Défilé Chanel Métiers d'Art 2017Cara Delevingne - Défilé Chanel Métiers d'Art 2017Pharrell Williams - Défilé Chanel Métiers d'Art 2017

Chanel Métiers d'Art 2017 : ce qu'il faut retenir

3731
Pour la dernière édition du désormais mythique défilé Chanel Métiers d'Art, c'est au sein du très chic hôtel Ritz que Karl Lagerfeld a convoqué le gotha fashion. Un cadre parfait pour admirer une collection mettant en valeur le travail des artisans d'exception oeuvrant pour la maison parisienne. Tour d'horizon de ce qu'il faut en retenir...
Défilé Chanel Métiers d'Art 2017
Intitulé "Paris Cosmopolite", le dernier show Chanel Métiers d'Art se tint au Ritz (un hôtel cher au coeur de Gabrielle Chanel, qui en avait fait sa résidence principale), dans une salle disposée en mode déjeuner, le tout dans une atmosphère très "salon privé".
Cara Delevingne a beau avoir proclamé haut et fort qu'elle en avait fini avec le mannequinat, cela ne l'a guère empêché de venir défiler pour Karl. Apparement, on ne dit pas non à Chanel...
Si l'on en croit le visage joyeux des mannequins Chanel, la vie semble bien plus légère au Ritz qu'au coeur des news de BFMTV...
Confortablement assis dans leurs fauteuils en velours, les invités purent déguster du poisson à la sauce safran accompagné de betterave fumée et de yaourt à l'aloe vera.
Le pantalon corsaire confirme son inesthétisme (voir ici).
Au vu de certaines toilettes, force est de constater que Karl Lagerfeld excelle dans l'art de la tenue mémérisante (voir ici).
Pour réchauffer les longues robes du soir, les immenses et étroites écharpes duveteuses se révèlent bien plus sémillantes que les traditionnelles étoles (voir ici).
Cara Delevingne - Défilé Chanel Métiers d'Art 2017
Si Demna Gvasalia a réussi à faire de la doudoune un must have urbain, Karl Lagerfeld peut quant à lui se targuer de lui avoir conféré un chic insolent (voir ici).
Le temps d'une collection, les roses remplacent le fameux camélia Chanel (voir ici).
Ayant parfaitement compris que les "filles de" étaient les nouvelles "it" girls (notamment grâce à leur capacité à affoler les compteurs de "likes"), le DA de chez Chanel livre un casting où celles-ci ont la part belle, de Sofia Richie à Georgia May Jagger en passant par Selah Marley, Kenya Kinski-Jones et Sistine Stallone. Sans oublier Lily Rose Depp (actuelle chouchoute du Kaiser et égérie du parfum L'Eau de Chanel N°5), qui défile ici - sous le regard ému de sa mère - pour la première fois pour la maison parisienne. La nouvelle noblesse fashion est en ordre de bataille...
Revêtant pour l'occasion ses habits de chanteuse, Willow Smith offrit à l'assistance une version acoustique de sa chanson "9 November" écrite en réaction à l'élection de Donald Trump.
Pour ses sacs de saison, Karl Lagerfeld s'amuse une fois de plus à faire dans le premier degré jouissif (voir ici et ).
Quel dommage de voir des vêtements ayant demandé des centaines d'heures de travail se révéler parfois si peu désirables… (voir ici)
Pharrell Williams - Défilé Chanel Métiers d'Art 2017
L'humeur festive du défilé se vit accentuée par la présence de fringants jeunes hommes en frac faisant danser les mannequins à tour de rôle (voir ici).
De plus en plus à l'aise dans son rôle de mannequin Chanel (on se souvient de la campagne Paris-Salzburg), Pharrell Williams a étourdi l'assistance féminine, qui n'est pas restée insensible à son charme espiègle.
Hudson Kroenig ne va pas tarder à dépasser son parrain...
Difficile de savoir si la coiffure des mannequins fut un hommage à Karl Lagerfeld ou à Francis Lalanne… (voir ici)
Le choker (ou collier de chien) continue d'encanailler le cou des mannequins (et donc bientôt celui des fashionistas).
Oubliées les plates Zizi blanches de chez Repetto : si l'on en croit Chanel, ces dernières sont appelées à prendre de la hauteur.
Le Ritz semble s'être fait un peu prier avant d'accepter de laisser Chanel s'approprier les lieux : "Surprisingly, Karl said that the Ritz had taken some convincing before they allowed "Coco", the brand, to take over the hotel. "I told them, ‘You had the Hemingway Bar - it is time to celebrate Chanel'".
Suivez nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 08 décembre 2016 dans Défilés
Vous aimerez également
Hedi Slimane, bientôt chez Chanel ?
Il y a 9 mois - 14
EN SAVOIR PLUS
Chanel - Défilé croisière 2015
Il y a 2 ans - 54
EN SAVOIR PLUS
Les robes Chanel de Keira Knightley
Il y a 2 ans - 23
EN SAVOIR PLUS
Inscrivez-vous à la newsletter
OK
31 commentaires
Tous les commentaires
severineIl y a 2 mois
Les tenues memerisantes de Karl, j'applaudis !!!
RÉPONDRE
....Il y a 2 mois
Ah ouais la tenue mémérisante!
Pourtant le top irait bien avec un jean "Couture". Mais bon, ca fait finalement assez "Ritz" comme silhouette non?

J'adore la doudoune en tweed. D'ailleurs j'aime beaucoup le total look tweed avec sac assorti. C'est mon look préféré du show.

Concernant les "fils & filles de...", j'y vois plutot une petite update 2.0. On ne peut pas dire qu'Ines de La Fressange, Caroline de Maigret, Victoire de Castellane, Stella Tennant, Caroline de Monaco (bref 50% de l'entourage de Karl) sont issues de familles "inconnues".
On va dire que l'aristocratie a été remplacée par le showbiz. Le petite Selah Marley est très mignonne..

Il est malin le Karl. Il assure le renouvellement de sa clientèle...

En parlant de Karl, sans être un Valentino Garavani ou un Pierre Bergé, son grand age commence à se voir. Il y a un côté hardbreaking de le voir ainsi...presque statique...Même si ses capacités créatives et son "energie" sont assez admirable. Même sa voix à changée.
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 mois
Le showbiz est aujourd'hui devenu l'aristocratie, l'éducation en moins, l'arrogance en plus, dans pas mal de cas.
RÉPONDRE
VanessaIl y a 2 mois
Bien dit.
RÉPONDRE
....Il y a 2 mois
Totalement....
D'ailleurs en parlant de ça, j'ai lu son "Guest edited" numero de Vogue Paris et je me suis demandé à quel point ils poussaient l'opportunisme (Chez Chanel). Je ne doute pas que Karl trouve toutes ces jeunes filles mignonnes et aime leur energie mais bon, quand on voit les femmes qu'il choisit de photographier (Princesse Caroline, Delphine et Helene Arnault, Fleur Pellerin) et ses proches, on est quand même loin des Gigi, Bella et autres stars du showbiz...

C'est triste que l'industrie soit devenue tellement lisse qu'elle ne permette pas de mettre en lumière des personnalités similaires.
Tout le monde cède à cette tendance: De Hedi Slimane à Nicolas Ghesquiere...Enfin Selena Gomez egerie Ghesquière quoi!
RÉPONDRE
SupertomateIl y a 2 mois
On peut aussi dire que même en étant Cara Delevingne, le fard à paupières bleu clair, le rouge à lèvres 1er degré et les fleurs gnan-gnan dans les cheveux te donnent l'air d'une gamin bloquée en 1987.
RÉPONDRE
JaunieIl y a 2 mois
Hahaha!
RÉPONDRE
mariannehéhéhéIl y a 2 mois
Hello,
Je ne crois pas que beaucoup de journalistes portent un regard aussi irrévérencieux que toi sur Chanel. et ça fait du bien :)
Beaucoup de choses sont tartes, l'appel outrancier aux stars
du showbizz devient ridicule... La course à la sur enchère, au plus plus, plus. Chanel devrait calmer le jeu et essayer juste l'élégance, ça nous reposerait les yeux...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
;)
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 mois
C'est vrai, il y a quelques tenues mémérisantes comme on en trouve parfois chez Chanel. Cependant la clientèle Chanel s'y retrouve. Par contre, les accessoires sont souvent parfaits et très contemporains.

J'ai feuilleté hier un excellent livre retraçant toutes les collections Chanel par Karl Lagerfeld.
Il a un talent immense, il a insufflé beaucoup de modernité à cette maison dont les codes peuvent vite faire penser à la panoplie de la vieille rombière du 16e shootée à la naphtaline :-)
Il a vraiment bien fait son job !
Sur ce défilé, sur ce retour au Ritz, j'ai adoré le look manteau rouge/bottes hautes en patchwork de cuir suédé, le tout en rouge et en rose.
Pharrell Williams, pourquoi ?! lol
RÉPONDRE
....Il y a 2 mois
Je pense qu'on a souvent tendance à l'oublier, comme tu le dis si bien "la clientèle Chanel s'y retrouve".
J'ai beau aimer beaucoup de maisons et le travail de beaucoup de designers, Chanel est surement la maison qui réunit le plus de monde. On y est vraiment de 7 à 77 ans pour le coup (je me souviens d'une photo de la nièce d'Alex Wang portant du Chanel).
Goûts et couleurs compris, chacun trouve son compte dans une collection Chanel et dans cette esthétique particulière qu'a su insuffler Karl. Je suis plus Paris-Cuba que Paris-Ritz personnellement...

Je pense que c'est ce que j'admire le plus chez lui. Il sait faire ce grand écart.

Je trouve malheureusement qu'on parle très peu de son travail chez Fendi. Je ne comprends pas pourquoi d'ailleurs. C'est LVMH, c'est hyper pointu, hyper créatif (la Haute Couture y était fantastique) mais très peu de papiers sur le sujet.

On a bien compris que Chanel était un exercice de style servant à recréer inlassablement des classiques que Mademoiselle recréait déjà elle-même.

La presse néglige tellement le travail de Karl chez Fendi...
RÉPONDRE
SpunkyIl y a 2 mois
Ravie d'avoir de tes fashion news.
Je partage ton constat. Ce matin, j'ai vu une femme d'un certain âge portant des cuissardes noires Chanel. Et dans la minute suivante, une femme beaucoup plus jeune avec un sac. Alors qu'il y a 2 jours, j'ai vu un homme portant des bottines Chanel. Tout le monde s'y retrouve.
Concernant Fendi, la presse n'a peut-être pas envie de parler haute fourrure. Le travail de la maison Fendi frise la perfection, beaucoup de prouesses techniques pour la plupart invisibles, indétectables, inimaginables. Et, quelle légèreté. Il faut une grande technicité et de la créativité pour installer des mèches en fourrure montées sur des bandes de silicone et le travail Couture était prodigieux.
RÉPONDRE
VanessaIl y a 2 mois
Tellement d'accord
RÉPONDRE
VanessaIl y a 2 mois
Ce n’est que mon avis mais je trouve que chaque défilé est plus ridicule que le précédent.
L’argent conduit à une espèce de surenchère permanente et je trouve au contraire que cela tue un peu plus la créativité. Les mises en scènes sont navrantes et j’ai vraiment du mal à rentrer dans le truc. Ce parti pris des mises en scène supers réalistes, me laisse de marbre. Les défilés Chanel ne laisse pas place à la rêverie, à l'évasion, à l'auto interprétation. Impossible de véritablement s'approprier le moment. Tout est trop pensé, travaillé, pré mâché, maitrisé que ça anesthésie toute émotion. Même les moments pseudos spontanés ne prennent pas, c’est même gênant (le pas de dance de Cara D. et d’un des Twins).
Ils essayent d'injecter de la modernité, de la jeunesse en faisant défiler les « filles de » (don’t bring me down this road) et autre personnalité du moment mais ça ne prend pas ! Non mais Pharrell !!!
Ca dénote complètement, trop avec la véritable clientèle de la marque. C’est comme entendre sa grand-mère dire « t’es trop swagg, j’ai le seum ! ». On peut moderniser autrement, mieux.
J'admire le travail des ateliers et celui de Karl L. en général, mais là il devrait passer la main. Ça me rappelle l’époque ou Madonna surfait sur toutes les tendances du moment pour s’acheter une seconde jeunesse et rester dans le coup. Pathétique.
RÉPONDRE
romaneIl y a 2 mois
OH PURÉE ^^
Je pense exactement comme toi, j'ai mis mon commentaire ci-dessous sans lire le tien et je m'y retrouve dedans !
La gêne procurée par les pseudos pas de dance, le naturel envolé de Cara, même le regard ému de Vanessa Paradis, je trouve tout faux, ça ne prend pas.
RÉPONDRE
romaneIl y a 2 mois
C'est jouissif de te voir écrire "Karl excelle dans l'art de la tenue mémérisante" ou encore "dommage de voir des vêtements ayant demandé des centaines d'heures de travail se révéler parfois si peu désirables", c'est frais, c'est sincère, et honnêtement, moi qui suis en études de stylisme, j'en suis presque arrivée à attendre la retraite de Karl.

Non pas qu'il n'ait rien fait de cool, mais simplement que ses toilettes ne se renouvellent pas, sa clientèle non plus (qu'on me dise pas qu'il inspire les jeunes non plus, le choker est à la mode depuis quelques temps maintenant, ne parlons pas de la couronne fleurie, et le corsaire est vraiment hideux), PLACE AUX JEUNES <3

(on t'aime quand même Karl)

Petit mot entre parenthèses : je trouve que cette course effrénée aux stars est terrible, pourquoi chercher chez les filles de ? Elles ont un truc en plus par rapport aux prolétaires, hormis leur ascendance ? Ou alors serait-ce encore un vain pied-de-nez aux mauvaises langues ?
Sans parler du fait que je trouve ce défilé très outrancier, paillettes, repas somptueux, dorures par les temps qui courent, c'est comme une provocation. On a pas besoin des métiers d'art Chanel quand les seules acheteuses sont des mamies milliardaires, on a la haute couture pour ça. Ça ne me fait plus rêver depuis longtemps en tout cas.
RÉPONDRE
VanessaIl y a 2 mois
Same same
RÉPONDRE
Dimitri. Il y a 2 mois
C'est vrai que la jeunesse dans la mode, c'est un gage de satisfaction - salut Demna ! -. Question de principe, je me méfie des étudiants en stylisme hein... Ça connaît ni les tissus, ni la couture, ça veut faire du sensationnel à tout prix et satisfaire ses pulsions créatives, et puis finalement on se retrouve avec des croquis impossibles, des épaules trop grandes et des imprimés sur des leggings en polyester ; bah je suis pas pressé d'assister à ça tiens !
RÉPONDRE
VanessaIl y a 2 mois
Je ne pense qu'il soit question de jeunesse, mais de vision.
RÉPONDRE
....Il y a 2 mois
Mais la vision a toujours été la même depuis 1982. C'est peut-être le résultat qui ne remporte pas une adhesion totale...
Le but avant tout est quand même de désembourgeoiser et de rendre plus frais le symbole ultime d'un chic guindé.

Tout est toujours plus beau et romantique avec les années mais je suis sur que voir Ines De La Fressange défiler avec son chien et une minijupe "sac Chanel", le sexy sexy-vulgos-chic de Victoire de Castellane et la période minimaliste intellectuelle des années 90 choquait et faisait autant jaser que ce qu'il fait maintenant...

Chanel sous Lagerfeld a toujours été dans le spectaculaire et le démesuré...Même lorsqu'il faisait dans le dépouillement total.
RÉPONDRE
VanessaIl y a 2 mois
Alors c'est peut-être sa vision qui ne me touche pas correspond pas. Je n’arrive pas à y adhérer. Pourtant j’aime les mises en scène qui en envoient mais avec Chanel ça ne prend pas. Je vous rejoins tout à fait sur la nécessité de désembourgeoiser l’image de la marque mais même si je salue l'exercice, le résultat ressemble plus à une course à la « It girl » qu’à un véritable souffle d’air frais. Je continue de penser que l’on peut faire moderne autrement.
Je m’interroge quand même sur le bien-fondé de cette démarche, finalement, la clientèle qui peut effectivement s’acheter du Chanel, le fait certainement pour d’autres raisons que celles sur lesquelles nous débattons en ce moment…
RÉPONDRE
romaneIl y a 2 mois
"C'est vrai que la jeunesse dans la mode, c'est un gage de satisfaction [...] Question de principe, je me méfie des étudiants en stylisme"

Non seulement ça sonne comme affreusement snob, j'ai beau n'être qu'une petite étudiante de province, je pense avoir une aussi belle culture mode que n'importe quelle styliste de 30/40 ans. Et ensuite, vous pensez que tous les stylistes doivent être d'âge mûr, que vous ne serez jamais remplacés ? HAHA.

Pour ce qui est des coutures, des tissus, j'ai appris à la fois avec ma grand-mère (modeste agricultrice j'en conviens) et mes professeurs, dont l'un bosse à l'IFM ;) Le reste j'en parle même pas, le coup du legging prouve bien que vous mettez tout le monde dans le même sac de manière prétentieuse.

Tentez d'ouvrir un peu les yeux sur le monde plutôt que de penser comme ces bourgeois qui ne bousculent jamais les habitudes, ça vous fera le plus grand bien !
RÉPONDRE
DimitriIl y a 2 mois
J'ai 26 ans, je viens de province et je travaille en atelier. Je ne suis pas snob et je pense avoir un bon jugement du truc parce que j'évolue justement en parallèle des étudiants en stylisme avec qui j'échange ; je ne suis pas créatif mais je pense être assez bon critique, c'est tout.
La critique ne t'était pas spécifiquement destinée en réalité, c'était un avis général par l'expérience en fait ; je te souhaite au contraire une réussite à contre courant des schémas trop classiques et faussement originaux de la mode actuelle.
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 2 mois
Merci Romane :) Avoir une totale liberté d'expression dans ce milieu est une chose rare et je savoure ma chance :)
RÉPONDRE
VanessaIl y a 2 mois
C’est de plus en plus rare. Récemment j’ai commenté un article de Garance Doré, sur l'étiquette. Je disais que le sujet était intéressant mais que le point de vue et la façon dont il avait été traité n’était pas très funky voire même assez excluant. Je trouvais que cela révélait un vraie changement de la ligne éditoriale devenue extrêmement polissée, conciliante, accommodante. En gros maintenant tout le monde est beau est gentil et fait de belle chose !
Mon commentaire n’a pas été publié…
RÉPONDRE
VanessaIl y a 2 mois
Navrée pour les fautes :)
RÉPONDRE
jickyIl y a 2 mois
elle se défend bien, la petite Lily Rose (et quand on voit la pub Chanel à la télé, si on fait pas trop gaffe, on se dit que sa mère a beaucoup rajeuni :-)
RÉPONDRE
jickyIl y a 2 mois
on aime ou on n'aime pas, mais faut reconnaître que Karl n'a pas son pareil pour rendre ultra lisible et reconnaissable l'ADN (comme on dit) de chez Chanel (on ne peut pas dire ça de toutes les griffes)
RÉPONDRE
SylvieIl y a 2 mois
Lise, comme souvent je partage le même feeling que toi: du bling anecdotique, du people à outrance, de la "fille de" en first line... Malgré ce déferlement over médiatique, un manque d'élégance étonnant, des filles pas du tout à leur avantage, ce qui n'est pas du tout ce que j'attends de Chanel, marque que je vénère par ailleurs. Je me suis néanmoins jetée sur les image last week, car l'évènement choker n'est pas prêt de dire son dernier mot en matière de bijoux.
http://lesprecieuses.fr/back-to-the-choker-7374.ht...
Happy Christmasl in France !
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 2 mois
La tenue "mémérisante" fait vraiment très "mémé" et le long manteau bleu est hideux mais cependant je pourrais me damner pour "la petite veste Chanel noire" ... !
RÉPONDRE
sheighIl y a 2 mois
Aïe ! Je pense que Chanel s'enfonce trop loin! Ce positionnement est flatteur pour qui ? Je dirai même que c'est d'un mauvais goût au plus haut point! Il n'y a que Pharrell qui arrive à redorer le blason Chanel, sans trop comprendre ce qu'il a mis sur sa tête, on dirait un pansement.
Le défilé respire la glas de la fin de Karl, un au revoir discret entre vêtements tout aussi vieux que lui et la jeunesse filles de ses mannequins pour une relève qui ne s'assura pas! Elles sont toutes heureuses de défiler mais aucune est une emblème à proprement parler. Jouer à la fille de au stade de Lily Rose où on ne fait plus la différence entre elle et sa mère est très problématique, et l'avenir ne me fera pas mentir, ses 18 ans sont pour demain, elle changera d'un coup, comme si une mouche l'avait piquée!
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode