Tendances de Mode

Robe chasuble

La robe chasuble est une robe sans manches ayant une forme évasée. Inspirée du costume traditionnel des moines, sa coupe est droite et sa taille n’est pas - ou peu - marquée. Dès le moyen âge, les femmes portaient une longue robe chasuble (le surcot) retenue par un lien en travers de la poitrine ou une chasuble à capuche par-dessus une robe justaucorps.

De nos jours, la robe chasuble est généralement portée courte. Ses larges bretelles intégrées lui confèrent une encolure dégagée, souvent carrée. Longtemps réservé à la mode enfantine, ce modèle a inspiré de nombreux créateurs de mode féminine.

Hubert de Givenchy, pour répondre à une clientèle férue d’élégance et de confort, a ainsi privilégié la forme géométrique et la coupe architecturale au niveau des épaules, ne soulignant pas la taille de la robe chasuble.

Yves Saint Laurent - que l’on a surnommé "le jeune homme en trapèze volant" - a quant à lui marqué l’histoire de la mode avec ses robes chasubles inspirées du graphisme du peintre hollandais Mondrian et du russe Serge Poliakoff. André Courrèges et Pierre Cardin ont eux aussi contribué à faite triompher la robe chasuble et le style "petite fille" dans les années 60.

Aujourd’hui, le style sixties remet au goût du jour la robe chasuble (appelée aussi robe sac ou robe housse), qui se voit déclinée par de nombreuses marques de prêt-à-porter, comme Maje, Sandro, Zara ou H&M. De leur côté, les grands couturiers (Karl Lagerfeld, Alexander McQueen, Vanessa Bruno ou Jean Paul Gaultier) en produisent des exemplaires améliorés plus ou moins sophistiqués.

Enfin, cette pièce peut être accessoirisée à souhait : portée en duo avec un slim ou des leggings, sur un chemisier ou un sous-pull, la robe chasuble est judicieusement complétée par de longs colliers.

©photo : La Redoute
Par Aline dans Lexique de la mode

Lexiques suivants :

Retour au lexique de la mode