Backstage RodarteBackstage Michael KorsDéfilé Marc Jacobs

Fashion week de New York - Printemps/été 2017

2216
Entre partis pris stylistiques, gossips et tendances émergentes, tour d'horizon de ce qu'il faut retenir de la fashion week new-yorkaise...
Backstage Rodarte
Dans le cadre de sa collaboration avec Adidas, Alexander Wang décide de modifier le logo de l'équipementier en le retournant (voir ici). Simple mais efficace, ce parti pris graphique et espiègle risque fort de faire le miel des deux parties...
Toujours enclin à s'immerger dans l'univers du sport (afin d'en détourner tel ou tel élément), Wang s'amuse cette saison avec le concept de la serviette en éponge blanche des sportifs qu'il décline en... fourrure (voir ici).
Les nostalgiques des bottines Minnetonkas ont de quoi se réjouir : les boots indiennes présentes au sein de la collection Alexander Wang printemps/été 2017 devraient en effet contribuer à rebooster l'aura desdites bottines à franges (voir ici).
Serait-il devenu totalement ringard d'admirer un final de défilé sans sortir son iPhone ? (voir ici).
Tommy Hilfiger démontre qu'il a tout compris à l'époque en livrant un show prenant vie au sein d'un décor de fête foraine grandeur nature hautement instagramable (vrai manège, stand de hot dog..), en faisant de Gigi Hadid sa muse et collaboratrice, en ouvrant sa "fête foraine" au public et en expérimentant le "see now buy now". La collection ? Sans grand intérêt... mais qui y prête attention de nos jours ?
Chez les Hadid, on n'est pas égoïste : chacun profite de la gloire de l'autre… (voir ici)
En mixant les teintes roses, en télescopant les styles et en souriant joyeusement, Giovanna Battaglia nous donne une jolie leçon de style (voir ici).
Si officiellement les invitées à la fashion week new-yorkaises ne parlent que kale, jus détox et protéines végétales, elles ne se firent néanmoins pas prier pour croquer goulûment dans les sticks au fromage des stands Tommy Hilfiger, quand elles ne se ruèrent pas sur les frites McDonald's distribuées gracieusement lors du défilé Alexander Wang… (voir ici)
Miroslava Duma s'essaie au "no look" (voir ici).
Difficile à première vue de saisir la symbolique du make-up des mannequins Hood By Air (voir ici). Petit indice : le défilé a été sponsorisé par le site de vidéos X PornHub...
Après les duos siamois streetstyle et les looks jumeaux sur podiums, la dernière tendance semble être au clonage de "it" bags entre copines (voir ici).
Les santiags mutantes de chez Hood By Air remportent sans conteste la palme des souliers les plus propices à d'innombrables illusions d'optique (voir ici).
Backstage Michael Kors
Mansur Gavriel offre de nombreux petits frères à son fameux Bucket Bag (voir ici).
Le premier passage du défilé Lacoste nous donne simultanément envie de nous mettre à la boxe, de passer notre existence en robe de chambre et de troquer nos ceintures contre une immense bande de tissu à nouer en obi...
Saison après saison, Victoria Beckham affûte son style, s'imprègne du travail de ses mentors stylistiques et livre des collections plaisant aussi bien à la presse qu'aux acheteurs. Commercial mais non dénué de caractère, son dernier opus estival ne devrait pas faire exception à la règle.
Les soeurs Olsen continuent d'imposer leurs propres règles : les photographes ne sont toujours pas autorisés à photographier leur show et la totalité de la collection ne sera visible qu'une fois en boutique.  
The Row fait une entorse à son style monacal en s'essayant aux volants (voir ici).
Chez Proenza Schouler, on apprécie que le duo approfondisse les points forts constituant sa colonne vertébrale (influences tribales, maille inventive et coupe couture cool) plutôt que de se perdre dans une quête de la nouveauté à tout prix (voir ici, ici et ).
Chez Coach, Stuart Vevers tente de faire du visage d'Elvis le nouvel motif placé en vogue. Dommage que le résultat final se fasse plus cheap qu'inventif… (voir ici)
Elle nous avait manqué… Hello Anna Dello Russo !
En introduisant la thématique de l'abeille aux côtés de leurs traditionnelles inspirations, les soeurs Mulleavy (Rodarte) livrent une collection plus aboutie que d'ordinaire. Nombre de robes en dentelle alvéolée (voir ici et ) donnent en effet envie de se muer en elfe goth. Sans parler de celles développant une dimension florale (ici et ). Dommage que les looks rock restent si premier degré...
Entre chaînettes de lunettes et bijoux d'oreille, les nouvelles créations fantaisie de Rodarte devraient donner des idées aux accros au DIY (voir ici).
Les manches trop longues gagnent en praticité en se déboutonnant sur l'intérieur  (Michael Kors).
Carolyn Murphy opère un come-back remarqué chez Michael Kors (voir ici).
Creatures of Wind fait de la superposition sur-jupe/bermuda long l'un de ses gimmicks du moment (voir ici). On le lui laisse bien volontiers…
Défilé Marc Jacobs
Avec sa fraîcheur et ses looks très personnels, l'illustratrice Jenny Walton confirme son statut de muse street-style (voir ici).
Aymeline Valade tenterait-elle de lancer un nouveau "bag code" en portant son Georgia (Cholé) en mode poche revolver (voir ici) ?
Chez J.Crew, plus que la collection (assez moyenne), c'est le casting "friendly" de la présentation qui retient l'attention. En faisant poser famille et amies (voir ici, ici et ), Jenna Lyons parvient en effet à injecter une bonne dose de "réalité" au sein de l'univers de sa griffe.
A trop vouloir mixer, recycler, télescoper, il arrive parfois que le résultat final se révèle plus étrange que néo-élégant (voir ici)...
En assistant à plusieurs shows, Pamela Anderson continue de faire évoluer son image (voir ici et ).
En 2016, le concept du corset trouve de nouvelles adeptes (voir ici et ).
A l'heure où le laid n'a jamais semblé aussi hype, les images street-style sont parfois assez cocasses à analyser. On pense tout particulièrement à certains détails franchement disgracieux… (voir ici et ).
L'installation d'ampoules vue sur le show Marc Jacobs donne envie de la reproduire en version réduite dans son salon… (voir ici).
Les pièces issues de la collaboration entre Marc Jacobs et l'artiste Julie Verhoeven valent le détour (voir ici, ici, ici et ). Mention spéciale aux sweats, qui sont certainement de futurs best-sellers (voir ici et ). Personnellement j'en suis déjà amoureuse...
Chez Marc Jacobs (tout comme chez bon nombre de ses confrères), on note que le show prend le pas sur le vêtement en tant que tel. Si l'on excepte les modèles bénéficiant de la touche Verhoeven (et peut-être ce petit manteau à sequins), difficile en effet de trouver quelque chose à se mettre sous la dent...
Les règles concernant l'IMC des mannequins ne semblent pas franchement respectées (voir ici)...
Les clichés street-style capturant la confrontation entre fashion cosmos et gens du quotidien sont assurément les plus réussis ! (voir ici)
Suivez nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 16 septembre 2016 dans Défilés
Vous aimerez également
Fashion week de Milan - Printemps/été 2017
Il y a 2 mois - 18
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
16 commentaires
Tous les commentaires
Am.mhIl y a 2 mois
Très bon article ! Même si perso, après la polémique dreads Marc Jacobs je ne veux plus en entendre parler. Ses commentaires étaient complètement ignorants ( Monsieur est au-dessus de tout voyons, il est colorblind), et j'en ai plus que marre de voir des styles vestimentaires ou capillaires propres à des populations discriminées, être exhibées comme des accessoires de mode "so trendy".

C'est très énervant.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Cela tombe bien je n'en parle pas ;)
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 2 mois
"A l'heure où le laid n'a jamais semblé aussi hype, les images street-style sont parfois assez cocasses à analyser. On pense tout particulièrement à certains détails franchement disgracieux…"
Bien vu, bien dit !

" Les règles concernant l'IMC des mannequins ne semblent pas franchement respectées"
Quelqu'un devrait être condamné pour non assistance à personne en danger !

Votre article est très bon, comme d'habitude, j'aime le ton détaché de vos commentaires.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Merci Ladyjaja :)
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 2 mois
Elle est fraîche cette saison PE2017. Ça démarre bien !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Des coups de cœur en particulier ? :)
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 2 mois
Delpozo. Découverte sublime.

Victoria Beckham. Belle maturité.

Thom Browne. Suis passé au BM voir l'hiver. Matières incroyables. C'est cher mais on paie pour quelque chose.
RÉPONDRE
SarahIl y a 2 mois
Scandaleux la maigreur de la mannequin, je suis choquée!
C'est à cause de cela que les "vrais minces" d'aujourd'hui sont traitées d'anorexique alors que c'est leur nature...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
C'est vrai que là il y a clairement un souci. J'ai du mal à comprendre comment cette jeune femme a pu être retenue :/
RÉPONDRE
OliviaIl y a 2 mois
De cette semaine, je retiens Proenza, toujours été fan de toute façon. DVF sous Jonathan Saunders deviendrait presque pointu, non?
Miroslava Duma en no look, et bien comment dire...Il y a des personnes pour lesquelles on dirait "elle aurait un sac de patates sur le dos, elle serait quand même..." mais elle non
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Proenza Schouler m'avait un peu déçue ces derniers saisons, mais là j'ai retrouvé dans cette collection ce qui m'avait séduite à leurs débuts.

"DVF sous Jonathan Saunders deviendrait presque pointu, non? " Presque ! ;)
RÉPONDRE
SylvieIl y a 2 mois
Merci Lise, super décodage.
A ce stade mon oeil a encore du mal à assimiler toutes ces nouveautés, mais j'aime de plus en plus les mix de couleurs et d'imprimés. Très difficiles à réaliser sans faux pas ... Et enfin, je comprends de moins en moins l'utilisation de mannequins maigrissimes, elles font peur ...
RÉPONDRE
....Il y a 2 mois
Un bon opus New-Yorkais.
La collection de Wang ne m'a pas du tout parlé. Autant la collection été 16 était fun et assez addictive, autant là, j'ai trouvé le show pauvre. Et quand je vois les pièces du show, je me sens presque vieille tellement ça semble daté.

Proenza Schouler! Les jupes!!!!!! C'était franchement fabuleux.

J'ai bien aimé Marc Jacobs. Après comme tout défilé controversé, chacun a son avis sur la question. Je ne vois rien de mal concernant l'utilisation des dreads. Son commentaire de "défense" était assez stupide. Mais bon, la prochaine fois, il s'abstiendra.
Concernant la collection, je me rappelle que l'artiste avait fait des sacs pour Vuitton à l'époque. Bref de belles pièces.
Le repositionnement de sa marque est vraiment réussi!

C'est fou mais ADR m'avait aussi manqué. Dans une epoque ou tout le monde en fait trop, elle semble revenir a ce qui a fait d'elle une star du street-style.

Sinon, que penses-tu du See Now/Buy Now Lise?
On a deja eu deux variantes du concept:
-TF qui a présenté sa collection aux acheteurs en fevrier pour la presenter au monde au moment de l'arrivée en boutique.
-Tommy avec une collection pensée et reflechie autour de l'impact Marketing de la chose.

On aura Burberry bientot et je dois avouer pour le coup, je suis un peu perdue par rapport à leur concept de September/February-See Now/Buy Now...
Des parutions presse, une campagne ont déja été dévoilées le mois dernier.

La mode s'emballe!
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
See Now/Buy Now : j'attends de voir comment l'industrie va se débrouiller avec ce nouveau concept, mais aussi et surtout comment le consommateur va réagir.

Cela dit, je trouve très positif que le système se remette en question ;)
RÉPONDRE
sheighIl y a 2 mois
Ce que j'en pense de la fashion week de NY:

- On peut être mannequin et porter un pantalon en cuir bizarrement, je trouve le vêtement sur Gigi vraiment pas flatteur du tout!
- La santiag m'a bien fait rire, il faudrait voir jusqu'où irait cette proposition auprès du public, mais au moins il y a une proposition !
- Victoria Beckham, je passe mon tour c'est totalement sans intérêt à mes yeux, je comprends pas pourquoi tout le monde trouve ça mieux que le travail de Kanye West, ce qui veut dire K W accroche-toi dans quelques années tu seras encensé!
- Pamela Anderson en dadame blanche est effrayant, robe au dessus du genoux sans frioture, j'ai envie de dire WTF ?
- Je suis pour la tendance du corset, ça fait une belle silhouette, et ça se met avec n'importe quoi!
- J'aime ta phrase lise le " laid est hype"
- Je suis pour éduquer le regard des gens sur la dreadlocks, car c'est une belle coiffure qui a un entretien plus difficile que toute autre coiffure, mais que penser de ça ici où sont les mannequins noires ? Pourquoi ça ressemble à rien avec toutes ces couleurs ? Pour c'est en laine ? Pourquoi ces références sont Boy George et Lana Wachowski ? je suis assez désolée de voir tout ça!
RÉPONDRE
....Il y a 2 mois
Concernant MJ et les dreads, je suis vraiment plus nuancée.
C'est une coiffure qui est rentrée dans l'inconscient collectif un peu. Je ne pense pas que MJ évolue dans un milieu dans lequel porter des dreads est un frein (ça l'est surement en France mais le milieu de la mode aux USA et UK est different).

Je le crois sincère quand il ne déclare que BG et LW (il aurait pu nommer George Clinton aussi). Je n'y vois rien de mal.
Ces dreads ne ressemblent en rien aux dreads traditionnelles et n'ont pas vocation à avoir la portée politique que certaines personnes veulent leur donner sur les reseaux sociaux.

Je trouve dommage de voir cette croisade envers Marc. Comme je l'ai dit, son commentaire était stupide mais quand je vois des personnes qui s'offusquent qu'il n'y avait que 2 mannequins noires alors qu'elles étaient une bonne dizaine et que ces autres personnes déclarent que MJ serait raciste, je me dis que si tout les racistes étaient comme lui, le monde serait bien meilleur.

Je pense que MJ est surement l'un des designers les plus ouverts de l'industrie. Je ne me rappelle pas d'un défilé MJ ou Louis Vuitton sans diversité. Idem pour les campagnes! Avoir Missy Elliott, des drag queens ou des femmes comme Jessica Lange sont quand même le signe d'une grande conscience culturelle (et d'un positionnement marketing intelligent).

J'ai un problème avec la vision américaine de l'appropriation culturelle. Elle a montrée ses limites avec le scandale des boucles d'oreilles Dolce & Gabbana. Idem pour la collection Paris-Dallas de Chanel...

Bref, de manière assez surprenante, je soutiens MJ.
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode