Fashion week de Milan 2017Fashion week de Milan 2017Fashion week de Milan 2017

Fashion week de Milan - Automne/hiver 2016-2017

569
Entre silhouettes phares, partis pris stylistiques, gossips et tendances émergentes, tour d'horizon de ce qu'il faut retenir de la fashion week milanaise...
Fashion week de Milan 2017
Cette saison, le costume de marin fait une fois de plus partie des thèmes de prédilection des designers. Et si la plupart d'entre eux choisissent la facilité en brodant de lurex un pull marinière ou en parant les poignets d'un caban de quelques bandes dorées, d'autres osent dépasser le charmant premier degré bankable. On pense notamment à Miuccia Prada, qui boude les rayures marinières au profit de chapeaux de marins corsetés et de vareuses techniques.
Chez Prada, corsets, bouillonnés de tissus, drapés, manches ballons et énergie punk SM semblent invoquer l'univers de Vivienne Westwood.
Télescopant les influences, les références et les styles, les silhouettes Prada composent d'insolents cadavres exquis où le brocard devient punk, les robes fifties contemporaines, les longs gants de soirée casual et les corsets inutiles.
Après avoir apposé sa patte sur le vestiaire masculin pradien, l'artiste et écrivain Christophe Chemin décline cette saison son art pour la femme Prada.
Nul doute que les hiking boots feront partie des must have de l'hiver prochain (Prada).
Chez Versace, Gigi Hadid dévoile un sein involontairement et enflamme les réseaux sociaux.
Le port des kitten heels permet d'apaiser l'allure de la femme Versace.
Gilda Ambrosio et Giorgia Tordini - que l'on connaît pour leur capacité à attirer l'oeil des photographes street-style - lancent leur ligne de vêtements.
Chez Tod's, les manteaux à col en fourrure rouge et les pantalons en cuir graphique imaginés par Alessandra Facchinetti risquent fort de faire mouche auprès des acheteurs.
Si l'on devait ne retenir qu'une chose du show Moschino, ce serait certainement - outre l'absence de produits de vaisselle et de personnages de cartoon - le passage surréaliste qui vit une élégante émaciée faire un "fashion burn-out" en direct.
Fashion week de Milan 2017
Le sportswear seventies n'a de cesse d'inspirer les créateurs (Emilio Pucci, Versace).
Rose layette, orange et rouge composent un heureux trio (Emilio Pucci).
On craint que la présence sur le show Marni de plusieurs pantalons fuseaux ne relance la tendance… (voir ici)
Gucci sied décidément mieux aux femmes qu'aux hommes… (voir ici)
En combinant texture douillette et rayures verticales colorées, Max Mara applique à la lettre la recette du best-seller consistant à mixer confort et originalité maîtrisée.
Cette robe Gucci n'est pas forcément celle que l'on aurait choisie pour Anna Dello Russo… (voir ici)
Chez Fendi, Karl Lagerfeld revendique une certaine légèreté d'esprit : rien ne sert selon lui de trop intellectualiser les choses. Au vu des passages joyeusement éclectiques gorgés d'énergie espiègle, de détails "Op art", de twist sixties et de fantaisie girly du show italien, on pourrait bien lui donner raison...
Les cuissardes à volants Fendi ne manqueront pas d'affoler les inconditionnels du daim moulant montant haut sur la cuisse.
Qui n'a pas son baggy façon croco ? (voir ici et )
Alessandro Michele a eu droit à un déjeuner en tête en tête avec Anna Wintour (merci à Alice pour la photo !)
Domenico Dolce et Stefano Gabbana imaginent une robe susceptible de se substituer au Xanax (voir ici).  
La pièce forte du défilé DSquared2 n'a pas dû laisser indifférentes les rédactrices de mode habituées à couvrir la fashion week de Moscou… (voir ici)
Alessandro Dell'Acqua livre une collection inégale : pas assez travaillées, certaines des pièces (voir ici, ici et ) de ses mix and match grunge appauvrissent la teneur stylistique de ses silhouettes.
Marron et bleu azur font particulièrement bon ménage (voir ici).
Fashion week de Milan 2017
En livrant moult robes diaphanes de caractère (ici, ici et ) et quelques tricots douillets et bien pensés (ici et ), Lorenzo Serafini prouve qu'il est parfaitement à sa place chez Philosophy.
Jupe midi plissée + sweat zippé rétro = le duo du moment (voir ici).
A l'heure où Alessandro Michele fait figure de messie fashion, les robes à paillettes de chez Dolce&Gabbana (voir ici et ) apparaissent des plus portables.
Chelsea boots et Doc Martens s'essaient à la fusion (Dolce&Gabbana).
Attention, certaines robes pourraient bien venir renforcer l'égocentrisme de certaines…. (Dolce&Gabbana).
Pour la première fois depuis plusieurs saisons, un show Missoni donne envie d'aimer la griffe non pas pour ce qu'elle fut par le passé, mais pour ce qu'elle est capable de livrer aujourd'hui. En se détachant des tendances et en ne cherchant qu'à exalter la nature de ses mailles iconiques, Angela Missoni accentue en effet drastiquement la désirabilité de sa collection (voir ici, ici et ).
Pardessus et veste à capuche continuent de se superposer (voir ici et ).
Après la mule fourrée, voici la compensée en fourrure... (voir ici). Il serait temps de passer à autre chose !
La bande verticale : l'atout numéro 1 des pantalons en vogue ! (voir ici et )
Oubliés les coloriages zen censés faire baisser le stress : cette saison, on se la joue thérapie fashion en passant nos nerfs sur un sweat-shirt bien blanc (une activité à pratiquer en couple, en famille ou en solo).
Ce printemps, on n'hésite pas à extraire la veste chinoise de notre malle à déguisement et à la porter au grand jour… (voir ici et )
Partager l'article
Par Lise Huret, le 01 mars 2016 dans Défilés
Vous aimerez également
Fashion week de Milan - Printemps/été 2017
Il y a 2 mois - 18
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
9 commentaires
Tous les commentaires
miss agnesIl y a 9 mois
Cool, j'ai déjà une chemise chinoise dans mon placard. Ce sweat shirt tout bariolé me rappelle un pantalon sarouel de la fin des années 80: je me trouvais très avant-garde mais les gens dans le métro parisien ne cessant de loucher sur ma tenue, j'ai fini par le ranger. Imagine un mélange de Mc Hammer et de Bozo le clown. Bref, sur un top ça passe mieux. Belle revue et plein d'inspirations colorées, merci.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
Merci :)
RÉPONDRE
CarolineIl y a 9 mois
Superbe revue, j'adore la collection Prada et la collection Tod's (c'est mon côté classique).
Sinon, les photos street style m'échappent un peu...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
C'est en effet un bon cru Prada :)
RÉPONDRE
OliviaIl y a 9 mois
En fait, tu nous gâtes trop. Au lieu d'aller suivre les fashion weeks sur Vogue Runway ou ailleurs, j'attends avec flemmardise la récap pointue ici, si besoin, je suis les liens ou reviens vers le slide show d'un ou deux défilés. Merci!!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 9 mois
Tu es un amour, merci !
RÉPONDRE
emaIl y a 9 mois
Je serais journaliste dans un féminin, j'attendrais tranquillement que paraisse ta chronique, je pomperais tout en ajoutant des mots grandiloquents et de la philo-socio de bas étage et roule ma poule !
RÉPONDRE
Dimitri. Il y a 9 mois
On sait maintenant que même Anna Wintour met plusieurs fois les mêmes fringues, c'est rassurant !
RÉPONDRE
GranpiIl y a 9 mois
J'ai bien ri ma fois, merci chère Lise.
Je dis oui au chapeau de marin mais NON au fuseau surtout s'il est porté avec des mules fourrées!!!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode