Chronique #69 : Paris-Toronto

2158
Entre adieu parisien, vol un brin trop long, agent d'immigration zélé, jet lag, nouvel appartement, 36e étage, réveil aux aurores, pizza matinale, particularités nord-américaines et foule cosmopolite, petit bilan de notre transition entre Paris et Toronto...
Toronto

Jeudi


10h : Les valises ont du mal à rentrer dans notre minuscule ascenseur. Je finis par poser Charles au sommet de l'une d'entre elles et nous voilà en route pour une très longue journée. Direction Toronto !
10h10 : En regardant Paris qui défile sous mes yeux, je me remémore mon cauchemar de la nuit dernière où notre avion s'abîmait dans l'océan. Contre ma peau, la chaleur de la petite croix en bois (reliquat de la période ultra croyante de mon père) que je ne porte que lors de nos voyages me rassure.
12h10 : Le doudou pendant au bout du bras, Charles déambule dans la zone duty free de l'aéroport. Soudain, je le vois s'arrêter, puis foncer vers un étal de rutilants ours en peluche, en saisir un et placer le sien à sa place. Il lève alors son regard vers moi et proclame sur un ton convaincu : "Échanger !". J'ai de la peine pour son fidèle  ourson à la toison usée...
18h : Après avoir successivement fait connaissance avec un hérisson sylvanian (et longuement brossé sa "chevelure"), croqué dans ses biscuits préférés, feuilleté le dernier Popi, "pollockisé" un calepin entier de feuilles vierges et regardé quelques épisodes de dessins animés, Charles n'en peut plus et me le fait bruyamment savoir : "Maman, Charles sortir avion !". A ce moment précis, je regrette intensément l'époque où le seul enjeu était de savoir dans quel ordre j'allais enchaîner les 4 films qui me permettraient de ne pas voir les heures s'égrener...
23h10 : L'agent d'immigration a du mal à saisir notre démarche. Il faut dire qu'entre notre demande de visa en cours, nos deux années passées à Vancouver, notre société française et notre petit garçon, notre profil est effectivement un peu singulier. Après quelques minutes un brin angoissantes où l'on sent notre avenir proche nous échapper, le bruit du tampon validant notre entrée au Canada sonne merveilleusement à nos oreilles !
23h50 : Dans le Uber nous menant à downtown, la chaleureuse voix de notre chauffeur ukrainien me berce. Pendant 45 minutes, je découvre tour à tour un paysage plat (qui me fait furtivement regretter les montagnes vancouvéroises), des artères immenses, des voitures à foison, un lac Ontario aux allures de mer intérieure et des buildings aux styles hétéroclites. Un sentiment confus de déception s'immisce sournoisement en moi. Je suis fatiguée.
0h30 : Dans le hall de notre nouvel immeuble, des larges écrans tactiles connectés et incrustés dans les murs nous donnent l'impression d'être plongés au coeur de Minority Report. On retrouvera les mêmes écrans dans les 4 ascenseurs…
0h35 : Charles endormi sur mon épaule, je pénètre dans notre appartement et suis tout de suite saisie par la vue impressionnante que nous offre le 36e étage de cette tour située dans le quartier de Yorkville. Quelques minutes plus tard, je me perche sur l'un des tabourets du bar/cuisine et essaie d'évacuer les impressions négatives qui m'ont submergée lors de notre trajet. Je laisse Julien ressortir seul pour aller chercher du lait.
1h00 : Les yeux pétillants, Julien me raconte sa micro virée (explorer les alentours de notre nouveau lieu de vie en solitaire et le cerveau légèrement jetlagué fait partie de ses petits plaisirs). Il me décrit une atmosphère spéciale, une vraie énergie, une population de trentenaires dynamiques… Il m'assure que je vais adorer. J'espère qu'il dit vrai. Je pars me glisser dans le lit king size qui me tend les bras...

Passage à l'heure torontoise (6h de moins qu'en France).
Toronto

Vendredi


3h30 : Une petite voix me sort du sommeil : "Maman viens, maman viens !". Le cheveu hirsute mais le regard plus vif que jamais, Charles me tend la main. Je m'extrais de la chaleur ouatée de mon lit et suis mon petit bout'chou jetlagué. Il m'emmène près des baies vitrées, me désigne les buildings aux alentours et s'exclame : "Grand, grand ! Tout grand Canada !".
7h : Bien emmitouflés (le vent est très froid), nous partons à la découverte du quartier. Entre tours en construction, vieilles bâtisses, buildings ultra modernes, commerces hétéroclites et standards nord-américains, la ville continue de m'échapper. Pour autant, j'apprécie le fait de me sentir décalée. J'ai l'impression d'évoluer dans une "non-réalité ". Cela me permet de faire doucement la transition : on est là sans être encore vraiment là.
7h20 : En passant devant une pizzeria, l'estomac déphasé de Charles s'affole : "Papa, pizza !". Compliqué de lui faire comprendre que les pizzaioli dorment encore à cette heure-ci...
7h30 : Ouvert 24h/24, le supermarché du coin nous permet de nous constituer un petit déjeuner aussi nourricier que singulier : pizza pour Charles, cornichons/bagels/réglisse pour moi et crème glacée pour Julien. Vive la diététique ! On remettra les choses en place plus tard...
14h : Nous quittons notre quartier pour remonter vers le coeur de downtown. Ici, l'ancien et l'ultra moderne se côtoient. Les avenues s'étirent à l'infini de manière rectiligne et rassurante, tandis que la foule qui s'y presse se révèle typique d'une grande ville nord-américaine : on y croise aussi bien de massifs businessmen nourris aux hormones que des filles filiformes aux allures de pom-pom girls, des silhouettes obèses, des asiatiques, des personnes habillées de manière fantaisiste (mention spéciale au legging pour homme aux couleurs du drapeau américain), des hommes en tongs (apparemment, lorsque le thermomètre dépasse les 6°C, ici c'est l'été) ou encore des femmes sophistiquées en trench, ballerines et lissage capillaire parfait.
17h : Dans sa poussette, Charles dort à poings fermés : il vient de commencer sa nuit. Je ferais bien de même, mais j'essaie de lutter.
20h : Je sombre...

Samedi & dimanche


On essaie peu à peu de trouver notre rythme…

Bilan provisoire


Je ne pense pas que Toronto soit une ville qui se donne facilement, mais je pressens qu'une fois apprivoisée, celle-ci doit regorger de bonnes ondes. Je sens ainsi déjà que la proximité d'innombrables restaurants japonais/coréens va me combler, que je vais adorer lever la tête et découvrir le haut de certains buildings encore embrumés, que les immenses trottoirs seront un bonheur pour circuler en poussette (sur ce point, c'est véritablement le jour et la nuit avec Florence !), que le tri ultra exigeant des déchets va me responsabiliser sur le sujet, que les espiègles petits écureuils dévalant les arbres n'ont pas fini de m'amuser, que le Whole Food situé à 12 minutes à pied de chez nous va affoler mon compte bancaire et que la salle de sport de notre immeuble va m'offrir un indéniable confort. Sans parler de la gentillesse chaleureuse et bienveillante qui émane des Canadiens...

PS : Notre principale mission cette semaine est de trouver un mode de garde pour Charles, condition sine qua non pour nous remettre sérieusement au travail et dessiner les contours de notre nouveau quotidien.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 02 mai 2016
Vous aimerez également
Chronique #81 : Ma
Il y a 16 heures - 9
EN SAVOIR PLUS
Chronique #80 : Calendrier Pirelli 2017
Il y a 5 jours - 25
EN SAVOIR PLUS
Chronique #79 : Souvenirs scolaires
Il y a 10 jours - 29
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
58 commentaires
Tous les commentaires
Marie2ParisIl y a 7 mois
Toujours difficiles les transitions, j'espère que vous trouverez rapidement vos marques à Toronto et que tu me donneras autant envie de venir visiter cette ville que Florence grâce à tes récits toujours aussi agréables à lire.
Je vous souhaite de trouver rapidement un mode de garde satisfaisant pour Charles afin que vous puissiez reprendre "une activité normale". Bonne installation à Toronto!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Les choses avancent bien : nous avons visité une crèche ce matin et nous en visiterons une autre demain... Fingers crossed :)
RÉPONDRE
Marie Il y a 7 mois
Chère Lise,
J'attendais avec impatience cette nouvelle chronique canadienne !
Je vous souhaite à tous les 3 de trouver vos marques très vite.
J'espère que cette ville te donnera satisfaction, la douceur des jours d'été approchant devrait aider ;)
Vivement la prochaine chronique,
Marie
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Merci ! Les deux derniers jours de soleil m'ont en effet fait beaucoup de bien ;) Vivement le plein été !
RÉPONDRE
WilliamIl y a 7 mois
"J'ai l'impression d'évoluer dans une "non-réalité" ! Comme ça fait envie...
Avec ce que j'ai vécu ces derniers temps, j'ai besoin d'être dérouté, de sortir des sentiers battus, de m'accrocher à la vie et de construire sur un autre mode...
Je me demande si Toronto me plairait ! Au premier abord, pas franchement... (je compte sur vous pour me faire changer d'idée) ! Pour moi c'est trop "neuf", ça manque d'histoire(s) ! Je vois cette ville comme "froide", ça manque de "beauté", d'élégance... (prouvez moi que je me trompe) ! Mon coté hypersensible n'apprécierait pas à mon avis !
La facilité de Charles à "échanger" son doudou me fait sourire... Quand mes baskets seront trop usées, j'irai les échanger avec des neuves... eheh
Bonne continuité d'installation... ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Je compte bien te faire changer d'avis :) Donne-moi quelques semaines !

Eh eh eh, pas mal ce principe d'échange n'est-ce pas !?
RÉPONDRE
PaulineIl y a 7 mois
C'est émouvant de te lire : on a tous vécu ces moments de transitions en demi-teinte. Ca ne dure jamais que le temps de prendre ses marques :-)

J'ai eu la chance de découvrir un peu Toronto ayant vécu quelques mois à Ottawa, et j'avais vraiment aimé l'énergie de cette ville et son grand lac (et aussi ses nombreux tournages de films ou séries en pleine rue ^^).

J'ai hâte de lire tes prochaines impressions et vous souhaite de vous y sentir bientôt chez vous!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
J'ai hâte de tomber sur mon premier "tournage", j'adorais cela à Vancouver ;)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 7 mois
Fuck ! Génnnniallll ! Bravo !!!
Toronto à te lire, on dirait que tu es à NYC !!!!!
Le Whole Food, qui effectivement me manque beaucoup. Ah ! je te recommande la salade de fruits exotiques ou celle aux fruits rouges king size ! Le compte en banque, on s'en fout, hein ?!
Le lit king size, la salle de sport, je crois que vous allez adorer.
Pour le coup, je vous envie. More pics !!!! More posts !
Le passade à l'immigration c'est toujours stressant. J'en ai quelques mauvais souvenirs.
Je suis bluffée et contente pour vous et pour Charly qui aime déjà les pizzas !
Tu devrais essayer la cuisine coréenne, tu trouves du riz brun et des sushis coréens très dépaysant. Quelle chance !!!! C'est plus facile d'adopter un régime healthy en Amérique du Nord qu'en France. Ici, il y a beaucoup plus de tentations.
Wow que c'est cool !!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Quel enthousiasme ! C'est contagieux ! Merci :)

Le riz brun... Je suis déjà accro ! C'est vrai que face à tant de junk food on n'a qu'une envie : manger sain.
RÉPONDRE
SophieIl y a 7 mois
Pourquoi ne pas venir visiter Montréal? :) C'est beaucoup mieux que Toronto, surtout l'été et tout le monde parle français!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
On viendra, c'est certain. Mais tu sais, le fait que l'on parle anglais ici a fait beaucoup dans notre choix de venir vivre à Toronto ;)
RÉPONDRE
patriciaIl y a 7 mois
c'est fou comment une ville peut nous apparaître étrangère, alors même qu'elle n'est qu'à 6h de route de notre chez-soi. Je pense que je serais tout autant décalée que vous si je déménageais à Toronto.

Dans tous les cas, lorsque vous aurez trouvé votre rythme dans la métropole ontarienne, je vous invite à passer par Montréal, y retrouver un peu de calme et de chaleur qui ne sont pas sans rappeler l'Europe...

xxx
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Nous avons tant de choses à découvrir ! Montréal est en haut de notre liste ;)
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 7 mois
Bon courage pour votre nouvelle vie au Canada!une fois la fatigue passée tout va vite se goupiller vous verrez!j'attends avec impatience vos nouvelles aventures et un petit topo stylistique sur les canadiens plus approfondi une fois que tu auras eu le temps de bien observer et de juger ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Je ne sais pas si stylistiquement parlant il y a beaucoup à dire... Mais je te tiens au courant ;)
RÉPONDRE
MathildeIl y a 7 mois
On ressent un peu de fatigue et de lassitude dans ce post, mais je suis sûre que ce n'est que passager ! La transition est parfois difficile. Bon courage pour trouver la nounou de Charles et pour le reste. Repose-toi (enfin vous 3 !!) quand même un peu, on comprend tous que TDM soit un peu au ralenti avec votre nouvel emménagement :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Tu es un amour, merci Mathilde :)
RÉPONDRE
FrancoiseIl y a 7 mois
Salut! I remember when I arrived in Washington state before the weekend, it was raining. And raining. And raining. Tout le weekend je me suis demande comment je m'adapterais a une ville comme Seattle qui semblait un tout petit village. Puis la semaine est venue, et j'ai commence a bosser chez Microsoft. Et les choses se sont ameliorees. Enfin bref. Mon amie Lisa habite a Toronto, elle a demenage de NYC. Eh ben elle adore Toronto maintenant. Tu vas peu a peu decouvrir son ame, au fur et a mesure. Et je suis sure que tu en aimeras plusieurs aspects. Pas tout peut-etre, mais franchement, toutes les villes ont du pour et contre. Ca va aller, meme tres bien, et je suis contente de t'avoir pas si loin de moi !
Bisous,
Francoise
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Tu as raison : pour apprécier une ville il faut y vivre, la mettre en second plan afin de la savourer, afin qu'elle nous surprenne ;)

Moi aussi, je suis heureuse d'être de ce côté de l'Atlantique :)
RÉPONDRE
CecileIl y a 7 mois
Oh que j'avais hâte de lire cette chronique!

C'est clair que j'imagine le saut Florence/ Toronto assez violent...J'espère que vous allez vite trouver vos marques! J'ai un très bon souvenir de cette ville où je suis allée il y a....vingt ans...
Ta chronique a un ton très "lost in translation" (avec enfant en bas âge), c'est assez cinématographique du coup :)

Je rêve de Vancouver pour ma part. Peut être un jour?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Si tu tu as l'occasion un jour de t'envoler vers Vancouver, je te conseille d'y aller entre juin et septembre : la douceur et la lumière y sont alors magiques :)
RÉPONDRE
fatineIl y a 7 mois
tu m'as rappelé quand je me suis installée à dubai ! grooos spleen à l'arrivée, tout me paraissait si froid (sauf le climat) et pourtant j'y ai passé 4 années inoubliables... pleins de bonnes ondes à vous 3 !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Je nous souhaite la même chose :)
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 7 mois
Bienvenue au Canada! Oui, il fait encore froid, l'hiver n'a pas été trop ride cette année mais très, très long. La faute à El Nino sans doute. J'ai passé le week-end dernier à Toronto et aux chutes du Niagara qui ne sont pas loin. Surtout évite le barbecue coréen de Queen Street, pas loin du Hilton. Cher et infect ! Bon courage pour la bouffe canadienne, après l'Italie ça risque d'être un choc mais le Whole Foods est un bon plan pour trouver des choses un peu meilleures (et plus chères aussi). Vous êtes dans un quartier sympa, tu vas te régaler chez Anthropologie. Have fun !
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 7 mois
Bien sûr, je voulais dire trop rude (stupide clavier ipad).
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Anthropologie... Je crois que la proximité de cette boutique va me reconvertir aux robes estivales ;)
http://www.anthropologie.com/anthro/product/clothe...
RÉPONDRE
EleIl y a 7 mois
J'aime te lire! Courage pour cette période à la fois crevante et magique à la fois. Profite de chaque moment de découverte.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Merci :)
RÉPONDRE
SidhartaIl y a 7 mois
ça ne s'explique pas, des fois on a le coup de foudre, et des fois pas du tout!
J'ai remarqué personnellement un effet d’homéostasie : plus mon conjoint est enthousiaste, moins je le suis et inversement.
Je suis allée à Toronto il y a longtemps et je ne me rappelle pas avoir été hyper emballée non plus : ni particulièrement beau ou impressionnant (sauf la tour CN, frisson garanti quant on marche sur le sol vitré). Par contre ce qu'il y a autour de Toronto est super : les mille-iles, of course les chutes du Niagara... Quand tu en as trop ras le bol, pars camper !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Pour le camping, il va falloir que je réussisse à convaincre Julien qui m'a clairement fait comprendre ce matin qu'il n'avait aucune envie de se faire réveiller par un castor ;)
A suivre !
RÉPONDRE
SidhartaIl y a 6 mois
... sans parler des ours ;-)
Bon, les B&B c'est bien aussi... sinon il existe des camping cars "tout confort" avec douche, câble satellite...
RÉPONDRE
GranpiIl y a 7 mois
Chère Lise les jours meilleurs vont arriver et nous faisons confiance en vos capacités d'adaptation à tous les trois, surtout Charles!!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Ils sont quasi là ;) Quelques bonnes nuits de sommeil nous aurons en effet fait beaucoup de bien !
RÉPONDRE
mariannehéhéhéIl y a 7 mois
Hello Lise,
Déjà le truc hyper positif, tu n'es pas très forte en rêve prémonitoires... c'est déjà ça !
Pour le reste, il n'y a que l'échange intempestif du doudou qui m'ait glacé le sang... l'ingratitude totale :)
A mon avis tu as oublié mais Florence avait dû aussi sous certains aspects te bousculer.... Oui laisse du temps au temps... xoxoxo
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Dans mon cas inutile en effet de rêver à une carrière de médium ;)

C'est vrai que j'ai eu de la peine pour le pauvre doudou. Ah les enfants ...
RÉPONDRE
miniIl y a 7 mois
Bon courage, perso je déteste les grandes villes
courage
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Elles me séduisent par certains aspects et m'effraient par d'autres, en tous cas elles m'attirent ;)
RÉPONDRE
AnnaIl y a 6 mois
t'es trop forte ! t'es trop forte ! raconte encore :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
;)))
RÉPONDRE
FlorianeIl y a 6 mois
Bonjour,
Je ne commente jamais tes posts mais j'attendais cette chronique avec impatience ! Le sujet me touche particulièrement car je suis en train d'organiser mon immigration au Canada, à Vancouver :)
Du coup j'ai une question, très pratico-pratique : qu'avez-vous fait comme demande de visa pour cette fois ? et quand vous aviez vécu à Vancouver ?
Si tu as des astuces, ça m’intéresse :)
Bonne installation !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Pour Vancouver, nous avons fait un an en visa touriste et un an avec un PVT. A l’époque nous avions entamé les démarches pour obtenir un visa de résident permanent. Nous avions validé la première partie puis nous sommes rentrés en France et nous avons laissé les choses en plan pour les reprendre il y a quelques mois. Nous devrions recevoir notre visa dans un mois, pour le moment nous sommes en visa touriste :)
RÉPONDRE
FlorianeIl y a 6 mois
Merci Lise de ta réponse :)
Ca à l'air facile pour vous les formalités administratives !
J'ai hâte de lire la suite de vos aventures au Canada. Bonne installation :)
RÉPONDRE
ElsaIl y a 6 mois
Bonjour Lise,

Je suis allée à Toronto il y a presque 10 ans maintenant, et à vrai dire, il y a quelque chose qui m'a hautement marquée, c'est le Caribbean Festival, je sais pas si ça tombe durant votre long séjour (je crois bien), c'était incroyable, la musique, l'ambiance, les ateliers colorés de masques et de paillettes, il y avait aussi des expos de photo, des fanions colorés un peu partout dans la ville, des confettis... Une belle ambiance dans cette grande ville.
Sinon les chutes du Niagara bien sûr, et effectivement beaucoup de restaurants asiatiques délicieux.
Je vous souhaite de vous y sentir bien :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
J'ai hâte d'être en juillet pour voir cela !

Merci Elsa :)
RÉPONDRE
SamyIl y a 6 mois
Je suis vraiment désolé de poser cette question très indiscrète mais vous avez tant d'argent que ça ?
Je rêve de cette vie nomade où je passerai 6 mois à gauche, 1 an à droite mais comment vous faites ? TDM vous rapporte-t-il tant ? Il n'y a pas beaucoup de pub sur ce site donc je voulais savoir comment économiquement vous vous en sortiez ?
Excuse moi Lise c'est méga indiscret mais c'est la question que je me pose depuis votre premier grand départ pour Vancouver !
Tes articles sont toujours très inspirants même si en tant que jeune homme je cherche avant tout une mode à bon prix et évidemment "belle et portable", et que les 3/4 de tes articles me concernent finalement assez peu.
Au final je reviens pour ce genre de post, les week diary, toussa !
J'aime bien savoir ce qui se passe sur la fashion sphere avec mon regard très éloigné d'un gars du sud sans un rond devant moi mais aussi pour voir ce que tu décortiques de notre mode masculine.
Voilà voilà tu as droit au pavé du siècle, tu peux aussi m'envoyer chier je comprendrais tout à fait :)
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 6 mois
Aucun soucis :)

Pour te répondre :
* TDM ne représente qu'une partie de nos revenus. Lise y travaille à plein temps, mais pas moi :)
* Vivre de manière "nomade" n'est pas beaucoup plus coûteux que de vivre de manière fixe. En partant au bon moment on peut avoir des billets d'avion à prix correct.
* Contrairement à bon nombre des gens de notre âge, nous ne sommes pas propriétaires... ce qui nous laisse un peu plus de marge de manoeuvre financière.
* En dehors de nos déplacements et de nos loyers (dans lesquels nous mettons une grande part de nos revenus), nous menons une vie assez simple avec peu d'achats au quotidien et peu de voyages "classiques".

PS : Lorsque nous étions partis à Vancouver, nous avons globalement réalisé des économies par rapport à notre vie parisienne... (malgré le coût des billets d'avion). Comme quoi ;)
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 6 mois
Première étape passée déjà !! Le reste devrait suivre ... Vous êtes ensemble et c'est l'essentiel !
Et passer de Florence ou Paris ... à l'Amérique du Nord ... le choc oui ! Et c'est ça qui va être bien !
ENJOY !!!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
"Vous êtes ensemble et c'est l'essentiel", tu as mille fois raison.
C'est d'ailleurs assez dingue de vivre ce genre de choses avec Charles. Nous avons beaucoup de chance.
RÉPONDRE
CharlotteIl y a 6 mois
Bonjour Lise et Julien

Vous deux, vous me rappeler mes parents et ils sont, sans conteste, les deux meilleures personnes que je connaisse! Ils sont des nomades et ils le sont toujours! Les voyages étaient géniaux mais les départs étaient horrible pour moi surtout quand j'ai commencé à grandir .

Puis moi aussi j'ai connu les nounous à répétition, j'ai préféré l'école.
J'espère que vous vous fixerez dans une belle ville pour votre ptit bout mes parents l'on fait mais je pense qu'il aurait pu le faire un peu plus tôt:)

Je pense que ce style de vie est plus compliqué quand on a un bout de chou,
aujourdhui j'adore voyager mais j'aime avoir un chez moi " fixe" .
Il est vrai que je garde de magnifiques souvenirs mais si j'ai un enfant je voyagerai avec lui mais pendant les vacances scolaires.

Ce n'est qu'un témoignage parmi tant d'autres j'espère que vous ne le prendrez pas mal je me suis permise car vous êtes les clones de mes parents:)

je vous embrasse tous les trois
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 6 mois
Merci Charlotte pour ton commentaire.

Je me doute bien que les choses ne seront pas toujours aisées pour Charles. J'ai bien vu ce dernier mois qu'il était perturbé par nos pérégrinations Florence/Paris, Paris/Lozère, Lozère/Paris, Paris/Toronto...
Mais je crois foncièrement que si les parents sont heureux et épanouis cela rejaillit sur les enfants.
Nous verrons bien. Peut-être que nous finirons par nous poser ici ou ailleurs...

Je t'embrasse
RÉPONDRE
CarolineIl y a 6 mois
Je reste très impressionnée par votre projet nomade...
Bonne chance pour l'installation et la découverte de Toronto!
RÉPONDRE
AliIl y a 6 mois
Allezzzz Go Go Go les petits champions du voyage !
On vous embrasse bien fort
Alice
RÉPONDRE
missyakkIl y a 6 mois
Encore une nouvelle vie, bon courage pour l'installation, je vous admire ta famille et toi pour votre facilité d'adaptation et votre liberté. Je sens que tout sera positif !
RÉPONDRE
....Il y a 6 mois
C'est parti pour Toronto!
Je vous l'ai dit plusieurs fois mais je suis vraiment admirative de votre mode de vie. Je pense que c'est un peu le rêve de beaucoup de personnes...

Je me retrouve totalement dans "l'estomac déphasé". Une fois que je prend l'avion, je plonge :D
Durant ce mois, je dois aller à Londres, à Tokyo et au Nigeria...ça m'épuise déjà LOL. Alors, quand je pense à vos différentes "relocalisations", beh chapeau!
RÉPONDRE
TwinkleIl y a 6 mois
Ah! Le Whole Food! Quand nous avons passé un mois à Boston c'était un de mes bonheurs... et aussi l'une des plus importantes "lignes budgetaires". ;-)

Profitez-en!
RÉPONDRE
TwinkleIl y a 6 mois
Profitez de Toronto, je veux dire.
Mais bon, profitez aussi du Whole Foods ;-)
RÉPONDRE
MarinaIl y a 6 mois
Bonjour Lise
Je lis à retardement ton billet, ça va nous changer de Florence tout ça ! Il me tarde de connaître un peu plus cette ville grâce à toi.
Bisous
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode