Défilé Saint LaurentBackstage ChloéBackstage Dries Van Noten

Fashion week de Paris - Printemps/été 2017 (1ère partie)

4217
Entre partis pris stylistiques, gossips et tendances émergentes, tour d'horizon de ce qu'il faut retenir de la fashion week parisienne...
Défilé Saint Laurent
En ce 27 septembre, il pèse sur les épaules du créateur belge Anthony Vaccarello une incroyable pression : des pontes de Kering aux acheteurs en passant par les clientes et les rédactrices de mode, tous attendent en effet avec impatience que le nouveau directeur artistique de la griffe Saint Laurent Paris rende sa copie, afin de savoir si oui ou non l'après Slimane est possible. Humble mais inégale, la réponse apportée par le show se révèle globalement encourageante. Au sein de l'Abbaye de Penthemont, Anthony Vaccarello livre en effet une collection où se mêlent effluves eighties des dernières collections Slimane, perceptions personnelles de ce que peut être le glamour fatal, références aux créations 1982 du maître et multiples accessoires (escarpins à talons Logo, longues et massives boucles d'oreilles...) destinés à faire le buzz en boutique. La magie prendra-t-elle ? Réponse dans quelques mois...
Parmis les exubérances de ce début de fashion week, on retient tout particulièrement l'immense logo YSL flottant dans le ciel de Paris à l'entrée du show de la griffe ainsi que les blocs de glace d'Azuma Makoto emprisonnant de sublimes bouquets de fleurs chez Dries Van Noten.
Chez Paco Rabanne, on revisite le concept de burkini (voir ici).
Le denim ne semble pas forcément adapté à la jupe longue
Backstage Chloé
Pour la première fois depuis ses débuts, Simon Porte Jacquemus livre une collection réellement aboutie. Comme si l'adolescent rêveur avait laissé la place à un styliste aussi inspiré que pragmatique. Et si la dimension expérimentale perdure, elle se fait cependant plus portable (voir ici et ), ce qui semble promettre un avenir radieux au jeune homme.
Si le défilé Maison Martin Margiela laisse globalement de glace, le combo de teintes du look final - vert d'eau/gris fumé/jaune primaire/blanc - mérite néanmoins de se voir reproduit.
Qui aurait cru que les tee-shirts vendus aux abords des chutes du Niagara auraient un jour un quelconque potentiel fashion ?
Peu après le show Balmain, le tristement célèbre Vita­lii Sediuk (journaliste ukrainien ayant un rapport "compliqué" aux stars) tenta d'embrasser les fesses de Kim Kardashian...
Chez Vionnet, on précise sur le dos de certains modèles le temps qu'ils ont nécessité pour être réalisés. À l'ère des "inscriptions statement", celle-ci en vaut bien une autre...
Clare Waight Keller tente de prendre ses distances avec l'ultra romantisme de la femme Chloé, tout en sachant pertinemment que la cliente de la griffe ne pourra se passer l'été prochain des fameuses robes amples plissées et autres pièces boho girly ayant fait le succès des dernières collections de la griffe parisienne. Elle imagine ainsi un vestiaire hybride où rigueur masculine et épure urbaine jouxtent imprimés fleuris et toilettes vaporeuses. Une transition tout en douceur.
L'anneau, la nouvelle anse des "it" bags (Chloé).
Backstage Dries Van Noten
Entre fleurs vibrantes, énergie masculin/féminin, sublime palette de couleurs, dégaine sportswear et références au passé (ainsi qu'à l'Asie), les collections Dries Van Noten distillent saison après saison les points forts de l'esthétique de leur créateur, et ce sans jamais lasser. Au sein de l'opus P/E 2017, on retiendra tout particulièrement les silhouettes aux pantalons ultra amples surmontés d'une étroite veste à manches ballons (voir ici et ), le clash douillet entre sweat cappucino et soie japonisante ainsi que la myriade de blouses néo victoriennes (voir ici, ici et ).
Chez Lanvin, Bouchra Jarrar prend ses marques et livre une collection parfaitement maîtrisée, pour une femme contemporaine sûre de son pouvoir et de sa séduction.
Après deux collections Courrèges hautement réussies, Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant peinent en ce début d'automne à tenir la cadence. Le vestiaire présenté le 28 septembre manque en effet de vision, d'inspiration, de twist bankable et d'évidence fédératrice (voir ici et ).
Rihanna revisite la voilette en mode sportswear (Fenty x Puma).
Le bleu myosotis vu chez Rochas donne envie de faire des infidélités au bleu marine.
Isabel Marant démocratise la tendance carrure généreuse/manches bouffantes/imprimés fleuris en lui offrant ce qu'il faut de rationalité romantico cool pour se faire portable, voire sexy (voir ici et ).
On ne se lasse pas des mix and match d'imprimés évoluant dans la même gamme de teintes (voir ici).
Suivez nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 30 septembre 2016 dans Défilés
Vous aimerez également
Fashion week de Milan - Printemps/été 2017
Il y a 2 mois - 18
EN SAVOIR PLUS
Fashion week de Londres - Printemps/été 2017
Il y a 2 mois - 28
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
17 commentaires
Tous les commentaires
LobeIl y a 2 mois
Bonjour Lise,
Je crois bien qu'il y a une inversion entre nom du lien et photos associées chez Chloé (ça fait un décalage plein d'humour, merci!).
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 mois
Effectivement... c'est corrigé ;)
RÉPONDRE
....Il y a 2 mois
Je trouve que Vaccarello s'est bien débrouillé. C'est déjà plus recherché que tout ce que Slimane nous a proposé pendant 3 ans.
J'ai vraiment aimé les escarpins à logo (c'est mieux que les bottes de pluie) et la robe (?) que portait Anja Rubik. Très hot.

Rihanna est décidément meilleure créatrice que Kanye. De plus, on sait qu'elle aura la décence de ne pas le brailler sur scène.

Je viens de voir le défilé Dior. Et beh...La léthargie continue. C'était du Red Valentino avec des logos Dior partout pour ne surtout pas qu'on se trompe...
On ne parlera pas du casting...
Entre le manque de diversité et les corps décharnés...BON!
RÉPONDRE
AliceIl y a 2 mois
Les blocs de glace chez Dries Van Noten! Magnifiques!
RÉPONDRE
WatsonIl y a 2 mois
J'allais écrire la même chose. Subjuguants!
RÉPONDRE
fatinetiaraIl y a 2 mois
gros crush sur la collection chloe que je trouve plus subtile que d'habitude ! dries est très inspirant, jaime beaucoup les look choisis ! et pour Bouchra je n'arrive pas encore a faire mon deuil d'Albert Elbaz donc je reserve mon jugement... si au moins il avait ete recuperé par Dior ! j'en revais !
RÉPONDRE
OliviaIl y a 2 mois
Dans une autre vie, je serai une femme Chloé le jour, une femme Lanvin le soir, soupir...
RÉPONDRE
CarolineIl y a 2 mois
Moi aussi! Et une femme Dries le week-end? Un jour sur deux? Et je ferai des soirées avec des bouquets de fleurs emprisonnés dans des blocs de glace. Ce sera du plus grand chic.
RÉPONDRE
GaëlleIl y a 2 mois
Quelle subtilité et poésie, chez Dries van Noten, toujours, et ces fleurs dans la glace !! J'ai beaucoup aimé le détail du sweat moka aux manches remontées, avec la manche en filet noir dessous.
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 2 mois
J'aime toujours autant ton petit compte-rendu sur l'actualité des fashion weeks. Je voulais juste te signaler que j'ai de plus en plus de mal à lire ces billets sur ma tablette, les liens bloquent ou la page grossit et les photos se chevauchent. Lorsqu'elles parviennent à bien s'afficher, elles ne s'en vont plus. Bref, c'est galère. J'ai fini par renoncer et je lis tranquillement sur mon PC de temps en temps - là, pas de soucis. Je ne sais pas si d'autres lectrices rencontrent les mêmes problèmes sur leurs appareils mobiles. Bises.
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 mois
Merci pour ton retour :)

Je viens d'apporter quelques modifications au comportement de ce type d'articles sur tablette, peux-tu me dire si cela fonctionne mieux chez toi ? (pense juste à recharger au moins une fois la page quand tu es dessus afin que les changements soient bien pris en compte).
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 2 mois
Merci Julien pour ce retour rapide. Cela va un peu mieux, par contre, la photo de la colonne de gauche prend la priorité, et quand je clique sur les liens, les photos apparaissent bien mais sont comme glissées sous la photo de gauche (j'espère que mon explication est claire). Sinon, cela marche beaucoup mieux : la photo en lien apparaît etdisparaît avec un seul clic du doigt. Vous y êtes presque ;-).
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 mois
Là c'est plus ardu car je ne constate pas cela sur ma tablette (difficile de corriger un bug que tu ne peux pas reproduire :p).

J'ai néanmoins fais quelques modifications qui pourraient résoudre ton problème, peux-tu me dire si ça va mieux ?
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 2 mois
Impeccable ! C'est parfait, la superposition fonctionne dans le bon sens maintenant. Je vais retrouver le plaisir de lire mes chroniques mode préférées sur ma tablette. Merci beaucoup !
RÉPONDRE
Julien (TDM)Il y a 2 mois
Ah génial :)
RÉPONDRE
sheighIl y a 2 mois
Ce que je retiens :

- YSL : Pour moi il fallait une transition plus flagrante, ça reste trop gentillet, encore même du Slimane à mes yeux, qui tombera facilement dans le masse market sans forcer. Si ça continue ainsi, YSL souffrira autant que que Dior a souffert pendant sa période Simons!
- Dries Van Noten comme à son habitude c'est subtil et réussi, j'approuve aussi le mélange sweat et soie, il fallait oser, je vais l'adopter!
- Lanvin, Bouchra Jarrar n'est pas Alber Elbaz mais son travail mérite vraiment le détour, ses tenues sont faîtes par une femme pour la femme 2016, pas de fioriture, de féminisme d'un ancien temps, de girly exagéré, il y a toute une histoire dans sa réalisation qui se lit avec grâce. La femme est moderne, indépendante, conquérante, séductrice. Je ne la connaissais pas mais son travail m'a fait tout à fait écho! A suivre, à suivre!
- Fendi x Puma, il y a de l'idée, ce que portait Rhianna était le plus beau emblème de la collaboration, dans l'ensemble je trouve les coupes réalisées mieux réfléchies que les couleurs des tissus.
RÉPONDRE
ClaoIl y a 2 mois
Dries Van Noten, j'ai beau le savoir, je suis toujours ébahie devant les couleurs : c'est beau !
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode