Défilé GucciDéfilé Gucci

Défilé Gucci - Automne/hiver 2016-2017

234
Au sein d'un univers fashion ne sachant plus à quel saint se vouer, Alessandro Michele apparaît comme un messie susceptible de redonner foi aux trendsetteuses. Celui-ci a en effet parfaitement compris que la mode avait envie de fantaisie facilement instagrammable à l'ADN haut de gamme, et il compte bien lui en donner. Au risque parfois de se répéter…
Défilé Gucci
Venu du monde de l'accessoire, Alessandro Michele a tendance à envisager le vêtement non pas comme un volume, mais plutôt comme une pièce à décorer, un modèle à parer de mille et un détails, une entité devant faire mouche au premier regard. Ce qu'il fait d'ailleurs à merveille : sous ses doigts, les références se mêlent, les fioritures se multiplient, tandis que des puzzles insolites se forment avec une facilité déconcertante.

Cette saison, il convoque ainsi pêle-mêle Catherine de Medicis, les années, 60, 70 (encore) et 80, la couture française et la Chine, et prend un malin plaisir à composer de bankable cadavre exquis : les pull-overs preppy se parent de colliers renaissance, les perfectos de manches gigots, les capes de trompe-l'oeil graphiques et les "prom dresses" de chinoiseries.
Défilé Gucci
Oui mais voilà, au fil du défilé, Alessandro Michele se laisse peu à peu entraîner par une logorrhée créative qui finit par desservir son travail : les bonnes idées sont ensevelies sous les moins bonnes, les robes chinoises sans intérêt parasitent les passages plus flamboyants, le stylisme enthousiasmant de certaines silhouettes (voir ici et ) se voit amoindri par d'autres bien moins travaillées, tandis que le kaléidoscope d'inspirations empêche d'avoir une vision claire de ladite collection.

Au final, on a la vague impression que le show A/H 2015 ne s'est jamais terminé et que Michele continue de filer inlassablement le même concept. A l'heure où le style Gucci, ultra copié, est peu à peu en train de se galvauder, Alessandro Michele va devoir faire un choix : soit il se renouvelle (afin d'entretenir le désir des rédactrices de mode et garder un coup d'avance sur ceux qui ont décidé de faire de ses collections leur source première d'inspiration), soit il se condamne à une obsolescence prématurée...
Partager l'article
Par Lise Huret, le 25 février 2016 dans Défilés
Vous aimerez également
Gucci : Défilé croisière 2017
Il y a 5 mois - 7
EN SAVOIR PLUS
Défilé Gucci Homme - Automne/hiver 2016-2017
Il y a 10 mois - 12
EN SAVOIR PLUS
Gucci ou comment manier la couleur en 2016
Il y a 1 an - 18
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
4 commentaires
Tous les commentaires
Liberty RiveterIl y a 9 mois
Et un énième article de qualité, un !

Argumenté comme il faut, avec un ton et une fin percutante !
On en redemande :-)

Merci, Lise :-D
RÉPONDRE
Jacinthe Il y a 9 mois
Amen! Mais Lise, sommes nous connectées? Tu as posé à l'écrit mon ressenti en decouvrant cette collection de manière exacte... C'est très troublant car je retrouve même des mots qui me sont venus à l'esprit!

Pour ajouter juste une petite chose, j'ai été particulièrement séduite par l'inspiration renaissance, les bijoux/pièces d'épaules sont sublimes ainsi que certaines coupes de robes... La perfection des coupes et la delicatesse des manches de satin m'ont rappelé les tableaux de Raphaël ou du Perugin..
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 9 mois
Analyse succincte et précise, comme j'aime. Le style est fou, la marque n'a jamais aussi bien vendu qu'en ce moment, et les fashionista sont au rendez-vous.

Bonne chose donc pour Michele qui voit son aura au sommet. Mais attention au feu de braises qui ne dure qu'un temps. Gucci retrouve un rythme soutenu, il ne faudrait pas que l'élan s’essouffle en seulement 3 saisons.
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 9 mois
Un défilé à moitié réussi pour moi. Je suis d'accord avec le fait qu'il y ai besoin de changement, mais son choix est compréhensible, autant profiter de l'engouement actuel des fashionistas pour vendre vendre et vendre!!cest du business après tout. Il faudra juste ne pas être trop gourmand et s'arrêter avant de lasser tout le monde. Sinon il y a de forts jolis look mais l'ensemble est assez bordelique, ça part un peu dans tout les sens. Il faudrait canaliser un peu toutes ces idées folles. Mais cest pas mal tout de même, on ne peut pas dire que ce soit une collection ratée.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode