Défilé BurberryDéfilé BurberryDéfilé Simone Rocha

Fashion week de Londres - Automne/hiver 2016-2017

4215
Entre silhouettes phares, partis pris stylistiques, gossips et tendances émergentes, tour d'horizon de ce qu'il faut retenir (ou pas) de la fashion week londonienne...
Défilé Burberry
Chez Alexander McQueen, Sarah Burton ne sort pas de sa zone de confort. Et si tout s'avère beau, raffiné, joli (voire très joli), on regrette néanmoins le panache mélancolique, la subtile décadence, la fragilité grinçante, la folie à fleur d'étoffe et le mépris des enjeux commerciaux qui rendaient si singulières les collections de feu Alexander McQueen.
Le bijou de cheveux se pose sur une chevelure en désordre (Alexander McQueen).
Rien d'extraordinaire à signaler chez Burberry : le stylisme et les combinaisons de teintes sont honorables, mais les pièces manquent de créativité. Alors certes, les petites robes à sequins et les pardessus à carreaux se vendront fort bien, mais de là à faire rêver…
Les rayures arc-en-ciel semblent avoir le vent en poupe (voir ici et ).
A l'occasion de sa collection A/H 2016-2017, Christopher Kane pare ses mannequins du fichu imperméable que sa mère - décédée il y a un an - portait pour aller le chercher à l'école. Il y a quelque chose de touchant dans la facilité de Kane a tisser un vestiaire autour d'un souvenir...
Chez Paul Smith, le duo carbone/orange gagne en sophistication rétro (voir ici).
Défilé Burberry
Emmener ses bambins assister aux défilés semble rentrer peu à peu dans les moeurs… (voir ici)
Aussi alambiquées soient les silhouettes surréalistes de J.W.Anderson, nul doute que certaines de leurs composantes feront le miel des trend-setteuses. On pense notamment à cette jupe à froufrous chimiques, à cette autre aux allures de soucoupe volante végétale, mais aussi à ce pantalon de biker de l'espace.
Naomi Campbell, inoxydable ?
Chez Joseph, Louise Trotter sort des sentiers battus et emmène la griffe vers des horizons plus conceptuels que d'ordinaire (voir ici et ), tout en imaginant des pull-overs qui devraient rapidement venir remplir le carnet de commandes des acheteurs (voir ici et ).
Jennifer Neyt a tout compris : pour attirer l'oeil des photographes sans pour autant se transformer en caricature fashion, il suffit de miser sur un manteau au style fort mais portable et sur la paire de souliers du moment (voir ici).
Défilé Simone Rocha
S'ils se révèlent parfaitement exécutés, les intarsias de Mary Katrantzou (ici et ) n'en exhalent pas moins un léger parfum de déjà vu.
Rayures verticales et horizontales se mixent à l'envi (voir ici et ).
Pour son premier défilé chez Mulberry, Johnny Coca coupe ses robes nuisettes dans des tissus lourds, les associe à des chemises en mousseline et crée ainsi un contraste intéressant.
La sur-robe translucide pourrait bien devenir la nouvelle fantaisie à la mode (voir ici).
Chez Simone Rocha, on sent l'influence du père de la créatrice (John Rocha), mais aussi de Yohji Yamamoto (période nineties) : le résultat est enthousiasmant, poétique et subtilement décadent. On note au passage l'usage espiègle/couture des sublimes tweeds bouclettes, que n'aurait par renié Gabrielle Chanel (voir ici, ici et ).
Partager l'article
Par Lise Huret, le 24 février 2016 dans Défilés
Vous aimerez également
Fashion week de Milan - Printemps/été 2017
Il y a 2 mois - 18
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
15 commentaires
Tous les commentaires
WilliamIl y a 9 mois
Mixe de rayures verticales et horizontales... Pour le premier look : Ce pantalon est sublime !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
Je suis on ne peut plus d'accord !
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 9 mois
Oui ... Simone Rocha est mon coup de coeur !
Merci pour ce tour d'horizon !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
Je crois que moi aussi ;)
RÉPONDRE
maremeIl y a 9 mois
*Ton blog est devenu ma place préférée! Pas de pousse à l'achat, des lectrices et lecteurs sympas et ta sélection toujours au poil qui me fait dire "euréka!" . Donc aujourdh'ui c'est "euréka, mes marinières et tee finement rayés et mes vestes rayures tennis " et "euréka, bleu pétant et camel", et comme j'ai tout dans ma garde robe...

* La collection Simone Rochas, sans l'info j'aurais dit Karl ...
* Le fichu translucide, franchement version plus large, un peu capuche , je prends. J'ai bien porté des pompes de bowling en 3 ème.... Je ne suis pas à un truc "beau mais moche" près... Je pense que quand o a une relation si forte avec le vêtement (passion, création) , il y forcément du souvenir là-dedans.
*j'adore la fourrure arc en ciel(la touche orange y est pour beaucoup, sans, elle aurait été fade) . J'aimerai oser ce genre de trucs .
*Les gamins à la fashion's week , ça me fait un peu sourire. ça fait un peu "je suis mère et je le montre avec la preuve matérielle que je travaille tout en étant maman, regardez comme j'assure..." (attention, je ne dis pas qu'elles n'élèvent pas leurs enfants ,je suis sûre qu'elles font le job du mieux qu'elles peuvent comme partout, mais je pense qu'elles peuvent les faire garder et que ça me viendrait pas à l'idée de traîner mon gosse à ma réunion d'entreprise, même s'il y a une pinata et un lâcher de colombes après...parce que c'est surtout chiant, les réunions d'adultes, c'est toujours ennuyeux et long pour les enfants.).
. Après peut-être que de l'intérieur c'est tout à fait naturel et convivial pour eux, mais de ma petite place je me dis " à quoi ça rime de traîner son gosse devant les photographes , alors qu'elles se disent elles-mêmes de plus en plus blasées par ce cirque et blabla bla éthique et crevées par le rythme...".Je me demande comment elles font: les enfants assistent aux show, ils ne sont là que pour la vitrine, ils sont tout le temps avec les parents ou refilés à une assistante , il y a un espace pour eux????
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
Ce que tu écris me touche beaucoup, merci mareme !

Il y a un espace pour les bambins avec une piscine à boules, un bar à bonbons, une armée de nannies, des petits lits pour faire la sieste et des casques anti-bruit pour supporter la bande son du défilé...
Ah si cela pouvait être vrai ;)
RÉPONDRE
jickyIl y a 9 mois
le pb avec Sarah Burton/ A.Mc Queen, c'est qu'on se croirait chez Valentino. Joli, très joli, mais Valentino! :-)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
Et vu que Valentino a le même problème de léger manque de saveur...
RÉPONDRE
LucieIl y a 9 mois
Je vous trouve assez dures avec le "joli" de Valentino et de McQueen.

Okay ils ne changent pas, mais il y a quatre saisons même pas on parlait d'eux comme de "fraîcheur, de poésie, de pudeur candide". En fait c'est symptomatique des phénomènes de mode: on a toujours le désir de voir des choses nouvelles et en revers de cela, on ne prend plus le temps de regarder (ni même d'apprécier) un truc bien fait parce qu'il sera "déjà vu" ;(

(c'était un cri du coeur)
RÉPONDRE
Dimitri. Il y a 9 mois
En vérité, Sarah Burton a toujours fait ça, dès sa première collection elle a joué la carte de cette ultra-féminité gothique, romantique et parfois même très futuriste. Non qu'on retrouve du Valentino chez McQueen du coup, mais les deux maisons ont décidé de pas trop sortir de leur ligne de conduite depuis quelques saisons maintenant, et effectivement, ça commence à manquer un peu de saveur.
Y'avait un vrai truc provoquant dans les collections de Alexander McQueen, quelque chose qu'on attendait, qui allait forcément surprendre ; là, c'est prévisible quoi, et c'est un peu dommage.

Voilà.
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 9 mois
Ohhh Lise, tu devrais savoir que la basket Gucci façon Stan Smith est un classique lancé au début des années 2000... bien avant le retour de la Stan Smith
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
Honte à moi ! Heureusement que tu es là ;)
RÉPONDRE
Jacinthe Il y a 9 mois
Beaucoup de jolies choses, mais rien de transcendant pour cette fashion week de Londres.
J'ai aussi beaucoup aimé Simone Rocha, et adoré la sensibilité de Burton même si je reconnais que cela reste très classique.
Burberry propose de très belles robes et manteaux, je te trouve un poil dure sur le manque d'originalité ! Par contre je trouve flagrante l'inspiration gucciesque "New style"...
Dans un autre registre, à la limite du mauvais goût, je me suis régalée avec défilé Ashish!
Pour une fois, Gareth Pugh m'a convaincu avec de très belles pièces très portables. Les coupes sont sublimes...
Daks m'a aussi énormément séduit, bien que cela reste très classique.
RÉPONDRE
....Il y a 9 mois
La hype autour de Londres s’essouffle de saisons en saisons. Ils devraient tous donner des royalties à Phoebe Philo, Miuccia Prada & Nicolas Ghesquière. Je trouve cela embarrassant et dénué de sens (pourquoi me proposer pour dans 6 mois une copie de ce que je pourrais acheter soldé au même moment?).

Paul Smith etait vraiment bien. Nonchalant, réaliste et personnel. Je ne comprends pas pourquoi il défile à Londres. Il devrait revenir à Paris.
Mulberry était aussi bien.
McQueen et Burberry, quel ennui!
Heureusement qu'il nous reste Milan et Paris!
RÉPONDRE
TwinkleIl y a 9 mois
J'adore les rayures arc en ciel!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode