Le Gucci GangDéfilé Marc Jacobs croisière 2017Irene Neuwirth aux CFDA

Debrief fashion #9

Entre ascension du Gucci Gang, cambriolage chez Louis Vuitton, néo-veste Mugler, passion 501 et sweat-shirt MTV, passage en revue de l'actualité mode de ces derniers jours...
Le Gucci Gang
Oubliées les Spice Girls et leurs tubes planétaires : en 2016, le "girl band" s'épanouit sur Instagram et ne parle plus musique mais mode. C'est en tout cas ce qu'il semble falloir déduire de l'ascension fulgurante du "Gucci Gang", composé de quatre jeunes adolescentes parisiennes folles de mode dont les marques semblent éprises et que les magazines s'arrachent. Espérons simplement que l'intérêt grandissant de la fashion sphère à leur égard ne ternira pas leur fraîcheur. À moins que cela ne soit déjà le cas…
Quelques jours seulement après le défilé croisière brésilien Louis Vuitton, la boutique Vuitton située à Ipanema fut victime d'un cambriolage. Peut-être serait-il temps que les griffes de luxe - qui n'hésitent pas à venir défiler ostensiblement au coeur de pays fortement touchés par la pauvreté - commencent prendre la mesure de la frustration qu'elles génèrent au sein de la population locale ?
Les relations blogueurs/marques semblent fortement inquiéter la Federal Trade Commission (FTC). Une inquiétude qui, après lecture de ce long article publié sur The Fashion Law, apparaît assez justifiée. À quand plus de transparence ?
Défilé Marc Jacobs croisière 2017
A l'occasion de la collection Mugler Resort 2007, David Koma adoucit les lignes - et notamment la carrure des vestes épaulées chères à Thierry Mugler - et livre ainsi des modèles à la fois doux et powerful (voir ici et ). Une réussite.
Il est navrant de constater à quel point les robes Gucci peuvent parfois transformer celles qui les portent en "vieilles petites filles", à l'instar d'Irene Neuwirth lors de la cérémonie des CFDA (voir ici).
Début 2015, Levi's révélait sa nouvelle stratégie pour rénover l'image de la griffe et doper son aura auprès de la gent féminine. Un an plus tard, les nouveaux 501 CT sont sur toutes les fesses, les influenceuses plébiscitent la petite étiquette rouge via le hashtag #liveinlevis, tandis que Caroline de Maigret offre au 501 une dégaine parisienne (voir ici). L'opération "renaissance" semble être une réussite.
Irene Neuwirth aux CFDA
Si la collection Marc Jacobs croisière 2017 ne fut pas des plus réussies, nul doute que les sweats "MTV" ayant émaillé le show seront quant à eux un franc succès commercial.
Il est fascinant d'observer avec quelle rapidité la fashion sphère consomme ses égéries les unes après les autres : alors que Kendall Jenner est encore au sommet et que Gigi Hadid n'a rien perdu de sa photogénie, c'est désormais sur Bella Hadid - la soeur de Gigi - que se focalise l'attention. Espérons qu'elle profite de son moment : les Lottie Moss et autres Lily Rose sont d'ores et déjà dans les starting-blocks pour lui voler la vedette...
Si l'on en croit les dernières collections Resort de Joseph Altuzarra et Henry Holland, les transparences seraient plus que jamais à l'ordre du jour.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 10 juin 2016 dans Actu mode
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
33 commentaires
Tous les commentaires
RomaneIl y a 5 mois
"Peut-être serait-il temps que les griffes de luxe - qui n'hésitent pas à venir défiler ostensiblement au coeur de pays fortement touchés par la pauvreté - commencent prendre la mesure de la frustration qu'elles génèrent au sein de la population locale ?"

Merci pour ces mots Lise. Tant d'humilité et de vérité sans langue de bois, ça fait chaud au coeur ! :)
RÉPONDRE
LaureIl y a 5 mois
C'est toujours un plaisir de vous lire, vos mots sonnent juste à chaque fois. ( En revanche mon compte en banque ne vous remercie pas, je "shoppe" dix fois plus qu'avant, maintenant que je vous suis ;-) )
RÉPONDRE
maremeIl y a 5 mois
"Il est navrant de constater à quel point les robes Gucci peuvent parfois transformer celles qui les portent en "vieilles petites filles", à l'instar d'Irene Neuwirth lors de la cérémonie des CFDA (voir ici)."

je me demandais aussi pourquoi cette image m'était venue à instantanément à l'esprit en cliquant sur le lien...
http://wir.skyrock.net/wir/v1/profilcrop/?c=isi&am...
(robe de princesse et robe de chaperon ...)

ça fait très enfantin , mais c'est raccord avec Lena, qui chausse des lapins et a un collier Barbie...
RÉPONDRE
SamyIl y a 5 mois
Euh le Gucci Gang, à part "des filles de" qui s'habillent banalement et font la moue, je descends dans la rue et vois pareil.
A certains moments je ne comprends rien aux fascinations du milieu, surtout avec des gamines.
RÉPONDRE
maremeIl y a 5 mois
Je me disais exactement la même chose, je ne supporte plus de me voir imposer par la presse des filles à aduler . J'ai l'impression que tout ce qui est positif ( filles anonymes, street-style) et marque une évolution vers un rapport sain à la mode ( horizontalité , le look prime sur la personne, il n'y a pas de supériorité par la mode) est dévoyé par le milieu qui a un besoin viscéral de verticalité: des modèles, des stars, des it-girl... On se croirait encore dans les années 80, avec " luxe, le savon des stars", parce que je suis désolée, ces soit-disant anonymes sont vendues comme des stars...
Et j'ai l'impression d'être prise pour une idiote.... On peut trouver une personne toujours élégante, sans vouloir tout savoir d'elle ( ah, les interview de 3 pages avec la fille devant la fenêtre de son balcon parisien , avec un mug de thé dans une cuisine et sur un lit en robe de bal , pitiéééééé) et bouffer de sa personne matin , midi et soir en ouvrant ton ordi ou un magazine ...
Il faudrait remettre certaines choses à leur place, ce sont juste des filles , et juste des fringues.... Le lecteur n'a aucune envie de brûler un cierge à chacune de leur apparition, car il n'est pas un boeuf....
Bref, c'est le genre d'initiative qui au mieux m'énerve ...
RÉPONDRE
SamyIl y a 5 mois
"ah, les interview de 3 pages avec la fille devant la fenêtre de son balcon parisien , avec un mug de thé dans une cuisine et sur un lit en robe de bal , pitiéééééé"

Mais c'est exactement ça ! Et on est sensé être "inspiré" ce mot qu'on nous ressort tous les jours alors que bon merci y a rien d'inspirant pour la plupart.
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 5 mois
Je partage totalement votre énervement !
RÉPONDRE
mariannehéhéhéIl y a 5 mois
Hello,
J'ai trouvé ça limite Chanel à Cuba, j'avais en tête mon voyage là bas où y a juste rien.
Après je ne suis pas dans la tête des cubains, peut être qu'ils sont fiers qu'une des plus célèbres marques au monde s'y rende. Je ne sais pas, la mode c'est d'un compliqué parfois, on a l'impression qu'on décortique un problème géo politique.. !
RÉPONDRE
OliviaIl y a 5 mois
Intéressante question que celle des marques célèbres qui viennent défiler dans des pays pauvres. S'agit-il d'un étalage de luxe indécent qui ne peut susciter que des frustrations? Y a t-il des retombées économiques, directes ou indirectes par l'image, pour le pays et la population? Est-ce une source de fierté de voir l'intérêt de maisons de prestige, mondialement connues?
Originaire moi-même d'un pays parmi les 5 les plus pauvres du monde (le fond du trou quoi), je peux comprendre la colère de l'exclusion. Mais le pire, c'est le désintérêt, l'absence de fierté, le manque de rêve (même si c'est inaccessible, superficiel, glitter). Je ne serais pas aussi catégorique à dire que c'est totalement indécent et que ça devrait rester à Paris, New York ou Milan
RÉPONDRE
velouriaIl y a 5 mois
Moi aussi j'ai trouvé ça imite Cuba avec tous ses posts de fashionistas en Chanel sur instagram genre cuba mon dieu c'est tellement authentique..
RÉPONDRE
FraIl y a 5 mois
Chanel à Cuba, c'est surtout l'histoire d'une marque qui, parce qu'elle a des moyens financiers (presque) illimités, est capable de faire plier un journal comme les inrocks (et sûrement pas qu'eux d'ailleurs). Ceux-ci avaient écrit un article qui parlait de ce défilé, qui avait été controversé... Sauf que je ne pas vous en dire plus, puisqu'en cliquant sur le lien, il était mort! Un article du même magazine avait été réécrit, faisant l'apologie de ce défilé! et le lien fonctionnait! Depuis, quand on recherche de l'info sur ce défilé, et bien on a droit à des articles complaisants. Franchement, honte à Chanel. Aujourd'hui et plus qu'avant, l'industrie de la mode a oublié les enjeux humains pour ne se focaliser que sur les enjeux économiques. Et c'est ce que représente bien un Karl Lagerfeld. C'est également ce qu'a bien compris à ses dépens LV.
RÉPONDRE
krystelleIl y a 5 mois
j'ai aimé le post de Coline(c'est rare que je m’intéresse au contenu des blogs):
http://www.etpourquoipascoline.fr/2016/06/le-prix-...
Bien que les blogueuses vivent de ça en ayant une garde robe interchangeable et la plus dense possible,la surconsommation(que j'ai faite aussi) et ce qui nous poussent à le faire est malsaine.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 5 mois
Il y a quelque chose d'assez profond dans la réaction des Brésiliens désœuvrés, ils sont bien vivants et refusent tant d'être des exclus du système qu'ils pillent ! Quel contraste avec le l'étalage de luxe et le"baby sitting VIP".
Ici, certains avaient remarqué l'indécence de la marque. Pendant que des gamines défilent pour Vuitton, une autre gamine de 16 ans a été la malheureuse victime d'un viol collectif.
Merci à toi, Lise, ton site permet à toutes les sensibilités de s'exprimer. Tout le monde dans la mode n'est pas complètement déconnecté.
J'adore la notion de "Karmic Justice", le Vuitton Gang donne matière à la réflexion. Pourquoi cette info a fait si peu de bruit en France ? Quel pied de nez !!!
J'aime la silhouette du look Henry Holland.
Quand au Gucci Gang, que dire d'une adolescence déjà si labellisée, marketée ? La karmic justice œuvra ou pas, mais Michele en créateur visionnaire a déjà prévu des robes de "vieilles petites filles" :-)
RÉPONDRE
CarolineIl y a 5 mois
Très drôle, le cambriolage dans la boutique LV! Il faut arrêter de faire des événements en jouant la carte de l'exotisme, sans tenir compte du contexte social du pays où l'on se trouve.
Sinon, Levi's, on croit moyen à leur résurrection, le Gucci Gang est inintéressant et les vêtements donnent vraiment l'impression d'avoir été trouvé dans le grenier d'une grand-mère pas très chic.
RÉPONDRE
OliviaIl y a 5 mois
Ah, si les événements étaient organisés en tenant compte du contexte social du pays, l'Euro ne serait pas en France :). En analogie avec ce que dit Spunky, des jeunes de 20 ans jouent à la balle et gagnent des millions pendant que d'autres jeunes de 20 ans dans les mêmes villes battent le pavé, inquiets par leur présent et avenir moroses, certains finissant à l'hôpital sous les grenades des CRS. J'ai quand même plus entendu "Allez les Bleus!" que "A bas l'indécence!"
RÉPONDRE
CarolineIl y a 5 mois
Je ne suis pas d'accord, pas sur le principe mais sur la question de la mesure. La France n'est pas (encore) le Brésil et lors de la Coupe du Monde en 2014, la situation sociale, politique et économique avait été largement étudiée et relayée.
Rien de tel quand LV ou Chanel font des collections croisière.
RÉPONDRE
julytoseptemberIl y a 5 mois
C'est vrai qu'un peu plus de transparence venant des blogueuses et influenceuses serait bienvenue.. A vrai dire je ne suis pas beaucoup de blogueuses mondialement connues.. Sur Instagram j'en suis quelques unes (Sincerely Junes, Collage Vintage..) parce que j'aime bien leurs photos mais lire leur blog ne m'intéresse absolument pas.

Leur vie paraît tellement déconnectée de la mienne que je ne vois pas vraiment l'intérêt... Je me suis aperçue que je suivais surtout des blogueuses françaises type EPPC, Punky B, Tokyobahnbao qui me font rire et qui ont l'air aussi naturelles et fraîches sur l'écran que dans la réalité..

J'ai beaucoup de mal avec les blogueuses mode qui ne portent QUE des vêtements assez chers... Bien évidemment moi aussi j'ai quelques jolies pièces un peu chères et c'est peut-être un peu "normal" quand on aime bien les fringues. D'ailleurs, tu as sans doute d'ailleurs du le lire, mais j'ai adoré l'article "Le prix des choses" de Coline!
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 5 mois
Ahaha. Je découvre le Gucci Gang à l'instant, car personne n'en parle en vrai chez les gens cool. J'ai tenté de lire l'article de l'Obs, mais il était si long que cela ne faisait que ressortir la vacuité du sujet... On n'a vraiment plus rien d'intéressant à se mettre sous la dent ?? Si les journalistes faisaient d'aussi grands articles sur des vrais créateurs qui percent et feront la mode de demain, alors là oui !
RÉPONDRE
stylish girlIl y a 5 mois
Entièrement d'accord avec Olivia. Je trouve un peu trop simpliste le fait de relier la présence de défilés croisières dans des pays émmergeants et les cambriolages de boutiques de luxe. Souvenez vous il y a quelques mois de cela une boutique de luxe a été cambriolée à paris. Les inégalités de revenus existent partout dans le monde, la malhonnêteté aussi.... Cette boutique aurait probablement été piliée même s'il n'y avait pas eu de défilé croisière dans ce pays.
RÉPONDRE
Ele Nuki - Blog modeIl y a 5 mois
Tes réflexions sont toujours très juste. Et je ressens moi aussi cette déconnexion de la mode avec les pays pauvres, mais comme il a été dit cela ne se limite pas à la mode. Le football est d'autant plus scandaleux et cela n'a l'air de choquer personne.
RÉPONDRE
Abigail Il y a 5 mois
Je ne comprends pas bien à quoi servent ces 4 ados.... Ni quel est leur but..
RÉPONDRE
rorococoeugvicIl y a 5 mois
Toujours très intéressant ... Merci et les commentaires aussi ...
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 5 mois
Fuyons les robes Gucci et les transparences Henry Holland ainsi nous n'aurons tout simplement pas l'air aussi "tarte" que celles qui les portent ... !
Quant au reste de votre post très bien écrit, no comment, tout est dit !
RÉPONDRE
revedepluieIl y a 5 mois
Je rebondis sur le commentaire de Laure pour dire merci à Lise, après 5 années de lecture je ne me lasse pas de ma lecture assidue plusieurs fois par semaine! Étrangement cependant mon compte bancaire te remercie...! Je pense que ta vision à la fois pointue et spécialisée de la mode tout en étant très personnalisée encourage tes lectrices à développer leur propre style et à avoir du recul et un sens critique face aux phénomènes de mode... ce qui personnellement me pousse à mieux réfléchir mes achats et moins consommer ;) Alors merci!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 5 mois
Je t'en prie ;) Merci à toi !
RÉPONDRE
....Il y a 5 mois
Je suis assez partagée sur le "les marques de luxe ne doivent pas défiler dans les pays pauvres".
Etant originaire d'un pays en développement, je pense que ces initiatives sont nécessaires pour envoyer un signal au monde. Le défilé cubain de Chanel ne m'a pas choqué dans la mesure ou il y avait quand même un mininum d'inclusion de la population. J'ai apprécie d'autant plus que Chanel n'a pas de boutiques là bas...donc, il y avait une chaleur qu'on retrouve peu aujourd'hui.
Je vais peut-être un peu loin mais organiser un défilé pour des happy-few n'est pas plus choquant que d'aller dans ces pays pauvres (en tant que privilégié), vivre dans un hotel confortable, prendre des photos de pauvres gens et venir conter leur quotidien si dur, qu'on à "touché de près" une fois rentré dans le confort de notre vie en France ou ailleurs.

Je pense que l'exclusion en général crée des frustrations et la situation politique, sociale et morale du Brésil est la cause de ce hold-up.
La question n'est pas plus de savoir si organiser des défilés est une bonne idée ou pas mais si l'attitude des participants à ces défilés est assez mesurée.

Je trouve en général que les personnes qui assistent aux défilés ont souvent l'air stupides et vaines une fois sur les reseaux sociaux.

C'est dur de rendre quelque chose d'exclusif totalement inclusif. Je ne sais pas s'il existe une solution mais merci Lise d'avoir ouvert la reflexion.
RÉPONDRE
anaIl y a 5 mois
Bonjour Lise,

j'ai recemment lu ceci sur un blog "Parallèlement à cela, les filles qui font un travail d’analyse, d’enquête sont beaucoup moins nombreuses. En France, on peut même les compter sur les doigts de la main. On a Tendances de mode bien sûr, le blog de Lise Huret, site français leader en la matière. C’est fin et bien écrit. Mais, quand elle critique la dernière campagne de publicité de Saint Laurent, la marque lui demande immédiatement de retirer les photos de la campagne. Pas si simple la critique de mode." Source :http://www.sophieabriat.com/2016/01/14/quest-ce-qu...


Est-ce vrai ?
Pourrais-tu peux être nous expliquer d'avantage ta liberté réelle de ton en étant une journaliste indépendante ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 5 mois
Ma liberté de ton est totale car je ne travaille pas avec les marques :)
RÉPONDRE
JulieIl y a 5 mois
gucci gang... des jeunes filles qui n'ont même pas la majorité, qui n'ont encore pas connu le monde, et en plus qui ont un style plus que banal... je ne comprends vraiment pas cet intérêt.
RÉPONDRE
SylvieIl y a 5 mois
Lise, je trouve ça super intéressant cette analyse sur les blogueuses. Est ce que cela veut dire qu'une blogueuse qui ne vend pas son support aux marques et qui garde donc son objectivité et un œil critique ne peut pas vivre de son blog ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 5 mois
Pas forcément, tout dépend du business model choisi. Certaines par exemples se servent de leur blog comme vitrine et proposent derrière des prestations de consulting ou de personal shopper :)
RÉPONDRE
SylvieIl y a 5 mois
Merci Lise, j'espère avoir un jour l'occasion de te rencontrer pour en discuter avec toi. Qui sait ? Si tu remets un pied à Paris en étape de ton tour du monde ?
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 5 mois
Qui sait ? ;)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode