne me rend pas folle pour une fois (mais on en reparle aux soldes).

Sophia
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 10 mois
Cette année est une année de turbulences, de changements, j'espère sincèrement que 2016 sera plus enthousiasmant et ce notamment en matière de mode ;)

Je te souhaite également de belles fêtes de fin d'année !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode