Robe doréeRobe bleue + bottinesCostume gris + veste camel

Zara - Collection automne/hiver 2016-2017

12316
Entre influences nineties, inspirations "Vêtements" et jeux de superpositions, petit tour d'horizon de ce que nous propose Zara pour jouer cette saison avec la mode et les tendances…
Robe dorée

Les pièces à essayer


La robe dorée 7/8


Pile dans l'air du temps, la figure de la ballerine ne cesse d'inspirer les créatifs. C'est donc en toute logique qu'on la retrouve cette saison sur les portants de la fast fashion. Chez Zara, c'est sous la forme d'une délicate robe en maille irisée, au jupon plissé et au corsage sensuel que se matérialise l'esprit "Opéra de Paris" du moment. Une robe que l'on pourra twister au contact du duo baskets blanches/veste en jean ou du mix boots réglisse/veste militaire kaki.

Le manteau masculin bleu


Avec son bleu lavande, ses manches un brin trop courtes (idéales pour laisser dépasser les poignets trop longs du moment) et son agréable coupe boyfriend, ce manteau masculin bleu semble avoir été pensé pour doper les mornes journées de septembre. On l'imagine en effet fort bien épouser une longue robe à la jupe froufroutante, réchauffer un fin pull col roulé aux manches XXL, mais aussi réveiller coloris kaki et carbone. Reste à savoir si ses "67% polyester 33% viscose" suffiront à lui conférer un joli tombé...

La robe mi-longue


Avec sa coupe enfantine, sa teinte sage et sa longueur chaste, cette robe mi-longue semble toute indiquée pour servir de point de départ à un look pointu riche en collisions stylistiques. On pourra ainsi l'associer sans risque à une paire de chaussures massives, à des bottines dorées, à un sous-pull bleu marine (ou à sequins argentés), à un long pardessus à carreaux ou encore à un perfecto réglisse… Vive les cadavres exquis !
Robe bleue + bottines

Le sweat à capuche XXL


On l'aura compris : les volumes oversize sportswear font indubitablement partie des fantaisies fashion de la rentrée 2016. Pour s'y essayer, nul besoin cependant de se ruer chez Vêtements. Il suffira en effet de se glisser au sein de ce sweat à capuche surdimensionné pour savoir si oui ou non cette tendance nous sied. Point vue dress code, si le "large sur large" fait de plus en plus d'émules, ce genre de veste gagnera néanmoins à être portée avec de l'ultra moulant, afin de générer un intéressant jeu de contrastes.

Mais aussi…


Ce petit blouson court rose poudré, dont le volume permettra de mettre en valeur jupe midi et pantalon large taille haute.
Conçu pour les party girls adeptes du mix jean/haut sexy, ce body disco permettra d'offrir une vie nocturne aux jeans moms et autres 501. Attention cependant à opter pour un jean à la taille suffisamment haute pour dissimuler l'élastique du body.
Ce body dos nu en velours ras fera des merveilles une fois accompagné d'un jean aux effluves nineties. A réserver à celles munies d'une petite poitrine et évoluant au sein d'un milieu professionnel créatif.
Fusionnant tissu masculin et volume féminin, cette robe chemise tire clairement son épingle du jeu. Reste à savoir si l'on arrivera à passer outre l'inscription ornant son dos, qui la rend nettement moins intemporelle...
Costume gris + veste camel

À laisser sans regret


La doudoune courte sur le look néo-pyjama (voir ici).
La combinaison en velours ras jaune moutarde (voir ici).

Le dress code


Les manteaux ¾ réchauffent les jupes mi-longues (voir ici).
Les sweats oversize accompagnent les amples jupes midi (voir ici).
Les tops à col zippé se glissent sous les chemises (voir ici).
Les jupons translucides se superposent aux jeans (voir ici).
Les slip dress prolongent leur espérance de vie en se portant accompagnées d'un sous-pull (voir ici).
Le look working girl/écolière/grunge a la cote (voir ici).
Les tops cropped et moulants se portent sur la chemise (ou pas) (voir ici).
Les robes tee-shirts surplombent les longs jupons translucides (voir ici).
Les manteaux ¾ réchauffent le duo jean large dégoulinant sur la chaussure/pull chaussette seventies (voir ici).
Les robes continuent de se superposer aux tenues casual sportswear (voir ici).
La gabardine courte se porte sur un étroit costume, le tout surmonté d'un bonnet bleu marine (voir ici).
Partager l'article
Par Lise Huret, le 25 juillet 2016 dans Collections & Campagnes
Vous aimerez également
Zara - Collection printemps/été 2016
Il y a 8 mois - 16
EN SAVOIR PLUS
Zara : le dress code automne/hiver 2015-2016
Il y a 1 an - 19
EN SAVOIR PLUS
Wanted : un trench liquide noir Zara
Il y a 2 ans - 10
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
16 commentaires
Tous les commentaires
ElsaIl y a 4 mois
Cette semaine j'ai découvert ça sur Instagram concernant une nouvelle affaire ZARA... https://www.instagram.com/shoparttheft/
On le sait tous plus ou moins, mais là, c'est juste hallucinant..! J'espère que tous ces artistes indépendants vont obtenir gain de cause
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Effectivement :/
RÉPONDRE
alixIl y a 4 mois
J'aime bien le manteau et la robe dorée, même si je ne pourrais pas la porter du fait du décolleté.

Par contre, les silhouettes à la fin sont trop bizarres pour moi et pour là où j'habite... les jupons transparents par-dessus le pantalon fait un peu punk à chien (90 revival oblige, j'imagine) et, je ne sais pas pourquoi, me fait penser à Ginette la clocharde dans "Les Visiteurs"...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
Ginette la clocharde dans "Les Visiteurs" : maintenant que tu le dis... ;)
RÉPONDRE
KarelIl y a 3 mois
haha Ginette c'est hyper vrai!
RÉPONDRE
samIl y a 4 mois
La vague tutu et transparences sur pantalons ( pièces en tulle) , je ne sais pas si cela prendra. J'ai été sur le site, une overdoze de patchs et de broderies...
Il y a de belles pièces brodées au niveau des chemises, mais ils ont limité le coût en mettant dans la broderie ce qu'ils n'ont pas mis dans le tissu ( moins de coton) ... Remarqué aussi les doublures des chaussures en cuir sont maintenant en synthétique. On paye pour leurs surproductions, leur poudre aux yeux ( boutiques design) et leurs campagnes plus que pour le produit.
Au final, de belles pièces, de plus en plus chères, mais fragiles.

J'ai quand même repéré une dizaine d'articles, et acheté 2 pièces dont une est repartie ( la robe en lamé rayée qui est très fragile, trop pour 60 euros ( rien à voir avec la qualité du lurex des robes vintage qui est bien lourd) http://www.zara.com/fr/fr/femme/robes/robe-%C3%A0-...), et l'autre en traitement ( bombers à 100 euros, j'espère que le tissu tiendra la route...).
Il faut faire joli , mais aussi pérenne...
RÉPONDRE
samIl y a 4 mois
... reçu bomber, retourné, c'est du gâchis de mettre autant de broderies sur un tissu qui attire toute la poussière ( arrivé avec plein de petites poussières et micro fils blancs : il accroche tout...) et file au moindre contact...
RÉPONDRE
Sylv Il y a 4 mois
Ah je l'ai commandé aussi. On verra la qualité à réception . Par contre je suis ravie du jean cropped à fleurs. J'en avait commandé 2 . J'en ai gardé un, moins délavé et vraiment top! J'aime beaucoup aussi leur écharpe patchwork, dans l' esprit de la collection coach de cet été . J avais repéré aussi un kit broches qui comprenait une broche oiseau mais il n'est plus visible sur le site. Â suivre!
RÉPONDRE
samIl y a 4 mois
Au passage, 80% des articles que tu as sélectionnés chez Zara font partie de mes repérages...
( et les boots mango aussi , puisqu'il me FAUT des boots dorées - j'attends la riposte Topshop- et des boots rouges ( grosse déception chez Zara quand j'ai vu que les boots qui me semblaient rouge avec un talon lamé sur les premières looks AW2016 sortis sont en fait de couleur marron ...))
RÉPONDRE
stylish girlIl y a 4 mois
Zara, mango ... La qualité n'est pas au rendez-vous ! Dommage que le consommateur qui en a conscience continue a acheté dans ses enseignes.
Sans coté le vol intellectuel tout ça est vraiment désolant ...
RÉPONDRE
SylvIl y a 4 mois
Oui mais quand on voit les prix de certaines enseignes type Isabel Marant (or collection étoile plus accessible) et comme on peut se lasser aussi vite de pièces chères que des pièces pas chères cela permets de se faire plaisir sans dépenser des fortunes. . Ils ont quand même un choix sans cesse renouvellé chez Zara par rapport à une collection type Sandro ou maje ou îl y a une collection type au départ et énormément moins de nouveautés en cours de saison. C'est impossible de rivaliser. Je suis une inconditionnelle de Zara
RÉPONDRE
samIl y a 4 mois
Les grands groupes produisent maintenant des articles jetables , je n'achète plus chez ASOS ayant l'impression d'acheter 10 fois plus cher du Ali express ( un pull à 50 euros qui ressemble à rien... une robe asos white à 80 (en solde...) coupée dans une toile cheap...) .
Ayant des articles moins sujets à polémique dans ma garde -robe , je sais que dans d'autres marques haut de gamme , c'est à 70 % kif kif niveau qualité et lieu de fabrication. ne reste donc que le design pour faire le choix quand on n'achète pas de l'éco-responsable. Alors entre Maje et Zara, n'étant pas snob, je penche vers Zara si les articles se valent.
J'avoue que zara , c'est pas très reluisant pour ma conscience. On devrait clairement boycotter Zara et H&M , mais quand on a un budget serré, on fait des choix. Je préfère manger bio et local , c'est une grosse dépense . Je craque donc encore chez l'espagnol quand c'est un article de qualité qui correspond à mes critères et passe tous mes tests .
Je fais gaffe aux matières et aux coupes( donc déjà là il ne reste que 10% de ce qu'ils sortent)et je renonce à pas mal de coquetterie de saison ou je biaise ( ajouter des pins ou coudre des patch sur une chemise en lin rayée plutôt que d'acheter une nouvelle chemise à détails, et les enlever quand la mode sera passée...) , j'essaye avant de le trouver en vintage ( passion des robes esprit vintage)..
Je pense que je suis assez représentative de cette frange de consommateurs urbains informés, un peu bobo, niveau cadre mais sans le salaire fantasmé du cadre , pris le cul entre deux chaises du fait de ses moyens et de la place qu'a le vêtement dans son cadre de vie ( comme reflet identitaire) . On est encore dans le système, mais on est affûtés , sur le départ, souvent dégoûtés de nos dernières attaches ( j'aimerai me contenter de ce que j'ai, me déconnecter de certains espaces . J'avais zappé le centre ville et ses boutiques et la télé, et internet m'y ramène ( entre séries en streaming et eshop: mon pb est peut-être internet après tout..)

Cette saison, j'ai acheté chez zara une écharpe, un manteau en lin et des Bo . Chez Mango, juste un collier et une paire de BO (en un an... ). Chez H&M , une paire de BO, un jean et une chemise TREND revendue dans la foulée en un an aussi. Pour les chaussures, je ne trouve mon style que chez Topshop dans mes moyens. Mais je les garde 3/4 ans en moyenne. Je n'ai d'ailleurs que 20 paires de chaussures ( avant la réflexion dead fleurette amorcée sur les blogs, j'étais à 50 paires).
Donc il y a du mieux, bizarrement suite à la consultation de blogs qui ont depuis soit changé d'orientation vers la réflexion sur le life style ou fermé ( dont celui de Balibulle qui poste moins) .

Pour le moment l'alternative à zara et consors est minime. Il y a certes de petites marques comme Ekyog ou Sézane, mais le design n'est pas " olé olé"... J'ai une chemise en soie et une en laine de chez Sézane, et en noir et bleu, dans une coupes intemporelles . Mais je ne fantasme pas sur un total look Sézane, la fille Sézane est bien trop lisse pour moi.
Ekyog, c'est trop simples voire un peu vieillot selon moi. Quand on aime ce qui " claque" un peu, on a que les nouveaux créateurs ( Roseanna, Heimstone... )qui font fabriquer dans les pays de l'est , comme toutes ces autres petites marques hype et qui coûtent un bras, soit Zara...
La ( vraie) mode équitable ( jusque dans sa distribution: pourquoi la réserver aux riches? et d'ailleurs pourquoi même volontairement cibler cette clientèle? ) et écolo , c'est encore malheureusement très rare et trop cher.
RÉPONDRE
....Il y a 4 mois
Joli lookbook comme d'hab de la part de Zara et j'aime beaucoup la robe dorée 7/8 très Valentino hiver 16.
Je n'entre que très rarement dans une boutique Zara. J'achete de moins en moins chez les designers et si je fais le choix d'acheter, c'est au juste prix (soldé) et pour des pièces fortes uniquement...Hormis quand il s'agit d'un coup de coeur.

Idem en fast-fashion. Je pense que je suis assez sure de mes gouts et de mes attentes en matière de vetements pour ne plus foncer et remplir mon dressing de pièces Zara ou Topshop payées bien trop chères pour une qualité minimale.

J'achete beaucoup de COS mais je préfère dépenser mon argent dans des marques comme Tara Jarmon. J'ai bien conscience que ce n'est pas à la portée de tout le monde mais j'estime que je me dois de soutenir cette autre création, un peu plus responsable et durable.

PS: Dis Lise, as-tu vu "Les Scandales De La Mode" de Loic Prigent? Pour la première fois, j'ai été vachement déçue. Je l'ai trouvé assez pauvre, franchement "Orienté" et finalement pas assez instructif. De plus, j'ai trouvé le choix des scandales assez discutable.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 4 mois
"Les Scandales De La Mode" de Loic Prigent... Je n'ai pas été déçue car je ne m'attendais pas à grand chose. J'aurais préféré qu'il creuse un cas en particulier, là c'est très superficiel ...
RÉPONDRE
alixIl y a 4 mois
Bravo! C'est le meilleur mode de consommation - celui de l'avenir - et Tara Jarmon est l'une des mes marques préférées!
RÉPONDRE
Svs au LuxbgIl y a 4 mois
Chère Lise,

J'avais aussi répéré la robe chemise ( tissu masculin et volume féminin...). J'avoue que si je n'avais pas vérifié que l'inscription au dos était bien complètement cachée par mes cheveux, je n'aurai pas franchi le pas. Elle est aussi sympa portée avec des compensées marine et une veste fluide blanche qu'avec une paire de baskets marine et une veste denim ! Je suis ravie de cet achat.

Belle journée à toi
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode