Victoria BeckhamDiane KrugerLeandra MedineJenny Walton

Les 23 commandements du marketing de l'authenticité chez les influenceuses

1254
Il y a encore quelques années, si l'on désirait faire rêver, il était de bon ton de gommer les aspérités, de ne pas faire de vagues, de tout adorer, d'aduler le superficiel et de dissimuler la réalité sous un halo de paillettes. Or, force est de constater que les temps ont changé : l'authenticité est désormais une valeur cardinale, les "défauts" des qualités, la proximité une nécessité et les émotions des "déclencheurs à likes". Un changement de paradigme qui n'a pas tardé à impacter la stratégie de communication des influenceuses. Nombreuses sont en effet celles qui respectent désormais une charte tacite du "marketing de l'authenticité", dont voici un petit aperçu…
Victoria Beckham
Afin de démontrer à quel point tu es détaché de ton image, des photos légèrement ingrates de toi enfant tu publieras (voir ici).
De dénigrer de manière faussement ingénue/libérée le système qui t'a permis d'accéder à ton statut actuel tu te permettras (voir ici).
De tes clichés de famille fleurant bon la normalité tu te gargariseras (voir ici).
Afin de prouver que l'existence des influenceuses à succès n'est pas toujours rose, une photographie te montrant de bon matin - et parfaitement maquillée - à l'hôpital avec ton enfant tu partageras (voir ici).
Diane Kruger
Dans l'espoir de t'attirer la sympathie des mères d'adolescents, la mine gênée - voire un brin blasée - de tes fils face à leur parrain (Elton John) chantant "Joyeux anniversaire" tu diffuseras (voir ici).
Les selfies en contre-plongée tu pratiqueras (voir ici).
Afin de servir ta propre légende, l'innocence d'un gamin adorablement concentré tu captureras (voir ici).
Dans des situations manquant de perfection tu te montreras (voir ici).
Tes ébauches à peine montrables (en réalité des dessins hautement réussis) à divulguer tu te "forceras" (voir ici).
Afin de partager ton immense sensibilité (et de mettre en valeur ta plume), les deuils et autres drames nationaux régulièrement tu t'approprieras.
Leandra Medine
De manière à expliciter ta différence, aux filtres et autres poses flatteuses tu renonceras (voir ici).
De posts engagés ton fil Instagram tu parsèmeras (voir ici).
Dans un esprit de décontraction non érotique, ta culotte à dévoiler tu n'hésiteras pas (voir ici).
D'un nom évoquant l'universalité et l'authenticité ta nouvelle marque tu baptiseras (et tant pis si sa charte graphique s'inspire largement de celle d'un acteur majeur du secteur de la beauté - Glossier) (voir ici, ici et ).
Dans l'espoir de créer un peu plus de proximité entre toi et tes "soeurs" (alias clientes/followers), des touchantes photos de famille te montrant au naturel tu diffuseras (voir ici).
Afin de faire savoir que toi aussi tu craques régulièrement pour de la junk food, ton goûter inesthétique, non vegan et hyper calorique tu immortaliseras (voir ici).
Jenny Walton
Des souvenirs télévisuels/cinématographiques fédérateurs et gorgés de bons sentiments tu partageras (voir ici).
Des situations que tu juges embarrassantes (mais qui sont en réalité le lot du commun des mortels) tu partageras (voir ici).
De ton double menton tu te moqueras (voir ici).
À surjouer ton amour de la vie jamais tu n'hésiteras (voir ici).
Afin de créer toujours plus de lien avec ta communauté, en révélations transgressives des pensées relativement basiques tu transformeras (voir ici).
Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest
Partager l'article
Par Lise Huret, le 25 octobre 2018 dans Commandements fashion
Vous aimerez également
Les 42 commandements fashion de l'automne 2018
Il y a 2 mois - 49
EN SAVOIR PLUS
Les 42 commandements fashion de l'été 2018
Il y a 5 mois - 20
EN SAVOIR PLUS
Les 46 commandements fashion du printemps 2018
Il y a 7 mois - 45
EN SAVOIR PLUS
54 commentaires
Tous les commentaires
SteldaIl y a 24 jours
C'est tellement vrai... Les réseaux sont devenus une tyrannie, une dictature, c'est la course au simili : simili sentiments, simili normalité, simili empathie, à coups de likes et de :). L'auto-branding a grignoté chaque pan de vie.
RÉPONDRE
Noremma2009Il y a 24 jours
il y en a qui n'abusent personne avec leur pseudo authenticité, mais il y en a qui y parviennent et c'est encore plus horripilant ...
RÉPONDRE
SimoneIl y a 24 jours
Tout passe, tout lasse...
RÉPONDRE
emmanuelisIl y a 24 jours
On frôle l'indigestion...
RÉPONDRE
IsaIl y a 24 jours
Effectivement Instagram est tres vite lassant. Un peu d'auto dérision ne ferait pas de mal !

mais c'est facile de critiquer et moins de se desabonner ;)
RÉPONDRE
SantoriniIl y a 24 jours
Hahaha tellement vrai j’adore !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 24 jours
;)
RÉPONDRE
NadioushaIl y a 24 jours
Merci pour ton post hilarant ! Il faut savoir dire haut ce que beaucoup pensent tout bas ;)
RÉPONDRE
EmaIl y a 24 jours
Tu dois te faire plein de copines !
C’est fascinant chez Garance cette vraie-fausse authenticité. Je ne crois pas qu’elle « triche » consciemment avec elle-même, c’est plus compliqué. En fait ce que je ne supporte pas chez ces femmes c’est qu’elles renvoient tout à la responsabilité individuelle (happycratie)
Comme s’il n’y avait pas de rapports de pouvoir dans le monde. Commé si elles ne faisaient pas partie de l’élite etc... comme si elles étaient morales alors qu’elles ne sont que des marchands de tapis.
RÉPONDRE
LéaGIl y a 24 jours
Je partage cette analyse... Ce miroir aux alouettes est un vrai "cas" sociologique. Je suis certaine qu'un jour on écrira des thèses sur les "influenceuses" de l'ère Insta (si ce n'est pas déjà fait).
RÉPONDRE
Noremma2009Il y a 24 jours
très juste
RÉPONDRE
violette.bIl y a 24 jours
ça m'a ouvert une fenêtre ......sur un monde que j'ignore .....et dont je vois qu'il ne me manque pas ....
RÉPONDRE
SamanthaMIl y a 24 jours
Ça me fatigue tout ça.... la fausse authenticité...on aura tout vu. Ces gens là se moquent ouvertement de nous, ils nous prennent pour des naïfs sans cervelles. J’arrive à saturation. Des vraies têtes à claques c’est tout ce que je peux dire. La ferragni en tête de liste. Heureusement grâce à toi Lise on arrive à en rire c’est pas plus mal, sinon j’aurais tendance à toujours m’enerver. Je ne m’abonne pas à ce type de personnes exprès pour être tranquille pourtant je suis amenée à les voir tous le temps par d’autres biais. On ne s’en défait pas comme ça lol.
RÉPONDRE
SarahIl y a 24 jours
Génial. Excellent. Très juste.
Je n'ai pas de mots.
ça m'a fait rire de bon matin!!!
RÉPONDRE
Noremma2009Il y a 24 jours
très juste
RÉPONDRE
Basile12Il y a 24 jours
Hahaha Lise merci ! J’ai bien ri! Quel a propos, ça fait du bien!
Hélas qu’elles soient sincères ou, les interventions « critiques » à la sauce naïve ingénue de Garance viennent un peu tard pour être crédibles. Son « Il faut sauver le soldat Kanye » est pathétique quand on sait qu’elle n’a pas eu un mot sur Trump ou #Meetoo... et que dans sa logique sectaire ou elle ne voit le monde qu’à travers la lorgnette de la mode (peut être est ce mieux ainsi ceci dit), Kanye (propulsé au centre du « monde ») est un homme bien car il n’a pas été acheté par les marques sur les front row. Du coup, quand il est hors de contrôle, c’est pas trop de sa faute...
Dans ces cas là, il vaudrait mieux pour elle ne pas dévier de son fil rouge habituel de l’abstinence critique. C’est au moins y n parti pris commercial qui se tient. Mais elle ne peut pas ainsi jouer sur tous les tableaux, à dénoncer des choses sans finalement jamais rien dénoncer. Ou alors, il aurait fallu que ce post (annonciateur de plusieurs autres) soit publié 10 ans plus tot. Aujourd’hui, dans le vide astral de ce qu’il est censé démontrer, il n’a juste aucun sens, aucune légitimité. Et ce passage sur Kanye est merveilleux 😂 je souhaite qu’il passe à la postérité 😛 hilarant navrant.

Pour le reste, génial comme toujours. Ton papier est salutaire, personnel, courageux. Tout le monde y est 😀 ou presque 😉 il ne manque que vincent Darré 😹

A l’opposé de ce papier, j’adorerai maintenant lire un article sur les instagrammeuses (vraiment) engagées, qui prennent de vrais risques ou qui ne sont pas achetées. Il y en a ??
À te lire encore plus souvent Lise! ❤️
RÉPONDRE
MarionIl y a 24 jours
En gros rien ne va, c'est ça ?
Avant, la superficialité, les paillettes qui recouvrent la vraie vie était critiquée. Maintenant certains s'efforce à être plus ou moins faussement naturel et ça ne va pas.
CC : ne plus poster de photos personnelle si on est une "célébrité", car c'est vu comme un moyen malhonnête de gagner la sympathie des gens. En gros, certains ne seront jamais content peut importe ce qui se fait. C'est fatiguant d'avoir toujours quelque chose à redire, vraiment.
RÉPONDRE
Moule FripeIl y a 24 jours
Oulala, grosse colère!
RÉPONDRE
SaraIl y a 24 jours
Je suis plutôt d'accord avec Marion : je comprends que l'on puisse être agacé par certains côtés "faussement vrai" de toutes ces influenceuses, mais en même temps, nous les suivons non ? Si l'on continue à scruter leurs posts c'est bien que quelque chose là dedans nous intéresse. A lire ici toutes les critiques sur Garance Doré, ce qui me saute aux yeux en premier c'est que tout le monde est bien renseigné, et donc que ses articles sont bel et bien lus.
Ces personnes en ont fait un travail, et cela va plus loin que de poster des quotes sur Instagram, bien d'entre elles sont de véritables chefs d'entreprise ; elles sont également mères, amies, entre autres, comme nous toutes, et je ne vois pas pourquoi leurs photos seraient plus critiquables que les nôtres. De même, une star qui montre ses engagements sociologiques à mon égard n'est pas vraiment critiquable, pourquoi tout vouloir cloisonner ? Si l'on est une actrice alors on ne peut pas être touchée par une cause et la défendre ?
Evidemment je comprends certaines critiques, que je peux partager aussi, mais le bashing me parait un peu exagéré pour des femmes qui font partie d'une industrie, à laquelle nous contribuons en les suivant, et qui restent avant tout des femmes, qui sont moches le matin, qui font les courses avec leurs enfants, qui ne sont pas obligées de parler de #metoo si elles ne le souhaitent pas. L'auto-branding fait partie de leur mode de communication, mais ça ne leur enlève pas pour autant toute humanité.
RÉPONDRE
AméIl y a 23 jours
Suivre des comptes instagram de célébrités n'empêche pas de poser un oeil critique sur ceux-ci... Perso, je trouve que le ton léger de cet article (avec un "arrière-goût acide" sur certaines personnes) très bien écrit ! La vie est complexe... On fait tou-te-s parti-e-s d'un sytème que l'on alimente tout en critiquant; ce qui ne nous interdit pas de le critiquer :)
RÉPONDRE
EvaIl y a 21 jours
Y'a quelqu'un qui est passé à côté de l'article (du moins je pense)...Le problème, c'est pas la question de photo "personnelles" ou autres... Le problème, c'est de nous "vendre" en guise de naturel, quelque chose qui ne l'est absolument pas, ou alors (je pense notamment à Ferragni) de tomber dans le surpartage presque malsain qui met les followers dans une position de voyeurisme et de marketing du moindre aspect de sa vie (le jour où mon bébé est malade, j'aurai autre chose à faire que de vérifier mon maquillage et le cadrage d'une photo à poster sur Instagram. Excusez moi mais je suis un peu estomaquée devant ce genre de post et j'ai du mal à concevoir qu'on ne puisse pas l'être) . Et les deux sont tout à fait cumulables d'ailleurs. Prôner le naturel alors que tout est mis en scène et essayer de faire son marketing là dessus, c'est quand même assez hypocrite; c'est essayer de faire croire que c'est ce à quoi ressemble la vie de tous les jours. Certain(e)s n'hésitent pas à montrer la différence entre le quotidien et ce qui est mis en scène, et les gens cités dans cet articles n'en font pas partie. Le problème, c'est aussi les petites histoires racontées qui vont avec ce marketing. Le problème, c'est l'honnêteté dans tout ça. Quelqu'un, plus bas dans les commentaires parle du cas Sézane. par exemple: dénoncer les injustices du monde c'est bien, mais à ce moment là il faudrait veiller à ne pas y participer. Etc etc etc... Effectivement, on peut se demander si le naturel existe réellement sur les réseaux sociaux, mais il est clair que contrairement à ce qu'elles essaient de vendre, la plupart des personnes citées dans cet article ne s'en approche absolument pas, tellement tout est calculé...
RÉPONDRE
EmmaIl y a 24 jours
Je ne suis absolument pas tous ces gens sur Instagram et je suis effarée de voir, notamment dans le cas de Chiara Ferragni jusqu'à quel point de dévoilement certains sont arrivés.
Partager la visite à l'hôpital de son nouveau né !!!!!
Suis-je un vieux crouton ou le monde est fou ???
RÉPONDRE
AnnaMIl y a 24 jours
+1 sur le cas Ferragni... ayant eu mon 1er enfant 3 mois après elle, et voyant comme je suis devenue 'louve' pour le protéger, je suis juste effarée de voir comme elle surexpose ce pauvre gosse !
RÉPONDRE
sarahIl y a 24 jours
Probablement mon billet TDM préféré de tous les temps! Succulent.
J'ai un peu ri jaune aussi en réalisant que j'avais souvent partagé sur Facebook des réflexions un peu basiques tournées en révélations transgressives.... ça ne fait pas de mal de se remettre en question de temps en temps :)
RÉPONDRE
BalibulleIl y a 23 jours
Tout le monde a besoin du petit théâtre des réseaux sociaux pour relayer son discours, y compris (et surtout) les influenceuses qui se font mousser en se déclarant pas dupes, plus malines que le système.
J'avoue que je ne me désabonnerais pour rien au monde de ces personnes, tant je ricane en les lisant et tant je suis persuadée qu'elles vendraient père et mère plutôt que de se priver de leur auditoire...
RÉPONDRE
BalibulleIl y a 23 jours
sarah, j'aurais pu écrire ton commentaire, dans mon top 3 ever de TDM (avec le récent billet sur les fiancés d'Instagram), et je trouve moi aussi que c'est très constructif pour soi-même ;)
RÉPONDRE
miss agnesIl y a 24 jours
Un beau florilège de l'hypocrisie de ce monde superficiel...je me marre. Garance griffée deux fois, ouch....
RÉPONDRE
sweet potatoIl y a 24 jours
Dommage qu'il n'y ait pas de lien pour le "Afin de partager ton immense sensibilité (et de mettre en valeur ta plume), les deuils et autres drames nationaux régulièrement tu t'approprieras." (à moins qu'il ne s'agisse d'un oubli ?)
RÉPONDRE
Noremma2009Il y a 23 jours
Moi j'en vois une qui correspond parfaitement déjà, c'est Sophie Fontanel ... il y en a sans doute d'autres.
RÉPONDRE
LZIl y a 24 jours
Lise, ta lucidité m’emballe!
RÉPONDRE
mirabelleIl y a 24 jours
je dois être vieille ? ou à côté de la plaque ? ou dans une autre monde ?
je ne connais pas ces gens, et pourtant ici aussi, mon instagram tourne en rond je trouve...
RÉPONDRE
AméIl y a 23 jours
Excellent ! Merci pour ces articles rigolos... et tellement vrais !
RÉPONDRE
CibouIl y a 23 jours
Étant totalement hermétique à Instagram, je me suis néanmoins régalée à la lecture de cette "hagiographie" piquante et courageuse des influenceuses en vue.
RÉPONDRE
marieIl y a 23 jours
Ahah j'adore, ça fait tellement de bien.

Bon, la Garance nationale on ne l’arrête plus, elle plane à 100 000. En même temps pondre un livre niaiseux qui devient un best seller ça galvanise sûrement.

Pour Mathilde Lacombe, je ne suis donc pas la seule à m’être étranglée devant la campagne éhontément pompée sur Glossier. Mais ça ne m'étonne pas plus que ça, elle se présente comme entrepreneuse/créatrice de la box beauté alors qu'elle s'est contentée de copier le concept américain BirchBox.

Et puis, malheureusement, elle perd l'intégralité du contenu de son blog quelques semaines avant la sortie de son livre, qui n'est qu'on copié collé de ses articles de blogueuse...

Morgane Sezalory qui se lance dans le caritatif pour sauver les enfants, alors que chaque saison la part de de vêtements sézane produits dans les pays où la main d'oeuvre -souvent mineure- est exploitée augmente.

Et cerise sur le gâteau alors qu'on produit ces vêtements de manière crade, avec de plus en plus de matière type polyester, et à l'autre bout du monde, on pique le titre " DEMAIN" à un documentaire écolo qui a été un vrai succès en France pour son "programme solidaire".

De plus à produire des collections tous les mois on est clairement dans le phénomène de fast fashion.

Quand Morgane Sézalory a accusé la marque Balzac de plagiat sur Instagram (ce qui est peut être avéré, ça serait l'arroseur arrosé) alors qu'ils sont loin de se gêner chez Sézane pour copier les silhouettes d'autres créateurs, c'était aussi de très au niveau.

En ce mois d'Octobre rose où les marques et les influenceuses pactisent pour nous prendre pour des truffes , ton post fait beaucoup de bien ! Ras le bol qu'on nous imagine suffisamment bête pour croire qu'en achetant un rouge à lèvres, bourré de produits cancérigènes dont 0.0001% des bénéfices seront reversés à une association, on participe à la lutte contre le cancer du sein...
RÉPONDRE
samIl y a 22 jours
AMEN
RÉPONDRE
LucieIl y a 23 jours
Oulala j’ai pas du tout aimé le ton de l’article... désolé. J’ai trouvé ça super gênant à lire... Personnellement, j’ai supprimé Instagram depuis 2 ans car je trouve qu’il n’y a rien de positif mais c’est pas une raison pour ce genre de commentaires. Je trouve que c’est gratuit, (bête?!) et méchant, enfin le commentaire à propos de Lauren Bastide par exemple. Ou cet acharnement contre Garance Doré ?
Vraiment désolé encore de le dire mais je préfère avoir tes analyses mode, tes inspirations que ce genre de « moqueries acides ». Je pense que ton expertise est meilleure dans ce domaine plutôt que dans la critique acide des influenceuses.
RÉPONDRE
Léa Il y a 22 jours
Entièrement d'accord avec Lucie.

Article qui n'apporte pas grand chose : critique constructive; vision réductrice d'un système auquel vous participez également.

Il est vraiment regrettable de tomber dans la moquerie gratuite comme celle liée au physique (cf double menton et le fait de poser sans maquillage) alors que vous prônez régulièrement l'acceptation de soi...
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 22 jours
Je tiens à préciser que si j’ai fait cet article sous forme de commandements, c’était pour le mettre sous le signe du second degré...

Ensuite oui “être authentique” est devenu un pré requis en matière de communication. Sincère ou non, là n’est pas la question. C’est la dynamique générale, la vue d’ensemble qui est intéressante ;)
RÉPONDRE
....Il y a 23 jours
Je n’imagine pas que j’ai lue le texte de Garance en entier...
C’était mémorable!

La meilleure citation, en parlant d’un dîner auquel elle s’est faite « chier »:

« Ce dîner-là, il avait tout fait pour nous en mettre plein la vue. Organisé par une marque qui ne m’invitera plus jamais si je dis leur nom (c’est surtout que je ne m’en souviens plus, en fait), ce dîner prenait place à New York. »

Évidemment, elle a parsemee le texte de détails très précis sur ce dîner organisé par cette marque dont elle ne se souvient plus.

Je n’ai jamais été fan de ces gens qui prennent faussement du recul.
Elle critique un système dont elle vit allègrement, voudrait qu’on la plaigne et ose comparer sa situation (de privilégiée dans une industrie de privilèges) avec des editors qui, il faut l’avouer, triment.

Je suis désolé ma chérie mais si tu te fais chier au dîner Dior ou autre, ai la décence de ne pas afficher tes etats-d’ames.
RÉPONDRE
Lise rIl y a 23 jours
Mouais. Mitigée à la lecture de cet article...en gros quoique qu'elles fassent, postent sur insta, rien ne va ? Avant quand tout était nickel ça n'allait pas et maintenant ça ne va pas non plus ? Ok il y a peut-être parfois de la fausse authenticité mais bon..ça fait très "critique" et "moquerie" aussi bien l'article que dans les commentaires tout ça.
RÉPONDRE
EmaIl y a 23 jours
C’est vrai on continue à les suivre ! Enfin je me suis désabonné des dingues.
Leandra devrait être traitée autrement. Elle met en avant des filles vraiment intéressantes et a vraiment de l’autodérision et de l’humour. Elle a tjs été plutôt « authentique ».
Je suis certaines pour la mode tout simplement (mais je vire dès que c’est trop débile). Garance c’est autre chose. Le personnage et sa schizophrénie m’intrigue ( luxe / simplicité, fric / nature, control freak / dévoilement).
Y a bcp de filles assez simples et bien dans leur tête qui ne s’abusent pas sur la véritable nature de leur job.
RÉPONDRE
CarolineIl y a 18 jours
Je suis d’accord concernant Leandra Medine : elle a toujours été « droite dans ses bottes », très claire sur qui elle était/ce qu’elle créait. Et Manrepeller reste un super site.
RÉPONDRE
ZilnykIl y a 22 jours
Nan mais génial génial génial! Quelle clairvoyance 🙈👌 bravo!
RÉPONDRE
samIl y a 22 jours
Est-ce qu'il peut y avoir de l'authenticité dans un espace public? Dès qu'un regard autre se pose sur nous? je considère instagram comme une banque d'images. Parce qu'il ne s'agit que de ça. ça m'agace même quand les poses sont trop forcées parce que j'ai un peu honte d'avoir des photos de look avec une nana qui se la raconte dans mon ordi, alors je fais comme dans les anciens blogs, je coupe la tête , ah ah.
Je ne vais pas sur certains comptes car je déteste être consciente que je participe à l'enrichissement d'une " connasse" :) ... Mon rapport à instagram se limite à ça: du consumérisme sélectif et hâtif ( deux comptes que je consulte 3 fois par semaine pour voir les nouveaux looks) .
RÉPONDRE
isaIl y a 22 jours
+ 1 ! Ces entrepreneuses ( j'ai l'impression que l'entrepreneur est devenu le héros moderne ) sont typiques d'un nouveau comportement sociétal et économique : observer et pomper la concurrence, surjouer l'authenticité en mêlant vie personnelle et professionnelle , tout en prenant les consommatrices pour des idiotes avec la dichotomie entre leurs valeurs affichées ( la défense des petizenfants et des femmes ) et leurs fringues fabriquées par des exploité(e)s .
M. Sezalory utilise des patronnages vendus aux professionnels de la fringue pour son stylisme, et s'offuque de " plagiat ", M. Lacombe efface son blog où elle répétait à l'envi qu'elle s'en fichait du cruelty-free et des composants problématiques des cosmétiques pour se mettre à vendre ses produits en surfant sur l'engouement actuel du sain/vegan/bio. Je suis sidérée par tant d'opportunisme et de mauvaise foi !
RÉPONDRE
isaIl y a 22 jours
je voulais répondre au com de marie
RÉPONDRE
JulieIl y a 21 jours
L’article que j’attendais depuis longtemps ! Tu avais déjà parlé il y a quelques temps au détour d’un article de cette montée du « business de l’authenticité », et je suis heureuse de voir ce qui n’est qu’une tendance marketing de plus ainsi décortiqué !
Avec humour, avec courage aussi, car il ne fait pas bon faire preuve d’esprit et de distance critique dans la mode... Bravo et merci Lise !
RÉPONDRE
Lise (TDM)Il y a 18 jours
Merci Julie :)
RÉPONDRE
ladyjajaIl y a 21 jours
Finalement, quel bonheur de ne pas être abonnée à Instagram ... !

De ce que j'en ai lu / vu grâce à votre post, j'en déduis :

- que Garance Doré devrait grandement améliorer son style d'écriture !
- que Sophie Fontanel et son côté "Anna Dello Russo-qui-ne-veut pas-faire-son-âge" devient lassante !
RÉPONDRE
SitIl y a 21 jours
Cet article, à l'ironie assumée, montre surtout que les travers des uns nourrit l'inspiration des autres. Tant que tout le monde s'y retrouve et que chacun garde sa liberté de s'abonner ou de se désabonner à loisir !
J'admire surtout la manière dont vous savez stimuler des commentaires intéressants et variés chez vos lecteurs :) comme d'autres suscitent l'esprit critique.
RÉPONDRE
TaraIl y a 21 jours
je me demande quand même si on peut mettre dans le même panier
Rihanna, Beckham ou Lauren Bastide, qui doivent leur statut au travail qu elles font en dehors d instagram, et des blogueuses-instagrammeuses, dont l influence est le fond de commerce.
RÉPONDRE
GranpiIl y a 20 jours
Il y a du débat par ici!!
J'avoue que je n'ai pas IG, mais je suis quelques comptes pour les looks proposés, c'est la seule utilité que je trouve à ce réseau social. Je préfère l'authenticité des relations réelles à ces mises en scène virtuelles qui n'apportent pas de plus-value à ce que j'aime trouver sur internet...
RÉPONDRE
LoreaIl y a 12 jours
Garance's utter lack of self-awareness is actually quite funny.
RÉPONDRE
VelouriaIl y a 9 jours
Aime : un condensé de glossier et oenobiol 😁
RÉPONDRE
Ajoutez votre commentaire
Code anti-spam : veuillez recopiez le code numérique ci-dessus
POSTER
Instagram @tendancesdemode