Week diary #64

1725
Au menu de ces derniers jours : bandeau J.Crew, intermède belge, virée au zoo, rencontre avec Pumbaa, changement d'organisation, bureau en plein air, worksurfing, alerte incendie, promenade nocturne, surprenants ascenseurs et France à nouveau meurtrie…
Flamants roses - Zoo de Toronto

Mercredi 6 juillet


11h : Après être passée chez Zara et avoir renoncé à entrer chez COS, me voici chez J.Crew, bien décidée à m'offrir un accessoire ou une petite pièce susceptible de pimenter un peu mes looks. Après une rapide prospection, et alors que je m'apprête à repartir les mains vides, j'aperçois au niveau des caisses des serre-têtes aux allures de bandeaux rétro, dont les coloris bleu délavé m'attirent. J'en pioche un, le positionne sur ma tête et me transforme instantanément en une version casual de Simone de Beauvoir. Vendu !

Jeudi 7 juillet


10h : En descendant du tapis de course, je tombe nez à nez avec un francophone croisé quelques jours auparavant dans l'ascenseur. La conversation s'engage. Belge d'origine, il est venu faire ses études au Canada et n'est jamais reparti. Nous évoquons pêle-mêle Justin Trudeau (qui à ses yeux n'est guère compétent sur le plan économique), l'opportunité pour les boulangers français et autres artisans de bouche de venir monter un business ici (tant la demande en matière de nourriture de qualité est forte et l'offre faible), mais aussi les vins exquis de la région de Niagara et l'hiver canadien. Délicieux moment !

Dimanche 10 juillet


6h : Une petite créature échevelée et surexcitée escalade notre lit. Une fois au sommet, elle s'exclame : "Plus fatigué moi ! Papa réveille toi, Maman réveille toi ! Zooooo !". La mémoire de Charles est décidément toujours aussi sélective : si je lui ai effectivement promis que nous irions au zoo aujourd'hui, je lui ais également maintes fois répété de ne pas hurler lorsque papa et maman ont les yeux fermés…
9h : Enduits de crème solaire, le pique-nique dans le sac à dos, nous grimpons dans le Uber qui nous déposera 30 minutes plus tard aux portes du Zoo de Toronto, qui s'étend sur pas moins de 287 hectares (ce qui lui vaut de figurer parmi les plus grands zoos du monde).
10h : Peu après notre entrée dans la section "Afrique", un curieux animal en train de remuer la terre attire soudain notre attention : c'est Pumbaa ! Charles n'en revient pas : en pleine phase Roi Lion, il est fasciné par Pumbaa le phacochère et sa fameuse odeur pestilentielle. La première chose qu'il dit en voyant l'animal fut ainsi : "Va te laver Pumbaa !".
14h : Fourbus, mais heureux d'avoir découvert un espace où le confort et le bien-être des animaux semble primer sur toute autre considération (et encore impressionnés d'avoir vu se dresser devant nous un immense grizzli), nous sautons dans un Uber : direction l'appartement, et surtout la finale de l'euro que Julien ne compte pas rater.
Université de Toronto

Lundi 11 juillet


9h :  Réunion de crise sur le balcon : nous n'arrivons plus à travailler toute la journée à la maison. En effet, si la matinée est souvent très studieuse, il est souvent difficile de trouver la motivation et la concentration nécessaires pour rester derrière son bureau de 13h à 17h. C'est donc décidé : à partir d'aujourd'hui, nous allons tester le "worksurfing", à savoir choisir chaque après-midi un endroit diffèrent pour aller travailler.
12h45 : Assis sur un banc à l'ombre des arbres du campus de Toronto, nous savourons notre "bureau" du jour. Entre les bruits atténués de la ville, le passage furtif d'écureuils curieux et la douce chaleur de cet après-midi d'été, je crois que je n'ai jamais été aussi efficace !
16h30 : En refermant nos ordinateurs, nous échangeons un sourire. Ce moment fut pour nous aussi studieux que réjouissant. Nous n'avons qu'une envie : recommencer au plus vite !
20h :  Après le dîner, nous décidons de ressortir nous promener. En poussant Charles confortablement assis dans sa poussette, nous croisons dans les parcs environnants des dizaines d'adolescents jouant à la balle au prisonnier, au foot… Les éclats de rire fusent, l'ambiance est bon enfant, quasi irréelle, tant tous ces jeunes - tous sexes et nationalités confondus - semblent simples, joyeux et apaisés.

Mardi 12 juillet


8h30 : Julien rentre d'avoir déposé Charles à la crèche et me dit dans ton mi-inquiet, mi-amusé : "J'ai croisé dans l'ascenseur 5 pompiers qui montaient au dernier étage, ils avaient l'air assez stressés". "Ok…" À ce moment là l'alarme incendie se déclenche, puis se coupe. Nous ne savons pas quoi faire.
8h38 : Une voix s'élève des haut-parleurs disséminés dans l'appartement : "Restez chez vous, il n'y a plus de danger. Il y a eu un départ de feu au dernier étage à cause d'une cigarette mal éteinte, mais tout est désormais sous contrôle". Great...
12h30 : Après avoir fait le tour de la ville pour se dénicher plusieurs polos, Julien a fini par en conclure que seuls les polos Lacoste "slim fit" convenaient à sa morphologie, et qu'il valait mieux avoir trois polos parfaits qu'une demi-douzaine moins chers, mais mal coupés. Nous voici donc chez Lacoste pour la séance shopping la plus rapide du monde. Julien fonce vers le rayon "slim fit", y sélectionne trois modèles à sa taille dans trois teintes différentes et se dirige vers la caisse. L'opération aura pris en tout et pour tout 5 minutes…
13h : Assis sur des tabourets de bar positionnés contre une table courant le long de la vitre d'un accueillant café, nous débutons notre après-midi de travail. Le café glacé est infect, mais l'ambiance est agréable, sans parler de cette vitre immense qui nous donne la curieuse - mais savoureuse - impression de travailler au milieu des passants.
17h30 : Le sentiment du devoir accompli, nous nous sentons légitimes d'aller nous baigner tous ensembles dans la piscine (d'habitude l'un de nous préfère rester dans l'appartement afin de travailler au calme). Dans l'eau rafraîchissante, Charles agite ses petits pieds et arrive à avancer de lui-même ! Nous le voyons déjà champion du 50 mètres nage libre…
19h : À force d'en voir chez Whole Food, j'ai décidé de me mettre à cuisiner la patate douce. Cuite à la vapeur, la peau lavée - mais non pelée - et coupée en larges rondelles, celle-ci se révèle délicieuse. Son goût de carotte améliorée plaît à toute la famille. Pour une fois…
Couvertures de The New Yorker

Mercredi 13 juillet


10h30 : Coup de fil avec mon amie Charlotte, qui a plus d'effet sur moi que le mix Xanax/bonbon Haribo/sport/champagne !
18h : J'entre dans l'un des 4 ascenseurs de l'immeuble, qui a cette heure de la journée ont tendance à être un brin surpeuplés. Qu'importe : prendre l'ascenseur est souvent ici synonyme d'anecdotes savoureuses… Je pense notamment à ces trois jeunes Françaises surexcitées racontant à voix haute des choses intimes, persuadées que personne ne les comprenait, à cette jeune femme saluant chaleureusement un chien tout en ignorant superbement son maître, à cette jolie blonde qui seule face à Julien dégustant sa glace lui glissa un "I am so jealous !", à Charles me montrant du doigt l'homme juste en face de nous en disant "le monsieur il a une grosse tête !" (l'intéresse rit, mais heureusement sans comprendre de quoi il en retournait) ou encore à cet homme en costume qui, après qu'un groupe de jeunes hommes musclés tenants à la main des packs de bière et accompagnés de plusieurs filles sexy soit sorti de l'ascenseur en riant, regarda notre poussette et nous lança : "Je pense que votre soirée sera très différente de la leur...".  

Jeudi 14 juillet


15h : J'ouvre Snapchat et découvre avec joie que Géraldine est sur le point de visionner le dernier documentaire de Loïc Prigent. Je suis curieuse de savoir s'il s'agit d'une vraie enquête ou d'un pot pourri d'infos déjà connues...
16h50 : Géraldine et Marc livrent leur impression via Snapchat : ils ne sont pas convaincus. Je me doutais bien que le titre de ce documentaire "Scandales de la mode" traduisait plus une envie de faire le buzz qu'une volonté de proposer un contenu réellement inédit...
21h : J'ouvre une dernière fois mon ordinateur et découvre avec horreur que la France vient d'être frappée par un nouvel attentat. Je suis sans voix, au bord de la nausée.
Partager l'article
Par Lise Huret, le 15 juillet 2016
Vous aimerez également
Week diary #66
Il y a 1 mois - 63
EN SAVOIR PLUS
Week diary #65
Il y a 2 mois - 29
EN SAVOIR PLUS
Week diary #63
Il y a 5 mois - 43
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
25 commentaires
Tous les commentaires
LolaIl y a 4 mois
Trop beau, genial
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Merci :)
RÉPONDRE
alixIl y a 4 mois
Moi aussi j'ai fait le zoo cette semaine mais avec 2 petits bonhommes! c'était tellement chouette la partie semi-liberté des singes. On s'est retrouvé avec des Lémuriens et des Tamarins quasiment sur la poussette. Pour des enfants de 3 ans c'est idéal comme premiers souvenirs!

Où est le bâtiment en photo? C'est magnifique, et la photo est incroyable
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
C'est vrai que ce zoo est une belle fabrique à souvenirs :)

Il s'agit du campus St George de l'université de Toronto :)
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 4 mois
Chère Lise,

Merci pour ce petit rayon de soleil qui nous manque cruellement ici.

Très beau week-end à vous 3
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Je t'embrasse, merci :)
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 4 mois
Petite pensée pour toi et Julien, sur les conseils d'une éducatrice de la crèche j'ai investi dans un indicateur d'éveil (kids sleep claessen) qui ( comme son nom l'indique ) permet aux petits de savoir s'il est ou non, le moment de se lever. Mon petit dernier l'a reçu juste pour ses 3 ans ( il en a maintenant 3,5) et depuis il comprend qu'il doit rester dans sa chambre ( à défaut de rester au lit) jusqu'à ce que le petit lapin se lève. C'est très éducatif pour les petits et fort utile pour les parents ;)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Ton commentaire a été efficace : Julien vient de commander l'objet magique ;)
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 4 mois
Je vous souhaite des matins au lit plus longs !
RÉPONDRE
LithiyaIl y a 4 mois
Bonjour Lise, je me demandais comment/avec quoi Julien porte-t'il ses polos? J'aime beaucoup cette pièce et aimerais en offrir un à mon compagnon mais je n'arrive pas à imaginer avec quoi l'assembler.

Merci pour ce week diary, Charles est comme toujours ultra mignon!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Julien les porte avec le duo blazer/jean, bermuda/sweat zippé hoody...

Merci ;) Charles est effectivement mignon, mais je peux te jurer que c'est aussi une vraie fripouille qui nous fait bien tourner en bourrique ;)
RÉPONDRE
BaiaIl y a 4 mois
Superbe article et très belles photos
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Merci !
RÉPONDRE
AnneIl y a 4 mois
Mon mari me répète sans cesse de ne pas ouvrir mon ordi après 20:30...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Et il a bien raison ;)
RÉPONDRE
ChrisIl y a 4 mois
haha super les anecdotes d'ascenseur :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
;)
RÉPONDRE
fatineIl y a 4 mois
hello lise ! pour les patates douces, je te conseille de les essayer en frites dans une friteuse sans huile. jai investi dans l'appareil sans beaucoup de conviction mais les frites de pomme de terres sont pas mal du tout et celles de patates douces divines !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Mais alors comment les frites cuisent-elles s'il n'y a pas d'huile ? #questiondujour
RÉPONDRE
CarolineIl y a 4 mois
Personne dans les commentaires parle de Nice... Nous serions-nous habitués?
En tout cas, je suis en Asie en ce moment et la nouvelle m'a profondément attristée. Quelle tristesse pour la France.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Je pense que tout le monde a envie d'être un peu léger en ce moment :)
RÉPONDRE
CéliaIl y a 4 mois
Coucou Lise !
ahh Toronto, je l'ai visitée il n'y a pas longtemps, j'aime beaucoup sa diversité de population, ses quartiers, il y a aussi le Mandir Temple assez reculé mais à voir absolument. Même certains hindous qui sont venus le visiter étaient impressionnés! Ca fait plaisir de voir que ses habitants arrivent à vivre tous ensemble, tout en gardant leurs coutumes et leurs habits traditionnels !
Sinon, les Torontois sont sympas, j'imaginais la vielle tellement plus grande !! Mais je la préfère à Montréal, mignonne mais à laquelle je n'ai pas tellement accroché... Enfin voilà, sinon les patates douces c'est très répandu en Amérique du Nord haha j'ai pas arrêté d'en voir. Et c'est très bon. Par contre j'ai hâte de revenir en France pour pouvoir manger de la bonne nourriture, je n'aime vraiment pas leurs produits; c'est pire aux US je comprends pourquoi la plupart deviennent vegan, il y a une telle demande de nourriture de qualité que tu as raison il y a des opportunités ici. Non seulement c'est très cher mais pas toujours bon. Leurs gâteaux sont trop sucrés & les portions trop grandes pour moi... Le fromage est très très cher aussi, ça me manque, ainsi que la baguette hihi par contre il y a beaucoup de choix notamment à Toronto, pour manger différentes cuisines.
RÉPONDRE
CéliaIl y a 4 mois
ah j'oubliais, j'ai aussi fait la plage de Scarborough très propre, il y a pas mal de monde mais de la place et c'est très joli mais comme tu vis en centre ville je pense qu'il te sera plus pratique d'aller aux Iles de Toronto. J'espère que tu y es déjà allée avec ton fils qui adorera! C'est tellement joli, très familial, il y a beaucoup d'espace et les plages sont magnifiques, l'eau est propre et tu peux facilement te trouver un coin tranquille. C'est aussi ce que j'aime avec Toronto, tu as le choix entre passer une journée à courir visiter la ville et alterner avec la plage détente et un bon bouquin! En plus c'est cool de voir les buildings au loin et de se baigner au soleil... (les plages sont éco certifiées ;) ) enjoy !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Il va falloir qu'on aille à Scarborough ! :)
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Ah la nourriture nord américaine... Elle me fait encore plus aimer la nourriture française ;)
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode