Collection Céline 2016Collection Céline 2016

La pudeur, nouveau gimmick fashion ?

2942
Entre mode islamique et looks "pudiques", l'air du temps est actuellement plus à l'ultra couvrant qu'aux micro longueurs. Simple effet de mode ou réelle mutation sociétale ?
Collection Céline 2016
Mars 2016. Alors que des enseignes telles qu'Uniqlo ou Marks & Spencer se mettent à proposer des modèles spécialement destinés aux femmes musulmanes (via des hijabs et des "burkinis"), les polémiques ne tardent pas à fuser. De Pierre Bergé à la ministre des Droits des femmes, nombreux sont alors ceux qui s'insurgent contre ce qui est vu comme un opportunisme commercial allant à l'encontre de la liberté de la femme.

Or, en parallèle des hijabs et abayas proposés par Dolce&Gabbana, force est de constater que le corps de la femme a tendance à se couvrir inexorablement au sein de certaines griffes en vogue. Ces derniers temps, on put ainsi voir Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli faire de la robe longue la pierre angulaire des collections Valentino, le collectif Vêtements imaginer des robes aux manches trop longues (et au sex appeal en berne) ou encore Clare Waight Keller (Chloé) oser l'ensemble maxi jupon/sweat.
Collection Céline 2016
Sans oublier Phoebe Philo, qui depuis deux saisons imagine des silhouettes où le corps se retrouve souvent totalement dissimulé. Celle qui a par le passé tant influencé le pouls de la mode semble faire ici de la femme Céline un être plus conceptuel que jamais, dont le corps n'a au final que peu d'importance (voir ici, ici et ).

Faut-il y voir une simple coïncidence, une illustration de l'éternel balancier fashion passant inlassablement d'un extrême à l'autre, la volonté de séduire la riche clientèle de la péninsule arabique ou encore la matérialisation des questionnements qui agitent actuellement la société, et donc la gent créative ? A suivre…
Partager l'article
Par Lise Huret, le 17 mai 2016 dans Analyses
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
42 commentaires
Tous les commentaires
CohibaIl y a 6 mois
Très intéressant, ton article, Lise.
Pour ma part, je pense que, comme toujours, il y a un mélange de stratégie commerciale et d'expression de ce qui flotte dans l'air du temps.
Après avoir imposé pendant plusieurs années une féminité agressive et racoleuse, il faut bien contraindre la fashionista à renouveler sa garde-robe en la transformant en bigotte.
Parallèlement, la tabouisation du corps féminin dans l'islam et la problématique des rapports hommes-femmes dans cette religion qui a gagné aujourd'hui le monde occidental fait que de plus en plus de femmes ressentent probablement malgré elles le besoin de se protéger des regards masculins agressifs. Le harcèlement de rue en est une illustration.
C'est très triste, Il suffit de voir des photos de villes comme Kaboul ou Téhéran dans les années 60 et 70. Les femmes portaient des jupes courtes, des talons et avaient les cheveux libres.
Et comme l'industrie de la mode est un système opportuniste, il ne faudra pas compter sur les créateurs pour défendre le féminisme. Nudité ou extrême pudeur sont les deux revers d'une même médaille qui consiste à transformer la femme en objet sexuel.
Je vais sans doute me prendre une volée de bois vert par certaines, mais j'assume totalement ma position.
RÉPONDRE
ManonnnIl y a 6 mois
Pour ma part, je pense que votre analyse est très juste. Je retiens : "Nudité ou extrême pudeur sont les deux revers d'une même médaille qui consiste à transformer la femme en objet sexuel."
RÉPONDRE
anaIl y a 6 mois
très bon commentaire, je n'aurais pas pu mieux le formuler
RÉPONDRE
FannyIl y a 6 mois
Oui !
RÉPONDRE
Val de BruxellesIl y a 6 mois
Très bon commentaire avec lequel je suis tout à fait d'accord.
Que ceux qui nous accuse d'être parano ne se laissent pas abuser, il ne s'agit pas de parano mais bien de vigilance. Dans bq de pays (même ici en Belgique d'ailleurs alors que nous sommes souvent précurseurs en matière d'Ethique) le droit à l'avortement est remis en cause, que la mode recouvre les femmes est qq chose qu'il faut surveiller, après elles ne pourront plus se balader seules en rue, conduire une voiture, ouvrir un compte en banque et voter??? Tout signe (pertinent ou pas )de retour en arrière mérite d'être observé et surveillé. Merci Lise
RÉPONDRE
ChrisIl y a 6 mois
très bonne analyse, très bien écrite de surcroît !
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 6 mois
Une volée de bois vert serait malvenue car votre analyse est juste et mesurée.
RÉPONDRE
AnnaIl y a 6 mois
Votre commentaire me semble très juste sur plusieurs points, seulement une phrase me froisse quelque peu :
"Parallèlement, la tabouisation du corps féminin dans l'islam et la problématique des rapports hommes-femmes dans cette religion qui a gagné aujourd'hui le monde occidental fait que de plus en plus de femmes ressentent probablement malgré elles le besoin de se protéger des regards masculins agressifs. Le harcèlement de rue en est une illustration. ".
harcèlement de rue n'est en rien un problème qui serait né de l'Islam, le regard porté sur les femmes en Europe et par les hommes n'a jamais été particulièrement bienveillant. Je trouve votre phrase maladroite car elle laisse entendre que l'islam ; dans ce cas précis, aurait confondu les mœurs européens, le harcèlement de rue est un problème qui n'a aucune parenté avec la religion, la souche de ce problème est à mon sens plus profonde et plus ancienne. En bref les femmes se sont toujours faites baratiner dans la rue. Je me permets de citer cette superbe scène de l'Avventura d'Antonioni ;) : https://www.youtube.com/watch?v=0ZIM0276_28
RÉPONDRE
Dedelerequin Il y a 6 mois
Tout à fait d accord avec Cohiba 😢
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 6 mois
Oui moi aussi, je n'ai rien ajouter. Très bon commentaire et très bon article de Lise.
RÉPONDRE
zabethIl y a 6 mois
Valentino a été acheté, il y a quelques années, par un propriétaire du Qatar. Valentino se rapproche donc inévitablement de ses nouvelles clientes
RÉPONDRE
AlixIl y a 6 mois
+1

(Et chapeau pour la formulation)
RÉPONDRE
AlixIl y a 6 mois
C'était pour le commentaire de Cohiba
RÉPONDRE
Liberty RiveterIl y a 6 mois
Je pense que c'est un effet de mode !
RÉPONDRE
LoulouetBoutinIl y a 6 mois
Ah lala , ces politiques et "feministes " qui croient qu' ils peuvent regenter des strategies commerciales s ' adaptant a des moeurs locales qui existent qu' on le veuille ou non .. On ne les a jamais entendus denoncer l' industrie qui habille leurs gamins et qui se fournit dans des sweatshops, ou des jeunes femmes , voir des filles sont exploitees .
Et la cliente Dolce , qu elle soit voilee ou pas, est toujours plus privilegiee que
99 % des humains de cette planete ;
Apres , c' est sur qu' il y aura un impact sur les artisans locaux , car la jeune malaysienne preferera acheter son voile et ses vetements standardises dans une enseigne internationale pour paraitre plus cool, meme s 'ils sont de bien moindre qualite .
Sinon , il y a surtout un gros revival 70's ( notamment chez Gucci ) et ces robes tendance hippie , ces bottes camel et ces jupes fleuries sont dans cette mouvance .
Tout le reste ne semble etre qu' extrapolation/projection un poil parano .
RÉPONDRE
romaneIl y a 6 mois
J'aime beaucoup cette tendance.
L'ampleur nous ramène quasi-tous à une sorte d'uniformité corporelle, je trouve ça à la fois étrange et fascinant.
Et pour ce qui est des voiles et des vêtements destinés à des croyantes, elles peuvent bien faire ce qu'elles veulent, après tout la mode n'est-elle pas destinée à tout le monde, faut bien qu'elle s'adapte aux envie de chacun(e) ;)
RÉPONDRE
AnnaIl y a 6 mois
Ô décadence...
A quand la mode "pudique" pour leurs hommes - mari ?
Elisabeth Badinter a tout dit aussi dans le "Monde" le 2/04/2016 (elle s'en prend aussi à ce qu'elle nomme les "islamo-gauchistes").
Il faut arrêter de chercher la fascination (fausse).
RÉPONDRE
romaneIl y a 6 mois
Arrêtez de croire ce que BFM vous dicte et sortez du 16ème : les musulmanes ne sont pas toutes soumises, et si elles portent le voile c'est leur affaire, pas la vôtre.
Et par pitié, on ne cite pas une pseudo-féministe raciste et islamophobe pour appuyer ses propos nauséabonds, merci.
RÉPONDRE
AnnaIl y a 6 mois
Si E.Badinter et islamophobe alors là nous sommes les Rushdi ... Ne déversez pas votre activisme sur le site de TDM svp. L'article est formidable, actuel et il n'y a pas de place pour les pseudo- bien-pensants. Tout en respectant bois et en premier TDM et ses lecteurs- lectrices. Ne relancez pas vos réflexions sur les stéréotypes sociaux ensuite suite.
Merci Lise pour cet analyse qui a réveillé certain côté caché (réactionnaire) chez tes lectrices (;
RÉPONDRE
Anna (bis)Il y a 6 mois
pas éhontée pour un sou celle- là ! vous êtes la seule ici à déverser votre "activisme" (mais grammaticalement on ne peut pas déverser "l'activisme" bref ) . L'article que vous citez est effarant de bêtise, simplement parce que personne ne peut définir ce qu'est la liberté par essence, or c'est exactement ce que fait cette Badinter. D'ailleurs si l'on essaye de cerner ce que peut être une ontologie de la liberté il est parfaitement naturel d'accorder la liberté aux femmes de porter un signe "d'oppression", oppression qui reste relative et donc culturelle, tout comme la notion de libre arbitre d'ailleurs.
RÉPONDRE
matchingpointsIl y a 6 mois
Très bon commentaire de Cohiba pour élargir votre propos.
Revenons quelques années en arrière pour voir les robes longues et larges, et pourtant on ne pouvait reprocher au mouvement Hippie d'être prude...Espérons donc que ce ne soit qu'un phénomène de mode en manque d'inspiration !
RÉPONDRE
LisaTIl y a 6 mois
Pour ma part, je trouve la pré-collection Céline pour l'automne, couvrante certes, mais assez jolie dans les coupes, les proportions et les coloris. J'ai l'impression que Phoebe Philo a retrouvé une certaine inspiration. Curieusement, ce travail m'évoque celui de l'artiste Franz Erhard Walther, sans doute les couleurs, les tissus, etc.
RÉPONDRE
deedeeIl y a 6 mois
excellent article, et excellent commentaire de Cohiba.
Pour ma part, j'aspire simplement à un monde ou la vraie liberté serait de pouvoir porter du long, du court, du moulant, du ample, sans que ça devienne immédiatement sujet à controverse, polémique et critique de part et d'autre...incroyable que nous en soyons encore restées coincées entre 2 modèles opposés, la "Maman" ou la "Putain" (pour reprendre le titre du célèbre film d'Eustache) et que le corps de la femme, tellement sexualisé, soit toujours soit un repoussoir, soit un appât...

Ce poids que nous avons toutes à porter, que ce soit les femmes musulmanes ultra couvertes étouffant de chaud et incapable de se mouvoir ou les occidentales dénudées par choix mais s'imposant des règles draconiennes de poid, épilations, et chasse au imperfections diverses, (et donc également corsetées) bien peu d'hommes peuvent le comprendre !
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 6 mois
Un article très intéressant qui invite au débat et dont les commentaires sont vraiment intéressants.

Outre l'aspect mode, l'aspect financier brut est à retenir : baisse des ventes en Asie, on cherche donc à séduire celle qui peut toujours acheter, la "Middle East Princess" donc.

Dans les looks que tu sélectionnes dans ton article certains ne manquent pas de sexyness (Chloe ou Céline).

Après que l'on vienne crier au scandale quand Dolce&Gabbana sort une collection destinée au Moyen Orient, je dirais simplement que s'ils le font, c'est qu'il y a forcément une demande derrière... Business is business.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 6 mois
J'adore l'ensemble sweat/maxi jupon de Chloé !
Pour le reste, il semblerait que les femmes changent de tenues bien plus vite que la mentalité masculine.
Les deux phénomènes illustrent effectivement les 2 faces d'un même problème.
RÉPONDRE
BlablaIl y a 6 mois
Une volonté de plaire aux investisseurs également ?
Valentino est détenu par la famille régnante du Qatar depuis juillet 2012.
RÉPONDRE
....Il y a 6 mois
Oui surement mais le style conservateur de Valentino releve plutot de l'air du temps que d'une tendance à plaire à tout prix aux investisseurs.
Ils proposaient cette mode bien avant d'être achetés par la famille royale Qatari.

Et puis, Valentino n'a jamais été Cavalli...
RÉPONDRE
julytoseptemberIl y a 6 mois
Ça ne parle pas beaucoup j'avoue , je trouve ces silhouettes pas séduisantes et assez conceptuelles mais cela reste mon point de vue.

Quand aux collection Dolce... moi qui pensait que la haute couture avait en parti pour credo de sublimer le corps de la femme et le célébrer ...
RÉPONDRE
....Il y a 6 mois
Très bon article et très bon commentaire de Cohiba. Les divers avis sont aussi intéressants.
Je pense surtout que c'est un phénomène qui dure depuis la crise d'il y a 7 ans.
Phoebe Philo a toujours fait des collections hyper couvrantes: des pantalons larges, des longues jupes sur des tops longs...etc.

Je dois avouer que le cas Dolce & Gabbana est assez particulier. Je n'arrive pas très bien à me situer par rapport à ça. Dans l'approche simpliste de la chose, pourquoi pas proposer des hijabs à des femmes qui en ont les moyens et qui dans leurs pays ne peuvent pas sortir habillées en mini-robes Balmain dans la rue. Bon, après les hijabs sont en dentelle transparente...cherchez l'erreur!

Mais finalement, ça pose quand même un problème car c'est de l'opportunisme un peu trop appuyé. Surtout que leur vision de la femme en hijab est quand même très sexualisée et très equivoque. Elle est très fatale.

L'industrie de la mode a toujours été hyper auto-centrée. C'est un débat un peu hot sur lequel certaines personnes se sentent légitimes de donner leur avis (Pierre Bergé) alors qu'elles soutiennent le contraire.
Les robes sont longues mais hyper transparentes. Leur transparence qui dévoile tout ne dévoile rien finalement car les mannequins sont choisies pour leur absence "d'attributs féminins".

Finalement proposer une robe pudique revient à montrer une minirobe sur une gosse de 14 ans.
RÉPONDRE
MarieIl y a 6 mois
Bien d'accord avec ce commentaire.

Je trouve le commentaire de Cohiba très intéressant aussi, mais l'argument de l'Islam comme vecteur de cette tendance à la pudeur dans la mode est un peu extrême.

La mode halal n'est qu'une preuve de plus que le corps de la femme est sexualisé : on le couvre pour en laisser l'exclusivité à son mari. Le problème vient du fait que la mode féminine est pensée par les hommes : soit on le dévoile pour séduire, soit on le couvre pour "éteindre le feu" aux yeux des hommes non légitimes. En témoigne la volonté de couvrir le corps des intellectuelles indépendantes, initiée par Phoebe Philo.
RÉPONDRE
....Il y a 6 mois
On est bien d'accord. Ça n'a pas grand chose à voir avec l'Islam (hormis le cas D&G).
C'est plus culturel. Je pense qu'il serait prétentieux de penser que le monde fonctionne à l'horloge occidentale et que même au delà, les mœurs des élites sont celles de la majorité.
Il faut bien se l'avouer, la mode "sexy" est réservée à une élite qui, de part le coté restreint de son cercle n'est pas confrontée aux comportements effarants de ces messieurs.
De manière générale, la pudeur fait partie de nos vies. XD

Je ne pense pas que le problème vient des hommes qui font la mode. Versace, Rykiel, Prada & Miu Miu, Chloé, Blumarine...etc. Ces maisons proposent une mode faite par les femmes pour les femmes. Même si ce n'est qu'une question de perception par rapport à une marque:
Miuccia Prada a fait beaucoup plus de collections dévoilant le corps de la femme qu'un Tom Ford par exemple. Le choix des mannequins et leur attitude les différencie mais au final, le resultat est souvent le même.
RÉPONDRE
LVBIl y a 6 mois
Certains commentaires m'attristent. Je trouve aussi qu'une des prémisses de l'article est drôlement bizarre : porter du long serait le symptôme d'une "mutation sociétale"... Bof bof hein, c'est pas super étayé et ça fait vagabonder l'esprit dans des endroits pas très éclairés.
Moi je vois juste un revival des 70's qui s'était déjà amorcé les saisons précédentes.
RÉPONDRE
deedeeIl y a 6 mois
Porter du long a souvent été mis en corrélation avec l'état de l'économie
https://dresscodeemlyon.files.wordpress.com/2012/0...
on voit souvent ce genre d'images pour tenter d'expliquer les fluctuations de hauteur d'ourlet dans la mode... Après c'est également vrai qu'il y a en ce moment une sorte de mini explosion des blogs pudiques, la plupart américains, certains tenus par des jeunes femmes juives orthodoxes, d'autres par des musulmanes, d'autres encore par des protestantes.. C'est assez symptomatique des US, ou les libertés individuelles concernant les religions sont très mises en avant, et ou très peu de gens se définissent comme "athées" ou sans religion. Cela parait étrange en France, ou la laïcité est une valeur refuge. Que les jeunes filles désirant vivre en accord avec leur religion se mettent au blogs mode, c'est assez inévitable, et également qu'elles aient une influence sur des personnes athées mais se sentant mal a l'aise avec l'obligation occidentale de se découvrir pour plaire....
RÉPONDRE
romaneIl y a 6 mois
Lise, Julien, je suis sidérée de voir que dans vos lecteurs et lectrices, vous comptez des Marie-Caroline du dimanche pleines de préjugés sur l'Islam, c'est une horreur.
RÉPONDRE
isaIl y a 6 mois
Eh romane vous défendez l'islam mais vous ne supportez pas les cathos ?!
En tant qu'athée je garderai pour moi ce que je pense des sectes et religions et des actes commis par leurs adeptes pour en revenir à ce style vestimentaire: grande amoureuse de la beauté des tenues traditionnelles indiennes, j'aime beaucoup porter des kurtas sur des pantalons en voile de coton de toutes les couleurs, et j'aime aussi nager nue dans l'océan et m'étendre sur le sable chaud en sortant de l'eau ( vieux dicton du Larzac : " soleil sur les fesses procure de l'allégresse ").
J'aimerais vivre dans un monde où chacun serait libre de se vêtir et se dévêtir à sa guise sans provoquer pulsions ou répulsion, juste la liberté d'être bien et d'être soi... utopie?
RÉPONDRE
cesomuIl y a 6 mois
Ceci s appelle la démocratie de la mode!!
RÉPONDRE
maremeIl y a 6 mois
http://p2.storage.canalblog.com/23/57/1368414/1099...

Saint Laurent a été très inspiré par l'orient, je me souviens de ses longues robes couvrantes. A l'époque, le débat sur l'islam n'était pas encore né , et on voyait dans les pages des magazines des femmes portant djellaba, chemisier col mao et pantalon large plus turban...

Il ne faut pas oublier que ce certains voient comme des instruments de soumission ne sont que des tenues portées dans la rue, au même titre qu'un boubou , un sari ou un jupon provençal.
Une kurta - vêtement récupéré par les femmes musulmanes pratiquantes qui s'habillent pus avec des tenues d'inspiration indienne aujourd'hui) n'est pas un niqab.... le vêtement couvrant et large est une protection contre le soleil. Ce n'est pas pour rien que les bédouins sont si couvert... Une djellaba avec capuche est un manteau traditionnel... Au même titre qu'une cape ou un pardessus classique . Et c'est un vêtement qui a évolué , comme le manteau occidental.
La religion s'est greffée sur des pratiques culturelles: on a fait du voile un signe distinctif musulman , mais il était déjà porté depuis des millénaires comme signe distinctif ( par exemple en Mésopotamie en 2300 av JC pour distinguer les femmes mariées et les prostituées sacrées des célibataires, prostituées et esclaves).
Sur ces photos, c'est un ensemble traditionnel banal revisité, bientôt on dénoncera les boubous comme " archaïques"??? le monde est vaste, il ne se limite pas aux habitudes culinaires et vestimentaires occidentales...
RÉPONDRE
PhilippeIl y a 6 mois
J'ai suivi a travers les newsletters sur mon mail le 69 eme festival de Cannes, et c'est l'oppose , le sexy dans l'extreme pour buzzer sur le web. Cohabitation de sociétés vraiment différentes, la dictature de la provocation e celle de la soumission
RÉPONDRE
maremeIl y a 6 mois
La femme ne se découvre pas pour provoquer, ni ne se couvre pour se soumettre.
Cette dichotomie simpliste qui veut laisser penser que l'on est féministe si on l'énonce est totalement réductrice.

Le nouveau féminisme colonial fait la part belle aux fantasmes frontistes : on voit de la provocation en plus de la soumission dans l'habit non occidental - et je dis bien l'habit car les gens se pâment devant des djellaba et abayas mais refusent de porter des boubous quand ils s'installent à Dakar ( toujours cette sacro-sainte idée de " progrès et civilisation" qui sous-tend le débat mais que l'on feint de ne pas voir....) .

Par contre, la femme occidentale contrainte de se faire violence pour exhiber le maximum de peau de son 36 à plus de 40 ans , qui ne rêve secrètement d'être assez belle pour tenir un homme et en être aimée tout en montrant une indépendance de façade, et qui donne des leçons de "mode " et de liberté est , elle, "moderne" et non soumise...
RÉPONDRE
PhilippeIl y a 6 mois
En tout cas les couleurs sont très jolies , et puis il en faut pour tous les goûts, puisqu'il s'agit bien que d'une affaire de gout ... et non pas de gout dicté PARFOIS les hommes.
Je suis convaincu , en réponse à Mareme que sur le tapis rouge, c'est un peu la course à la provoc, pour que les images fassent du buzz sur les réseaux sociaux , que ce soit à 40 ans ou moins . Pour ce qui est de conserver l'amour de son homme, ce sera plus la médecine esthétique qui sera son alliée, et oui je valide, c'est bien une façade.
RÉPONDRE
TellouIl y a 6 mois
J'habite dans le Golfe et ce n'est pas nouveau que Gucci et auters Chanel font des abayas ou des caftans pour leurs clientes. Ca se sait plus c'est tout. Il y a quelques temps de cela, etait paru dans la presse un cartoon ou l'on voyait une occidentale en bikini et lunettes de soleil croiser une femme en abaya. L'occidentale disait " Everything's covered but her eyes: what a cruel male dominated culture" tandis que la femme voilee disait "Nothing's coveredbut her eyes: what a cruel male dominated culture". Moi qui suis occidentale expatriee au milieu de ces femmes, je suis 100% d'accord avec ce dessin et ce ressenti. Quant a la mode en elle-meme, les hijabis fashonistas s'habillent chez les grandes marques occidentales et debordent de creativite pour se couvrir correctement. Que les createurs jouent sur cela ne me derange pas plus. Ca va, ca vient...L'annee derniere Karl Lagerfeld (re)montrait le nombril: le corps des femmes est et sera toujours sujet d'etude pour les stylistes. Que ce soit pour le denuder ou le cacher
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 6 mois
Que de commentaires pour ce sujet ... C'est bien et passionnant même si je ne suis pas d'accord avec tout ... Pour plaisanter un peu quoique ... Ce retour à des longueurs plus raisonnables disons m'arrange bien moi qui n'ai plus l'âge de porter des minis ou des vêtements trop moulants sous peine de mocheté totale et ultime ! Du coup, j'ai du choix tout en me sentant pile dans l'air du temps ... d'où qu'il souffle !
PS : Quel gâchis la plupart des redcarpets de Cannes et autre bal du MET ou gala de l'AMFAR ... A mon avis bien sûr !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode