Sac CélineLook CélinePub CélineDéfilé Céline

Phoebe Philo, Céline et moi

5720
Si l'on en croit la rumeur, le règne de Phoebe Philo chez Céline serait sur le point de s'achever. L'occasion de revenir en quelques mots sur ce qu'ont été jusqu'ici pour moi ses "années Céline"...
Sac Céline

Minimalisme


Si les premières collections de Phoebe Philo chez Céline sont frappées du sceau du minimalisme, ce dernier apparaît sous ses doigts beaucoup plus "digeste" que les versions proposées par Helmut Lang et Jil Sander au début des années 90. En conjuguant jansénisme et sensualité, l'ex-DA de chez Chloé parvient ainsi à rendre celui-ci attractif aux yeux de nombreuses femmes, dont je fais alors partie.

2010


Mars 2010, Paris. Aux abords des défilés, les rédactrices de mode sont nombreuses à adopter la palette de couleurs de la dernière collection Céline. On sent alors que Phoebe Philo a pris le pouvoir et que la fashion sphère la suivra jusqu'au bout du monde...

Sac Classic


Dès son arrivée au sein de LVMH, Phoebe Philo confirme sa capacité à donner naissance à des "it" bags quasi indémodables. Directement inspiré du mythique sac Constance de Hermès, le bien nommé "Classic" devient en effet immédiatement un must have, avant de conforter au fil des ans sa nature d'intemporel. Un sac que j'ai longtemps désiré, même si une fois dans la capacité de me l'offrir, ce dernier m'est apparu bien moins séduisant que dans mes fantasmes...

Pantalons


Si Stella McCartney est reconnue pour sa capacité à dessiner des vestes au tombé parfait, chez Phoebe Philo ce sont incontestablement les pantalons qui marquent le plus les esprits (voir ici, ici et ). Il faut dire que ces derniers réussissent le tour de force de donner envie aux executive women de se mettre au baggy façon tailoring et à toute la fashion sphère de délaisser ses slims en cuir. À croire que la créatrice a trouvé le nombre d'or lui permettant de donner systématiquement naissance à des pantalons à la coupe irréprochable, au volume audacieux (mais portable), à l'allure sportswear et au chic désinvolte...
Look Céline

Avant-gardisme


Pendant des années, les collections Céline vont servir de réservoir d'idées à toute la gent créative : aussi insolites apparaissent-elles sur le podium, les propositions de Phoebe Philo font généralement école une saison plus tard. On se souvient notamment des sandales fourrées, des manches trop longues, de la boucle d'oreille unique ou encore du trench liquide

Kanye West


Lorsqu'il apparaît en 2011 à l'occasion d'un de ses concerts avec une chemise issue de la dernière collection Céline, Kanye West crée le buzz et offre une visibilité non négligeable à la griffe française.

Bleu + Marron


Beaucoup moins attendu que le classique noir et blanc, le duo bleu marine/marron est devenu au fil du temps l'une des composantes principales du style Philo. Pour pallier le potentiel manque d'éclat d'un tel tandem, la créatrice prend alors l'habitude de décliner ses teintes chocolat en fourrure lustrée et ses bleus en matière mate, afin de créer un contraste de texture sublimant son association fétiche (voir ici, ici et ).
Pub Céline

Intarsia


En concevant en 2011 des sweats graphiques mêlant look rétro et gimmick color-block, Phoebe Philo fait découvrir - ou redécouvrir - aux fashionistas la technique de l'intarsia et prouve une fois de plus qu'elle n'a pas son pareil pour réinventer la notion de sportswear.

Foulard en cuir


Conjuguant force, élégance et simplicité, cet accessoire est à mes yeux un parfait résumé de l'ADN Céline.

Conceptuelle


À l'instar de l'évolution de l'art au 20e siècle (qui vit le conceptuel succéder au minimalisme), Phoebe Philo se dirige au fil de son travail chez Céline vers une esthétique de plus en plus cérébrale, où le désir d'innover semble prendre le pas sur toute autre considération. Son pragmatisme/utilitarisme si séduisant se mêle ainsi de plus à plus à des détails un brin gadgets (voir ici, ici, ici et ).
Défilé Céline

6 silhouettes marquantes


Printemps/été 2012 : force, fragilité et modernité à fleur de peau.
Pre-Fall 2012 : nonchalance, épure et tailoring.
Automne/hiver 2012-2013 : rigueur, douceur et pouvoir.
Automne/hiver 2013-2014 : sensualité, détournement et insolence.
Printemps/été 2014 : pudeur, couture et sportswear.
Resort 2015 : féminité, confort et optimisme.

Conclusion


Aussi talentueux soient-ils, les créateurs ne peuvent lutter contre le phénomène de cycles. Il arrive en effet toujours un moment où celui qui fut adulé se met à perdre de sa superbe, et voit son leadership remis en question. Ce moment semble être arrivé pour Phoebe Philo. Il faut dire que l'heure n'est plus au minimalisme, l'air du temps étant désormais bien plus aux silhouettes kaléidoscopiques à la Gucci et au surréalisme à la J.W. Anderson. Autrement dit, qu'elle reste ou non chez Céline, Phoebe Philo n'aura d'autre choix que de se réinventer…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 10 février 2016
Vous aimerez également
Défilé Céline - Automne/hiver 2015-2016
Il y a 1 an - 12
EN SAVOIR PLUS
Défilé Céline - Printemps/été 2015
Il y a 2 ans - 19
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
20 commentaires
Tous les commentaires
Jacinthe Il y a 9 mois
Encore un article génial ! Fouillé et très enrichissant... Un beau résumé des années Phoebe Philo chez Céline...
Son esthétique va me manquer. J'aime énormément les silhouettes multifacettes du Gucci D'alessandro Michele, mais elles sont pour moi très éphémères... Je préfère l'intemporalité, et cela de plus en plus dans notre société de surconsommation.
Alors oui, j'espère aussi qu'elle saura se réinventer, mais qu'elle gardera ce qui fait son authenticité !
En tous cas si cela sa confirme, cela sera très excitant de découvrir le travail d'un nouveau DA chez Céline, ainsi que de nouveaux projets pour Phoebe Philo.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
C'est vrai que j'aimerais bien voir bouger un peu les choses. Mais à priori ce n'est pas pour demain. Dommage ;)
RÉPONDRE
Jacinthe Il y a 9 mois
Ah je dois avouer que je suis déçue !
RÉPONDRE
WilliamIl y a 9 mois
Elle resterait en fin de compte... (selon fashion mag)
Je n'accroche plus avec ce qu'elle fait depuis un moment. Autant j'ai surkiffé les premières années que ces dernières collections me font limite peur...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
Oui, j'ai vu cela...

Je suis comme toi : ses dernières collections m'ont laissé assez dubitative.
RÉPONDRE
emaIl y a 9 mois
Elle est intéressante.
Et tu n'as pas parlé du carton que sont devenues les stan smith blanches... simplement parce qu'elle en porte !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
C'est vrai qu'elle a participé à cette incroyable montée en puissance de la Stan Smith :)
RÉPONDRE
maremeIl y a 9 mois
Elle en a initié des élans:tout ce que tu as cité et les cartons repris par la fast fashion la chemise imprimé cravate, le pantalon fluide , la chemise patchwook en jean,l'association boots et jupe classique, les gros boutons qui se greffent de plus en plus un peu partout. Et en très peu de temps!

Elle a copié souvent ( http://garmentozine.com/2013/03/04/geoffrey-beene-... ou ses balerines qui sont très ressemblantes à de celles de maryam nassir zadeh qui cartonnaient déjà) , mais elle est aussi trop imitiée (pour le pire ici: http://www.vogue.com/fashion-shows/fall-2016-ready...) .

Elle est une petite pie qui picore à droite à gauche de temps en temps, à son tour cambriolée , mais tous les jours...
Et ça participe grandement de notre "lassitude" cette surexposition du style Céline. (et ça complique le travail de tout créateur... )
http://www.thefashionspot.com/runway-news/320417-z...
RÉPONDRE
justineIl y a 9 mois
Elle ne quitte pas Céline non? Ce n'est qu'une rumeur?
Comme William, j'ai adoré les premières années Céline, maintenant, j'aime nettement moins. Les imprimés choisis dans les dernières collections ne me convenaient absolument pas. Une question de gout. Quoiqu'il en soit Phoebe reste un visage, à ne pas perde pour la bonne santé des bénéfices de LVMH.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
Oui, ce n'était qu'une rumeur ;)
RÉPONDRE
Alicia Il y a 9 mois
Moi je l'adore et heureuse que ce ne soit qu'une rumeur
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 9 mois
Très bel article hommage à Phoebe Philo, merci Lise.
Si effectivement ses pantalons sont touchés par la grâce, je dois dire que les jupes de sa dernière collection Resort 2015 ont un tombé incroyable, sublime.
RÉPONDRE
maremeIl y a 9 mois
Mes années préférées : de 2011 à 2013.
Je ne trouve pas qu'elle fait du " sur place". De la réinvention, il y en a, mais elle ne va pas dans le sens attendu. J'ai été déconcertée par ses dernières collections , notamment sa collection printemps 2015 , avec ces robes à fleurs et ces impressions de "collage".
Rien à voir avec le prêt-à-adopter qu'elle nous proposait jusque là... Il faut déjà décider si on aime ou on déteste, et quand on vit "dans " la mode, se faire un avis personnel et sans appel n'est pas facile ...
Je commence d'ailleurs, plusieurs mois après, à être séduite par les longs manteaux au boutonnage asymétrique de la collection 2014/2015.

J'aime ce que propose gucci, mais rien de nouveau à l'horizon, juste une petite escapade dans le passé, ce passé qui réunit toutes les jeunesses, les "originelles", celles de ceux qui avaient 20 ans en 70", et les "influencées", celles de ceux qui ont eu 20 ans dans les années 90 et qui ont porté du killiwatch...Forcément, ça met en joie une virée dans les friperies, mais ça s'épuisera.
Personnellement, je pense que ce qu'a à dire Phoebe Philo est plus intéressant, profond, pérenne ,même si esthétiquement, je ne projette plus dans tous ses vêtements. Je pense qu' on voudrait qu'elle relise sa copie pour nous rendre le "texte" plus clair, mais on risque d'en perdre l'essence et la poésie. Cruel monde que celui de la mode, de ses goûts et de ses couleurs.
RÉPONDRE
matchingpoints Il y a 9 mois
Nous étions souvent mal à l'aise devant les campagnes de pub, mais peut-être ce n'était pas de ses responsabilités ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
En tous cas elle les validait... ;)
RÉPONDRE
OliviaIl y a 9 mois
Rien à voir avec Celine mais je me sens obligée de venir au secours de Monsieur Kardashian dont le prénom s'écrit Kanye et non Kayne (cagner pas cain), déjà qu'il se vexe quand on ne le reconnaît pas dans la rue..:)
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 9 mois
Haha ;)

C'est corrigé !
RÉPONDRE
CarolineIl y a 9 mois
J'adore ce que Phoebe Philo a apporté à la mode, quelque chose d'atemporel, de non sexy, mais de profond, puissant et féminin. D'ailleurs, j'ai toujours trouvé les publicités très réussies et je pense que dans qqs années, les vêtements vintage s'arracheront.
RÉPONDRE
....Il y a 9 mois
C'est bizarre Lise, j'ai toujours imaginé que tu aimais Helmut LANG. Le minimalisme de Lang etait quand même très sensuel, energique et finalement assez coquet.
Personnellement, j'ai toujours adoré H.L.

Finalement, Céline a été mon premier vrai phénomène de mode. Même si j'ai pris le train en marche, j'étais trop jeune pour voir et comprendre les débuts des Margiela et Lang et n'ai pas vraiment connue les débuts du phénomène Tom Ford. Et si Nicolas Ghesquiere m'a accompagné, Phoebe chez Celine a été le vrai premier phénomène de ces 10 dernières années.

De ses premières années, j'ai vraiment adoré les pre-collections. Elles étaient parfaites. L'hiver 2012 était une très belle collection. Elle était enceinte et cette maîtrise des volumes était juste exceptionnelle.

Bizarrement, je suis très critique sur ses dernières collections principales mais les pre-collections sont toujours tops. Des exagérations, des disproportions, des silhouettes, des palettes intéressantes. On n'a qu'une envie: aller essayer et se laisser surprendre!

Elle sait parler aux femmes et je pense qu'elle est une autorité différente dans le spectre des femmes designers. Avec Miuccia, Consuelo & Donatella, elles sont celles qui nous permettent de nous remettre en question et nous challengent sur nos visions de la feminité.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
J'ai beaucoup d'admiration pour le travail d'Helmut Lang mais lorsque j'étudiais la mode et regardais ce qu'il avait fait dans les années 90, je n'arrivais pas à me transposer dans ses vêtements. J'aimais ses silhouettes comme on aime une oeuvre d'art...

Avec Céline, il y avait ce petit truc en plus rendant le minimalisme beaucoup plus accessible, désirable.

Et c'est vrai, tu as raison : les pre-collections Céline donnent souvent l'impression d'être plus réussies que les collections principales ...
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode